Nintendo Switch

Potion Permit

Test Switch

Potion Permit

Par Lotario - Le 30/09 à 08:10

Potion Permit est un soft édité par Pqube qui vous plonge dans un simulateur de vie doublé d’une aventure à vivre comme apothicaire. Le titre nous offre un style 2D qui semble plutôt réussi, mais semble aussi vouloir faire preuve d'originalité avec son concept. Disponible depuis le 22 septembre 2022, nous allons vous faire découvrir ce monde apaisant au travers de notre test.

Bienvenue à Moonbury… Ou pas !

Après avoir choisi le type de personnage que vous souhaitez incarner en choisissant son sexe et son apparence, l’histoire peut démarrer. Vous vous trouvez à bord d’un train en route pour le village de Moonbury. Apprenti apothicaire venant de la ville, vous êtes accompagné par deux maîtres afin de vous faire introduire dans ce village qui semble être dans le besoin. Or, vous êtes de suite mis en garde de faits passés durant lesquels les apothicaires ont déclenché un désastre à Moonbury. Arrivé enfin sur les lieux, vous êtes accueilli par le maire, Myer, et son adjoint Xiao. Ils sont aussi accompagnés de Mathéo le médecin du village.

Vous êtes alors informé que Rue, la fille du maire, est malade. Malheureusement, malgré les soins du médecin local, rien ne parvient à améliorer son état. Le maire espère donc beaucoup de vos potions. Vous êtes ensuite emmené à la taverne du village, lieu dans lequel vous ferez la rencontre de la plupart des villageois. Ici, c’est la consternation. Tout le monde s’insurge que le Maire ait osé faire venir un apothicaire. La méfiance est plus qu'exprimée si ce n’est la défiance. Mathéo est même complètement désinvolte à votre égard. Un rude challenge vous attend. Prendre soin de ces villageois avec vos potions gagner leur confiance afin de faire retrouver aux apothicaires une reconnaissance de leurs méthodes.

Pinpon ! Il y a urgence

Dans Potion Permit, votre rôle le plus important est de prendre en charge les villageois lorsqu’ils tombent malades. Pour y parvenir, vous avez deux bâtiments à votre disposition. En premier lieu, vous disposez d'une potionnerie au sein de laquelle vous pourrez dormir et vous reposer, mais bien évidemment confectionner vos potions. Juste à côté, en guise d’annexe, se trouve une clinique. C’est l’endroit dans lequel se trouvent vos patients lorsqu’ils sont malades. Le titre fonctionne quelque peu à la Harvest Moon avec un cycle jour / nuit. Votre personnage dispose d’une barre de vie et d’endurance. Afin de recouvrer chacune d’elle, il faudra dormir. Vous détenez aussi une faucille, une hache et un marteau. Dès lors que vous les utilisez lorsque vous partirez en expédition hors de la ville, vous consommez de l’endurance.

Globalement, si on exclut pour le moment les relations à développer avec les villageois, votre but est de récolter des ressources afin de pouvoir créer vos potions, nourrir votre chien, confectionner des plats ou encore améliorer vos outils ou vos installations. Concrètement, il faut partir explorer les abords de la ville afin de récolter des plantes grâce à la faucille, du bois avec la hache et de la pierre via le marteau. Mais attention, ces environnements sont habités de créatures plus ou moins hostiles et dangereuses. Les tuer vous rapporte aussi des ingrédients utiles quant à la confection de potions. On aurait pu penser que le farming puisse être un peu longuet, mais il n’en est rien si vous améliorez vos outils afin de gagner en vitesse et efficacité.

L’autre partie importante dans le gameplay est le soin des patients. Concrètement, il arrive qu’un matin, à votre réveil, vous entendiez une sirène. Cela signifie qu’un patient vous attend à la clinique. La première étape consiste à ausculter le patient. Il faut alors déplacer un viseur vers l'endroit qu’il vous indique afin de trouver le point de son mal. Une fois trouvé, il faut analyser la cause de ce qui lui cause ses troubles. Un mini jeu se déclenche alors type musical ou de mémoire (ceci dit, très facile). L’efficacité du diagnostic conditionne aussi la satisfaction du patient. Ensuite, vient le temps de confectionner la potion. rendez-vous à votre chaudron afin de la réaliser. En somme, celle-ci est représentée par des cases. Chaque ingrédient est représenté par une forme de plusieurs cases. Il convient donc de faire rentrer les ingrédients de votre choix pour reproduire la forme à l’écran. C’est une sorte de puzzle-game. Les ingrédients sont aussi classés en quatre éléments et certaines potions ne permettent pas de se servir de tous les éléments (voilà de quoi vous crever davantage les méninges). C’est très bien pensé et cela donne vraiment du caractère au jeu et surtout un univers propre.

Vivre en harmonie

L’autre aspect du titre ô combien important est l’aspect simulation de vie. Chaque jour, vous pouvez parler aux habitants et améliorer peu à peu votre relation. Chaque fois que vous franchissez une étape dans une relation, une quête dédiée au personnage en question peut se déclencher. Une fois réussie, elle vous permet d'augmenter davantage votre lien. Les quêtes sont assez variées. Il faut parfois trouver des ingrédients, ou alors régler un conflit, promener un chat et bien évidemment parfois confectionner une potion spéciale. Il est aussi amusant d’apprendre à connaître chaque habitant afin de découvrir ses habitudes. Ils sont d'ailleurs assez attachants et certains vous donneront réellement envie de les connaître plus.

Tout l’investissement que vous aurez pour vos relations ne sera pas sans retour. Au fur et à mesure, le village évolue. Plutôt en mauvais état en début de partie, les habitants vont peu à peu le restaurer eux-mêmes au fur et mesure qu’ils se sentent bien grâce à vous. C’est une approche intéressante puisque cela donne vraiment l’impression d’une communauté plutôt que d’avoir un univers où tout repose sur le héros. De même, il arrive qu’ils viennent améliorer votre cadre de vie en nettoyant votre jardin par exemple. N’oublions pas aussi que certains personnages sont célibataires, et il se peut que l’un ou l’une d’entre eux/elles tombe sous votre charme. Terminons par votre compagnon, le chien. Il vous accompagne partout où vous allez. Et si vous en prenez soin, il peut vous aider par exemple à trouver des objets enfouis.

Un havre de paix

C’est ce qu’il se dégage de Moonbury. Malgré la méfiance qu’il peut y avoir en début de partie, on ressent très rapidement un sentiment de quiétude lorsque l’on arpente les rues de village. Cela est dû en partie à une musique plutôt enivrante qui rend l’ambiance fort agréable. De plus, la direction artistique ne manque pas de soin. C'est très joli (rappelons que le titre est en 2D au style 16 bits). Parlons aussi de la progression du jeu. Elle est relativement fluide et bien ficelée. Au-delà des ressources, il faut bien évidemment glaner de l'argent. Il se gagne de différentes manières. Bien évidemment en soignant des patients, mais il est aussi possible, via une boîte devant chez vous, d'expédier des potions afin de les vendre. Enfin, des petits jobs vous permettant d'arrondir vos comptes tels que le tri du courrier ou le classement de dossiers (encore une fois, à réaliser au travers d’un mini jeu).

Potion_Permit
Acheter sur amazon.fr
8
Potion Permit est vraiment une très bonne surprise en cette rentrée 2022. Pqube a réussi un mariage parfait entre simulateur de vie et apothicaire. Tout fonctionne à merveille, tant la collecte de ressources qui ne fait jamais dans la pénibilité que les relations des personnages que l'on aime à développer. Il arrive même à éviter de tomber dans le piège de la redondance. C'est un titre à conseiller à tous les amateurs du genre.

  • Un concept plutôt addictif dans la conception de potions
  • Le sentiment d'appartenir à une communauté
  • Des personnages attachants et travaillés
  • un scénario de fond qui sait être mystérieux
  • Un monde qui manque quelque peu de grandeur
  • Il est parfois difficile de trouver un personnage dans le village
  • Guelques personnages sous exploités