Nintendo Switch

Kirby et le Monde Oublié

Test Switch

Kirby et le Monde Oublié

Par rifraff - Le 23/03 à 15:00

Conçu par Masahiro Sakurai, le papa de Smash Bros, Kirby est devenu en quelques années une véritable superstar des productions Nintendo. Certes, ce n’est pas encore Mario et Zelda mais son gameplay original et son univers kawai en ont fait en quelques années un personnage aussi bien adoré des jeunes joueurs comme des plus aguerris.

Un coup de pied au "cute"

L'important c'est le rose !

Il est vrai que contrairement à d’autres personnages Nintendo, Kirby a eu droit à des épisodes très différents les uns des autres aussi bien dans la forme que dans le fond, à même de plaire à des joueurs très différents.  Ainsi, certains opus sont plutôt expérimentaux comme Kirby Mass Attack ou Kirby et Le Pinceau du Pouvoir sortis sur NDS alors que d’autres sont beaucoup plus grand public comme Kirby’s Adventure Wii et Kirby Star Allies respectivement disponibles sur Wii et Nintendo Switch et qui sont des jeux de plateforme 2D jouables jusqu’à 4 en coopération. Des jeux pas toujours aussi enfantins qu’on ne le pense mais qui ont tous un point commun : leur qualité. Ce sont toujours des jeux extrêmement soignés qui proposent de solides expériences de jeu avec un gameplay maîtrisé et un univers fantastique.

Evidemment, lorsqu’on lance, Kirby et Le Monde Oublié, on espère que ce sera encore le cas. Heureusement très vite (désolé pour le suspens) les doutes se dissipent. Kirby et le monde oublié est une grande réussite tant dans la forme que dans le fond. Si vous comptez déjà acheter le jeu, vous pouvez arrêter de lire ici. Foncez et allez tout simplement jouer !

Une réussite incontestable

Kirby et le monde oublié est une nouvelle fois un jeu parfaitement pensé et réalisé. On y retrouve Kirby tel qu’en lui-même, toujours aussi glouton, avec un game et level design conçus autour de ses différents pouvoirs. Pour rappel, à la base, Kirby n’a aucun pouvoir à part celui de la mignonitude. Il se déplace sur le sol et dans les airs mais il n’a aucune arme pour se défendre et attaquer. Il ne peut même pas écraser ses adversaires comme Mario, par exemple. Heureusement,  il dispose d’une arme secrète : il peut avaler les différentes créatures qu’il rencontre pour, selon les cas, les utiliser comme projectile ou s’en accaparer les pouvoirs et devenir tour à tour épéiste, tireur, lanceur de bombe ou encore cracheur de feu ou de glace. La règle est assez simple : si un ennemi a une arme quelconque, vous vous transformez, sinon ce n'est qu'un projectile. Une mécanique de gameplay originale et ingénieuse qui a fait ses preuves et qui est ici toujours terriblement efficace. Si vous connaissez la licence, vous ne serez pas dépaysé et vous retrouverez automatiquement vos réflexes. Pour les petits nouveaux, il n'y aura pas de soucis non plus car les premiers niveaux font office de tutoriel et l'apprentissage se fait en douceur. De plus, malgré la profusion de pouvoirs, le gameplay reste le même quel que soit le pouvoir absorbé. Mieux : lorsque Kirby n'a pas de pouvoir, c'est le même bouton pour aspirer que celui pour attaquer. Et c'est la même chose avec le Transformisme qui est l'une des nouveautés du jeu. En effet, désormais, Kirby peut aspirer et recouvrir comme un manteau certains objets précis comme un cône de chantier,  une ampoule ou encore une voiture. Cependant, il ne se transforme pas (malgré le nom FR de la technique) mais prend simplement le contrôle de l'objet qu'il a absorbé, bénéficiant de ses spécificités. Ainsi, en usant du Transformisme sur une voiture, par exemple, Kirby en prend les commandes et se met à conduire. En gobant une ampoule, il peut éclairer les coins sombres et ainsi de suite. C'est un ajout sympa rappelant la Champimorphose de Super Mario Odyssey, même s'il reste limité à des séquences très précises. Cependant, cela diversifie considérablement l'aventure en offrant, dans un même niveau de nombreuses expériences différentes dues aux nombreux pouvoirs et "transformations" qui ont chacun leurs énigmes et passages dédiés. Le gameplay de Kirby et Le Monde Oublié (KELMO) est vraiment un modèle du genre d'autant plus que les joueurs peuvent l'adapter dans le menu avec deux options et la possibilité d'opter pour les transformations automatiques ou pas.

Une histoire à l'eau de rose

Tout commence sur la planète pop, la planète rose-bonbon de Kirby sur laquelle notre héros vit une petite vie pépère lorsque tout d’un coup- comme souvent avec Kirby, un cataclysme se produit. Un vortex apparait dans le ciel et aspire notre petite boule rose dans un autre monde : le monde oublié (en même temps ce n’est pas une surprise : c’est dans le titre, faut suivre un peu.) Il s’agit d’un monde qui ressemble au nôtre avec des immeubles, des parkings, des stations de métro… A la différence qu’il n’y a aucun humain dans les parages et que tout semble avoir été abandonné subitement comme après une catastrophe… Certains éléments semblent avoir été endommagés, d’autres sont rouillés comme laissés à l’abandon et aux intempéries. Partout, la nature a repris ses droits. Ainsi les immeubles sont recouverts de verdure et les infrastructures désaffectés sont comme des témoins d’une vie disparue soudainement. L’impression que l’on a lorsque l’on découvre les environnements du jeu est la même que lorsque l’on découvre des images de la ville de Tchernobyl qui dut être abandonnée brusquement par ses habitants après la tristement célèbre catastrophe nucléaire du même nom ou encore l’île Hashima situé près de Nagasaki au Japon, une ville minière autrefois florissante qui fut délaissée au milieu des années 70 après la fermeture de la mine qui la faisait vivre et qui est aujourd’hui inscrite au patrimoine mondial. Nul doute d’ailleurs que les développeurs se sont inspirés de ces exemples pour donner un côté réaliste aux décors du jeu. Un côté réaliste d’autant plus percutant qu’il apparait en total décalage avec Kirby et son univers kawaï toujours plus coloré.

Un jeu réellement magnifique

Il n’y a pas à tortiller du popotin, les environnements de Kirby et Le Monde oublié font incontestablement partie de la grande réussite du jeu et on prend véritablement plaisir à les découvrir et à les parcourir d’autant plus que les graphismes sont très beaux avec de belles textures, un choix de couleurs éclairé et des tas d‘effets divers et variés. Il n'est pas rare d'être étonné voire émerveillé par certains environnements à tomber par terre; mais le mieux sera de les découvrir manette en main, en gardant intact l’effet de surprise- alors chut, on n’en dira pas plus... Notez que techniquement le jeu assure le spectacle en supportant une avalanche d'effets mélangeant le côté manga et le côté réaliste (avec très peu de ralentissements.)  Il y a de beaux effets de flou, de flamme ou encore d'eau et de superbes couchers de soleil sur d'impressionnantes bâtisses magnifiées par des cadrages très cinématographiques. Une direction artistique totalement folle qui est, de plus, appuyée par une bande son qui l'est tout autant et qui va probablement devenir culte tant elle regorge de thèmes grandioses, tantôt épiques tantôt mélancoliques.

Un fond classique mais efficace

A peine arrivé dans ce monde étrange et merveilleux, Kirby fait la connaissance d’un drôle de petit animal volant bleu ciel aux longues oreilles nommé Elfilin qui lui explique qu’il a besoin d’aide car une « meute de bêtes » sème la terreur dans le coin et a enlevé tous les Waddle Dees...  Il n’en faut pas plus pour que Kirby reparte à l’aventure, prêt à farfouiller dans tous les niveaux afin de délivrer les Waddle Dees et affronter les mystérieuses bêtes… Pas la peine, en effet, de chercher plus loin. Le pitch est amplement suffisant (et expédié en deux secondes) pour amorcer la mécanique de jeu et lancer le joueur dans l'aventure.

KELMO est un jeu de plateformes 3D qui dans sa construction est, dans le fond, assez classique. Kirby doit traverser plusieurs mondes aux thèmes différents, qui sont composés de généralement cinq niveaux chacun.  Les mondes sont accessibles via une carte en 3D sur laquelle Kirby peut évoluer librement sachant qu’il y a des petits secrets à y découvrir et des stages spéciaux. Les niveaux se débloquent les uns après les autres et sont plus ou moins construits de la même façon.

Les premiers niveaux donnent le ton. Contrairement à ce que certains pensaient, KELMO n’est pas un jeu d‘aventure en monde ouvert ni même en zones ouvertes. Ce n’est donc pas un Kirby : Breath of The Wild ni même un Kirby Odyssey comme beaucoup l’ont cru lors des diverses présentations du jeu. Il est important d’en avoir conscience pour éviter d’éventuelles déceptions. Bien que les environnements de chaque niveau soient en 3D, n'espérez pas faire tourner la caméra autour de Kirby ou encore de vous retrouver perdu dans une nature sauvage; le jeu reste un jeu de plateforme aux mécaniques proches des jeux de plateformes Kirby 2D avec dans chaque niveau un point de départ et un point d’arrivée, une caméra quasi fixe (on peut juste la décaler à droite à gauche) et des cadrages imposés. Le but, à chaque fois, est de délivrer tous les Waddle Dees qui y sont emprisonnés en réussissant différentes missions.

Une construction savante

La mission première est la plus basique et évidente. Elle consiste tout simplement à terminer le stage. Cela permet de délivrer trois Waddle Dees enfermés dans une grande cage, ce qui est suffisant pour débloquer le stage suivant. Cependant chaque niveau renferme d’autres objectifs (qui se découvrent peu à peu) et d'autres Waddle Dees enfermés dans des petites cages que l’on délivre en réussissant différentes missions secondaires.  Il y a, à peu près, dix Waddle Dees dans chaque stage et si certains sont « facultatifs », il faut en délivrer un certain nombre pour pouvoir accéder au dernier stage de chaque monde. Pour autant, à moins de foncer tête baissée à la fin de chaque niveau, vous capturerez aisément les plus importants en réussissant leurs énigmes dédiées. Certains sont d'ailleurs très faciles à délivrer voire immanquables- notamment ceux que l’on délivre en combattant un mini boss qui bloque un passage. D'autres, en revanche, sont plus difficiles à trouver, voire impossibles à récupérer dans un premier temps. On se mettra généralement à leur recherche une fois bien avancé dans le jeu ou une fois le générique de fin passé une première fois... Ils constitueront d'ailleurs un bon challenge avec de belles énigmes et des passages secrets retors pour celles et ceux qui les chercheront.

A l’arrivée, chaque niveau est bien plus riche qu’il ne semble au premier abord avec beaucoup de choses à y faire et à y trouver; notamment des figurines à collectionner mais aussi des parchemins- en fait des plans pour améliorer ses pouvoirs. De plus, plus on avance dans le jeu, plus les niveaux se complexifient offrant des zones parfois plus vastes et tarabiscotées. Les développeurs ont en outre réussi à trouver le juste milieu entre la progression en ligne droite et la nécessité malgré tout de se confronter aux énigmes du jeu en se creusant un minimum la tête. Certes, Kirby peut comme souvent, survoler certains obstacles mais d'abord, les obstacles ne peuvent pas toujours être évités (Kirby pouvant même tomber dans le vide) mais en plus en faisant cela, on n'aidera pas Kirby a devenir plus fort, et la progression sera moins stimulante- c'est un cercle vertueux. Les jeux Kirby, en particulier les derniers sortis sur consoles de salon, ont la réputation d’être des jeux faciles conçus avant tout pour le jeune public- même si les joueurs plus aguerris peuvent y trouver de la matière en y mettant un peu du leur.

Kirby meat boy

Cette fois-ci, c'est un peu différent car même si KELMO reste un jeu accueillant pour les novices, les développeurs ont élevé un peu le niveau de difficulté. Alors attention, on reste dans du (très) raisonnable. Kirby n’est pas Super Meat Boy, faut pas abuser. Cependant, certains défis et énigmes demanderont un peu plus de réflexes et/ou de réflexion que d'habitude et certains boss donneront du fil à retordre si on a n’a pas pris la peine de se confronter au jeu. Ce n’est d'ailleurs pas pour rien que le jeu propose, dès le départ, un mode facile permettant aux petits nouveaux (et aux bras cassés) de bénéficier d’un peu d’aide. Un challenge un peu plus relevé donc, même si pour les habitués du pad, il sera très loin d'être insurmontable surtout bien préparé avec des pouvoirs améliorés ou encore en prenant le temps d'acheter au village un plat ou une potion, à utiliser ensuite dans le jeu en cas de soucis.

Une fois le premier monde terminé, le Village des Waddle Dee se débloque. A partir de ce moment, Kirby peut s'y rendre à tout moment pour aller s'y reposer, récupérer de la vie ou des pouvoirs ou encore pour se distraire en participant à des mini jeux. Assez vide au départ, le village va se développer au fur et à mesure que les Waddle Dees seront libérés incitant ainsi le joueur à ne pas se contenter du minimum. Plus, il y a de Waddle Dees libres, plus il y a des bâtiments et des activités. Ainsi, assez vite, l'armurerie ouvre ses portes. Kirby pourra y retrouver tous les pouvoirs qu'il a déjà obtenus mais pourra aussi en confectionner grâce aux parchemins / plans trouvés dans les niveaux ou obtenus en réussissant des défis. Mieux, c'est ici qu'il pourra faire évoluer les pouvoirs déjà en sa possession pour les rendre de plus en plus efficaces et spectaculaires. Cela est un élément important du gameplay et fait aussi intégralement partie du plaisir que l'on à à jouer puisque plus les pouvoirs gagnent en puissance, plus ils deviennent jubilatoires et impressionnants avec des effets dévastateurs délirants. Cependant, outre le bon parchemin à trouver (sachant que certains seront particulièrement difficiles à dénicher...) il faudra avoir à chaque fois suffisamment d'argent mais aussi le bon nombre d'étoiles affichés afin que l'armurier s'attèle à la tâche..

C'est d'ailleurs là que les choses commenceront vraiment à devenir sérieuses pour les joueurs car si l'argent se trouve facilement dans les niveaux, pour en récolter un maximum, il faudra vraiment chercher partout en évitant d'en perdre en route (car à chaque gros souci, on perd un peu de pièces.) On pourra aussi en récupérer en participant à des mini-jeux accessibles dans le village. Il y en a trois. Le meilleur, c'est celui  dans lequel Kirby travaille au Café du village. Celui du labyrinthe est pas mal non plus. Par contre, celui de la pêche est un peu énervant. Il faut enchainer les prises et à la moindre erreur tout recommencer... Bon en même temps, il est possible que je sois tout simplement nul (c'est d'ailleurs probable, j'ai une réputation à tenir) et chaque joueur aura sûrement ses préférences. C'est en tout cas un des moyens permettant de gagner des pièces. Il y a aussi le Colisée dans lequel on affronte successivement les boss déjà rencontrés (dans des versions légèrement différente) et on peut sinon retourner dans les niveaux déjà traversés pour compléter les missions sachant que les Waddle Dees déjà trouvés sont remplacés par des pièces.  Quant aux étoiles, indispensables à la confection et à l'amélioration des armes, la façon la plus simple d'en obtenir sera de réussir les défis de "La Route aux Etoiles "de chaque monde. Ces défis sont accessibles sur la carte globale. Il y en a une dizaine par monde. Ils apparaissent au fur et à mesure que l'on délivre les Waddle Dees des stages ou, pour certains, en cherchant bien dans tous les recoins. Chaque défi affiche une difficulté plus ou moins forte, notée entre une et trois étoiles. Il s'agit à chaque fois de réussir un parcours chronométré avec un pouvoir ou une transformation en particulier. Ce sont des petits niveaux sympas qui font parfois penser à Super Mario Galaxy ou aux niveaux spéciaux de Super Mario Sunshine en offrant des expériences un peu différentes et plus dynamiques... En cas de réussite, on gagne une étoile sinon, il faut recommencer. 

Des pouvoirs spectaculaires

C'est une évidence : la mécanique du jeu de KELMO a été vraiment bien pensée en nous obligeant, d'une certaine façon à explorer avec soin chaque niveau de façon à récupérer des pièces et à libérer un maximum de Waddle Dees. Plus on libère de Waddle Dees,  plus on a de possibilités de gagner des pièces et des étoiles, et plus on peut alors faire évoluer les pouvoirs et donc progresser facilement. Notez qu'en fonction de votre jeu et de vos goûts, vous ne ferez pas forcément évoluer tous les pouvoirs au maximum. Vous  pourrez même faire des choix (à moins de jouer vraiment longtemps...) ce qui fait que chaque joueur n'aura pas forcément les mêmes pouvoirs et les mêmes améliorations. Il sera d'ailleurs peut-être préférable de se concentrer sur un pouvoir- celui que vous maîtrisez le mieux ou qui est particulièrement cheaté pour faciliter votre progression et notamment les combats contre les boss de la fameuse "meute de bêtes". Des combats qui parfois se répètent mais dont la plupart sont très réussis.

Un jeu jouissif

KELMO est un jeu particulièrement jouissif : plus vous jouez, plus il devient spectaculaire et agréable et plus il dévoile son ingéniosité- les dernières énigmes étant forcément les plus coriaces. Extrêmement bien réalisé, bénéficiant d'une bande son extraordinaire avec de magnifiques thèmes et une chanson que vous prendrez plaisir à réécouter, Kirby et Le Monde Oublié est incontestablement l'un des meilleurs Kirby de ces dernières années. Vous n'oublierez pas de sitôt l'incroyable fin du jeu- sachant qu'une fois terminé, le jeu ne l'est pas tout à fait avec notamment un post-game très sympa et que vous continuerez à jouer, et peut-être même à prendre encore plus de plaisir.

Quelques petits reproches

A dire vrai, le jeu n'a pas vraiment de défauts- en tout cas de défauts rédhibitoires. Ceux qui s'arrêteront de jouer au générique de fin et qui fonceront dans les niveaux, le trouveront peut-être un peu court (mais en même temps, ils passeront à côté du game.) Certains trouveront aussi que le jeu reste, malgré les efforts, encore un peu trop facile et qu'il y a quelques répétitions (notamment des boss qui reviennent encore et encore...) On pourra aussi regretter le mode deux joueurs qui est plus une aide ou un mode papa/maman joue en famille, qu'un vrai mode multi comme les derniers jeux Kirby consoles. En effet, alors que les derniers Kirby permettaient de jouer à quatre, ici, il faudra se contenter d'un second joueur, forcé de diriger Bandana Waddle Dees; un perso qui ne peut que voler et attaquer mais pas se transformer... Autant dire que ce sera assez frustrant pour le second joueur surtout que 'il aura tendance à tout casser et à tout détruire trop facilement- puisqu'il n'a que ça à faire. On comprend d'ailleurs pourquoi certains ennemis réapparaissent une fois détruits (pour permettre malgré tout à Kirby de récupérer ses pouvoirs.) A l'arrivée, cela reste une fonction sympathique dans certaines situations (si vous avez de jeunes enfants par exemple) et donne quelques séquences trop cute (avec les deux personnages côte à côte) mais on est loin d'un vrai mode multi qui aurait permis de réellement partager son aventure à armes égales.

Un jeu culte et cute

Pour finir, notez que les amiibo Kirby sont compatibles avec le jeu. On peut les utiliser n'importe quand, plusieurs fois par jour (mais qu'une fois par niveau, à moins d'en sortir et de le recommencer.) A chaque utilisation, ils offrent un bonus regénérant à utiliser en jeu. Cela aide beaucoup mais en cas d'utilisation, les records, accessibles au village via le Waddle Dee érudit qui est une mine d'infos et permet notamment de comparer sa progression et ses scores avec les joueurs du monde entier, ne seront pas pris en compte. Une petite précision qui fera que certains joueurs mettront un point d'honneur à ne pas les utiliser. En effet, quel émotion d'apprendre de la bouche de l'érudit qu'on détient un record mondial ! 

En résumé, on adore et on prédit que vous allez adorer aussi ! Un futur jeu culte.

 

 

 

 

Retrouvez le barème des notes des tests de Nintendo-Master 

9
Adorable mais néanmoins redoutable, Kirby et Le Monde Oublié est une vraie réussite, bourrée d'idées, d'énigmes et de surprises. C'est un jeu visuellement magnifique et particulièrement bien réalisé qui enchaîne les morceaux de bravoure et les séquences de plus en plus spectaculaires. Probablement le meilleur jeu Kirby de ces dernières années et un hit de plus pour la Nintendo Switch.

  • Superbe réalisation
  • Univers irrésistible
  • Gameplay d'orfèvre
  • Kirby trop "cute"
  • Environnements magnifiques
  • Des séquences spectaculaires
  • Bande son héroïque
  • Final époustouflant
  • Post-game sympa
  • Du challenge malgré tout
  • Un peu court en ligne droite
  • Mode deux joueurs limité
  • Le mini jeu de la pêche