Nintendo Switch

Clunky Hero

Test Switch

Clunky Hero

Par Kosmo56 - Le 26/01 à 08:00

Un jeu né d'un Kickstarter lancé en 2020, Clunky Hero est l'œuvre d'un petit studio Estonien avec le rêve de produire un Metroidvania (ou jeu de plate-forme/exploration) parodique. Créé par un studio encore assez novice en jeux vidéos, est-ce que Clunky Hero peut se hisser dans votre ludothèque la tête haute ? Ou est-ce que des erreurs de débutants viendront mettre un terme aux aventures d'un héros tout aussi novice ?

C'est l'histoire d'un mec... avec un seau sur la tête

Notre histoire commence très fort. Rufus, mari aimant et homme content de sa vie, voit sa femme Brunhilde se faire enlever et remplacer par un machin blond qui fait des duckfaces. Mais quelle horreur ! Préférant sa compagne rotonde d'origine, Rufus entreprend une longue aventure, coiffé d'un casque, qui est un seau percé de trous, et armé d'un balai solide. Bon, ok, tout le monde ne peut pas s'offrir une armure hein ! Et c'est ainsi que notre héros au seau fonce sur les traces du responsable de ses malheurs, le bien nommé Innommable ! C'est parti pour une aventure... épique ? Non, pas vraiment.

Clunky Hero met énormément en avant son humour, et ce dès le début de jeu. Avec une introduction à la Shrek où rien ne va comme dans une aventure « sérieuse, » des blagues cassant le quatrième mur, et beaucoup, beaucoup de blagues en-dessous de la ceinture, l'ambiance est donnée très vite : on est là pour rigoler, et pas pour faire dans la dentelle, ah ça non ma p'tite dame. On s'aperçoit vite par exemple que les dialogues sont doublés en yaourt, mais pas à la façon mignonne d'Animal Crossing : ici les voix font volontairement n'importe quoi, ce qui ne manquera pas de faire sourire tant c'est absurde. On récupère du cidre qui fait péter, on s'aperçoit qu'on se pinte joyeusement la tronche pour se soigner, et que les PNJs savent qu'ils ne sont là que pour donner des quêtes secondaires. Autrement dit, un humour potache qui ne plaira pas à tout le monde, et qui est déjà-vu, mais qui reste plutôt efficace pour peu qu’on y soit sensible.



C'est du Metroid-Hollow Knight, mais pas vraiment

En terme de gameplay, Clunky Hero est un jeu de plate-forme/exploration dans la veine de Hollow Knight... ou en tout cas, il aimerait bien. Il y a plusieurs biomes, chacun découpés en plusieurs petites zones labyrinthiques et remplis d'ennemis, dans lesquels vous avancerez et gagnerez des améliorations de mouvement, tel un double-saut. Ces améliorations vous permettront d’accéder à de nouvelles zones, et de recommencer. L'ennui, c'est que contrairement à ses inspirations, les zones de Clunky Hero manquent cruellement d'inspiration et ont tendance à toutes se ressembler, la faute à un level-design trop basique. Les zones 1, 2 et 3 d'un même biome sont impossibles à distinguer les unes des autres, et on peut presque voir les éléments du moteur Unity qui ont juste servi à creuser des tunnels dans une carte remplie de terre, avant de coller un décor derrière. De plus, la carte d'une zone est un objet à trouver dans celle-ci, rendant la navigation hasardeuse pendant un bon moment avant de tomber dessus par hasard. Tout n'est pas râté, il existe quand même des lieux uniques, des passages secrets, des objets cachés, mais la lassitude s'installe quand même vite alors qu'on parcourt ces endroits tout en lattant du monstre.

En parlant des monstres, le combat est basique, mais ce n’est pas gênant. Les monstres ont, pour beaucoup, des designs drôles, et des patterns clairs, et il en va de même pour les boss. On est très loin du combat dynamique de Hollow Knight, et il est possible d'utiliser des objets à usage limité pour faire fondre la barre de vie de ses ennemis, mais globalement, tout fonctionne comme prévu. Vous pourrez même changer d'arme et utiliser des charmes afin d'augmenter votre portée, vos dégâts, ou de faire des dégâts au contact. Tant mieux d'ailleurs, car tout changement de zone fera revenir les ennemis morts, vous obligeant à les battre encore et encore. Ou peut-être le ferez-vous exprès afin de récolter des pièces, et de pouvoir acheter des objets et améliorations dans les boutiques parsemées un peu partout ? Ce qui est sûr, c'est que vous ne manquerez pas d'espèces sonnantes et trébuchantes avec tous les allers-retours à faire.

Un jeu ne doit pas QUE fonctionner

L'ennui avec Clunky Hero, c'est qu'il nous offre précisément ce qu'on voit en surface, et rien de plus. On se balade en tapant des monstres, et on rira ou pas devant l'humour un peu beauf, mais au-delà de ça, le jeu n'a rien d'autre d'intéressant. Les quêtes secondaires sont basiques au possible et ne rapportent rien de valeur, la progression est obscure, et on aura tôt fait de grogner alors qu'on passe pour la douzième fois dans la même zone en espérant trouver un objet caché pour enfin se débloquer. Le game design et le level design trop basiques ne poussent pas le joueur dans la bonne direction, ne donnent pas l'impression de vraiment progresser, et l'histoire parodique n'a aucun véritable enjeu engageant. Un constat difficile est qu'on se lasse rapidement de faire la même chose en boucle, sans être stimulé par un power-up intéressant, des combats dynamiques ou un environnement intrigant.

C'est d'autant plus dommage que la base du jeu est solide, tant qu'on apprécie son humour, mais de nombreuses erreurs nous rappellent le budget très réduit du jeu : les cartes ne sont pas du tout interactives et ne peuvent être marquées, les PNJs ne changent pas de dialogue souvent, il n'y a pas d'indicateur pour nous aider si on est coincé, les assets (différents éléments du jeu) sont répétés encore et encore, le jeu n'est pas compatible avec la manette pro et on ne peut pas changer les commandes et il y a même un compteur de FPS dans un coin de l'écran qui n'a pas grand chose à faire sur Switch, ou même dans un jeu terminé. Être une parodie ne suffit pas, il faut encore que le jeu soit agréable, sinon, aller jusqu'au bout sera bien décourageant. Et c'est d'autant plus dommage quand de grands titres du genre sont disponibles si aisément afin de s'en inspirer. N'est pas un Conker's Bad Fur Day qui veut.

6
Un jeu très moyen porté par un humour volontairement beauf, il y a bien pire que Clunky Hero pour passer quelques heures à se perdre dans des labyrinthiques niveaux et taper du monstre moche. Mais, il y a aussi meilleur, bien meilleur, sur Switch et au même prix. A conseiller donc aux fanatiques du genre, et à ceux qui peuvent rigoler de blagues de prout. Héhé, prout...

  • L'humour pipi-caca
  • Pas de prise de tête
  • Le combat basique mais bien pensé
  • L'humour pipi-caca (selon les goûts)
  • Les zones qui se resemblent
  • Des erreurs flagrantes de game-design
Pas d'images pour ce test.