Rubrique

L'Histoire de Nintendo : Episode final : Un futur rouge Nintendo

Par Amano - Le 12/07 à 10:00

Bonjour à tous et bienvenue dans le dernier épisode de L’Histoire de Nintendo. Après avoir vécu pendant 5 mois l’intégralité de L’Histoire de Nintendo, de l’année 1889 à la crise sanitaire liée au COVID-19, je vous propose un épisode bilan, de ce qui a été ma première expérience en tant que chroniqueur sur un site de ce genre. Encore une fois, merci à vous de m’avoir lu tout au long de cette chronique !

Cet épisode bilan sera en 2 parties. Tout d’abord, je ferai un résumé de l’histoire de Nintendo sous forme de liste, avec les dates et les événements que je juge important. Puis je m’intéresserai rapidement au futur de Nintendo, avant de vous laisser avec une petite surprise.

Bien évidemment, si vous souhaitez avoir plus de détails concernant tel ou tel événement, je vous invite à aller lire les 9 épisodes de la chronique. Je vais ici simplement résumer les événement sans rentrer dans les détails.

  • 1889 : Fondation de Nintendo Koppaï par Fusajiro Yamauchi.
  • 1929 : Sekiryo Yamauchi devient le 2ème PDG de Nintendo Koppaï.
  • 1933 : La société change de nom pour devenir Yamauchi Nintendo & Co.
  • 1949 : Hiroshi Yamauchi devient le 3ème PDG de Yamauchi Nintendo & Co.
  • 1962 : Yamauchi Nintendo & Co. devient Nintendo Co. Ltd.
  • 1965 : Gunpei Yokoi entre chez Nintendo.
  • 1969 : L’Ultra Hand, premier jouet de Nintendo, sort.
  • 1980 : Création et lancement des Game and Watch.
  • 1982 : Fondation de Nintendo of America.
  • 1983 : Sortie de la Famicom.
  • 1985 : Sortie de la Famicom aux USA, sous le nom de Nintendo Entertainment System (NES). Sortie de Super Mario Bros.
  • 1986 : Sortie de The Legend of Zelda.
  • 1989 : Sortie du Game Boy, 1ère réelle console portable de la firme.
  • 1990 : Sortie de la Super Famicom. Création de Nintendo of Europe.
  • 1992 : Sortie de la SNES.
  • 1993 : Création de nombreuses filiales européennes, comme Nintendo France ou Nintendo of Netherlands.
  • 1995 : Sortie du Virtual Boy, premier gros échec de Nintendo.
  • 1996 : Sortie de la Nintendo 64 et de Pokémon Aka et Midori au Japon.
  • 1997 : Mort de Gunpei Yokoi.
  • 2001 : Sortie du Game Boy Advance, successeur du Game Boy. Sortie de la GameCube au Japon est aux USA en fin d’année.
  • 2002 : Hiroshi Yamauchi démissionne. Satoru Iwata devient le 4ème PDG de Nintendo. Minoru Arakawa démissionne de son poste de PDG de Nintendo of America. Rareware est rachetée par Microsoft.
  • 2003 : Sortie du Game Boy Advance SP.
  • 2004 : Sortie de la Nintendo DS au Japon et aux Etats-Unis.
  • 2006 : Sortie de la Wii.
  • 2011 : Sortie de la Nintendo 3DS.
  • 2012 : Sortie de la Wii U.
  • 2015 : Mort de Satoru Iwata, 4ème PDG de Nintendo. Tatsumi Kimishima devient le 5ème PDG de l’entreprise le 14 septembre.
  • 2017 : Sortie de la Nintendo Switch.
  • 2018 : Shuntaro Furukawa devient le 6ème PDG de l’entreprise.
  • 2019 : Reggie Fils-Aimé quitte son poste de président de Nintendo of America.

130 années plus que chargées d’histoire. Nintendo a vécu de nombreuses choses. Une petite entreprise familiale qui fabriquait des hanafuda, qui a par la suite grandie, pour essayer de s’exporter. Le 3ème président aura diversifié les activités de la firme, qui aura finie par devenir l’une des sociétés leaders du marché du jeu vidéo. Cependant, si on connaît l’histoire de Nintendo, pouvons-nous essayer d’imaginer son futur.

C’est le dernier épisode, alors je m’autorise un petit aparté sur ce qui me plaît le plus : les théories sur le futur. Que fera Nintendo après la Switch, qui devrait être là jusqu’à 2024 environ ? Une Switch 2 ? Ou pourquoi pas, un retour dans la course à la puissance ?

Honnêtement, je ne pense pas que Nintendo retournera dans la course à la puissance. En 2024, la Wii aura 18 ans, 18 ans qui auront plus été marqués par des succès que par des échecs… Donc pourquoi s’arrêter ? Surtout que cette stratégie (utiliser des composants datés), vient de Gunpei Yokoi, et ça aura sauvé Nintendo plus d’une fois. Les 4 consoles portables historiques de la firme se basent sur ce concept, et au final elles auront toutes été leader de ce marché.

Pour ce qui est de l’après Switch, je pense que Nintendo va continuer avec les consoles hybrides. La Switch est un immense succès et je ne vois pas ce qui empêcherait Nintendo de continuer sur cette voie. Cependant, j’espère que l’échec de la Wii U est encore dans les esprits des têtes pensantes de la firme… En espérant que la Switch Alpha ne voit pas le jour ! J’estime également que le format des « consoles 1.5 » comme la Playstation 4 Pro ou la Xbox One X va arriver chez Nintendo, tôt ou tard. Si on a déjà eu l’inverse, avec la Nintendo Switch Lite, qui est une entré de gamme, une « Nintendo Switch Pro » risque aussi d’arriver. Cela permettrait d’avoir une console plus proche des standards techniques d’aujourd’hui. Avec l’arrivée de la Playstation 5 et de la Xbox Series X en fin d’année, Nintendo va devoir réagir pour ne pas avoir plus d’une génération de retard sur ce point. Une Nintendo Switch Pro/Nintendo Switch + ou peu importe son nom pour 2021, c’est possible !

Concernant les licences, c’est bien plus compliqué. Nintendo est connu pour ses innovations légendaires comme avec le système de lock inventé avec The Legend of Zelda : Ocarina of Time ou la magnifique transition à la 3D de Mario. Depuis peu, Nintendo a commencé à renouveler son catalogue, comme avec ARMS ou Astral Chain, 2 jeux dont j’espère voir une suite d’ici peu. Les licences légendaires de la firme continueront à vivre, c’est sur et certain ! Mario, Pikachu, Link et Kirby continueront à nous faire rêver, nous et les générations futures.

Après, ce n’est qu’une supposition, et seul le futur pourra apporter une réponse à nos questions ! Nintendo reste maître de sa destinée et de son futur, mais nous sommes aux premières loges du spectacle qui se déroulera dans plusieurs années.

Et qui sait, peut-être que cette rubrique reviendra lorsque suffisamment d’eau aura coulé sous les ponts afin d’avoir suffisamment de choses à dire pour un 11ème épisode !

Cependant, si j'ai écrit cette chronique de A à Z, Nintendo-Master reste un site de passionnés rassemblé par notre amour envers Nintendo. Plusieurs membres de l'équipe m'ont donc racontés en quelques lignes leur histoire vis-à-vis de la firme. Je vous laisse découvrir ça :

C’est une question pertinente et très intéressante. Sans langue de bois, j’ai toujours passé d’agréables moments sur les consoles Nintendo. Chaque console de Nintendo apporte une nouvelle façon de jouer. La Wii pour le motion gaming et ses jeux cultissimes, la Nintendo DS pour mes heures passées à jouer à Pokémon Diamant en cachette le soir et la Nintendo Switch pour son support hybride et ses jeux indépendants. Cependant si je devais prendre un souvenir je choisirais probablement celui avec ma Nintendo 64. Elle est ma première console et c’est grâce à elle que j’ai pu découvrir le monde du jeu vidéo, grâce notamment à The Legend of Zelda : Ocarina of Time, Super Mario 64, Mario Party et Mario Kart 64. Ce sont des moments de ma vie qui me sont très chers car à mes débuts je partageais mes expériences de jeu avec ma famille et mes amis.

Je suis pour ainsi dire né avec une Gameboy (Color) dans les mains, c’est dire si Nintendo et moi nous sommes copains. Chouinant parce que mon frère de quatre ans de plus que moi s’en était fait offrir une le jour de Pâques, ma mère a couru en acheter une autre rien que pour le braillard capricieux que je pouvais être. Je ne suis vraiment pas certain de l’aspect pédagogique de la démarche de mes parents, mais je me suis retrouvé à savoir jouer à Pokémon avant de savoir lire. J’ignore comment je me suis débrouillé, mais HQWKSHG@?! (mon Tortank, je pense que tout le monde aura compris) et moi-même avons réussi à atteindre au moins Parmanie. Et ce fut ainsi que commença mon amour pour les jeux Nintendo. Je suis toujours resté fidèle à l’entreprise, malgré quelques égarements vers l’époque de la Wii, pour revenir de plus belle avec la WiiU, console ô combien importante à mes yeux puisqu’elle fut, pour ainsi dire, l’initiatrice de mon mariage, car offerte à la suite d’un pari, lancé par celle qui était déjà la femme de ma vie, et qui devait, par la suite, devenir ma femme, ce pari étant une WiiU contre… un mariage, que j’acceptais bien volontiers, puisque j’y gagnais une formidable épouse et une formidable console, ne vous en déplaise.

Je suis arrivé tardivement chez Nintendo. Enfant, j’avais eu l’occasion de squatter la DS de ma petite sœur mais je lui laissais sa console et je me concentrai sur la Playstation 2 offerte par mes parents. Je me suis ainsi initié à la saga LEGO et surtout les LEGO Star Wars. C’est justement grâce à cette saga LEGO que je suis arrivé chez Nintendo. En 2013, voyant que la Playstation 2 n’était plus à la mode (il était temps), j’ai économisé pour m’acheter une Wii U. Pourquoi une Wii U ? Parce qu’elle avait justement un jeu LEGO en exclusivité : LEGO City Undercover. Et qu’est-ce que je ne regrette rien de cet achat, c’était mon premier Open-World ! Mais bon, l’inconvénient des jeux, c’est qu’on les termine alors après avoir refait LEGO City, j’ai fait cet intriguant Nintendo Land qui était joint à la console. J’ai grâce à lui découvert plusieurs licences, comme Metroid ou Animal Crossing. Ma belle-famille possédait Twilight Princess et les deux Super Mario Galaxy sur Wii. J’ai donc pu jouer à ces deux titres. Zelda m’a donné le frisson de l’aventure, de l’exploration, m’a rendu triste et m’a lâché une larme lors des champs des loups. Quant à Mario Galaxy… Une claque ! J’ai pleuré d’admiration dans le niveau des planètes œufs tellement la musique était belle. C’est à partir de là que je suis devenu un grand admirateur de Nintendo. Presque tous les bons jeux de la Wii U sont passés entre mes doigts, à l’exception de Monster Hunter 3 Ultimate et de Super Mario Maker qui ne m’attiraient pas trop. J’ai aussi découvert quelques perles de la Wii, dont les 3 Metroid Prime. Les éditeurs tiers font d’excellents jeux mais je dois avouer que Nintendo a un style que je ne retrouve nulle part ailleurs, sauf chez quelques indés. C’est aussi sur cette console que se trouve mon jeu préféré : The Wonderful 101. Aujourd’hui, j’ai une Switch, un investissement rentabilisé grâce à Breath of the Wild et Super Mario Odyssey. J’ai moins de temps pour jouer, mais chaque jeu est un plaisir à parcourir !

Je suis un vieux joueur de l’âge de Pierre, pour ne pas dire de l’âge de Pong, et aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours aimé les jeux vidéo et tout de suite compris à quel point la marque Nintendo était un gage de qualité. 
Les jeux Nintendo sont toujours (à de rares exceptions près) extrêmement bien conçus et réalisés. Ils savent toujours tirer partis des spécificités techniques des plateformes sur lesquels ils sont conçus, ce qui fait que même plusieurs décennies après leurs sorties, les jeux Nintendo ont tous très bien vieillis…
J’aime toute les consoles Nintendo.  A chaque nouvelle console, il y a l’assurance d’avoir de grands jeux Nintendo mais aussi quelques bonnes surprises.
Ma préférée pour l’instant est la 3DS, qui ne me quittera jamais. Que ce soit l'effet 3D ou son catalogue impressionnant, j'adore cette machine !
Je sors souvent la console pour refaire une petite partie de Super Mario 3D Land, ou de Kirby Planet Robobot J'ai aussi refait Zelda : A Link Between Worlds et quelques jeux Wii Udernièrement.
Evidemment, cela ne m’empêche nullement d’aimer aussi la Nintendo Switch dont le concept et la réalisation sont excellents. Dommage juste qu’elle ne soit pas un tout petit peu plus puissante…
Une belle histoire dont on attend la suite avec impatience. J’en profite pour remercier Amano pour cet excellent dossier et lui souhaiter bonne route pour la suite !
 

Pour moi, Nintendo, ça commence en 2007, en même temps que le jeu vidéo. J'ai alors 5 ans, et mon père m'autorise à lancer sa Nintendo DS pour jouer à Mario Kart... J'ai accroché, pour dernière ne jamais lâcher prise ! La Wii, la 2DS, la Wii U, la Switch... J'ai eu chacune des consoles Nintendo depuis ce jour. Et si mes 2 jeux préférés, Okami et Shadow of the Colossus, ne se trouvent pas sur console Nintendo, tout le reste y est. Metroid Prime et son monde splendide et angoissant, Super Mario Galaxy, une ode à l'aventure, Pokémon Blanc 2, le meilleur épisode de la série, Breath of the Wild et son monde immense.... Je pourrais continuer cette liste pendant des heures ! Alors juste merci de m'avoir fait rêver et voyager, surtout avec l'intégralité de vos licences. Nintendo m'a marqué de bout en bout, et c'est cette société qui a forgé le joueur que je suis aujourd'hui. Et c'est sans aucun doute grâce à eux que je progresse de plus en plus dans les domaines qui me tiennent à coeur, avec notamment cette aventure qui s'est étalée sur 5 mois Cette rubrique aura été pour moi l'occasion de rendre hommage à cette firme que j'aime du plus profond de mon cœur, et j'espère que vous avez également aimé la suivre...

L'Histoire de Nintendo prend fin aujourd'hui. Merci à vous tous de m'avoir suivi pendant ces 5 mois. C'est non seulement sur ces lignes que je clôture cette chronique, mais que je vous fais également mes adieux en tant que rédacteur chez Nintendo-Master. Pour des raisons personnelles, j'ai choisi de quitter la rédaction afin de me concentrer sur des projets plus personnels. Merci à toute la rédaction de m'avoir accueilli et bonne chance à vous tous pour la suite !