SWITCH

Nintendo LABO : Kit VR

Test SWITCH

Nintendo LABO : Kit VR

Par rifraff - Le 13 avril 2019

Avant même sa sortie, la Nintendo Switch a suscité toute sorte de fantasmes dont un, récurrent, celui de pouvoir servir de casque VR... S'il y a encore quelques semaines, cette affirmation pouvait faire sourire, aujourd'hui le fantasme devient réalité ! Non contente d'être à la fois une console de salon et une console portable, la Nintendo Switch peut désormais vraiment se transformer en appareil de réalité virtuelle ! Cependant, Nintendo ne faisant jamais rien comme les autres, c'est par le biais de son concept "en carton", Nintendo LABO que la VR débarque sur Nintendo Switch...   Mais est-ce bien raisonnable ? 

Le Couteau Switch

Fin avril 2018,  Nintendo surprenait les joueurs (et l'industrie du jeu) en sortant un concept totalement barré nommé Nintendo LABO associant différentes constructions en carton à fabriquer (appelées Toy-Con, ce qui honnêtement ne s'invente pas) aux spécificités de la Switch, de façon à créer des expériences vidéoludiques originales et immersives. En moins d'un an, trois kits très différents ont ainsi été commercialisés : le Multi-Kit proposant un florilège d'expériences amusantes (voir notre test ICI),  le Kit Robot refourguant le vieux projet de Myamoto, Project Giant Robot et le Kit Véhicules permettant de construire un volant en carton et de s'essayer à la conduite de toutes sortes de machines... 

Et si officiellement le concept vise avant tous les enfants et plus largement les familles, tous les joueurs un peu curieux peuvent en réalité y trouver leur compte (surtout avec le  Multi-Kit.) Et c'est encore plus vrai avec ce quatrième kit puisqu'au delà des expériences qu'il propose, il officialise l'arrivée de la VR sur Nintendo Switch et potentiellement ouvre la voie à des expériences de réalité virtuelle plus "classiques"... D'ailleurs, déjà, Nintendo a sorti des modes VR dans The Legend of Zelda Breath of The Wild et Super Mario Odyssey (voir notre test sur ces modes ICI.) Et peut-être, on l'espère, que d'autres annonces suivront...

Requiem pour un Toy-Con ?


Pour autant, avant de pouvoir découvrir la VR sur Nintendo Switch et de se rendre compte de ce qu'elle vaut, il va falloir s'armer de patience. La VR sur Switch, ça se mérite car comme les autres kits, Nintendo LABO : Kit VR  n'est pas simplement un jeu vidéo, c'est aussi un jeu de construction et il est impossible de faire l'impasse sur cet aspect-là. En même temps, si le titre sortait accompagné de Toy-Con déjà construits, une bonne partie du charme du jeu disparaîtrait probablement. Le Nintendo LABO : Kit VR  est disponible en deux versions : la première, appelée kit de démarrage, renfermant deux "Toy-Con" : les Lunettes VR et le Canon, et la seconde, offrant l'expérience complète et proposant pas moins de six Toy-Con : les Lunettes VR, le Canon, l'Appareil Photo, L'Oiseau, L'Eléphant et la Pédale à vent (sachant qu'il est possible de compléter le kit de démarrage en achetant les Toy-Con manquants indépendamment.)

Evidemment, le premier Toy-Con à construire sont les Lunettes VR qui vont permettre de transformer l'écran de la Nintendo Switch en dispositif VR. Des lunettes en carton au centre desquelles se trouvent deux lentilles spéciales que l'on pourra ensuite utiliser telle quelle (avec l'écran de la Switch à l'intérieur tout de même) ou en les associant aux différents Toy-Con. A noter que si on parle de "Lunettes", en réalité il s'agit plutôt d'un "masque VR" puisque le dispositif n'a ni branches ni sangles pour lui permettre de tenir sur la tête des utilisateurs- un peu comme la visionneuse en carton de Google qui permet d’accéder très facilement et à moindre coût à des expériences VR avec quasiment n'importe quel smartphone. Il n'empêche qu'obliger les utilisateurs à tenir les "lunettes/masque du Kit VR en permanence peut paraître gênant et limité de prime abord.  Mais en fait, c'est un choix parfaitement assumé par Nintendo. L'idée étant de ne pas "enfermer" les utilisateurs dans leur monde virtuel en leur permettant d'en sortir très facilement. 

Et si cette absence d'attaches a déjà fait chauffer pas mal de claviers, finalement les expériences VR du Nintendo LABO : Kit VR s'en accommodent sans mal-  si on met de côté quelques crampes aux poignets tout de même. Il faudra cependant voir ce que cela donne à la longue mais aussi avec la VR de The Legend of Zelda Breath of The Wild et Super Mario Odyssey (NB : retrouvez notre test de la VR sur Mario et Zelda ICI)

 

Ça fait pas un pli

A part ça, en ce qui concerne la construction des différents Toy-Con, si vous avez déjà testé l'un des kits précédents, vous ne serez pas dépaysé puisque ce quatrième kit reprend les mêmes principes et le même déroulement. Et c'est tant mieux puisque c'était quasi parfait. On choisit d'abord le Toy-Con de son choix en fonction de ses goûts mais aussi de son temps disponible (certains Toy-Con étant plus longs à construire que d'autres...) et ensuite, il suffit de bêtement suivre sur l'écran de sa console de supers didacticiels interactifs qui détaillent chaque étape de la construction et  désignent les plaques de carton savamment prédécoupées à utiliser. On confectionne alors une par une, les différentes parties de chaque Toy-Con que l'on emboîte ensuite ensemble sans colle ni agrafe (mais en ajoutant parfois des élastiques et des œillets en plastique.) Une fois encore, le carton employé pour la fabrication se révèle étonnamment solide et léger à la fois. Les formes se détachent très facilement et les différents plis s’exécutent sans problème particulier. Les déchirures sont d'ailleurs très rares même si, évidemment, il faut faire attention et que même une fois construits, on est pas à l'abri de petits soucis... A noter d'ailleurs qu'il y a des adhésifs dédiés pour réparer les éventuels dégâts et au pire, les plaques de carton peuvent s'acheter sur le site de Nintendo. 

>A LIRE AUSSI : NOTRE TEST SUR LES MODES VR DE ZELDA BREATH OF THE WILD & SUPER MARIO ODYSSEY<

Pour les enfants... De 7 à 77 ans

Evidemment, en fonction de votre âge, de votre motivation et de vos aptitudes aux travaux manuels, ce passage obligé de la construction des Toy-Con vous amusera plus ou moins mais il faut reconnaître que Nintendo s'est une nouvelle fois surpassé. Non seulement les Toy-Con sont des petites merveilles d'ingéniosité et d’ingénierie mais la façon dont les étapes de fabrication de chaque Toy-Con ont été décomposées est assez stupéfiante. C'est à la fois suffisamment simple pour que tout le monde réussissent à s'y retrouver et suffisamment complexe pour qu'une fois arrivé à la dernière étape, on ressente de la fierté d'avoir réussi ! 

Comparés aux kits précédents, Nintendo a opéré tout de même quelques subtiles améliorations en veillant notamment à ce qu'il n'y ait pas trop de doublons et de pièces complexes à refaire plusieurs fois de suite- ce qui avait tendance à alourdir les opérations des autres kits. Le montage de chaque Toy-Con est désormais beaucoup plus fluide et agréable même si, comme pour les autres, on conseillera de les fabriquer à plusieurs (au moins à deux) ne serait-ce que pour aller plus vite. En étant seul, il faudra, par exemple entre 30 minutes et 45 minutes pour réussir à confectionner l'appareil photo et entre 2 et 3 heures pour voir le bout du Canon ! Autant vous dire qu'après ça, découvrir l'expérience VR façon Nintendo LABO sera vécu comme une délivrance !

En VR et contre tous !

Et justement, en parlant de VR,  que vaut-elle ? Contre toute attente, le système fonctionne étonnamment bien et on est assez stupéfait du résultat même s'il faut toujours jouer assis et tenir la visionneuse. Cependant, contrairement à ce que l'on craignait, le dispositif n'est ni trop gros ni trop lourd. On peut aisément le tenir d'une main et il s'adapte étonnement bien à quasiment toutes les morphologies sans forcer ou laisser de marques, et cela même en portant des lunettes de vue. Pas besoin de réglage ni de branchement. On glisse simplement l'écran de la Switch dans la fente molletonnée prévue à cet effet et on se retrouve avec un masque VR quasiment "plug and play".  Il suffit alors de regarder à travers les lunettes et la magie opère instantanément. On est transporté littéralement au cœur des jeux et des expériences conçues par Nintendo, dans un espace en trois dimensions dans lequel on peut évaluer les volumes et les distances mais aussi ressentir des sensations fortes, notamment le vertige... C'est incroyable mais Nintendo a vraiment réussi à transformer sa Nintendo Switch en Lunettes VR ! Le dispositif est vraiment très ergonomique et très simple d'utilisation. pour plus de confort,  Nintendo a pensé à laisser accessible les boutons du volume de la console en plus des trous d'aération pour que la console respire. Et il suffit sinon de tapoter  sur le côté droit de la console pour ouvrir un menu "continuer" ou "quitter". 

Pourtant, comme on s'y attendait, la résolution de l'écran (720p divisé par deux...) est "limite" pour ne pas dire "atroce" avec des éléments qui deviennent flous dès qu'ils sont loin ou dès que l'on bouge un peu trop rapidement et de l'aliasing qui s'incruste un peu partout. Lors des premiers essais, on a parfois l'impression d'avoir été aspiré dans un téléviseur à tube cathodique... Et attention aux rayures et aux traces de doigts ! Pour autant, on s'habitue assez vite et pour être honnête, on oublie même cet aspect là car la VR du Nintendo LABO : Kit VR est un tout. Ce qui importe finalement ce n'est pas tant la qualité de l'image (même si on aimerait qu'elle soit meilleure) que ce que l'on ressent grâce à tout un ensemble de stratagèmes fort bien coordonnés par Nintendo. Evidemment, ceux qui compareront le Kit VR  du LABO aux expériences procurées par l'Oculus Rift ou le Playstation VR, ne pourront qu'être déçus. On en est évidemment loin... En même temps, il ne s'agit pas de jouer en VR à Resident Evil 7  (en tout cas pour le moment ) et la VR du Kit VR se montre en réalité bien plus convaincante, fun et immersive que la majorité des jeux et programmes fonctionnant avec les Google Cardboard.  

 

En combinant le dispositif VR aux spécificités de la Nintendo Switch  et de ses Joy-Con, Nintendo a réellement réussi à transcender les limites de son système et à proposer quelque chose de totalement nouveau et original.  Encastrée dans les Lunettes VR, la Switch peut ainsi être associée ou non aux Joy-Con. Le gauche peut, par exemple, rester accrocher à la console pour une meilleure prise tandis que le droit, libéré, peut tenir dans la main et servir à déplacer un personnage (grâce au stick) ou à tirer sur des cibles (en visant grâce au gyroscope) ou encore à interagir avec le décor (en appuyant sur un bouton). Finalement, le système se montre plus souple qu'il n'y paraît de prime abord.

 

Ça cartonne !

Evidemment, les Joy-Con sont aussi mis à profit dans les Toy-Con de manière à les animer. C'est d'ailleurs avec les Toy-Con que le Nintendo LABO : Kit VR  prend véritablement toute son ampleur et dépasse le simple dispositif VR en carton. Dans le kit complet, il y a (en plus des Lunettes) cinq Toy-Con qui ont, bien évidemment, chacun leurs particularités, leurs qualités et leurs défauts. Et si chaque joueur aura ses préférences, on peut dire sans trop se mouiller que le Canon est probablement le Toy-Con le plus réussi. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'on le retrouve dans le pack de démarrage. A première vue, c'est pourtant une arme tout ce qu'il y a de plus banale si on excepte son côté cartoon et le fait que les Lunettes VR lui servent de viseur. Mais en réalité, il cache d'ingénieux mécanismes internes qui, grâce au "petit" jeu Invasion (aux Joy-Con et à quelques élastiques)  lui permet de se hisser bien au-dessus des autres en procurant une bonne dose de sensations fortes.

Dans "Invasion", la tête dans le viseur/Lunettes VR, le joueur est invité à tenir le Canon à deux mains, l'une sur la poignée, le doigt sur la gâchette et l'autre sur le chargeur manuel; un chargeur qu' il faut armer à chaque tir comme avec un fusil à pompe ce qui renforce l'immersion et décuple les sensations..En effet, il est impossible de canarder sur tout ce qui bouge en martelant un bouton comme on le ferait dans n'importe quel shoot et à chaque tir, il faut recharger (en tirant vers soi le chargeur) et réenclencher la détente pour pouvoir ensuite appuyer dessus. 

Dans les faits, Invasion est un rail shooter VR basique dans lequel le joueur doit dégommer un maximum d'aliens durant six niveaux, eux-mêmes découpés en trois sections. Il y a trente aliens par section sachant qu'ils peuvent être partout (devant, derrière, sur les côtés, en haut ou en bas) et que réussir à tous les atteindre est quasiment impossible lors des premiers passages.. Immanquablement, si vous vous prêtez au jeu, vous rejouerez pour élaborer des stratégies et utiliser notamment des éléments de décors ou encore la fonction ralenti qui est disponible en abaissant un levier du Toy-Con. Invasion est un petit jeu assez court mais intense qui profite bien de la VR. Il propose pas mal de situations différentes avec quelques variations bienvenues dans les mécanismes de jeu. Il faut parfois dénicher les aliens qui sont cachés soit dans le noir, soit derrière des panneaux qu'il faut faire pivoter. Bien que les graphismes soit comme les autres jeux d'un style cartoon coloré et simplistes, grâce à la VR, les sensations sont vraiment décuplées et, par exemple, on n'en mène pas large face à des boss gigantesques ou encore on peut vraiment être pris de vertige lorsqu'on se retrouve propulsé dans les airs. C'est vraiment dommage que le jeu soit si court car malgré un mode Expert, le titre est vite plié. Heureusement il y a d'autres petits jeux plus ou moins amusants que l'on peut faire via la Place VR et sinon, le Canon peut être utilisé dans l'Hippopoblam, un autre mini-jeu spécial dont la particularité est qu'il se joue uniquement à deux. Une bonne idée en théorie mais un peu moins en pratique.

A deux ce n'est pas mieux

Dans Hippopoblam, le but est de nourrir un maximum d'hippopotames enfermés dans un enclos en leur envoyant des fruits dans la gueule. Chaque joueur joue chacun son tour en espérant réussir à satisfaire plus d'hippopotames que son adversaire. Plusieurs fruits sont disponibles (pomme, raisin, pastèque...) sachant que chaque fruit a ses particularités (certains s'éparpillent, d'autres comptent pour deux, etc.)   Avec le Canon, il faut donc choisir puis aspirer un fruit avant de viser un hippopotame pour lui envoyer un fruit au moment ou il ouvre sa gueule... A l'arrivée, le jeu est très limité car il est basé beaucoup sur le hasard ou la chance et le fait que l'on y joue obligatoirement à deux n'apporte rien (puisque chaque joueur a ses propres fruits.)

D'ailleurs, si on apprécie et comprend la volonté de Nintendo de rendre son dispositif VR plus convivial et tourné vers les autres, en pratique c'est raté puisque l'on joue chacun son tour sans jamais pouvoir voir ce que l'autre fait... C'est d 'ailleurs très frustrant voire  très énervant d'entendre l'autre joueur jurer ou s'esclaffer sans comprendre ce qu'il lui arrive vu qu'il n'y a, forcément aucun écran de contrôle.  Donc en attendant de pouvoir se retrouver en ligne dans les mêmes jeux, même avec la meilleure volonté du monde, la VR reste une expérience éminemment solitaire. C'est d'ailleurs un peu la paradoxe du kit puisque la fabrication des Toy-Con est clairement plus agréable à plusieurs alors que les expériences VR restent des expériences solitaires...

Le VR a moitié plein...

Le kit complet du Nintendo LABO : Kit VR propose un panel assez large d'expériences diverses. Vous pouvez, par exemple, mettre le tête dans le croupion d'un Oiseau, pour ne pas dire dans la 17eme lettre de l'alphabet,  grâce à un  étonnant Toy-Con, lui aussi, mu par des mécanismes complexes. Alors rassurez-vous, le mini-jeu dédié au Toy-Con Oiseau ne nous invite pas à visiter l’intérieur du sphincter d'un oiseau- et entre nous, on espère ne jamais avoir à expérimenter cela, mais plus simplement à nous prendre pour un oiseau... Dans Flap-Flap, le joueur pilote un oiseau (mécanique) sur une île verdoyante dans laquelle sont dispatchés des œufs d'où sortent des gros poussins qu'il faut ensuite nourrir en récupérant des ressources sur le terrain (des pommes, des champignons, des poissons, etc...) Un petit jeu planant aux mécanismes de jeu aussi simples que ses graphismes qui évoque par certains côtés Pilotwings Resort (disponible sur 3DS) surtout via ses autres modes disponibles (qui demandent de passer dans des cerceaux,  L'originalité vient des sensations procurées par la VR puisque l'on se retrouve dans le ciel à battre des ailes (en fait à abaisser les ailes du Toy-Con. Si l'effet est sympathique, il devient saisissant lorsque l'on utilise en plus la Pédale à Vent, un autre Toy-Con qui a droit à des petits jeux basés sur le saut et qui est le Toy-Con (à notre avis) le moins convaincant du lot sauf, justement lorsqu'on le couple avec d'autres Toy-Con. Dans le cas de l'Oiseau, la Pédale à Vent permet de ressentir du vent sur le visage et le corps lorsque l'on plane dans les airs ! Petit bonus, on peut aussi ajouter un mini Toy-Con surprise : un moulin à vent qui fixé sous l'oiseau donne un boost de vitesse lorsque l'on souffle dessus ! 

Autre Toy-Con du kit complet : l'Appareil Photo qui nous invite à faire un plongeon dans la mer pour un petit safari photo sous marin. Le Toy-Con Appareil Photo est d'une conception très simple  un boitier (qui accueille les Lunettes VR) et un zoom mais il est diablement efficace une fois encore grâce à deux Joy-Con qui lui donnent vie : le premier que l'on place dans l'objectif ce qui permet, en le tournant, de zoomer ou dézoomer dans l'image, et le second que l'on inclut dans le boitier et transforme la gâchette L en déclencheur pour prendre les photos.  Petit détail qui fait la différence, pour parfaire le Toy-Con, les ingénieurs de Nintendo ont ajouté une petite roue crantée au zoom, ce qui fait qu'à chaque utilisation, on ressent une résistance en même temps que l'on entend un cliquetis de circonstance.

... Ou à moitié vide !

Comme les autres Toy-Con, l'Appareil Photo est utilisé dans une poignée de petits jeux de la Place VR mais aussi dans deux jeux distincts. Le premier nous permet de retrouver la petite créature ronde dans la maison du Multi-Kit que l'on peut s'amuser à prendre en photo dans différentes situations... Quant au second il nous permet de faire un petit safari photo sous la mer dont le but est de réussir à prendre en photo différentes créatures marines en se servant du zoom pour dénicher celles qui sont cachées mais aussi des appâts pour attirer de gros poissons. Sans véritables enjeux, le "jeu" nous invite à fouiner partout et à balayer l'écran avec notre objectif sachant que si l'on peut évidemment regarder dans tous les sens et même s'enfoncer dans les profondeurs ou remonter à la surface, il est, par contre, impossible de nager pour aller explorer les océans et découvrir le vaste monde... Autant dire que même si certaines créatures sont bien cachées, le cadre est somme toute assez limité et on en fait assez vite le tour. C'est dommage d'autant plus que le zoom que l'on active en tournant l'objectif du Toy-Con a tendance à pixeliser l'image qui déjà s'y connaît en pixels... Malgré tout l'expérience reste bien plus marquante que celle de la maison dont on ne comprend pas trop la finalité... 

Le dernier Toy-Con du kit complet est probablement le plus bizarre même s'il cache lui aussi des trésors d'inventivité. Il s'agit d'une tête d’Éléphant dont l'intérêt réside dans la trompe en carton dans laquelle on glisse les deux Joy-Con et qui va servir, non pas à simuler la vie passionnante des éléphants dans la brousse, mais à accompagner le bras du joueur de façon à pouvoir se retrouver dans l'espace et notamment dessiner en trois dimensions.  Dans "Gribouillage", le joueur peut ainsi créer et exposer toutes sortes d’œuvres grâce à une panoplie d'outils simples à sa disposition : crayons plus ou moins épais, gomme, peinture de différentes couleurs et quelques effets spéciaux, etc.  Une sorte de logiciel de dessin en 3D sympathique quoique assez limité... On préférera plutôt, avec les mêmes outils, jouer à deux à une sorte de Pictionary dans lequel,  en alternance un joueur dessine quelque chose avant que l'autre essaie de deviner quoi. Il n'empêche que, dans un cas comme dans l'autre, la trompe de l'Elephant divisée en deux parties liées entres elles par des élastiques, se révèle vraiment pratique et ingénieuse. Sans elle, simplement avec un Joy-Con dans la main, on aurait beaucoup de mal à se repérer dans l'espace et on aurait tendance à s'éparpiller dans tous les sens... Idem avec le Jeu de Bille, un casse-tête en trois dimensions très réussi dans lequel il faut mener une bille d'un point A à un point B en se servant de différents éléments à attraper et à bien positionner. Un super casse-tête conçu pour être joué en VR et dont il est possible de créer ces propres puzzles. Dommage que, comme les dessins, on ne puisse pas les partager avec d'autres joueurs et télécharger ceux des autres. 

La VR à portée de main

Comme les autres kit du Nintendo LABO, le Nintendo LABO : Kit VR  invite les joueur à construire (les Toy-Con en carton) et à jouer  (les différents jeux ) mais aussi à créer. Avec le Nintendo LABO : Kit VR   il est donc possible de créer ses propres Toy-Con en carton en essayant ensuite de les animer pour en faire des jeux grâce à un système de "nœuds" à connecter très riche mais néanmoins simplissime. Ce n'est pas tout à fait Super Mario Maker car les menus sont plus austères et moins "parlants" de prime abord mais le programme permet vraiment de laisser parler sa créativité. Cependant le Nintendo LABO : Kit VR  va encore plus loin puisqu'il permet aussi de créer sa propre expérience VR en utilisant les six Toy-Con du kit complet !  Un atelier assez hallucinant qui ouvre de grandes perspectives sachant que la soixantaine de mini-jeux accessibles via la Place ont été conçus à partir de ce même Atelier Toy-Con VR !  Ainsi tous les éléments croisés dans ces petits jeux (mais aussi dans les grands) peuvent être utilisés pour créer d'autres expériences. Les possibilités semblent immenses... On conseillera d'ailleurs de commencer par modifier les 64 mini jeux existants, en changeant les personnages ou en rajoutant des objets, et cela en 3D mais aussi en 2D ! Un véritable jeu dans le jeu assez fascinant même si, forcément, il demandera beaucoup d'implication. 

>A LIRE AUSSI : NOTRE TEST SUR LES MODES VR DE ZELDA BREATH OF THE WILD & SUPER MARIO ODYSSEY<

CONCLUSION

A l'arrivée le  Nintendo LABO : Kit VR  se révèle être le meilleur kit des quatre Nintendo LABO déjà sortis grâce à des Toy-Con ingénieux créés par Nintendo mais aussi grâce à une "VR" qui fonctionne étonnamment bien. Certes, la résolution est très basse ce qui, fatalement amoindri son impact visuel. De plus,  il faut rester assis et tenir les lunettes en permanence ce qui à la longue peut fatiguer même si les différentes activités concoctées par Nintendo incite à de courtes sessions de jeu. Si vous possédez d'autres dispositifs VR, comme le Playstation VR ou le HTC Vive, le passage au kit VR risque de vous brûler les rétines. Il est évident que le kit VR ne boxe pas dans la même catégorie. Ceux qui espéraient retrouver sur Switch une expérience VR "classique" à moindre coût, doivent redescendre sur terre sous peine d'être vraiment déçus... 

Il faut aussi avoir conscience que, comme avec la 3D auto-stéréoscopique de la 3DS, la VR façon LABO ne sera pas perçue et apprécier de la même manière par tous les joueurs. Certains pourraient même avoir la tête qui tourne après quelques minutes de jeu, voire dans certains cas, la nausée. Il faut d'ailleurs savoir qu'au cas où, quasiment toutes les activités du jeu peuvent être joué en mode "2D", sans les Lunettes VR.  C'est à dire qu'au lieu de placer le dispositif VR dans les Toy-Con pour regarder au travers, on ne glisse que l'écran de la Switch. Fatalement on y perd en immersion et certains jeux deviennent même difficilement jouables mais d'autres, au contraire comme Hippopoblam y gagne en convivialité. Ce mode "sans VR" sera aussi parfait pour les jeunes enfants (la VR étant déconseillée avant 7 ans...)

Si globalement l'expérience VR proposée par le Nintendo LABO est maline et amusante, on s'interrogera tout de même de l'état des Toy-Con dans quelques mois voire dans quelques semaines surtout au niveau des jointures et aux endroits ou les Joy-Con sont insérés et enlevés régulièrement... De plus, une fois que l'on a construit les Toy-Con et fait le tour des mini jeux, on peut se demander si on aura vraiment envie d'y retourner. Certes les possibilités de création sont là mais elles demandent beaucoup d'implication. Et déjà nos Toy-Con s'entassent et traînent un peu partout...  C'est aussi un autre problème : leur trouver une place, les Toy-Con étant très encombrants... Si Nintendo donne quelques pistes de rangement dans le jeu (et vend même une boîte au Japon), cela restera pour beaucoup un problème et plus encore pour ceux possédant les autres kits (ou même au moins un, qui  dans notre cas prend la poussière au dessus d'une armoire- et c'est probablement là que les nouveaux Toy-Con finiront leurs jours, à l'exception des Lunetts VR bien sûr...)

Pour finir même si l'expérience est amusante, nous vous conseillerons, si vous êtes seulement intéressés par la VR sur Nintendo Switch, de vous contenter du kit de démarrage avec les Lunettes et le Canon.  Non seulement vous aurez accès au meilleur (à notre avis) Toy-Con mais vous pourrez aussi vous essayer à la création d'expériences VR. Le kit Complet est selon nous à réserver aux familles et aux enfants... Et, bien évidemment aussi, aux gamers qui n'ont pas peur des origamis !

 

VOIR AUSSI : notre test du Nintendo LABO : Multi Kit

 

8
Décidément, c'est fou ce que l'on peut faire avec un bout de carton ! Nintendo LABO : Kit VR prouve une nouvelle fois à quel point Nintendo sait surprendre et prendre des risques... Proposant des expériences amusantes combinant la construction et le jeu avec beaucoup d'intelligence, le Kit VR du Nintendo LABO se révèle parfait pour les enfants et les familles même si le principe de la VR a forcément tendance à isoler et que la résolution de l'image est bien en dessous des standards actuels... On est d'ailleurs très loin des autres dispositifs VR du marché avec lequel le Kit VR n'a pratiquement rien à voir... Pour autant, avec une telle entrée en matière, on ne peut qu’espérer que Nintendo poursuivra dans cette voie même s'il faudra forcément la sortie d'une Nintendo Switch Pro, avec un écran plus performant, pour que le dispositif puisse aller au-delà de petites expériences amusantes et concurrencer ceux des autres systèmes.

  • Une "VR" qui fonctionne étonnamment bien
  • Et procure parfois des sensations de dingue
  • Un concept toujours magique
  • Des constructions ingénieuses
  • Certains jeux très amusants...
  • Idéal pour une première approche de la VR
  • Créer ses propres expériences VR !
  • De grandes possibilités
  • La résolution tout simplement atroce
  • Fatiguant à la longue
  • On en fait vite le tour...
  • De plus en plus encombrant
  • La Switch Pro n'est pas encore dispo

rifraff

https://twitter.com/rifraff_NM - WiiU : rifraff Playstation : La-Griffe
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux
Sondage
Quelle est l'exclusivité que vous attendez le plus en 2019 sur Nintendo Switch ?
440 votants
Archives