Rumeur

The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom - Un avenir lugubre pour la Princesse Zelda ?

Par ggvanrom - Le 17/09 à 12:09

The Legend of Zelda Breath of the Wild 2  a enfin un nom et un logo officiel, désormais il faut l'appeler The Legend of Zelda : Tears of The Kingdom. Si vous vous rappelez nos anciennes news, l'une d'entre-elles fait mention d'une interview de Bill Trinen donnée à IGN, où il expliquait que si le titre mettait tant de temps à être dévoilé, c'est parce qu'il était susceptible de contenir des indices sur l'histoire du jeu. Et après la révélation de la semaine dernière, et le logo du jeu, il faut avouer que certains esprits s'échauffent sur la tournure que pourraient prendre l'intrigue du jeu, et notamment le sort réservé à la Princesse Zelda.


Attention, ce qui va suivre n'est que l'objet d'interprétations personnelles et en aucun cas des informations officielles confirmées par Nintendo.

Logo The Legend of Zelda Breath of the Wild

Logo The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom

Commençons par le plus basique : Le nom du jeu qui est donc The Legend of Zelda : Tears of The Kingdom. Si l'on s'arrête uniquement sur le sous-titre de cet épisode, que l'on peut traduire sommairement par "Les Larmes du Royaume", de l'inquiétude commence à transparaître. Généralement, on dit d'un royaume qu'il pleure ou qu'il est en peine lorsqu'il perd son souverain. Dans le cas présent, Zelda est censée être la dernière héritière du royaume d'Hyrule en vie suite aux événements narrés dans Breath of The Wild. Ce dernier se terminant par une note positive, pourquoi le Royaume serait alors en larme si ce n'est à cause de la perte de son dernier monarque ? Si nous regardons le premier teaser officiel du jeu, nous pouvons y voir Zelda chutant dans le vide suite à un éboulement. Link la rattrape de peu, mais qui nous dit qu'il a réussi à la remonter ? Après-tout elle n'est pas ré-apparue dans les trailers suivants, alors que la princesse et les Prodiges étaient largement mis en avant dans les trailer de Breath of the Wild malgré leur absence durant une bonne partie du jeu, voire même leur mort concernant les Prodiges.



Le second élément nous faisant penser au cruel destin qui attend la princesse est tout simplement l'absence de la Princesse de la Sérénité sur le logo du jeu, cette fleur emblématique qui était présente sur le logo du jeu précédent, et fortement rattachée à la princesse Zelda. Pourquoi cette absence alors que la fleur était bien présente sur le logo de Breath of the Wild, malgré l'absence quasi-totale de la princesse hormis dans les souvenirs et à la fin de jeu ?

Du côté de l'Epée de Légende, nous l'avons vu brisée lors du dernier trailer officiel du jeu, et cette fois-ci elle apparaît dans le logo officiel en arborant une partie luisante d'un bleu/vert. Certains y voient les motifs du monde des ombres de Twilight Princess, d'autres y voient une marque de la civilisation Sonau, un peuple du Royaume d'Hyrule éteint ayant fait son apparition dans Breath of the Wild, dont les vestiges sont encore présents et emplis de mystère. Rappelons également que dans la culture Sonau, la couleur turquoise est la représentation de l'âme. Est-ce que les esprits seraient ainsi au cœur de l'intrigue ? Fay (l'esprit de l'Epée de Légende) ferait-elle aussi son retour ? Et que dire de la nouvelle capacité de Link à traverser la matière tel un ectoplasme dans le trailer de 2021 ?

Nous nous attarderons enfin sur le symbole en arrière-plan. Ce dernier semble être une fusion entre la Porte du Temps de Skyward Sword, qui a permis à Link de revenir dans le passé pour sauver Zelda, et l'Ouroboros, ce serpent/dragon géant issu de l'antiquité Egyptienne se mordant la queue, et qui peut signifier, entre autres, le cycle du temps et de l'éternité. Cette notion du temps a été représentée plusieurs fois dans les trailers avec Link semblant utiliser la tablette Sheikah avec un pouvoir semblant remonter le temps (un Cinétis amélioré ?) Et il faut dire que cette histoire de Cycle s'insère tellement bien dans l'histoire de The Legend of Zelda, avec cette malédiction lancée dans Skyward Sword, amenant les descendants de Link, Zelda et de l'Avatar du Néant à s'affronter au fil des générations.



Si en soit tous ces éléments peuvent paraître anecdotiques, peut-être qu'au final on a déjà pas mal de réponses à l'intrigue qui nous attend. Peut être que Zelda est condamnée à périr dans cet opus, mais que grâce à de nouvelles capacités empruntées aux Sonau, Link aurait la capacité de modifier l'histoire en modifiant le Temps ? Ce ne serait pas la première fois que Nintendo ferait "mourir" Zelda (Spirit Tracks) ni que Link s'amuserait à voyager dans le Temps (Ocarina of Time).



Tout ceci n'est bien sûr que pure spéculation de la part de votre serviteur, et nous vous laissons bien sûr nous indiquer quelles sont vos opinions sur ce nouvel opus dans les commentaires. Pour rappel, The Legend of Zelda : Tears of The Kingdom sortira officiellement le 12 mai 2023 sur Nintendo Switch.

VOIR aussi :