Nintendo Wii

Dewy\'s Adventure

Test Wii

Dewy\'s Adventure

Par guyoon - Le 04/01/2008 à 19:26
Comme vous le savez tous, l’eau est capable de prendre 3 états: liquide, solide et gazeux. C’est avec cette idée en tête que Shingo Mukaitoge, déjà auteur du surprenant Eledees, a conçu son nouveau jeu, Dewy’s Adventure.



Plouf Plouf


Une pluie noire s’est abattue sur le monde où vit Dewy. Afin d’éclaircir cette eau ténébreuse, Dewy devra combattre des créatures maléfiques tout au long de son périple. Vous l’aurez compris, le scénario est classique et assez niais mais l'intérêt du jeu est ailleurs.
Cette histoire est prétexte à l’exploration des 7 mondes, eux-mêmes divisés en 4 niveaux et un Boss. Vous me direz que c’est très court et vous n’aurez pas tout à fait tort. La durée de vie est en effet un des points noirs de ce titre, je m’explique. Dans chaque niveau, vous devrez dénicher 100 Eho, des ptites bêtes inoffensives piégées par l’eau noire, mais cette recherche est facultative. En effet, vous pouvez parcourir le niveau et le finir sans rien récolter et c’est à ce moment que la durée de vie du soft de Shingo s'avère faiblarde. J’estime celle-ci à moins de 10 heures de jeu mais la recherche de vos amis pourra la faire monter à 15/20 heures suivant votre dextérité.



2 hydrogènes + 1 oxygène = Dewy


Dans Dewy’s Adventure, le héros est une simple goutte d’eau. Maigrichon, me direz-vous mais la coquine a plus d’un tour dans son sac.
- Le Dewy sous sa forme glacée permet d'enchaîner ses adversaires avec des coups de glaçons bien placés. Glissant sur le sol, vous vous dirigerez beaucoup plus vite mais vos sauts seront amoindris.
- L’eau étant son état de base, vous le verrez le plus souvent sous cette forme. Celle-ci offre à notre héros la capacité de faire des sauts hauts et lents, pratique pour les phases de plates-formes. Sa seule attaque est le saut piqué ou tape-cul visible dans les Mario 3D.
- Enfin, Dewy fait monter la température de son corps pour devenir vaporeux. Immobile mais élevé, notre petit nuage peu faire une ombre sur le sol et lancer des éclairs sur les ennemis piégés dans ce périmètre.
Ces transformations changeront le monde qui vous entoure suivant l’état de votre héros. Les nombreuses énigmes du jeu jouent beaucoup avec ce procédé.
Mais ce n’est pas tout, Dewy peut également provoquer un séisme ou une tempête en un simple mouvement de Wiimote horizontal ou vertical.



Suer à grosses gouttes


L’expression est plutôt bien choisie pour définir certains passages de ce jeu. Ceux qui ont déjà joué à Super Monkey Ball Banana Blitz sur Wii me comprendront, pour les autres, je vais vous expliquer le pourquoi du comment.
Wiimote tenue horizontalement, vous ne dirigez pas directement Dewy mais le monde qui l’entoure. Ainsi, un léger basculement de Wiimote vers une direction fera incliner le plateau et Dewy suivra.
La où les singes de Sega proposaient des niveaux en ligne droite considérés comme des épreuves d’agilité, la goutte de Konami se noie dans un monde fait de plates formes, de combats, d’énigmes et d’autres joyeusetés.
Et c’est là le gros point fort du soft, sa créativité. Imaginatifs et diversifiés, les mondes de Dewy nous envoient une bouffée d’air frais. L’aspect général du soft joue également en sa faveur.



Dewy, ça coule de source !


Graphiquement parlant, Dewy’s Adventure est beau. Ses textures ne sont certes pas affolantes mais les quelques effets de reflets, transparences, chaleurs et autres sont bien réalisés. Les personnages du jeu savent être charismatiques et mignons. Cet aspect du jeu peut d’ailleurs être un frein pour certains joueurs tant le jeu respire d’une joie de vivre exacerbée. Mais ne vous fiez pas aux apparences, derrière ce déluge de couleurs se cache un jeu avec un challenge relevé. Tout récolter rapidement vous donne une bonne note pour le rang à chaque fin de niveau.
Un jeu mignon pour hardcore gamers ? Oui monsieur !



Vous reprendrez bien une p’tite goutte ?


En plus d’un mode solo captivant, monsieur Mukaitoge nous a concocté un mode bonus comprenant un mode édition, solo et multijoueur.
- Le premier consiste, bien évidemment, en la conception de votre propre niveau. Une fois amoureusement créé, vous pourrez l’envoyer à un de vos amis via Wifi.
- Le second est en réalité un mode mission comprenant plusieurs défis chronométrés. Vous serez amené à tuer les ennemis, trouver les étoiles ou simplement finir le niveau dans le temps imparti.
- Le dernier mode de jeu se joue à plusieurs. Choisissez un niveau prédéfini ou celui créé précédemment avec le mode édition, réglez quelques paramètres et partez dans une chasse aux étoiles féroces.
Enfin, Dewy’s Adventure regorge de bonnes idées. Les quelques séquences rigolotes mettant en scène les ennemis du jeu, la possibilité de faire une photo en pleine partie ou la liberté de se balader dans le village Hotori entre les niveaux sont les quelques détails qui montrent que ce soft a été réalisé avec beaucoup d’attention.
Le mot de la fin concerne les musiques et autres sonorités qui participent à ce souffle de fraîcheur et d’inventivité apporté par le titre de Konami.

7.5
Niais, enfantin et peinturluré, Dewy’s Adventure cache bien son jeu. Derrière la facilité des niveaux se cache un challenge de taille, récolter tous les Eho. Biensûr il faut accrocher à l’ambiance de ce soft mais il serait dommage de rater l’un des jeux les plus original, gai et ingénieux du moment.

guyoon

On n'voit pas les Jeux du même Oeil
Pas d'images pour ce test.