Nintendo Switch

Atari 50: The Anniversary Celebration

Test Switch

Atari 50: The Anniversary Celebration

Par Lotario - Le 23/11 à 13:20

Il y en eu des collections anniversaires depuis maintenant quelques années. Tous ont réussi à nous proposer leur compilation. Mais cette fois, allons plus loin en nous plongeant dans les balbutiements du jeu vidéo grâce à une rétrospective made in Atari. Et oui, ce nom pourra rappeler plus d’un souvenir aux vieux briscards comme moi ou encore à ceux connaissant quelque peu l’histoire du jeu vidéo. C’est ainsi qu’Atari nous propose sa collection nommée tout simplement Atari 50: The Anniversary Celebration disponible depuis le 11 novembre 2022.

Atari Hystoria

Atari est une société qui a été fondée en 1972. Et oui, cela ne nous rajeunit pas. Rassurez-vous, je n’étais pas encore né (ceci dit, je n’arriverai que peu de temps plus tard, six ans pour être exact… Bon sang que le temps passe…). Afin de ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte au sein du titre, nous resterons dans les grandes lignes concernant cette entreprise. Mais en soit, ils adoptèrent un concept qui donna naissance à l‘arcade. Recentrons-nous à l’époque, les graphismes étaient tout autre, vous l’imaginez bien. En parlant d’imagination, il faut aussi recontextualiser qu’avec les technologies de l’époque, il en fallait une plutôt fertile pour s’immerger dans certains univers. Et pourtant, la magie prenait (bien loin de l’obsession de la résolution ou encore du framerate d’aujourd’hui d’ailleurs). N'oublions pas non plus qu’Atari est passé malheureusement par de grandes difficultés au fil du temps, ce qui a pu occasionner une certaine tristesse auprès de leurs fans.

L’autre fait marquant d'Atari est surtout d’avoir introduit le jeu vidéo dans les foyers, et ce, en 1977. Et ce fut avec leur machine, la Video Computer System (soit Atari 2600), qu’ils ont commencé à envahir le cœur des “gamers”. Disons plutôt qu’ils ont commencé à faire en sorte que des gens le deviennent car cela n'existait pas avant. Petite anecdote, j’avais, à l'époque, joué à Pong avec le fameux “paddle”, une manette constituée d’une molette. Ensuite, j’ai le souvenir d’un certain Pacman et Moon Patrol ainsi que Toutankhamon, et sur ces jeux, le pad se limitait à un joystick et un unique bouton. Quel fun quand j’y repense. Je me croyais sur la lune dans Moon Patrol. Bref, passons les souvenirs et revenons sur la compilation elle-même. Si justement, j’ai fait le choix de vous partager ces souvenirs, c’est que le soft intègre une énorme archive concernant l'entreprise et cela va d’articles, de dessins mais aussi d’interviews vidéo que vous pouvez consulter à votre guise afin de traverser le temps de 1972 à 1996 (avec quelques mots plus actuels).

Voyageons à travers le temps et les jeux

En marge de toute l’histoire d’Atari qui nous est partagée ici, il faut maintenant se plonger dans leurs jeux. Alors, soyez prêt, si la compilation arbore fièrement le numéro cinquante, c’est pour revenir cinquante ans en arrière. Pour faire simple, disons que la compilation est fractionnée en fonction de plusieurs supports de la firme. Dans un premier temps, vous pourrez découvrir les joies de l’arcade des années 70 / 80. Ce sera peut-être l'occasion de découvrir le mythique Pong dans lequel on se renvoie la balle avec une barre à déplacer mais aussi les non moins célèbres Asteroids et Centipede. Il est ensuite possible de se lancer dans la première console, la 2600, qui reprend les titres arcade mais dans leur version console. Certains jeux sont d’ailleurs cachés et il faudra les déverrouiller. 

Concernant les supports, outre l'arcade et la 2600, il y la 5200, la 7800 (un type de codification qui rappellera plus tard ce que l'on appelait les consoles 8, 16, 32 bits. Entendez par là, une manière numérique de décrire la puissance exponentielle des générations de console. Comme aujourd’hui finalement. Comme quoi, Atari avait vraiment installé le ciment de l’industrie vidéoludique). En outre, il est possible aussi de s’essayer à la Lynx, leur console portable afin de découvrir des titres déjà plus “récents” ainsi que la Jaguar (1993), leur dernière console. Jaguar qui proposait un certain Atari Kart sorti un après un autre jeu ô combien connu made in Nintendo. Enfin, et nous terminons là-dessus pour évoquer les jeux, sachez que la compilation en comprend une bonne centaine et qu'Atari, à l’occasion de ce demi-siècle, a prévu une petite surprise.

Sept jeux, dans la catégorie “reimagined” ont été conçus pour l’occasion. Certains sont des suites de jeux anciens mais conservent le matériau d’origine en restant fidèles à la technique de l'époque. Ils ont aussi retranscrit le jeu électronique ‘touch me” qui n’est autre qu'un jeu de mémoire (qui rappellera aussi de vieux souvenirs sonores à certains). Mais la cerise sur le gâteau n’est autre qu’“Haunted House”. Celui-ci a bénéficié d’un traitement particulier. Il a été entièrement revu en 3D tout en conservant la pâte de l’époque. Et bien cela fait mouche. C’est à la fois immersif (pensez bien “imagination” hein) et fun. Le titre se paie le luxe de proposer des niveaux qui se débloquent au fur et à mesure ainsi que des skins de personnages. Pour rappel, le personnage est en fait une paire d’yeux (sûrement appréciée par notre gourou ggvanrom). le jeu reste fidèle à ce que l’on a connu, recherche de clé pour franchir le niveau, mais la mayonnaise prend tant sur le plan sonore que visuel. 

Neo rétro dans la matrice

Il est relativement difficile d'appréhender Atari 50 comme les autres tests. Bien que le rétro ait toujours autant le vent en poupe, surtout sur Switch, notamment grâce à la pléthore d'indépendants qui proposent leurs titres, ici, nous sommes dans une toute autre sphère. Les jeux sont très vieux, et j’oserais appeler ça le Néo Rétro tellement cela peut dépayser le joueur d’aujourd’hui. Je pense en particulier aux titres arcades et 2600 par exemple. Aucune remise en cause de leur qualité puisqu’à l’époque, c’était déjà extraordinaire. Toutefois, le contraste est grand. De plus, le but de la plupart de ces anciens jeux (à la difficulté parfois mémorable) était tout simplement de tenir le plus longtemps possible ou réaliser le meilleur score.

Toutefois, le côté historique peut en intéresser plus d’un et le public vissé n’est peut-être pas situé auprès des jeunes générations (bien que je leur conseillerai de s’y essayer pour leur propre expérience vidéoludique si tant est que la curiosité de l’histoire du jeu vidéo les intéresse). Mais soyons réalistes, cela intéressera davantage celles et ceux qui ont été touchés par la marque. Bien évidemment, tout tourne au poil et vous ne sentirez aucune différence suivant le mode que vous choisissez (portable ou Dock). La musique dans les menus est quant à elle bien choisie et nous fait en quelque sorte ressentir ce voyage mystique dans le temps. Il est d’ailleurs très intuitif de naviguer au sein des différentes frises vous permettant de découvrir l’histoire d’Atari. De plus, la bibliothèque de jeux donne la possibilité de classer les jeux par plateforme, par ordre de sortie ou tout simplement de manière alphabétique.


Atari 50 - The Anniversary Celebration
Acheter sur amazon.fr

 

7
Plus qu'une compilation, Atari 50: The Anniversary Celebration se pose comme un pan de l'histoire du Jeu Vidéo, présenté sous un format vidéoludique. Vous avez là de quoi retracer 50 ans d'histoire d'une société qui a connu le meilleur comme le pire du jeu vidéo, en découvrant un nombre conséquent de titres, ainsi que de nombreuses interview et archives diverses sur la démocratisation du jeu vidéo dans les foyers. En bref, un vrai morceau d'histoire à réserver aux amoureux du rétrogaming, d'histoire du jeu vidéo, et à ceux qui n'ont pas peur des gros pixels des jeux d'antan.

  • Un véritable voyage dans le temps...
  • Une compilation très complète
  • Les frises historiques plaisantes à suivre
  • Les anecdotes racontées par les différents intervenants
  • Hauted House Reimagined : Coup de cœur
  • ... qui pourra en laisser certains de marbre
  • Il faut aimer le "Néo" Rétro