Nintendo Switch

Joy-Con Drift : nouveau recours collectif déposé au Québec pour "vice caché"

Par rifraff - Le 21/01 à 08:55

Si la Nintendo Switch est un éclatant succès partout dans le monde, il y a malgré tout une petite ombre au tableau : le "Joy-Con Drift", un problème que de nombreux joueurs rencontrent plus ou moins vite avec leurs Joy-Con dont le stick peut "dériver" sans raison apparente au point de ne plus pouvoir les utiliser. Si le problème a finalement été reconnu par Nintendo qui a mis en place une procédure pour faire réparer ses Joy-Con gratuitement, même lorsqu'ils ne sont plus sous garantie (voir la marche à suivre ICI) cela n'a pas suffit à empêcher la multiplication de nombreuses procédures en justice dans le monde de la part de simples joueurs mais aussi d'associations de consommateurs. En France, c'est l'association UFC-Que Choisir qui est montée au créneau en accusant Nintendo "d'obsolescence programmée".

Et malheureusement pour Nintendo, les ennuis ne sont pas terminés puisque l'on apprend que le 15 janvier dernier, une demande de recours collectif a été déposée par le cabinet Lambert Avocat Inc au Québec, considérant que le Joy-Con Drift était un "vice caché" concernant la Nintendo Switch, la Nintendo Switch Lite, les Joy-Con et la manette Switch Pro. Pour préparer son action, le cabinet d'avocat a d'ailleurs ouvert une page spéciale sur son site pour recueillir les témoignages des propriétaires de Nintendo Switch au Québec. Si c'est votre cas et que vous avez des choses à dire sur le sujet, vous pouvez y faire un tour ici.

Evidemment, nous vous tiendrons au courant des futurs développements concernant cette action et les autres actuellement en cours.

Voir aussi :

Source : Siliconera