Divers

Les jeux vidéo "effroyables et macabres" sont-ils en partie responsables des tueries de masse aux Etats-Unis ? Reggie Fils-Aimé répond à Donald Trump

Par rifraff - Le 06/08 à 20:24

Ce week-end, les Etats-Unis ont été frappés par deux tueries de masse, l'une à El Paso et l'autre à Dayton qui sont d'ores et déjà entrés dans l'Histoire de par leur ampleur mais aussi de par leur proximité dans le temps. D'après la base de données, Mass Shooting Tracker, il y aurait déjà eu près de 297 tueries de masse aux Etats-Unis en 2019 et près de 2662 depuis 2013. Devant l'émotion suscitée par ces tueries à répétition, le président Donald Trump a réagi en faisant plusieurs déclarations dont l'une incriminant les jeux vidéo :

Nous devons mettre un terme à la glorification de la violence dans notre société, cela inclut les jeux vidéo macabres et effroyables qui sont désormais monnaie courante

Immédiatement de nombreux joueurs ont protesté devant cette interprétation jugée par beaucoup comme "trop facile" et occultant un peu vite le problème de la libre circulation des armes aux Etats-Unis...  Un avis partagé par Reggie Fils-Aimé, l'ancien président de Nintendo of America qui tout en relayant un article de Geoff Keighley (sur l'impact positif des jeux vidéo) a tweeté le texte suivant :

Lorsque les personnes mal informées critiquent l’industrie du jeu et la communauté, cela fait une histoire forte. Les faits sont que les pays dont le revenu de jeu par habitant est élevé enregistrent moins de morts par arme à feu. Sauf les États-Unis, où 4% de la population possède 43% des armes à feu.

En complément, Reggie Fils-Aimé a publié un graphique éloquent (voir ci-dessous) et conclu son intervention par :

Les faits sont les faits

N'hésitez pas à nous dire, ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous.