Nintendo Switch

Shin Megami Tensei III : Nocturne HD

Preview Switch

Shin Megami Tensei III : Nocturne HD

Par Lotario - Le 24/04 à 16:10

Alors que la plupart des joueurs se sont habitués à la série Persona, il ne faut pas oublier que cet univers est tiré de celui de Shin Megami Tensei, une série très discrète chez nous depuis pas mal de temps. Alors que le cinquième opus canon a été annoncé à destination de la Nintendo Switch, voilà que l'épisode 3 revient dans une édition HD Remastérisée afin de nous faire patienter. Ayant pu approcher le titre pendant deux petites heures, nous faisons le point sur notre premier ressenti.

C'est pas la fête...

L’histoire commence alors que vous, jeune lycéen, vous allez retrouver vos deux amis comme convenu. Il s'agit de Isamu Nitta et Chiaki Hatasata. Après une brève discussion, vous devez tous trois rejoindre votre professeure à l'hôpital de Shinjuku. Vous apprenez par ailleurs qu'il s'est déroulé une manifestation durant laquelle il y aurait eu des morts au parc de la ville. Vous souhaitez donc y faire un tour afin d'en apprendre plus avant de rejoindre vos amis à l'hôpital. Au parc, vous faites la connaissance d'un protagoniste plutôt énigmatique, mais personne d'autre n'est sur les lieux. Il vous remettra d'ailleurs un magasine dans lequel il évoque des agissements étranges qui ont lieu dans la ville depuis quelque temps. Cet individu semble être journaliste ou enquêteur. Vous n'apprendrez cependant rien de plus et vous reprenez votre chemin.

Arrivé à l'hôpital, il y règne une atmosphère plutôt malfaisante et surprenante. En effet, il n'y a pas âme qui vive hormis votre amie Izumu qui vous attend assise sur un banc de sièges. Elle vous informe que Chiaki est parti chercher Yuko Takao, votre prof. Vous vous mettez à la recherche de votre ami alors que tout est absolument vide dans l'hôpital. En le trouvant, lui aussi vous fait part de son étonnement sur la situation. Vous parcourez encore l'hôpital et faîtes la rencontre d'un individu pour le moins inquiétant qui vous annonce que vous allez être annihilé. Yuko intervient et vous donne rendez-vous sur le toit. Une discussion s'engage durant laquelle elle vous explique que l'heure de la fin du monde a sonné et que vous allez y assister. Toute vie sera réduite à néant hormis ceux étant présents dans l'hôpital. Une fois ce cataclysme passé, vous reprenez connaissance difficilement, mais deux personnes, une vieille dame accompagnée d'un petit garçon, que vous aviez aussi entraperçu précédemment vous font ingérer un Magatama. Vous êtes désormais transformé en un être ayant la capacité de posséder le pouvoir des démons et il vous incombera de remodeler le monde, ou au contraire, le détruite.



Le (très) Old School

Il faut être clair dès à présent, Shin Megami Tensei III : Nocturne HD ne fait pas dans la dentelle et propose une expérience qui peut s'avérer difficile pour les néophytes et pas seulement sur la difficulté du titre en lui-même. En effet, nous sommes en présence d'un soft adoptant les combats au tour par tour avec des rencontres aléatoires. Bien qu'un radar en bas à droite vous indique si vous être prompt à tomber sur des ennemis, nulle possibilité d'éviter le combat. De plus, il est important de savoir que, même si l'univers est vraiment très bien travaillé, rien hormis la quête principale n'est présent en jeu. Il y a bien une pléthore de PNJ, mais aucun d'entre eux ne vous donnera de quête annexe. Bien que certains éléments soient expliqués, ce sera à vous de bien assimiler les mécaniques de jeu, et même les plus complexes, car rien ne sera consultable durant l'aventure. Ainsi, même si les combats sont archaïques, ils n'en demeurent pas moins intenses de par leur complexité. Il faut trouver les sensibilités de nos adversaires (et s'en rappeler), car cela peut avoir une incidence sur le nombre de tours que nous avons à notre disposition avant que l'ennemi ne passe à l'offensive. En clair, sur une équipe de quatre, vous pouvez attaquer quatre fois (ou toute autre action). Si vous touchez un ennemi avec un élément avec lequel il est sensible, vous pourrez profiter de tours supplémentaires. Mais s'il est résistant, vous perdez en revanche des tours. Mieux vaut éviter ne pas se tromper tant les combats sont difficiles.

Autre point, vous ne pourrez pas vous contenter de Pixie, le premier démon qui vous propose ses services. Il faudra en recruter d'autres. Et si cela semble facile dans un premier temps, cela peut relever du casse-tête avec certains démons (surtout qu'il sont assez gourmands en deniers). Malgré tout ce que vous pourriez offrir dans le cadre d'un recrutement, il peut tout de même tourner les talons et vous laisser en plan. Le système est intéressant car il amène à réfléchir et songer même à revenir plus tard avec de nouvelles dispositions pour recruter le démon convoité. Attention aussi, les sauvegardes automatiques n'existent pas, il faudra penser à sauvegarder régulièrement, voir même à faire des aller-retour par sécurité quand vous faites des sessions de montée en niveau par exemple. Le système de progression des personnages semble assez étoffé et il nous faudra encore parcourir le jeu pour en dire plus et ce prononcer sur les différentes mécaniques du jeu. Enfin, autre point qui pourrait surprendre, autant dans les zones type hôpital ou Shibuya, nous nous déplaçons avec notre personnage dans un environnement 3D en vue de dos, autant lorsque vous êtes sur la "mappemonde" (Tokyo), vous déplacez uniquement un curseur vers les zones qu'il est possible d'explorer. Ceci dit, que ce soit dans l'une ou l'autre, vous ne serez pas à l'abri des combats aléatoires.

Et techniquement ?

Étant une preview, ce point sera détaillé bien plus en profondeur lors du test, lorsque plus d'environnements auront été parcourus. Toutefois, nous pouvons déjà dire que le chara-design est franchement attirant. Les démons sont très variés et plutôt bien modélisés (et certains bien connus désormais via Persona). Les personnages que l'on rencontrera seront quant à eux aussi très stylés. La difficulté a été évoquée, il faut savoir qu'il est possible de télécharger sur l'eshop un mode « permissif » qui rend le jeu plus accessible, et ce gratuitement. Nous ferons aussi un essai afin de voir si il y a une réelle différence en terme de difficulté. Bien évidemment le titre se porte très bien sur Switch puisqu'il s'agit avant tout d'un remaster et non d'un remake. Quand on a conscience qu'il s'agit d'un titre PS2, difficile d'être choqué par les modélisations. Bien que la difficulté ait été grandement mise en avant tout au long de cette preview, le jeu nous procure un grand plaisir. L'univers est très accrocheur, à la fois sombre et donnant le ton à un enjeu non des moindres. Si vous couplez la qualité de cette atmosphère à une bande-son excellente, il y a de quoi en faire un très bon titre.

 

Fort
Notre première session de Shin Megami Tensei III : Nocturne HD nous a laissé une très bonne impression. Outre sa difficulté, la rencontre avec les premiers personnages nous a plongé dans un univers envoûtant malgré son contexte, et nous avons hâte d'en découvrir bien plus sur chacun d'eux. De plus, la "chasse" aux démons s'avère addictive et nous donne envie de posséder les plus puissants (ce qui ne sera pas anodin étant donné ce qui nous attend). Finalement, bien que le jeu soit très old-school, le charme opère très vite et nous laisse glisser sur le jeu avec beaucoup d'envie.