Nintendo Switch

Microsoft présente le Project xCloud qui donne aux smartphones un petit air de Nintendo Switch

Par rifraff - Le 05/08 à 03:49

Microsoft enfonce le Cloud

Sur Nintendo-Master, nous parlons évidemment exclusivement de l'actualité liée à Nintendo. Mais il est parfois intéressant de voir ce que prépare la concurrence comme on l'a fait déjà avec la PS5, ne serait-ce que pour comparer et anticiper l'éventuel impact sur la stratégie à venir de Nintendo. Et lorsque Microsoft présente son nouveau service de "cloud gaming" qui reprend une partie du concept de la Nintendo Switch, forcément, on ne peut pas passer à côté. 

Attendu depuis pas mal de temps, Microsoft vient donc enfin de donner les détails sur son service de « cloud gaming », le project xCloud qui sera intégré dès le 15 septembre au Xbox Game Pass sans coût supplémentaire avec l'abonnement Ultimate (à 12,99€ par mois.) Grâce au xCloud, il sera possible de jouer sur sa télé via sa console ou son Pc mais aussi n'importe où, en utilisant son smartphone ou sa tablette Android à plus de 100 jeux dont Forza Horizon 4, Minecraft Dungeons, The Outer Worlds, Ori and the Blind Forest – Definitive Edition, Ori and the Will of the Wisps, Halo: The Master Chief Collection, Tell Me Why, Super Lucky’s Tale, Hellblade : Senua’s Sacrifice...

Pour cela, il suffira juste de télécharger l'application dédiée et d'avoir un bon téléphone (et une bonne connexion - 5 Ghz /10 Mbits/s) Et pour que les joueurs puissent jouer véritablement sur leur smartphone et leur tablette, il sera possible de jouer en mode sur table en utilisant une manette sans fil compatible Xbox avec Bluetooth mais aussi en mode portable, en utilisant le "Razer Kishi"

Alors qu'est-ce que le Razer Kishi, me direz-vous ?  C'est un drôle de nom (sera-t-il vendu avec du papier ?) pour un accessoire qui est en fait simplement un système de manette universelle (dont le brevet avait été découvert il y a peu) qui reprend le principe des Joy-Con de la Nintendo Switch en s'adaptant à "une multitude de smartphones sans risquer de tomber" (et pouvant à priori servir aussi de manette simple.) Evidemment, il faudra l'acheter, en plus de l'abonnement. Il est d'ailleurs déjà disponible à la vente sur le site de Microsoft au prix (tout de même) de 89,99€,  Pour être complet, sachez que Power A proposera aussi une manette avec support intégré (la MOGA XP5-X Plus) permettant d'y coincer son portable ou sa tablette. Une manette donc, un peu spéciale qui sortira le 15 septembre mais qui est déjà disponible en précommande sur le site de Microsoft pour la modique somme de 74,99€. Pour vous en faire une meilleure idée, retrouvez des images de ces deux accessoires spéciaux ci-dessous.

En conclusion :

Alors, évidemment, avec tout ça, la question que les fans de Nintendo se poseront inévitablement est : la Nintendo Switch a-t-elle du souci à se faire ? A ce stade pas vraiment. Il s'agit de deux offres distinctes (malgré, forcément des jeux en commun) et Microsoft et Nintendo ont des identités très différentes.. Le concept de la console de Nintendo s'est tellement imposé comme une évidence dans les foyers actuels qu'il est normal de le retrouver ailleurs.Cependant, il s'agit ici avant tout d'un service de cloud gaming, permettant d’ailleurs à Microsoft de viser large et d'espérer toucher un public dépassant de loin sa base habituelle. Ces dernières années, le marché des smartphones a explosé avec des appareils de plus en plus sophistiqués et puissants et des écrans de plus en plus beaux.   En se basant là-dessus, Microsoft s'assure un marché potentiellement énorme sans imposer aux joueurs l'achat d'une console. C'est d'ailleurs sans doute un pas supplémentaire vers la netflixisation du marché des jeux vidéo même si Microsoft se garde bien de tout miser là dessus pour le moment puisqu'il sort aussi une nouvelle Xbox. 

Ce n'est, en outre, pas la première fois que des simili Joy-Con pour smartphone sont commercialisés- il y en avait même avant la Nintendo Switch.Le concept aussi génial soit-il ne fait pas tout. Le xCloud devra faire ses preuves pour s'imposer comme une plateforme à part entière : pertinence, qualité de service, prise en main, catalogue de jeux, etc. Il faut que tout ceci fonctionne et que l'offre soit à la hauteur. Tout ceci se vérifiera donc à la rentrée. D'ici là, peut-être que Nintendo nous aura éclairé sur son programme des semaines et des mois à venir. 

Voir aussi :