Nintendo Switch

Growbot

Test Switch

Growbot

Par babidu - Le 23/07 à 08:00

Growbot est un Point & Click développé par Wabisabi Play et sorti sur Nintendo Switch le 14 juillet dernier. Dans cette sublime aventure en 2 dimensions vous incarnerez Nara, un petit robot qui souhaite protéger le vaisseau dans lequel vous voyager d'une sombre menace. Mais l'aventure est-elle aussi riche que visuellement magnifique ? C'est ce que nous allons voir dans ce test.

Exploration magique au pays du biopunk

Dès les premiers instants du jeu, Growbot vous transportera directement dans son univers grâce à une bande son d'une qualité remarquable, atmosphérique et si bien composée, et à ses visuels digne d'un conte pour enfants. En quelques secondes de jeu et au travers d'une très belle cinématique vous voilà propulsés à vive allure dans l'espace merveilleux créé par Wabisabi Play. Les enjeux présentés l'introduction à cet univers faite, vous voilà lâchés au coeur d'une station spatiale requérant votre aide la plus dilligente afin de ne pas vous perdre dans l'espace. Vous aurez donc, comme dans tout bon Point & Click qui se respecte, d'accomplir la lourde tâche de tout explorer, de cliquer sur tout ce qui vous entoure et d'accumuler tous les objets possibles et nécessaires à la bonne réussite de votre mission. Jouable sur grand écran et en mode portable via l'écran tactile, le titre porté depuis le PC (et son fameux combo clavier-souris) propose un gameplay pas si bien pensé que ça pour la console hybride, et bien que jamais vos réflexes ne seront mis à l'épreuve, contrôler un pointeur avec la manette ou bien devoir cliquer en mode tactile sur de petits objets peut devenir une tâche pénible. Pour la réalisation de ce test, j'ai joué en mode portable via le tactile mais sur l'écran de la Nintendo Switch OLED et son écran plus grand, je n'ai donc pas rencontré de difficulté majeure mais je pense que sur l'écran plus petit de la Nintendo Switch de base, la tâche aurait pu être plus ardue. 

Visuellement le jeu est magnifique et très bien animé. Voir Nara évoluer dans ces environnements aussi riches que dépaysants et bien construits flatte la rétine et, sans pour autant être un étalon graphique pour la console, Growbot mérite que l'on salue ses qualités graphiques et sa direction artistique de toute beauté. Très inspiré par le mouvement artistique "biopunk", courant éloigné du "Cyberpunk" basé non pas sur la technologie mais sur la biologie, Growbot est une merveille d'ingéniosité et exploite parfaitement ce courant. Il est merveilleux de voir s'animer tous ces végétaux et machines improbables sous nos yeux. Le titre de Wabisabi Play fait honneur à son genre en proposant un univers très original. Par ailleurs, les différents bruitages de la station lorsque l'on interagit avec certains objets ou personnages permettent de renforcer l'immersion et la cohérence de cet univers si enchanteur. Si l'on croit volontiers à l'aventure qui se passe sous nos yeux, il est quelque peu regrettable que le lore créé pour le jeu semble quelque peu sous-exploité, en effet, on aurait aimé en savoir plus et en voir plus. Il ressort quelques fois l'impression que l'univers du jeu soit bien trop travaillé pour simplement la poignée d'heures que ne dure le jeu, une impression de "Toutes ces possibilités pour seulement ça ?" qui laisse un goût amer. C'est le signe que la direction artistique du jeu est à la fois engageante et bien faite, nous aurions aimé profiter un peu plus de celle-ci. 

Puzzles musicaux et chasse aux objets

Growbot est, comme nous l'avons déjà vu, un Point & Click. Il propose donc un gameplay plutôt standard à ce genre, à savoir un mélange entre exploration de lieux, récoltes d'objets, résolutions de puzzles et déchiffrages d'énigmes. Ici le petit twist rafraîchissant se trouve dans la dimension musicale du titre. Si comme nous l'avions déjà souligné, la bande son (bien qu'assez discrète) est d'une richesse musicale incroyable et un délice à écouter (pitié sortez-la sur les plateformes d'écoutes), le jeu propose aussi des puzzles musicaux dans lesquels vous devrez rejouer la bonne note pour rallumer les boucliers de la station spatiale. Ces sons, issus de fleurs, apportent la touche d'originalité supplémentaire qui permet à Growbot d'apporter sa propre pierre au vaste édifice des Point & Click et viennent corroborer le caractère extrêmement relaxant du titre. Si vous désirez accéder à un îlot spatial de tranquillité pour décompresser, Growbot est probablement fait pour vous. Il n'en demeure pas moins un Point & Click qui vous demandera de réfléchir et d'accepter de parfois buter quelques minutes devant une énigme. Le titre se paie cependant le luxe d'être accessible et de proposer une expérience relativement simple pour les néophytes du genre malgré quelques puzzles utilisant les objets assez pointus. Les joueurs férus de ce type de jeu se consoleront avec la splendeur du voyage et de l'univers dépeint. 

Au niveau technique, le titre est un "bête" portage d'un jeu PC sur Nintendo Switch, le gameplay "à la souris" demeure inchangé et les menus sont eux aussi optimisés pour le combo clavier-souris et l'expérience en pâtit quelque peu. Ce qui vous prendrait une seconde sur PC vous en prendra le triple sur console. Quelques légers ralentissements ont pu troubler les 3 heures nécessaires à la résolution de notre périple mais rien d'inquiétant ne devrait perturber votre partie, malgré tout, le jeu n'étant pas un étalon graphique ni technique pour la console, ce point se devait d'être souligné. Autre point à souligner, cette fois-ci en bien, les développeurs ont eu le bon goût de nous proposer une version française du jeu, un point qui devrait être automatique mais qui ne l'est toujours pas forcément (surtout dans le monde du jeu indépendant). 

7
Growbot est un Point & Click qui a le bon goût de nous proposer une expérience aussi musicale que rafraîchissante. Visuellement splendide, le titre pâtit d'un univers trop sous-exploité et d'un gameplay peu adapté à la console de Nintendo. Une expérience assez courte pour être un peu cher mais assez marquante pour valoir le coup d'œil. Mention spéciale à sa bande-son mémorable et à sa direction artistique.

  • Une atmosphère délicate et reposante
  • Une bande son à se damner
  • De toute beauté
  • Les puzzles musicaux très originaux
  • Pas prise de tête
  • Jouable en tactile
  • Très court pour son prix
  • Un univers sous-exploité
  • Le tactile peut poser problème sur la Switch de base
  • Quelques légers ralentissements