Nintendo Switch

Monster Hunter RISE : Sunbreak

Preview Switch

Monster Hunter RISE : Sunbreak

Par babidu - Le 02/06 à 09:01

Nous avons pu assister à une preview de la monstrueuse extension de Monster Hunter Rise, la terrifiante Sunbreak. Cet aperçu s'est fait sur une version encore en cours de développement du titre. Ce DLC s'annonce-t-il aussi gargantuesque qu'il le prétend ? C'est ce que nous allons essayer de décrypter dans cette preview.

On repart en balade ?

Que l'on soit bien clair, Sunbreak n'est pas un nouveau Monster Hunter, n'a pas vocation à l'être et n'a tout bonnement prétendu l'être. Il est ici question de rajouter du contenu au jeu de base, de corriger certains défauts mais aussi et surtout, de prolonger l'expérience Monster Hunter Rise, de bâtir dessus et de donner aux fans de cet épisode de quoi passer encore une bonne centaine d'heures dessus.
Le jeu n'est donc pas plus beau, bien que la nouvelle zone dévoilée lors de cette preview soit sublime (mais nous y reviendrons), ni plus fluide, ni changer son gameplay. Il est surtout ici question d'approfondir celui-ci à grand coups de nouvelles techniques, de nouveau monstres (et donc de challenges), de nouveaux lieux à explorer et de quelques ajustements visant à rendre l'expérience encore meilleure.
Profitons-en pour rappeler à quel point Monster Hunter Rise était un excellent jeu et un très bon épisode de la saga, ayant la lourde tâche de passer après la révolution Monster Hunter World (sortie partout sauf sur Nintendo Switch). Le titre a en effet obtenu un très joli 9/10 dans nos colonnes, sous la plume de l'ami Lotario

Il est donc ici clair que nous avons affaire à u n prolongement de Monster Hunter Rise, clairement pas à une suite ou a une relecture. Sensiblement, si vous avez joué (et vous devrez avoir terminé l'aventure principale pour goûter à cette extension) au jeu de base, vous ne serez clairement pas dépaysé. Le gameplay reste sur les mêmes bases, l'histoire semble se poursuivre et les menus ne devraient pas connaître de trop gros bouleversements. Si vous n'aviez pas aimé Monster Hunter Rise pour ses systèmes (et non pour son contenu), cette extension n'est probablement pas là pour vous rabibocher avec le jeu. La plus grosse critique que l'on pouvait faire à cet épisode était son manque de contenu (notamment au lancement), Sunbreak semble tout indiquée pour palier à ce défaut. C'est en tout cas son ambition. Nouveaux monstres, nouvelle carte, nouvelles mécaniques, nouvelles missions et nouveau hub, Sunbreak a autant d'ambition que l'excellente extension de Monster Hunter World, Iceborne et son contenu gargantuesque.

Une cure de jouvence des mécaniques

Commençons tout d'abord par les nouveautés qui frappent aux yeux. Si nous n'avons pas pu avoir un aperçu complet du nouveau hub, l'avant-poste d'Elgado, nous avons pu apercevoir un joli bout de la nouvelle carte. Accompagnant la sortie de Sunbreak, la Citadelle est une toute nouvelle zone de chasse aux multiples promesses. Sublime, mystique et à l'atmosphère marquée par des couleurs froides et des paysages composés de ruines encerclées par des montagnes, cette nouvelle carte se démarque totalement des autres cartes déjà disponibles dans le jeu de base. Ce changement de paysage, plus que bienvenu, propose de plus de nombreux raccourcis et routes alternatives qu'il nous tarde de parcourir. Nous avons aussi plus que hâte de creuser le lore et le scénario de cette Citadelle qui semble d'une grande importance pour le scénario. Savoir savamment titiller notre excitation au sujet de son scénario et y ajouter une dose de narration environnementale dans une carte est une grande première pour la saga Monster Hunter, c'est dire si cette nouvelle aire de chasse nous a tapée dans l’œil. Nous attendrons de pouvoir parcourir cette Citadelle du bout de nos pouces pour affirmer notre amour pour celle-ci mais visuellement nous adhérons totalement à cette nouvelle carte.

Au niveau du gameplay des armes, les talents de substitutions viennent approfondir encore plus le gameplay si précis et si jouissif de chacune des 14 armes du jeu et de ce que nous avons vu, les nouvelles attaques de lien de soie sont aussi impressionnantes visuellement que dévastatrices. Il nous tarde de toutes les tester en combat. De plus la possibilité de switcher de talents de substitutions en plein combat ce qui dynamise encore plus les affrontements déjà bien survoltés dans Rise. Enfin, la possibilité d'esquiver les monstres au dernier moment tout en changeant ses talents de substitutions rajoute de la technique et de la beauté aux combats. Jamais nous n'avions eu autant l'impression de danser avec le monstre. Jamais les chasseurs de Monster Hunter n'avaient été aussi mobiles. Vous pourrez même courir sur les murs sans avoir besoin de vous élancer dessus en usant de votre filoptère, la liberté de mouvement devient totale et sans concession.

En ce qui concerne les changements plus mineurs, de nouveaux insectes et animaux vous donnant divers bonus seront de la partie. Le filoptère doré vous permettra par exemple d'obtenir plus de loot à la fin de votre chasse, une véritable aubaine pour les amateurs d'armures et d'armes. Un filoptère rubis rouge vous permettra, quant à lui, d'infliger énormément plus de dégâts à un monstre lors d'une punition montée, ce mouvement finisher effectuables à dos de monstres.
Enfin les araignées-pantinsvous permettront de tirer directement un monstre via un lasso géant et ainsi de l'envoyer valser vers un mur sans même le monter. Il sera d'ailleurs possible de ne pas monter automatiquement sur les monstres pour ne plus casser le rythme de l'action.
La possibilité de partir en chasse en solo mais accompagné par une IA, contrôlant alors l'un des nombreux PNJ du jeu semble rafraîchir les affrontements en proposant une alternative au multijoueur tout en proposant des récompenses inédites. Ces quêtes dites "Parangon" constituent un ajout intéressant et original.
Vous l'aurez compris, tout est fait dans Sunbreak pour rendre l'expérience plus fluide et plus dynamique que jamais. Nerveux sera probablement un bon adjectif pour définir cette extension qui s'annonce monstrueusement plus profonde que le jeu de base.

Toujours aussi monstrueux

Si le gameplay est au centre de la saga toute entière, que dire des monstres ? Véritables idoles de la franchise, bêtes magnifiques ayant su donner à toute la saga son identité et ses lettres de noblesse, le tout grâce à leurs chara-designs, leurs mouvements aussi impressionnants que soignés et réaliste mais aussi grâce à leur intelligence artificielle redoutable et audacieuse, nous avions plus qu'hâte de découvrir les nouveaux monstres en actions. Durant cette preview nous avons pu croiser la route de 3 nouveaux monstres.
En premier, nous avons croisé le fer avec le Lunagaron, le cousin lunaire du Tobi-kadachi et de l'Odogaron. D'une agilité remarquable couplée à une grande agressivité, le Lunagaron ne vous laissera pas respirer et vous donnera du fil à retordre. Avec son design basé sur le loup-garou, ce nouveau monstre fait plaisir a voir. Cependant, étant cousin avec le l'Odogaron, vous aurez peut-être une impression de déjà vu de ce monstre. Cette impression est balayée lorsque le monstre entre dans sa phase bipède devenant encore plus menaçant et rebattant totalement les cartes de l'affrontement.Le second monstre aperçu fut le Garangolm qui bien que nous étant présenté comme docile et passif dans son introduction s'est vite révélé très intéressant. Semblable à un rempart mouvant et disposant d'une force colossale, ce monstre n'est en aucun cas à sous-estimer et il nous tarde d'affronter ce Béhémoth.

Dernier monstre, le Seregios qui fait ici son grand retour. Absent depuis Monster Hunter 4 Ultimate sur Nintendo 3DS dont il était l'un des monstres phares, le Seregios n'a pas perdu de sa superbe et c'est un véritable plaisir de le retrouver. Le dragon aux 1000 lames a donné du fil à retordre à nos chasseurs, sa mécanique de saignement étant aussi redoutable qu'impressionnante, ce combat s'annonce dantesque. Au niveau des design, ces nouveaux monstres et cette relecture font clairement plaisir a voir et si l'on pourrait espérer toujours plus de monstres et toujours plus d'originalité dans les design, il faut constater l'effort des développeurs de proposer toujours des affrontements formidables et la promesse d'avoir constamment l'impression d'être dans un combat contre un boss.

Fort
Nous attendons impatiamment Monster Hunter Rise : Sunbreak. Véritable cure de jouvence des mécaniques du jeu, le rendant plus dynamique et plus profond que jamais, Sunbreak vient perfectionner une expérience déjà très solide. Seul bémol au tableau, le prix de cette extension qui certes s'annonce monstrueuse mais qui est tout de même plutôt cher pour un DLC, il ne tient donc qu'à son contenu de tenir la route.