Nintendo Switch

Monster Energy Supercross - The Official Videogame 3

Test Switch

Monster Energy Supercross - The Official Videogame 3

Par ggvanrom - Le 07/02 à 08:00

Genre sous-représenté sur consoles de nos jours, la simulation de Supercross signée Milestone dénommée Monster Energy Supercross - The Official Videogame 3 s'offre un nouvel épisode sur Nintendo Switch en ce mois de février 2020. L'occasion de voir si la formule a été améliorée après un second épisode qui en a laissé quelques-uns sur leur faim.

Une jeu très technique

Sport sous-représenté dans notre partie du Globe, le Supercross a néanmoins de nombreux adeptes de l’autre côté de l’Atlantique. Depuis 3 ans maintenant Milestone s’adonne à relancer ce sport en jeu vidéo avec la licence Monster Energy Supercross - The Official Videogame avec plus ou moins d’efficacité. Pour ce 3ème épisode, Milestone nous offre un gameplay qui se veut beaucoup plus technique, et qui risque de venir rapidement à bout de la patience de certains joueurs. Ains, en plus de gérer la direction et le poids de votre bécane, il vous faudra apprendre à maitriser la répartition de votre poids sur la moto dans les virages mais aussi dans les airs, et apprendre à gérer vos décollages et surtout vos réceptions à l’atterrissage. 

Bien qu’un didacticiel soit présent, ce dernier est malheureusement trop peu fourni pour expliquer aux néophytes l’ensemble du gameplay, que ce soit l’importance du changement de rapport, comment bien entamer un virage, ou encore l’utilité du scrub. Il est d’autant plus triste que sans un minimum de connaissances techniques, les joueurs n’iront pas modifier les réglages de leur monture mécanique avant une course tant il y a d’options à toucher.

Un contenu qui fait le café

Pour cette troisième saison, le mode carrière est une nouvelle fois de la partie. Ce dernier a en revanche été revu au strict minimum, ne se contentant que d'u simple enchaînement de courses sans à-côtés. Nouveauté qu'il manquait cruellement jusqu'alors, il est enfin possible de créer un avatar féminin. Toujours dans le contenu solo, on trouvera bien sûr le classique contre la montre, auquel s'ajouteront un mode championnat, une sélection de défis, et également un mode Complexe pour partir décrasser sa bécane sans aucune règle dans la nature, le tout avec la possibilité de jouer en 250 ou en 450cc.

Côté multijoueur, comme toujours sur ce genre de jeu multiplateforme ce n'est malheureusement pas la panacée. En dehors du mode multi local qui demandera une console par personne, le mode online quand à lui est à l'heure actuelle complètement déserté par les joueurs. Enfin, si vous avez l'âme créative, un mode d'éditeur de course est disponible. Dommage en revanche que là aussi le didacticiel soit aussi bancal que celui des contrôles de la moto, allant jusqu'à nous faire valider notre circuit sans mettre le moindre éclairage, nous obligeant à nous déplacer dans le noir...

Des finitions qui ont pris un coup de guidon

Comme dans la plupart des titres multiplateformes, on ne s'attend pas à ce que la version Nintendo Switch rivalise avec les versions PS4 et Xbox One. Sachant que pour ce troisième opus lesdites versions ont été pointées du doigt pour des problèmes de graphismes "fainéants" comme les ouvertures de courses ou encore certaines textures en extérieur, on ne pouvait que craindre le pire sur console hybride. Bien que le tout reste jouable, Monster Energy Supercross - The Official Videogame 3 est bien loin de faire honneur à la console avec des graphismes qui demeurent extrêmement pauvres. Le principal coupable reste le rendu des textures qui n'est déjà pas fameux en mode portable, alors que dire en mode plein écran. Et encore, ce problème est vainement masqué par le flou constant du jeu. 

Pour le gameplay hormis l'absence de "vrai" didacticiel pour bien apprendre à maitriser les contrôles, il est regrettable de constater à quel point l'IA n'aura aucune pitié pour vous, même durant vos premières courses en mode carrière, vous laissant souvent bon dernier jusqu'à ce que vous compreniez à force de manger de la terre comment se contrôle votre monture. On regrettera d'ailleurs à ce sujet quelques points comme l'absence d'un bouton pour se repositionner, ce qui serait parfait vu le temps perdu à faire du hors-piste dans les airs. Autre bizarrerie, la manie qu'à le jeu de vous replacer automatiquement dans la course parce que vous avez eu le malheur de passer un plot par un côté qui ne lui plaisait pas, ou sans attendre la fin du décompte lorsque vous faites un léger hors-piste.

 

5.5
Si vous arrivez à faire fi des graphismes sérieusement datés et de l'absence d'un didacticiel assez clair pour ne pas faire partir votre moto dans tous les sens lors de vos premières sessions, Monster Energy Supercross - The Official Videogame 3 peut être un jeu très satisfaisant une fois que vous avez assez de technique. Dommage toutefois que le multijoueur soit complètement désert, et que le titre souffre de quelques soucis techniques comme des temps de chargement longuets et des problèmes de replacements sur circuits.

  • Présence des modes 250 East, West et 450cc
  • Un mode solo qui propose de quoi s'occuper
  • Un mode éditeur de circuit pour les plus créatifs
  • Possibilité de créer une coureuse
  • Un gameplay très accès sur la technique
  • Pas de didacticiel clair pour les néophytes
  • Les graphismes d'avant-guerre
  • Multijoueur désert
  • Le Complexe est vraiment horrible visuellement parlant
  • Un mode carrière réduit à une simple succession de courses
Pas d'images pour ce test.