Nintendo Switch

Plants vs. Zombies: Battle for Neighborville

Test Switch

Plants vs. Zombies: Battle for Neighborville

Par ggvanrom - Le 28/03 à 15:31

Alors que la licence Plants vs Zombies a fait ses débuts en 2009 sur de nombreux supports en tant que Tower Defense haut en couleur, la licence a progressivement évolué au fil des ans pour devenir un jeu de tir multijoueur en vue à la troisième personne. N’ayant jamais eu l’occasion de toucher à la licence depuis ses débuts, la sortie de Plants vs Zombies Battle for Neighborville sur Nintendo Switch est donc l’occasion idéale de pouvoir découvrir cet univers complètement barré.

Des plantes, des zombies… et des nains ?!?

Si le conflit opposant les plantes aux zombies a déjà dépasser son 10ème anniversaire, il est intéressant de voir à quel point le spin off TPS a pris petit à petit le pas sur le genre de base de la licence qu’est le Tower Defense. Sorti en 2019 sur consoles concurrentes, Plants vs Zombies Battle for Neighborville est le dernier jeu orienté TPS nous faisant prendre part dans les rues de Neighborville à une énième rixe entre les plantes menées par Dave le Dingo et les zombies dirigés par Dr. Zomboss.

Si vous pensiez vous contenter de choisir un unique camp il n’en est rien, la scène de bataille du jeu vous imposera (du moins durant les parties en ligne) de jongler entre le camp des Plantes et celui des Zombies, proposant un total de 23 personnages atypiques aux profils différents, répartis en 3 classes distinctes : Attaquant, Défenseur et Soutien. Si on serait tenté de se demander quel camps l’emportera au final, ce n’est pas réellement la question à se poser. Ici, on est là pour de l’action, encore et toujours plus d’actions!


Une petite promenade au parc ?

Lorsque vous démarrez le jeu, vous êtes catapulté au Parc Linotte. HUB central qui vous propose de découvrir un ensemble d’activités comme un mode tutoriel pour les nouveaux venus, des magasins, un terrain d’entraînement, et bien sûr l’accès aux différents modes de jeu. Outre le portail multijoueur qui est véritablement le nerf de la franchise, Plants vs Zombies Battle for Neighborville propose également deux autres zones de jeu dans lesquelles vous attendent différentes missions proposées par des personnages complètement barrés propre à la licence. Avantage non-négligeable de cette version Nintendo Switch, vous avez la possibilité de jouer en étant hors-ligne. Indispensable à bien y réfléchir compte tenu de l’aspect portatif de la console. De ce fait, c’est un véritable plaisir de pouvoir emmener le jeu partout avec soi et s’adonner à 1 ou 2 parties durant la pause déjeuner par exemple.

Si le parc Linotte ne reste au final qu’un menu dynamique, les équipes de PopCap Games ont tout de même tenté de rendre l’environnement coloré et agréable à parcourir. Les débutants pourront trouver des mini-tutoriels pour apprendre rapidement les bases du jeu, avant de se lancer au centre du parc, zone où se rencontrent les plantes et les zombies pour se trucider pour le plaisir. C’est également dans le parc que vous pourrez dépenser vos pièces et ampoules pour forcer votre montée de niveau, débloquer émotes et autres accessoires qui vous permettront de vous démarquer durant vos parties, en ligne ou non.

Un mode solo conséquent

A l’image d’un Splatoon, Plants vs Zombies Battle for Neighborville propose également une partie aventure solo. Une fois balancé dans la zone de votre choix, vous évoluerez dans des environnements relativement vastes où vous attendent bien sûr quantité d’ennemis, mais aussi de nombreux PNJ qui vous proposeront diverses quêtes pour en apprendre davantage sur ce nouveau conflit. Les missions seront également entrecoupées de combats de boss qui risquent fort de faire suer les néophytes. Heureusement le jeu en vaut la chandelle, car ces expéditions sont l’occasion idéale de farmer pièces d’or et ampoules sans devoir s’acharner encore et encore sur les batailles en mode multijoueur. Ces modes à part seront aussi l’occasion d’en apprendre davantage sur la faction des nains, mais on ne vous en dit pas plus pour laisser le plaisir de la découverte.

Un mode multi riche, mais déséquilibré

Composante essentielle de ce genre de titre, le multijoueur est bien évidemment de la partie dans Plants vs Zombies Battle for Neighborville. Si l’on peut pester sur l’absence de multijoueur sur la même console, vous aurez la possibilité de vous battre avec des joueurs ainsi que des IA en fonction de votre statut de connexion. Vous aurez également la possibilité de choisir parmi plusieurs modes de jeu pour tenter d’apporter un peu de diversité à l’action.

On retrouvera ainsi des modes d'élimination classiques appelé « Elimination par équipe » et « Elimination Confirmée » vous demandant de défaire vos adversaires pour accumuler un total de 50 points. Suburdination est un mode vous demandant de contrôler diverses zones pour atteindre un total de 100 points. Bombe naine vous demande d’exploser les bases de l’ennemie avant qu’ils ne le fassent. A la conquête du Gazon vous demande de prendre de contrôle d’une carte en expansion durant toute la partie. L’arène de combat vous fait prendre part à des combats en 4 VS 4. Et enfin Jardin Ops et Cimetière Ops sont des modes survies vous demandant de résister à des vagues de zombies ou de plantes tout en protégeant votre base. Si le mode online vous proposera quotidiennement 2 modes de jeu ainsi qu’un mode événement hebdomadaire, il vous sera possible de créer vos parties privées pour jouer à l’ensemble des modes quand bon vous semble, quitte à le faire hors-ligne et jouer avec des bots.

À la différence d’un Fortnite ou de tout autre jeu dit Battle Royale, Plants vs Zombies Battle for Neighborville est un jeu qui mise davantage sur la cohésion de groupe pour pouvoir prétendre à la victoire. Si dans chaque partie il y aura toujours un joueur ou deux pour clairement tirer son épingle du jeu, vous remarquerez vite que si vous jouez groupé, vous arriverez facilement à des résultats de style 50 à 10. Cet écart est davantage renforcé si vos adversaires ont tendance à la jouer trop solo. Et c’est également là que l’on regrette l’absence de chat vocal pour renforcer cette cohésion de groupe lors des parties.

Un autre problème venant aussi trop régulièrement faire pencher la balance de la victoire réside dans l’équilibre des personnages. Si j’adore par exemple le Pisto-Pois, on se rend compte qu’il est assez limité au niveau de sa cadence de tir ou encore les capacités dont il dispose. Se voulant pourtant axé sur l’attaque, je lui préfère largement Bonnet de Nuit et ses attaques furtives, ou encore le personnage de Citron qui peut faire des ravages avec ses bombes et lasers quand il ne se protège pas derrière son bouclier. Et le côté Zombie n’est pas en reste avec un Super Cortex qui est aussi bon au corps-à-corps qu’en distance avec ses attaques chargées, ou encore le diablotin qui peut varier entre sa taille minuscule, et grimper dans un mécha pour tout dézinguer sur son passage. Sans compter qu’en fonction de la topologie de certaines cartes, des styles de personnages seront forcément plus avantagés.(Les défenseurs dans des couloirs exigus, un cauchemar.) Alors oui, Plants vs Zombies Battle for Neighborville vous demandera un effort d’investissement pour apprendre à maîtriser les différents personnages, mais il faudra aussi penser à miser sur l’entraide dans votre groupe pour remporter la victoire.

Une version Switch qui tient la route ?

Généralement, quand on entend portage de jeu PC / Xbox / PS4 sur Nintendo Switch, on a le choix entre un travail convenable au prix de quelques restrictions, ou de la véritable bouillie de pixel et un jeu instable. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette version hybride s’en sort avec les honneurs ! Non-content de proposer un jeu extrêmement fluide en multi ou en solo, la direction artistique du jeu rend très bien que ce soit en mode portable ou salon. Sans compter que la distance d’affichage des ennemis reste également de très bonne facture. Petit bémol en revanche, je trouve personnellement que la musique est trop effacée du jeu.

On en a également parlé plus tôt, mais cette version Switch est également la seule à proposer un mode hors-ligne, indispensable quand on connaît la nature portative de la console. Le jeu étant sorti également bien plus tard que les autres versions, quelques ajustements ont été effectués par les développeurs. Les Saisons n’étant plus d’actualités, tous les contenus bonus comme les cosmétiques et émotes sont disponibles d’office, à condition d’avoir suffisamment de monnaie in-game. Cette monnaie prend la forme de pièces d’or, qui s’obtiennent de manière assez généreuses en accomplissant des missions ou en jouant en ligne. Les ampoules quant à elles s’obtiennent en accomplissant des défis quotidiens, et permettent de compléter des cartes de prime donnant là aussi accès à du contenu exclusif, et ce, sans limite de temps.


 

8
Totalement néophyte de la licence, je dois reconnaître que Plants vs Zombies Battle for Neighborville est une petite surprise qui fait grand bien dans le catalogue de la Nintendo Switch. Outre le fait de proposer un jeu beau et coloré, le style complètement barré des combattants, ainsi que tout le contenu accessible d’entrée de jeu et sans limitation dans le temps garantissent de longues heures de fun, sans compter le mode histoire à compléter. Pouvoir s’adonner à quelques petites parties en ligne ou non en fonction de nos envies est également un plus non-négligeable. Si son aspect « enfantin » laisse croire qu’il est destiné à un jeune public, ne vous y fiez pas, Plants vs Zombies Battle for Neighborville en a suffisamment sous le capot pour mériter l’intérêt de tous.

  • L’univers complètement barré
  • Un mode solo bien rempli
  • Jouable en mode hors-ligne
  • Une version Switch belle et fluide
  • Tout le contenu à débloquer d’entrée de jeu
  • La monnaie se gagne rapidement
  • Le système d’amélioration propre à chaque perso
  • 23 personnages à maitriser
  • Tous les personnages ne se valent pas
  • Les parties en ligne sont souvent déséquilibrés
  • La musique trop effacée
  • Pas de multijoueur local