Nintendo Wii

W. Spector à Paris pour Epic Mickey : Le Retour des Héros

Par pomchips - Le 27/03/2012 à 22:04

 

C'est ce matin en plein coeur de Paris, dans les beaux bâtiments de la Gaîté Lyrique, que Disney France et Warren Spector nous ont conviés. Au programme, une présentation d'Epic Mickey : Le Retour des Héros et une première prise en main. Ceux qui attendent les premières images de la version 3DS seront déçus, le patron de Junction Point ne l'a même pas évoquée.

Avant de s'attaquer au plat de résistance, Warren Spector est revenu sur ses premiers amours et a déclaré une nouvelle fois sa flamme aux oeuvres de Walt Disney. Bercé par Mickey, Donald et tout un univers, c'est avec des souvenirs plein la tête qu'il s'est lancé dans le premier Epic Mickey, devenu au passage la meilleure vente des studios Disney Interactive sur une seule et unique plate-forme. A la rédaction, nous nous sommes longtemps demandés pourquoi Disney avait choisi la France pour présenter sa nouvelle production ? D'après une étude, les gamers français seraient les plus impatients concernant cette suite. Nous avons d'ailleurs été récompensés comme il se doit puisque nous avons pu voir l'un des tous premiers dessins animés mettant en scène Oswald, découvert il y a peu dans une banque d'archives anglaise et racheté plus de 30 000$ par « un inconnu ». Baptisé Hungry Hobos, ce cartoon exclusif sera d'ailleurs visible dans Epic Mickey : Le Retour des Héros ! Bonne nouvelle pour les amateurs d'oldies car jusque là, ce film d'animation ne sera pas rendu public. Passons maintenant aux choses sérieuses puisque que nous avons pu prendre en main cette suite le temps d'une courte démo.

Commençons tout d'abord par le pitch. Après avoir vaincu le Mad Doctor et son Fantôme noir, la vie est redevenue paisible à Osville et compagnie. Mickey est retourné dans le monde des cartoons alors qu'Oswald se balade tranquillement avec Ortensia sur Main Street mais c'était sans compter sur l'arrivée surprise du Mad Doctor. Charmé par le chants des sirènes, Oswald accorde une seconde chance au savant fou et s'envole avec lui. Encore une fois, les habitants d'Osville vont faire appel à la célèbre souris. La jolie cinématique en images de synthèse prend des airs de comédie musicale et qu'on se le dise, c'est plutôt réussi et assez drôle. Le Mad Doctor qui chante juste après avoir saccagé Main Street, ça fait son petit effet ! Si la version PS3 était absente, nous avons pu apercevoir la version 360 qui est bien évidement au-dessus de la version Wii en termes de graphismes. Cependant, et même si nous avons eu le droit à une version péritel sur écran HD (ce qui signifie beaucoup d'aliasing), la version Wii n'a pas à rougir face aux opus HD. Les couleurs sont un poil plus vives et et la prise en main se fait ultra rapidement pour ceux qui ont terminé la première aventure. On pourrait même se croire dans Epic Mickey premier du nom tellement la ressemblance est frappante. Bien qu'elles soient distillées au compte-gouttes, Warren Spector nous a tout de même promis de nombreuses nouveautés : les personnages sont doublés, ce qui n'est pas le cas dans le premier opus. On nous a également dit que la caméra sera de qualité et force est de constater que c'est le cas ! Cette fois-ci, elle ne gêne en rien la progression et si l'envie nous prend d'admirer les décors à notre manière, la touche directionnelle permet toujours de la contrôler. Spector a d'ailleurs lourdement insisté sur le fait que le jeu peut être terminé sans avoir à utiliser la caméra manuelle. Pour le reste, mystère total pour le moment...

La démo à laquelle nous avons pu jouer prenait place dans trois niveaux, l'atelier de Yen Sid en premier. Très simple, il sert en fait de tutoriel pour ceux qui ne connaissent pas le maniement de la souris. On y remarque toutefois que l'ambiance est, une fois de plus, très travaillée, avec notamment les fameux balais de Fantasia qui s'amusent avec l'eau comme à leur habitude. Nous avons ensuite un niveau 2D rempli d'anciens objets Disney qui introduit enfin le mode coopération. Que ce soit avec un autre joueur ou l'I.A (plutôt au poil), il faut user de ses méninges pour arriver au bout du level puisqu'en plus de gérer la création et la destruction des décors avec Mickey, nous avons maintenant Oswald qui utilise l'électricité. Cette nouvelle fonction sera d'ailleurs très utile pour activer des mécanismes. Pour finir, nous avons pu revisiter Ostown ou Osville chez nous. Suite à un tremblement de terre, le lieu a bien changé et il nous fallait réparer quelque peu les dégâts. Une fois terminé, nous avons pu accéder à un lieu histoire de mettre une dérouillée à quelques monstres basiques et... fin de la démo ! Nous restons donc sur notre faim mais nous pouvons d'ores et déjà vous dire que le soft s'annonce plus fun que le précédent ! La présence d'Oswald est un vrai plus pour l'aventure. Même si nous n'avons pas eu l'occasion de toutes les tester, le patron de Junction Point nous a décrit quelques nouvelles possibilités de ce nouveau duo : les oreilles d'Oswald peuvent faire office d'hélicoptère et il peut même utiliser l'un de ses bras comme boomerang !

 

 

Même si nous en avons vu à peine 5% (et encore...), ce Epic Mickey : Le Retour des Héros annonce clairement du bon. Les bases ont été posées avec le premier opus et nous avons vraiment l'impression d'être devant un Epic Mickey 2.0. Une version enfin finie. Toutes les bonnes idées non utilisées débarquent dans cette suite qui, rappelons-le, aura également une allure de comédie musicale. Warren Spector le décrit même comme « le premier jeu d’aventure musicale ».

Attendu pour le 26 septembre 2012, il nous tarde d'en savoir un peu plus sur Epic Mickey : Le Retour des Héros.

Disney Interactive Studios
Junction Point

  • 21 novembre 2012
  • 22 novembre 2012
  • Inconnue