Nintendo Wii U

Nano Assault Neo

Test Wii U

Nano Assault Neo

Par arnould_le_mou - Le 14 janvier 2013

Disponible parmi les premiers jeux téléchargeables, le Shoot’em up Nano Assault est arrivé sur l’eShop de la dernière console de salon de Nintendo et il porte le doux nom de Nano Assault Neo. Il est édité par Majesco et développé par Shin’en. Vous pourrez en faire l’acquisition pour la somme de 9,99€. Si le jeu est déjà sorti avec deux épisodes sur 3DS, nous ne sommes pas surpris de le voir débarquer sur la Wii U. Il s’agit d’un classique shoot’em up : vous dirigez un vaisseau avec pour objectif d’éliminer toute menace pour votre carlingue. 

Le concept de Nano Assault Neo est assez simple : aux manettes d’un micro-vaisseau votre objectif est de nettoyer des cellules, sortes de micro-planètes. Chaque cellule est peuplée d’envahisseurs qu’il vous faudra purifier à coup de blaster en évitant soigneusement le contact et les tirs adverses. Une fois un quota atteint, il vous restera à rejoindre en 30 secondes la « porte de sortie » de la cellule et ainsi achever l’assainissement de la zone. Puis, vous voilà parti pour une nouvelle cellule. A noter que la navigation sur les cellules est très plaisante car vous êtes amené à tourner tout autour du patatoïde en restant en vue du dessus de votre vaisseau.

Nano Assault Neo propose 3 modes de jeu : solo, deux joueurs, et arcade. Cela paraît donc honorable pour un jeu eShop. Le mode solo, qu’on pourrait aussi appeler campagne, vous invite à pacifier quatre groupes de cellules, constitués chacun de quatre cellules, soit seize environnements différents à purifier. Chaque groupe de cellules aura son boss de fin. Le mode deux joueurs propose à une personne de se saisir du GamePad pendant que la seconde utilisera l’écran de la TV pour jouer en équipe. Enfin, le mode arcade vous plonge sur une cellule avec une seule vie. Vous devrez marquer un maximum de points en détruisant vos adversaires et, survivre. Les cellules sont alors bien plus peuplées d’ennemis dans ce mode de jeu.

Pour débuter il vaut mieux commencer par le mode solo qui permet de prendre ses marques et de goûter les décors des cellules qui ne sont pas vraiment mauvais, mêmes agréables à l’oeil. Chaque cellule à un environnement bien à elle, et des éléments de décores qui pourront venir faciliter ou au contraire contraindre vos déplacements. Car pour survivre dans Nano Assault Neo, bouger est le maître mot. Vous pouvez globalement vous déplacer un peu partout sur la cellule, Cela vous donne ainsi l’impression d’être dans une arène de combat. Cet effet zone n’est cassé que par le niveau bonus qui vous invite à suivre une glissière en évitant les rochers et en ramassant des crédits.

Les ennemis sont diversifiés et changent profondément d’un niveau à l’autre. On retrouve toujours ce qu’on l’on pourrait appeler la chair à canon : petit ennemi faible seul mais très irritant lorsqu’il est en nombre. Et de manière plus imposante, des adversaires plus coriaces mais moins nombreux sur la cellule. Quant aux quatre boss, il est décevant de remarquer qu’ils semblent de la même famille. Ce sont des «patatoïdes» reposant sur quatre pieds qu’il vous faudra détruire l’un après l’autre pour que la créature rende l’âme. Un manque cruel d’originalité de la part des développeurs. S’il semble qu’il faille bien viser les membres, l’impression de bourinage se fait ressentir lorsqu’on dispose de trois à quatre satellites qui viennent renforcer les tirs de votre vaisseau. Il suffit juste de tourner autour du boss en pointant ses blasters vers lui tellement l’éventail de tir est large.

Enfin, dans la série petites détails connexes, un menu « missions » existe, il liste seize réalisations à accomplir durant vos parties et permet ainsi de rallonger la durée de vie du soft pour les plus perfectionnistes. Avec par exemple : « Collectez 15 000 crédits ». Un classement online permet aussi d’évaluer vos performances par rapport aux autres joueurs du monde entier utilisant le jeu. Les développeurs semblent donc faire des efforts pour garantir au jeu une certaine durée de vie et l’enrichir. Ils ont aussi ajouté une boutique pour votre vaisseau, commerce qui vous sera accessible à chaque fois avant de passer au combat sur une cellule. Les crédits collectés sur le champs de bataille peuvent y être dépensés afin de parfaire votre arsenal, racheter des vies, des aimants à items, des boucliers, etc. Cette petite customisation est très agréable et permet d’intégrer une dose de tactique dans un jeu qui repose essentiellement sur le sens de réflexe et de la maniabilité.

D’ailleurs, la maniabilité du jeu est simple et efficace. Et c’est ce qu’on demande pour ce genre de jeu. Les deux joysticks du GamePad suffisent : le gauche pour vous déplacer et le droit pour orienter vos tirs à 360° autour de votre vaisseau. La touche ZR vous servira à actionner des armes secondaires. C’est donc très pratique et couplé à une très bonne fluidité et ses 60 images/secondes, votre vaisseau répond extrêmement bien à vos commandes, que cela soit sur le téléviseur ou sur le GamePad. Malgré cela, Nano Assault Neo risque fort de diviser l'assemblée. Les adeptes du genre critiqueront sa simplicité mais pour les autres c'est une bonne occasion de découvrir un Shoot'em up assez beau et fluide. Cette version Wii U offre une agréable expérience qui interpelle, nous y passons de bons moments mais nous en voulons plus.

6
Nano Assault Neo est une bonne initiation au Shoot’em up pour les possesseurs de la Wii U. Les puristes du genre pourront le trouver trop court voire trop facile certes. Mais le jeu à la maniabilité facile et efficace permet aux néophytes de s’y retrouver rapidement. Graphiquement joli, le jeu est agréable et fluide, c’est sans doute ce qui nous donne envie d’en demander plus aux développeurs : plus de contenus, d’environnements et aussi du online. Nano Assault Neo est un galop d’essai qui démontre que ce genre de jeu a bien sa place sur la dernière console de Nintendo. Le GamePad est exploité mais pas à son plein potentiel. Néanmoins, le jeu est un bon Shoot’em up qui permet de se calmer les nerfs après une journée chargée.

  • Une bonne initiation au shoot’em up
  • Maniabilité excellente
  • La customisation du vaisseau
  • Jouable (au lit) en autonome avec le GamePad
  • Monotonie sur les longues sessions
  • Les boss identiques
  • Trop facile et trop court pour les puristes
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
Sondage
Le nouveau Zelda sur Wii U et NX en 2017 ?
587 votants
Archives