Fun

[Preview] Super Mario Odyssey : cette année, Noël tombe le 27 octobre

Par rifraff - Le 27/09 à 23:59

Au mois de juin dernier, peu après l'E3 nous avions eu la chance de pouvoir "tester" Super Mario Odyssey en nous baladant longuement dans les rues de New Donk City. Suite à cela nous vous avions livré nos premières impressions dans une preview enthousiaste que vous pouvez toujours lire ici . Aujourd'hui si cette preview est toujours d'actualité, nous la complétons suite à une nouvelle session de jeu de près d'une heure et demi sur la version finale de Super Mario Odyssey. Pour ne pas vous noyer sous les superlatifs et éviter de trop nous répéter par rapport à notre aperçu précédent, cette nouvelle preview va se focaliser uniquement sur certains points précis du jeu afin de mieux pouvoir les développer.  

 

  • QUAND SUPER MARIO 64 RENCONTRE SUPER MARIO GALAXY 2

Comme chacun sait,  Super Mario Odyssey est le nouveau Mario 3D. il fait suite à Super Mario 3D World, sorti sur Wii U en 2013 qui avait quelque peu déçu. Il est vrai que malgré des idées folles et des niveaux devenus cultes, le jeu peinait à concilier le frisson de la grande aventure solo avec le fun et les prérogatives liés au jeu multi en local sur un même écran. A l'arrivée, le titre est malgré tout excellent- surtout à plusieurs,  avec des items originaux (la Double Cerise et le costume Chat) mais il s'apparente plus à une version 3D de New Super Mario Bros. qu'à un digne successeur de Super Mario 64 ou de Super Mario Galaxy.

 Pour ce nouvel opus, les développeurs ont donc renoncé au multijoueur (ou presque) pour revenir à une grande aventure solo avec une construction "ouverte" rappelant Super Mario 64 à la différence qu'il n'y a pas cette fois de hub central permettant de pénétrer dans les niveaux. A la place Mario se retrouve dans un vaisseau, l'Odyssée qui pour le coup renverrait plutôt à Super Mario Galaxy 2 (et son vaisseau à tête de Mario). Dans Super Mario Odyssey toutefois, le vaisseau se déplace à la surface de la Terre (la carte est un globe) et non dans l'espace (à moins que...) et potentiellement il peut (ou pourra) se déplacer ou il veut sur le globe à partir du moment ou il dispose du carburant nécessaire. Pour mémoire, dans Super Mario Galaxy 2, chaque monde est composé d'une dizaine de niveaux qui se débloquent les uns après les autres sur une ligne. Chaque niveau est assez court et dispose de un ou deux voire trois objectifs différents que l'on complète en attrapant l'étoile de fin de niveau dans un ordre défini...  Ce n'est pas la construction de Super Mario Odyssey qui tout en imposant une trame précise avec des paliers à valider, laisse une très grande liberté au joueur. Il n'y a qu'à voir les vidéos des différents sites qui ont pu découvrir les mêmes niveaux dans les mêmes conditions pour s'apercevoir qu'il n'y a pas deux parties identiques.

  • DES NIVEAUX DÉPAYSANTS

 L'idée de base de Super Mario Odyssey, c'est de proposer au joueur une sorte de tour du monde imaginaire dans lequel Mario voyage de pays en pays en allant de découverte en découverte.... Chaque niveau est donc en réalité un pays conçu comme un énorme bac à sable avec des tas de choses à faire : des phases de plateformes rétro en 2D, des mini-jeux à records, des quêtes et des sous quêtes, des courses, des défis, etc. Comme dans la vraie vie, les pays sont très différents les uns des autres et chacun à ses autochtones, sa monnaie (en plus des pièces d'or traditionnelles) permettant d'acheter des objets locaux, sa faune et sa flore, ses ennemis, voire ses mécanismes de jeu... Et même le style graphique change d'un pays à l'autre ce qui est (et c'est le but) très dépaysant ! Nous avions déjà vu auparavant les rues de New Donk City avec son parti pris réaliste et ses habitants ressemblant à des hommes et aussi les squelettes mexicains peuplant le désert Ifézec avec son sable rouge. Nintendo nous a permis de découvrir trois nouveaux pays :

  1. Le pays des Chapeaux dans lequel on débute notre voyage et dont le style élégant en noir et blanc (et jaune) rappelle les films de Tim Burton.
  2. Le pays de la Cuisine : un pays au style épuré avec des fruits et des légumes géants aux couleurs pastels et des habitants en forme de fourchette. Un pays étrange entouré d'une sorte de rivière de chewing-gum qui,  jusqu'à présent est  le pays qui nous a semblé le moins convaincant et même le moins enthousiasmant à parcourir. On espère que c'est le seul dans ce cas...
  3. Le pays de la Mer : un pays constitué d'une grande plage permettant de crapahuter sur la terre ferme mais aussi et surtout d'aller se baigner dans la mer...

De base, chaque niveau/pays a un objectif principal qu'il faut remplir afin de faire progresser l'histoire. C'est généralement ce que le joueur doit faire lors de sa première visite. Dans le pays de la Mer  par exemple, il faut déboucher quatre fontaines et affronter un boss... Une fois cet objectif atteint, le niveau / pays se transforme en enlevant tous les éléments relatifs à l'objectif premier et c'est là que le joueur peut  vraiment s'amuser  à farfouiller dans tous les coins à la recherche des nombreuses Lunes qui s'y cachent.

A première vue, les pays ont l'air vastes mais en s'y balladant, on se rend compte qu'il ne le sont pas tant que ça. On l'avait déjà remarqué avec New Donk City qui donne l'illusion d'un GTA à la sauce Mario mais qui en réalité se résume à quelques rues (à moins d'une surprise) On est loin de Breath of The Wild avec son monde ouvert titanesque et ceux qui s'attendent à un monde ouvert de cet accabit, riisqueront d'être déçus. De ce que nous avons vu,  Nintendo a opté pour des univers qui donnent une illusion de grandeur mais sont en réalité compact et dense, en jouant avec l'espace et la profondeur. Pour faire simple, cela signifie qu'il y a des chose sà faire dans tous les coins. Dans le pays de la Mer, par exemple, Mario peut crapahuter sur la plage ou essayer de trouver un chemin pour atteindre une plateforme surelevée à flanc de falaise. Il peut aussi aviser un îlot isolé au loin et décider de l'atteindre en y allant à la nage... Mais il peut aussi plonger dans la mer et découvrir que sous l'océan, un autre monde, peut-être encore plus grand, s'offre à lui... Le level design de chaque pays semble donc se déployer en escalier sur plusieurs niveaux...Il est cependant encore difficile à ce stade de savoir comment les niveaux vont s'enchaîner et combien de pays Mario va pouvoir visiter. On espère que les développeurs ont prévu de base un contenu énorme avec plein de surprises...

Pour que l'on se sente vraiment comme un touriste, Nintendo a ajouté de nombreux détails sympathiques comme les souvenirs à acheter dans chaque pays visité avec les devises locales ( pour ensuite décorer et personnaliser l'intérieur de l'Odyssée) ou encore de prendre des photos avec des tas de filtres rigolos. 

Il faut noter que comme Link dans le dernier Zelda, mario est devenu tellement iconique qu'il peut se permettre d'enlever sa salopette (et même sa casquette) sans perdre son identité et tout en restant reconnaissable. Ainsi, très vite dans le jeu, le joueur pourra acheter divers costumes (certains en provenance d'autres épisodes) et même, comme Link, faire toute l'aventure en caleçon !

VOIR AUSSI : NOS VIDEOS EXCLUSIVES DE SUPER MARI0 ODYSSEY

  • MARIO DÉCROCHE LA LES LUNES

Comme vous le savez sûrement, les Lunes sont le carburant nécessaire à l'Odyssée pour se déplacer mais ce sont aussi les récompenses que l'on obtient suite à un mini jeu ou après une phase de plateforme carabinée,  Elles sont aussi parfois simplement  (plus ou moins bien) cachées dans le décor. Les Lunes sont donc à première vue, le pendant des étoiles ou des soleils des titres précédents sauf qu'il y en a tellement qu'elle font parfois plus penser aux Korogu du dernier Zelda ! En effet, certains niveaux en ont près de 60 et le total doit être assez faramineux- peut-être pas 900 comme les Korogu mais sûrement pas loin de 500 (à confirmer, cependant). D'ailleurs, comme les Korogu de Zelda,, lorsque Mario obtient une Lune, il ne sort pas du niveau et continue son aventure comme si de rien.   II y a des Lunes de plusieurs couleurs qui ont chacune une utilité et même des Multilunes (qui pour le coup peuvent être considérées comme les Soleilsou les Etoiles du titre).

Evidemment toutes les Lunes ne sont pas obligatoires et seule une petite partie est nécessaire pour progresser dans l'aventure. Il faut généralement que Mario trouve une dizaine de Lunes pour que L'Odyssée puisse redécoller et voyager jusqu'au pays suivant. Les autres Lunes sont "facultatives". Lors de notre preview précédente,  nous nous demandions si une bonne partie des Lunes n'allait pas être trop facile à trouver... Cette nouvelle session nous a plutôt rassuré à ce niveau là et toutes les ramasser devraient être un challenge intéressant.

  • PLUS D'ITEMS (ou presque)

C'est une petite révolution dans les jeux Mario : le système d'items et de costumes permettant à Mario de se transformer depuis le tout premier opus a été remplacé. Dans Super Mario Odyssey Mario ne se transforme plus mais prend le contrôle de certains personnages et éléments du jeu (simplement en lançant sa casquette dessus). Pour résumer, plutôt que d'enfiler un costume de grenouille comme dans SMB3, Mario prend directement possession du corps d'une grenouille... Alors, c'est vrai que dis comme ça, on peut avoir l'impression que cela ne change pas grand chose... Sauf qu'en pratique cela élargit considérablement le champs des possibilité qui s'offre au joueur puisqu'en théorie, Mario peut posséder et entrer dans quasiment tous les ennemis qu'il rencontre mais aussi dans pas mal d'objets.Comme rien n'est jamais gratuit dans un jeu Nintendo, chaque possession a son ou ses utilités : pour ouvrir un passage dans un niveau ou réussir une quête facultative De plus contrairement aux items et aux costumes précédents, Mario disparaît totalement et devient littéralement quelqu'un ou quelque chose d'autre. Pour reprendre l'exemple de la grenouille, ce n'est plus Mario déguisé en grenouille mais véritablement une grenouille-Mario. Ainsi chaque transformation ne se contente pas d'apporter un pouvoir supplémentaire à Mario mais mais change totalement le gameplay du jeu.

  • PLUS DE CHAMPIGNON 1-UP NI DE GAME OVER

Super Mario Odyssey innove aussi dans sa gestion des "vies" de Mario. Si on retrouve une réserve d’énergie protégeant Mario de trois coups (qui peut monter jusqu'à six exceptionnellement) comme dans Super Mario Galaxy 2 par exemple, il n'y a par contre plus de compteur de vie et donc plus de game over. Lorsque Mario se fait toucher trois fois de suite ou tombe dans un gouffre,  il perd quelques pièces puis recommence le niveau au dernier point de sauvegarde. Comme il n'y a plus de vie, à aucun moment le joueur sera expulsé du jeu par un "game over". Il n'y a donc plus de champignon 1-UP qui étaient pourtant là depuis le premier opus... En même temps, au fil des années, ils ne servaient plus à rien et ils faisaient juste partie des meubles. Dans Super Mario 3D World par exemple, il était très facile d'obtenir des vies quasi infinies... A l'arrivée, ce changement permet de garder le joueur toujorus dans la partie en lui évitant de recommencer de trop grosses portion de niveau en cas d'échec répété.

  • UN SUPER MARIO 3D PLUS DIFFICILE

Paradoxalement, s'il n'y a plus de game over, il ne faut pas croire que le jeu est devenu plus facile. Au contraire même, il semblerait que la difficulté soit de retour.  En effet, certaines phases de plateformes sont très délicates tandis que certains défis demandent de bons réflexes. Même un simple épi de maïs peut se transformer en véritable séance de torture ! Même les boss (et les sous boss) semblent avoir mangé du lion et ont un canevas d'attaque un peu plus sophistiqué que dans les derniers jeux Mario.. Alors certes, les habitués en viendront vite à bout mais comparé aux premiers boss de  Super Mario 3D World  il y a du changement. On peut d'ailleurs penser que le titre intégrera un système d'aide  (en plus du perroquet qui donne des conseils)

  • UN MARIO PLUS RAPIDE ET RÉACTIF

D'habitude d'un Super Mario 3D à l'autre, on retrouve quasiment le même Mario et le même gameplay. Et seul l'ajout de nouveaux items vient renouveler les mécanismes de jeu et les habitudes (comme avec le costume de chat de Super Mario 3D World. Seulement avec Odyssey  il semblerait que les développeurs aient un peu revu leur copie. En effet, Mario est plus vif et réactif et il semblerait qu'il se déplace aussi désormais beaucoup plus vite. Ce n'est qu'un petit détail mais qui bousculera un peu les habitués de la licence...  

  • LE RETOUR DU MOTION-GAMING

On pensait l'ère du "motion gaming" révolu mais avec la Switch, Nintendo a décidé d'y revenir. Ainsi contrairement au dernier Zelda qui avait opté pour une jouabilité classique (mais en même temps le jeu devait proposer la même jouabilité sur Switch et sur Wii U), Super Mario Odyssey  intègre des commandes à détection de mouvement. Et si toutes les commandes sont doublées et qu'une jouabilité "classique" est possible, Nintendo tient absolument à mettre en avant le motion-gaming stipulant que le jeu a été conçu pour cette jouabilité. Cette session de jeu nous imposait d'ailleurs de jouer avec un  Joy-Con un dans chaque main. Cependant si secouer le Joy-Con pour lancer la casquette de Mario se fait assez naturellement, les autres mouvements (comme le lancer de casquette circulaire ou la roulade, par exemple) sont tout de même moins instinctifs et difficile à sortir en agitant les Joy-Con. il faudra voir ce que cela donne en jeu et si finalement le pad Pro ne sera pas une meilleure option. A noter que le jeu est compatible avec les fameuses "vibrations HD" qui jusqu'à présent sont très décevantes (elles ont été sur-vendues). A priori ce n'est pas Super Mario Odyssey  qui redorera leur blason. les vibrations HD étant cantonnées à des mini jeux peu gratifiants.

  • EN CONCLUSION : SUPER MARIO ODYSSEY EST MAGIQUE !

A moins d'être allergique aux moustachus ou d'avoir un problème de bile qui vous gâche la vie, difficile de ne pas être impatient d'effectuer ce nouveau voyage en compagnie de Mario. Super Mario Odyssey s'annonce tout simplement extraordinaire. Nintendo semble avoir une fois encore transcendé  le genre qu'il domine pourtant depuis deux décennies. C'est officiel, cette année, Noël se fêtera en octobre.

Pour rappel, Super Mario Odyssey débarque le 27 octobre sur Nintendo Switch. Plus d'informations sur le jeu dans nos news précédentes.

Précédent Suivant