Nintendo Switch

Bravely Default II le producteur du jeu aborde la transition de la saga vers la Nintendo Switch

Par babidu - Le 22/02 à 15:55

Le producteur du jeu Bravely Default II Masashi Takahashi est, à l'occasion de la sortie imminente du titre qui est attendu le 26 février prochain, revenu dans une interview pour Dengeki Online sur les problématiques engendrées par le passage de la licence en haute définition. En effet, Bravely Default est une saga qui a connu deux épisodes sur  Nintendo 3ds Bravely Default puis Bravely Default : End Layer, et Bravely Default II sera le premier opus à sortir sur Nintendo Switch. Voici donc notre traduction de l'interview sur la transition qu'opère actuellement la saga : 

Est-ce que Bravely Default II a toujours été envisagé comme un jeu Nintendo Switch ?

Je crois que oui. Nous avons beaucoup appris durant le développement d'Octopath Traveler et quand nous avons réfléchissis à quelles consoles les fans de Bravely Default possédaient probablement, la Nintendo Switch semblait être la meilleure réponse. C'est pour cela que nous avions fait le choix de développer Bravely Default II sur Nintendo Switch.

La Nintendo Switch est plus puissante que la Nintendo 3ds, est-ce que cette plus grande puissance a facilité le développement du jeu ?

Grâce à cette puissance nous avons pu approfondir et décupler tous les aspects du jeu original, que ce soit les graphismes, les musiques ou encore les personnages, afin que le jeu soit une véritable suite en bonne et due forme. Mais même avec toutes ces améliorations, nous voulions être sûrs de ne pas trahir l'épisode original et d'être les plus fidèles possible. 

Prenons par exemple les différentes villes présentes dans les précédents épisodes, nous voulions donner l'impression aux joueurs qu'ils marchaient dans de véritables peintures en trois dimensions. Pour conserver cette sensation nous avons donc décidé de créer les villes de cet épisode en donnant l'impression qu'elles étaient faites en papier. Après avoir fait un prototype à partir de cette idée, nous avons été très emballés et nous avons décliné ce concept pour toutes les villes du jeu.

De plus, pour garder l'atmosphère propre à la série intacte, nous avons créé les différents champs présents dans le paysage à l'image des champs que l'on peut trouver dans les modèles de maquettes de petits trains, et ce au détriment d'un style plus réaliste. Nous avons beaucoup fait de prototypes pour les graphismes et nous avons mis du temps pour trouver la véritable touche "Bravely Defaultesque".

Je pense que les joueurs verront mieux cette fidélité graphique entre les épisodes et ce nouveau style quand ils verront le jeu en action plutôt que sur les différentes captures d'écran du titre. La "démo finale" récemment mise à votre disposition sur l'eShop est une bonne manière de voir le jeu en action pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu, j'encourage donc ces joueurs à tester cette démo.

Et est-ce qu'au contraire, la transition de la saga vers Nintendo Switch vous a rendu certaines choses plus complexes que durant les développements des autres épisodes?

Les anciens épisodes de la saga étaient des jeux développés pour la Nintendo 3ds, ce qui veut dire que nous avions à notre disposition deux écrans différents sur lesquels travailler pour concevoir notre interface. Cette fois-ci nous avons dû recréer toute notre interface  en repartant de zéro. Trouver le bon équilibre pour faire rentrer dans un seul écran toutes les indications nécessaires pour les joueurs sans rendre le tout trop confus ni rendre le jeu trop complexe fut assez difficile. Cela nous a pris beaucoup de temps avant de trouver la bonne formule.

Nous apprenons donc les coulisses de la transition de la Nintendo 3ds à la Nintendo Switch grâce à cette interview. Masahi Takahashi nous parle d'à quel point le développement sur la dernière console de Nintendo en date peut à la fois faciliter les choses grâce à une puissance décuplée mais que cela ne doit pas se faire sans garder une fidélité graphique et une cohérence entre les différents épisodes. De plus le passage de deux écrans à un seul grand écran haute définition a donné du fil à retorde au producteur du jeu et à ses équipes. Concevoir une nouvelle interface pour le jeu sur un seul écran a demandé beaucoup de travail  et de temps aux équipes avant d'arriver à un résultat satisfaisant. C'est une interview assez intéressante qui nous montre assez bien l'envers du décor du changement drastique de plateformes pour une saga. Le producteur du jeu  répond à des questions sur des points assez intéressants quant aux problématiques rencontrées . Ce sont d'ailleurs les mêmes problématiques qu'ont dû rencontrer les équipes de développements qui ont fait la transition de la Nintendo 3ds à la Nintendo Switch pour la saga Pokémon ou encore pour Fire Emblem.

Êtes-vous satisfaits des choix faits par l'équipe de Bravely Default II en matière de graphismes ou d'interfaces ? Trouvez-vous le changement réussi ? L'espace commentaire est à votre disposition ci-dessous !