1 ... 59 60 61

Ne pas être pris pour des cons... Les bandes annonces ne vendaient pas un truc totalement à côté de la plaque du film, mais bon.

Je ne vois pas le rapport entre la bande-annonce et ce que je dis.

Le scénario a de trop trop lourde lacunes c'est clair mais franchement visuellement ou même la bo et le découpage du film, c'est franchement bon, faut pas déconner le coup du 28%.

Sauf qu'un film ça se juge sur son ensemble, pas sur son fond ou sa forme uniquement. Il ne faut pas dissocier les deux, c'est une grosse erreur. En l'occurrence le scénario était nul (théorie du complot écrite par un gamin de 2 ans, personnages illogiques ou sans intérêt etc). La forme, plein de problèmes aussi : entre certains effets spéciaux bien dégueus (le sauf de la foi par exemple), les effets visuels poussifs pour donner un côté mystérieux. Alors c'est quand même beaucoup plus joli que la moyenne, et il y a un vrai effort sur la photographie, mais rien qui ne lui valent qu'on lui pardonne ses lacunes.

Concernant l'Animus, moui, pour peu qu'on suive correctement le film, je ne vois pas du tout comment on peut ne pas comprendre le fonctionnement tant ils l'ont "simplifié" (je ne vois toujours pas en quoi c'est compliqué de faire croire qu'un gars allongé est projeté dans sa mémoire génétique...).

Le problème n'est d'ailleurs pas Snyder qui est un très bon réa visuellement

J'aurais plutôt tendance à dire que c'est Snyder le problème. On a tendance à mettre Snyder sur un piédestal pour son style visuel, mais il fait aussi très souvent des trucs moches. Ses visuels manquent toujours de subtilité ou sont trop poussifs (les ralentis incessants). Batman v Superman était une réelle catastrophe côté effets visuels à partir d'un certain point (le Doomsday nanar). Et ce n'est pas le cahier des charges qui veut l'overdose d'SFX. C'est bien Snyder (puisqu'il l'avait déjà fait dans Sucker Punch).

http://www.superherohype.com/news/401669-comic-con-the-ready-player-one-trailer-is-here

Si Spielberg a réussi à réunir ne serait-ce que la moitié des licences presents dans le livre ..!!! :o

Sinon j'ai vu Spiderman, j'ai bien aimé !

1501006322-dunkirk.png

En VOSTFR 70mm pour une image aussi large que ma b*** :noel:

Bref, ceux qui veulent un film de guerre, qui pensent tomber sur le soldat Ryan de Nolan, qui pensent avoir un bon scenar, qui veulent de l'action à tout bout de champ.

Bah vous pouvez dégager :noel: Nolan livre ici un film de survie, ou comment raconter l'enfer vécu par 400 000 soldats britanniques bloqué sur la plage de Dunkerque pendant l'Opération Dynamo. Ici pas d'acteurs principaux, tout le monde est dans la même merde.Plusieurs point de vues différents, plusieurs endroits différents à la fois dans les airs, sur la plage, sur la mer.

Un film extrêmement immersif ou on s'en prend un bon gros paquet de décibels en plein dans la gueule avec une ambiance musicale et visuelle au top et un montage de génie.

Le tout renforcé par le format 70 mm qui démontre "une fois de plus" (N'ayant vu que The Hateful Eight en 70mm anamorphosé... ) qu'il reste le meilleur format pour un film de ce calibre. Les panoramas sont sublimes et revenir sur un format numérique 35mm...

ca-photo-996064.jpg

Cela faisait un moment que je n'étais pas allé au cinéma, et plutôt content du résultat. :top:

Bon par contre je vais éviter le spoil, mais soyez vigilant je risque d'échapper quelques petits trucs, donc si vous n'avez pas vu le film, et compter le voir, ben vous pouvez encore arrêter de lire......

J'attends...

Encore un peu..

Donc pour la mise en scène, la réalisation globale et le respect du livre c'est un bon pas en avant. Franchement il n'y a pas à chier, le premier se laisser quelques libertés incohérentes et des trucs WTF. Surtout la deuxième partie, très difficile à regarder aujourd'hui, car il traine trop en longueur. Encore le premier peut passer, mais avec cette version, ça risque d'être un peu plus difficile.... Sauf sur un point. Franchement, il faut bien l'avouer, Tim Curry avait réussi à apporter un truc au personnage du clown. De plus, même si l'esthétique et l'allure du dernier peut plaire, il y a un petit truc en moins. Car dans le livre, ça reste un personnage qui parle pas mal, pas de long discours, mais il installe son personnage sur ce point. Et Tim Curry avait réussi ce tour de force, à savoir poser toute la menace et la peur sur le clown.

Car dans le dernier, malgré une présence, comme dit plus haut très esthétique et dans la façon de se mouvoir, au final ce sont surtout les peurs qu'il peut personnifier qui reste la crainte des enfants. Il sert juste d'excuse je dirais, et d'une représentation mais le clown en lui-même n'est pas vraiment la peur des enfants ( surtout billy qui limite court après ça XD ). En fait, tout le reste est vraiment bon dans cette version 2017, seulement il aurait fallu donner un peu plus de liberté et un acteur peut être plus à l'aise pour s'approprier le rôle, pour amener la menace à passer par l'apparence du clown avant tout.

Dans la 1ère adaptation, on a aussi ça qui est capable de personnifier la peur des enfants, seulement la menace réelle est totalement attribuer à ça le clown. J'ai ce sentiment dans cette nouvelle version, qu'il y a eu beaucoup de travail sur la peur de enfants, dont la femme très proche de l'esthétisme d'une certaine Mama :hap: , du lépreux et de ces autres passages. Au final c'est comme si on se disait après coup, "ha oui c'est le clown derrière ces choses" du coup ça décrédibilise un peu le personnage censé être le centre de l'attention.

C'est peut être mal expliqué, mais même si la nostalgie joue un peu, la 1ère adaptation avait quand même "marqué" par son clown, surtout quand mon grand frère s'amusait à m'expliquer ce qu'un clown était dans les mythes nordiques, histoire de me faire détester ces salopards encore plus. XD Cette version 2017 me fait penser que ce ne sera pas ce personnage qui risquerait de perturber un enfant d'aujourd'hui. En fait il aurait fallu avoir tout cette réalisation qui est excellente, avec un acteur de la trempe d'un Tim Curry avec un peu plus de bavardages mais surtout une concentration sur le sadisme de ça, au delà de son comportement et de son côté plus sombre, qui ne fait pas tout malheureusement.

http://www.superherohype.com/news/409221-enter-oasis-in-the-new-ready-player-one-trailer#/slide/1

le nouveau trailer est là, il me hype tellement que j'ai recommencé le bouquin hier soir ! ????

Bonjour ! Le dernier film que j’ai vu au cinéma c’est Avengers : Infinity War. Je ne suis pas vraiment fan de la saga, mais comme celui-ci a fait le buzz il fallait bien aller le voir. Personnellement, je n’ai pas été subjugué par cette réalisation, mais l’histoire est sympa.

movie22-netflix-169-fr.jpg

Mewtwo contre-attaque - Évolution

Il s'agit plutôt de ma dernière séance sur Netflix, et non pas au cinéma.

Je ne m'attendais pas à grand-chose et j'ai bien fait. Ce remake 3D du premier film Pokémon se contente simplement de reprendre l'original sans y apporter son grain, sa folie. Certes, il y a toujours quelques belles scènes comme celle des Pokémon pleurant avec Pikachu lorsque Sacha se fait pétrifier par Mew & Mewtwo mais difficile de mettre ceci sur le compte du remake.

En dehors de quelques beaux décors tout en 3D, les personnages sont immondes et les Pokémon semblent être faits de plastique. 3D insipide s'il en est. Le film ne parvient pas à créer sa propre identité, son propre charme, comme l'original avait si bien su le faire en son temps.

L'intro est également agaçante, avec un Mewtwo un peu trop bavard. Ce qui faisait le charisme de Mewtwo dans le film original était qu'il savait rester mystérieux et taciturne, parlant seulement lors de moments d'importance.

Et surtout, surtout, ils ont osé supprimer la cultissime scène de la tirade philosophique entre Miaouss et son clone regardant le ciel, lorsque le chat parlant nous fait part d'une belle leçon de vie et d'acceptation d'autrui : "We do have a lot in common. The same Earth, the same air, the same sky. Maybe if we started looking at what's the same instead of what's different... well, who knows". Couper l'une des meilleures scènes du film, si ce n'est la meilleure, est un acte impardonnable.

En bref, un film insipide qui vient s'ajouter à la longue liste des films insipides de Netflix (soit 60% du catalogue proposé par la plateforme de streaming). Mais je serais malhonnête de m'en plaindre puisque j'y ai accès gratuitement et que je ne paye pas l'abonnement.

Pour information, j'ai attribué la note de 5/10 au film sur Senscritique.

Ouai j'ai pensé pareil du film, l'absence de la tirade de Miaouss sur la lune, et le changement de quelques autres scènes qui n'apportent rien de plus ça m'a franchement déçu. C'est encore une fois une réadaptation pour le public jeune d'aujourd'hui qui voit de la 3D partout. Dans le même genre ils ont massacrés les Chevaliers du Zodiaque.

Personnellement je suis aller voir Sonic pour me faire mon propre avis en m'attendant au pire, et c'est peut-être pour ça qu'il ne m'a pas trop déçu finalement.

Alors ouai, c'est vraiment fait pour les gosses, parce que pour les parents qui veulent un minimum de nostalgie c'est raté : Malik la merdouille qui interprète Sonic comme un caillou sans âme, les blagues à gogo qui ne font rire personne, le scénario encore plus simpliste qu'un Pokemon et les trop faibles références au monde de Sonic et son véritable univers. C'est juste un Sonic perdu sur Terre, donc autant dire que ça perd beaucoup de son intérêt.

Concernant Jim Carrey on peut dire qu'il rattrape le film par sa présence et son jeu d'acteur, avec également quelques clin-d'œil à ses précédents films.

Mais globalement on est vraiment sur les Origines de Sonic dans notre monde, et même si c'est pas tout à fait comme dans les jeux ou animés, y'a une certaine cohérence. Par contre restez bien jusqu'à la fin du générique y'a une scène qui fait quand même plaisir et qui pourrait annoncer une suite.

D'ailleurs si suite il y'a, elle devrait être bien meilleure maintenant que les bases sont posées.

nouveau-trailer-et-date-de-sortie-pour-dragon-questa-your-story-94573-large.jpg

Dragon Quest : Your Story

(sur Netflix)

Je ne m'attendais à rien... et finalement, c'était pas si mal. Certes, l'histoire et les personnages sont clichés, vus et revus mille et une fois. Le scénario use de ficelles scénaristiques faciles comme un personnage ou un objet qui apparaît sans crier gare et qui vient débloquer l'intrigue, tout comme les motivations de l'antagoniste principal sont on ne peut plus classiques (il faut dire qu'il s'agit de l'adptation du jeu Dragon Quest V : La Fiancée Céleste sorti en 1992 sur Super NES).

Et pourtant, la recette fonctionne. Le film parvient à créer sa petite ambiance, les personnages sont appréciables et les 100 minutes de film se laissent suivre sans agacement ou ennui. À vrai dire, c'est le plot twist final qui m'a le plus plu. Non pas pour le twist en lui-même mais plutôt pour le message qu'il fait passer. Sans spoiler pour ceux qui n'auraient pas vu le film, j'aime l'approche d'une certaine idée. Dragon Quest : Your Story est finalement une ode au jeu vidéo. Tous ces voyages, tous ces combats, toutes ces histoires, toutes ces musiques, toutes ces aventures et toutes ces expériences, pour certains, ce ne sont que des illusions, des lignes de code et du virtuel. Mais pour d'autres, comme nous, joueurs passionnés, c'est bien plus que ça. C'est une autre réalité. Ce sont nos jeux vidéo, que l'on chérit tant depuis notre enfance. Et ça, c'est beau.

Note personnelle : 7/10.

Quelqu'un, parmi la communauté , qui serait allé voir " de GAULLE " , avec Lambert Wilson et Isabelle Carré ? si oui, de impressions, un avis ... Merci !

J'ai vu Dragon Quest : Your Story j'ai commencé ce film sans en attendre grand chose et puis finalement j'ai été saisi. Le scénario est prenant, on rentre vraiment dans l'aventure comme-ci on jouait au jeu.

Ah moi au contraire j'attendais de pied ferme le Ni No Kuni et le Dragon Quest de Netflix, et les deux sont réussis et fidèles aux jeux d'origine, même si c'est des histoires différentes.

1 ... 59 60 61
Vous devez vous connecter pour pouvoir répondre au sujet.