Nintendo Switch

Super Monkey Ball : Banana Blitz HD

Test Switch

Super Monkey Ball : Banana Blitz HD

Par ArwennaVampyr - Le 28/10 à 18:47

Après sa sortie originale sur Wii en 2006, Super Monkey Ball : Banana Blitz, édité par SEGA, revient en HD dans une version remastérisée sur la nouvelle console de Nintendo. Découvrons ensemble ce qu'offre ce titre sur Switch.

*Test réalisé à partir d'une version fournie par l'éditeur*

Mes Bananes !

Alors que AiAi et toute sa famille sont réunies ensemble autour de leurs Bananes d'Or, un méchant gorille pirate va alors leur subtiliser ce précieux trésor. Il les cachera auprès de huit Boss disséminés au travers de huit mondes différents. Partez donc à l'aventure au côté de toute la famille du singe afin de parcourir les divers plateaux mis sur votre route et battez tous les méchants qui possèdent ce que l'on vous a dérobé. Bon courage pour guider nos amis, enfermés dans leur boule, sur ces nombreuses plateformes qui ne sont pas toujours évidentes à négocier.

 

Malin comme un singe.

Tout d'abord, contrairement à ce qu'on aurait pu penser, le motion control n'est pas disponible pour cette version Switch. Les directions ne se feront qu'avec le joystick gauche. Autant certains joueurs seront ravis de cette nouvelle, autant d'autres seront déçus de ne pas pouvoir retrouver les sensations de jeu qu'il y avait sur la vieille console. Dommage que nous n’ayons pas eu le choix des contrôles. Vous devrez donc grâce à votre stick gauche et au bouton A déplacer la petite boule dans laquelle se trouve votre singe afin d'avancer dans ce jeu de plateforme. Comme expliqué précédemment, vous devrez donc découvrir huit mondes d'une dizaine de niveaux chacun (y compris un niveau bonus par monde) afin d’obtenir la précieuse banane d'or donnée au boss du monde par le terrible pirate pour pouvoir compléter votre "Régime".

En plus du mode histoire dans lequel il vous faudra une grande patience au vu de la dextérité nécessaire pour éviter de vous retrouver dans le vide à chaque virage, d'autres modes de jeux sont également disponibles. En solo ou jusqu’à quatre joueurs, vous aurez accès à une dizaine de mini-jeux qui vous feront dévaler des pistes enneigées avec votre snowboard, courir le plus vite possible dans une course de haies ou bien... à vous de voir. Entraînez-vous bien si vous voulez avoir une chance de gagner contre des joueurs du monde entier dans le menu "Décathlon" où vous devrez réussir les dix minis jeux présents dans le titre. Et pour ceux qui aiment les défis, le menu "Contre la Montre" donnera plus de challenge aux plus courageux d'entre vous ! Et surtout... n'oubliez pas les bananes sur votre route afin de pouvoir récupérer des vies, vous en aurez grand besoin.

Du nouveau dans la Ball.

Bien que la version de 2006 comptait plus de niveaux et de mini jeux, le remaster du titre aura au moins reçu un petit lifting graphique pour adoucir les traits de Aiai. Le jeu garde pour notre plus grand plaisir ses décors très colorés et enfantins ainsi que ses musiques punchies et entrainantes. L'interface du menu a également été revue au vu des nouveaux modes disponibles dans ce titre. Notons également la présence de costumes à débloquer au fil de votre aventure.

Les niveaux s’enchaînent très bien avec des temps de chargement rapide. On peut dire que la difficulté montre crescendo au fil des plateaux. Le handicap majeur viendra plus de votre habileté et dextérité que du jeu lui-même car les boss ne seront pas trop compliqués à battre une fois leur fonctionnement compris.

8
Bien que la version originale soit sortie il y a douze ans déjà, ce remaster se laisse volontiers découvrir pour les nouvelles générations ou redécouvrir pour ceux qui ont joué à celui sur Wii. Ce petit singe rigolo vous fera passer des heures devant sa boule afin de finir l'histoire et de jouer entre amis ou contre d'autres joueurs du monde entier. Ça vous donnera la banane !

  • Bonne durée de vie
  • Mini jeux en solo ou coop local jusqu'à 4
  • Lifting graphique
  • Bonne dose de challenge
  • Mini-jeux en ligne
  • La caméra souvent capricieuse
  • Pas de Motion gaming
  • Moins de niveau et de mini-jeux que dans l'opus précédent