Nintendo Switch

Animal Crossing : New Horizons : quelle est la probabilité de vous faire arnaquer par Rounard ?

Par rifraff - Le 21/05 à 12:04

Le confinement quasi mondial de la population en mars et en avril dernier a permis à Animal Crossing : New Horizons de devenir un véritable phénomène de société. Le jeu de Nintendo a pu en effet toucher un vaste public dépassant largement le cadre des fans de la licence qui y a trouvé un moyen de s'occuper et de s'évader du quotidien. En contrepartie, de très nombreux joueurs, à commencer par les habitués, ont joué bien plus qu'ils ne l'auraient fait en temps normal,  remplissant les objectifs du jeu et atteignant les différents paliers beaucoup plus vite que Nintendo l'avait probablement prévu...

Est-ce pour cela que les apparitions de Rounard, le vendeur d'art  qui a été ajouté au jeu dernièrement, sont si espacées ? Difficile à dire mais si on en croit les données collectées par le datamineur Ninji  (que nous vous avions relayé ici) Rounard ne débarque sur l'île qu'une ou deux fois par mois- et encore il faut de la chance pour le voir deux fois ! Sachant que l'on ne peut acheter qu'une oeuvre d'art à chaque visite,  il est évident qu'il faudra beaucoup de temps pour réussir à remplir la salle d'art du musée de Thibou surtout que Rounard vend des faux (qui ne peuvent donc pas être exposés !) Alors certes on peut les détecter (et il y a des aides sur le net- notamment ici)  mais on peut malgré tout facilement se faire arnaquer ce qui peut passablement irriter si cela arrive plusieurs fois de suite...

Pour nous aider à y voir plus clair, Ninji (toujours lui) a publié sur son fil Twitter plusieurs données intéressantes permettant de mieux comprendre ce qui se passe dans le Rounarama. Voici le détail de ses dernières constatations. A chaque visite, Rounard propose quatre œuvres d'art et deux meubles "rares". Les deux premières œuvres exposées sont toujours des tableaux, tandis que les deux autres peuvent parfois être des sculptures. Si les œuvres peuvent être vraies et fausses, il y a plus de (mal)chance de tomber sur une fausse que sur une vraie. D'ailleurs, il y a toujours au moins un faux parmi les œuvres proposées mais pas forcément une vraie ce qui signifie que parfois  toutes les œuvres sont fausses !

Globalement, il y a 50% de chance d'avoir le choix entre trois faux et un vrai , 10% de chance de se retrouver face à trois vrais et un faux et le mieux que l'on puisse espérer c'est de se retrouver devant deux faux et deux vrais. En résumé, cela donne :

  • 50% - 3 faux, 1 vrai
  • 30% - 2 faux, 2 vrai
  • 10% - 1 faux,  3 vrai
  • 10% - 4 faux, 0 vrai

Autant dire qu'il faut vraiment prendre le temps de bien observer les œuvres avant de les acheter et qu'à l'arrivée, le choix laissé au joueur est assez relatif (s'il n'y a qu'un vrai tableau dans le lot.) Heureusement, il semble qu'il y ait une sorte de système évitant que le joueur se retrouve face à une vraie oeuvre qu'il a déjà acheté (même si cela reste possible !) On espère vraiment que Nintendo va apporter quelques corrections pour rendre moins fastidieuse cette collection qui favorise le marché parallèle et les astuces en tous genres.  A ce propos, il, est, à priori,  possible de visiter et d'acheter des œuvres dans le Rounarama lorsque celui-ci est en visite dans des îles amies. 

Pour tout savoir sur Animal Crossing : New Horizons, retrouvez notre test complet en CLIQUANT ICI et rendez-vous sur nos news précédentes en CLIQUANT LA. Voir aussi nos vidéos exclusives en CLIQUANT ICI et LA.