Divers

[E3 2017] Le bilan de la rédaction de Nintendo-Master

Par rifraff - Le 18/06 à 03:21

Comme chaque année, à peine commencé, l'E3 n'est déjà plus qu'un souvenir et l'heure d'en faire le bilan. Retrouvez ci-dessous trois façons de voir les choses et de les expliquer avec Saurus, GG et votre serviteur. Evidemment, n'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et commentaires et aussi de participer à notre sondage en bas de la page d'accueil.

Appréhendant le Spotlight après les Directs E3 que Nintendo nous a proposé ces dernières années, j’ai finalement une certaine forme de satisfaction à la conclusion du Spotlight. Nintendo a fait le pari risqué de se concentrer sur l’année 2017, en laissant au passage filtrer une ou deux annonces pour 2018, à mon sens c’était la bonne chose à faire. La première année du lancement d’une console est toujours un moment crucial. Ayant déjà eu une chance à la limite de insolence après un départ en fanfare lors de la sortie de la Nintendo Switch. Nintendo se devait de montrer que la console allait être alimentée de manière continue jusqu’à la fin de l’année minimum.

Xenoblade Chronicles 2, bien qu’il ne brille pas par des graphismes à s’exploser la rétine comme chez la concurrence, a su me donner cette étincelle d’impatience que j’avais pu ressentir lors de l’annonce du premier épisode sur Wii et de X sur Wii U. Bien que restant sceptique sur l’interprétation « hiver 2017 », j’aimerais croire qu’on puisse retrouver le bébé de Monolith Soft sous le sapin dès cette année.

Concernant Game Freak, il était évident que le futur de la licence Pokémon allait se construire sur Nintendo Switch. Bien que l’on soit ravis qu’un nouvel épisode RPG de la franchise soit annoncé en préparation, on ne peut s’empêcher de pester devant l’absence de visuels ou d’ébauches, mais bon, peut-être pourrons-nous croiser les doigts pour un opus fin 2018 - Courant 2019.

Subtil mélange de joie et de colère, l’annonce de Metroid Prime 4 a aussi rassuré les fans de Samus Aran après un épisode 3DS qui a plus que divisé les troupes. Mais ici même cas de figure, aucun visuel, seulement un nom. Et autre information qui nous a été délivrée lors du Treehouse, Retro Studios n’est pas derrière cet opus, il s’agit ici d’une toute nouvelle équipe. En revanche, Kensuke Tanabe, producteur de la première trilogie sera en charge de cet épisode. 

Concernant Kirby et Yoshi, même si on s’attendait forcément à voir Nintendo continuer à sortir ses licences sur chaque support, je pensais qu’on aurait plutôt eu affaire à des portages et remakes « rapides » des opus Wii et Wii U pour gonfler le catalogue de jeu rapidement. Kirby et ce nouveau Yoshi sortiront en 2018, reste à savoir si Nintendo les nouveautés en feront de bons jeux, ou juste des jeux « bouche trou »

Niveau Tiers, bien que des titres tels que Mario + Les Lapins Crétins, Fifa et Skyrim soient de la partie, force est de constater que beaucoup restent frileux, notamment en matière de nouveau jeu. L’avenir semble montrer qu’au mieux, les joueurs switch seront destinés à quelques rares jeux tiers exclusifs sur Switch, et à des portages de jeux déjà sortis il y a plusieurs mois sur PS4 et One, comme ce qu’on a vécu sur Wii U… En espérant que l’avenir me donne tort…

Et puis comment ne pas parler de cette vidéo mémorable de Super Mario Odyssey et de cette musique ! Sa sortie annoncée au mois d’octobre à de quoi ravir les plus impatients. Reste à savoir ce que vaudra le titre manette en main. Mais vu les nombreuses possibilités de gameplay offertes par le titre, et les heures de visionnage lors du Nintendo Treehouse, on peut apparemment s’attendre à quelque chose d’énorme.

Bien qu’écarté du Spotlight, la 3DS continuera tout de même d’être alimenté d’ici la fin de l’année fiscale, on pense notamment à Ever Oasis, le Remake de Metroid en cours de développement par Mercury Steam, les Pokémon Ultra etc. On sent que l’heure de la retraite est proche pour la console portable de Nintendo. Reste à savoir si la Switch aura les reins solides pour assurer la pérennité du catalogue « portable ».

Je reste personnellement triste de ne toujours pas voir au fil des ans d’anciennes IP revenir (maudit Golden Sun 4…) et l’absence de Console virtuelle ou d’une gamme de remaster Wii / Wii U sur Nintendo Switch, mais bon, nous avons des Nintendo Direct le reste de l’année pour cela. En attendant, ma liste de jeux sur Switch est faite pour 2017, et il ne me reste qu’à croiser les doigts pour ne pas tomber nez à nez avec le désert vidéoludique, apparaissant généralement en début de chaque nouvelle année…

Comme chaque année, l'E3 passe aussi vite qu'il trépasse. Et comme chaque année, l'E3 a su apporter son lot de rève... Et son lot de déceptions. 

Déception, d'abord, chez les autres éditeurs, et plus particulièrement chez Sony, et sa conférence extrêmement fainéante qui n'aura eu pour intérêt qu'un nouveau Monster Hunter aussi excitant de part sa volonté de changement qu'inquiétant de part son occidentalisation à outrance, ainsi qu'un remake de Shadow of the Colossus vraiment inattendu. 

Déception chez la licence Monster Hunter en général : Cet E3 aurait pu être un E3 flamboyant pour la licence. A cause de de pseudo-contrat, il est fortement possible que nous ne voyons jamais Monster Hunter XX, un jeu dont la localisation est  pourtant déjà aux trois quarts complète. Et où est passé Monster Hunter Stories ? Pour la 3DS, il s'agit avec Pokemon Ultra Soleil/Ultra Lune des grands absents de cet E3 chez Nintendo. 

Mais excitation aussi, parce que le Spotlight -qui n'était en rien dédié à l'année 2017, contrairement à ce que disait Nintendo- était un très bon Direct, malgré le fait qu'il soit extrêmement court. Ce direct a trouvé un excellent équilibre entre le concret et les promesses. 

Excitation de voir Metroid revenir sur le devant la scène. Je l'avais mis comme un rêve, et il s'est concrétisé : Metroid Prime 4 arrive. Alors certes, ce n'est qu'un « Jpeg », mais qu'importe, les étoiles sont dans les yeux. Surtout que Nintendo nous fera patienter à travers un remake du second Metroid sur 3DS, vraie surprise de cet E3. 

Excitation aussi, auprès d'un Super Mario Odyssey qui semble suivre le chemin de Zelda Breath of the Wild tant il s'annonce original, riche et généreux. Et n'en déplaise aux détracteurs, la direction artistique du jeu est excellente, et la zone inspirée de New York en apparence tout à fait réussie. Et pourtant, je suis loin d'être un fan de Mario à la base, mais je l'attends avec impatience : surtout en sachant qu'il sort bien plus tôt qu'on ne pouvait réalistement l'espérer. 

De manière général, je trouve que cet E3 s'est montré particulièrement plat au vue des enjeux qu'il avait. Certaines (excellentes) surprises ont  tout de même su l'émailler, on citera volontiers un Ori 2 ou un Anthem (qu'on a hâte de voir downgradé) par exemple. On remerciera quand même Ubisoft et sa conférence exceptionnelle, Nintendo pour le fait qu'ils aient vendu du rêve et rassurer sur l'avenir de la Switch, et Devolver parce que... On sait pas trop mais on les remerciera quand même, c'était drôle. 

PS : Et je suis désolé, la musique de trailer de Super Mario Odyssey ne vaut pas celle de Sushi Striker : Way of the Sushido. Les vrais savent. 

Pour mon bilan je ne parlerai pas du salon en lui-même pour éviter des redites d'autant plus qu'on est tous d'accord, c'est un "petit" E3. A la place je vous ferai d'une réflexion sur la Nintendo Switch suite aux annonces de Nintendo mais aussi de celles des éditeurs tiers. Avant cela, je vous donnerai tout de même mes coups de cœur (hyper originaux)  : Pour la Switch, Super Mario Odyssey qui a mis tout le monde d'accord et Mario + Les Lapins Crétins qui s'annonce frais, original et très drôle et qui est d 'ailleurs la seule véritable (re)création d'un éditeur tiers pour la Switch. Quant à la 3DS, je ne vois que Metroid Samus Returns, mon cerveau ayant buggué devant la présentation nocturne de Sushi Striker- désolé Saurus.

Il n'empêche, au terme de cet E3, des sentiments mitigés m'animent. D'un côté, Nintendo a montré des jeux solides qui garantissent à la Nintendo Switch et à la 3DS de grands moments de jeu (et c'est sûrement le plus important), de l'autre, il a confirmé que la Switch était plus que jamais considérée comme une console "à part" par les autres acteurs du marché. 

Les éditeurs-tiers ont pris le parti de se dire que les consoles Nintendo étaient avant tout achetées par des fans de Nintendo qui attendaient surtout des jeux Nintendo. En conséquence, ils ne cherchent plus à s'adresser aux joueurs dans leur ensemble mais simplement à séduire les joueurs des consoles Nintendo.  C'est ce qui explique que les rares jeux annoncés soient des portages et ce que j’appellerai dorénavant des "jeux à moustache"; des jeux dans lesquels on rajoute pour avoir une "touche Nintendo" des costumes de Link ou des moustaches de Mario- comme s'il fallait absolument mettre une dose de Mario ou de Zelda pour espérer plaire aux possesseurs de la console. Alors c'était déjà le cas sur Wii U mais au moins durant ses deux premières années de vie, la console pouvait compter sur les itérations annuelles de Batman, Call of Duty ou encore Assassin's Creed (et en plus dans des versions spéciales incluant le jeu d'origine et des features de la console comme deux joueurs / deux écrans ou une carte interactive, etc...)

De la pure science fiction sur Switch ou il ne faut pas s'attendre (à priori) à voir débouler Call of Duty ou Assassin's Creed et cela pas parce que la console ne pourrait pas faire tourner les derniers épisodes sortis mais tout simplement parce que les éditeurs tiers sont persuadés que le public de la console n'en veut pas et que donc les jeux ne s'y vendront pas. Ce n'est pas forcément faux mais le problème c'est que c'est un cercle vicieux car  moins il y aura de jeux différents sur la Switch et plus son public sera ciblé. Comment peut-on espérer élargir l'audience de la console si on permanence on essaye de plaire à un public qui lui est déjà acquis ? Il faut aussi que Nintendo se méfie. Logiquement la Switch est une console de salon qui peut devenir portable. C'est ça la promesse de base. On s 'attend donc à jouer à des jeux conçus pour une console de salon, à Mario Kart 8 plutôt qu'à Mario Kart 7, mais les choses ne semblent désormais plus aussi claires...

Alors que  Monster Hunter World est annoncé sur PS4, la Switch a droit de son côté à un portage "cross-play" du Monster Hunter XX de la  3DS... Dans un autre genre, si FIFA 18 déboule sur Switch en même temps que les autres versions (c'est déjà ça) en septembre prochain, ce n'est  en fait pas le même FIFA 18 qui sort sur PS4 et XONE. Il n'est pas construit avec le nouveau moteur Frostbite (et officiellement pas parce que la Switch ne pourrait pas le supporter) et EA le présente fièrement comme "la meilleure version portable de FIFA 18" comme si la Switch était une console portable ! Et si je veux y jouer dans mon salon, j'achète la version PS4 ?  

C'est dommage : les éditeurs n'ont pas compris que ce qu'attendent les possesseurs de Switch c'est tout simplement qu'ils sortent leur jeux sur Switch  et pas nécessairement qui'ils les adaptent, transforment ou y ajoutent des moustaches ! Tout ce qu'ils ont à faire c'est de sortir leurs jeux sur Switch dans des versions identiques aux autres consoles et c'est la Switch qui, ensuite, se chargera de les rendre unique grâce à sa particularité d'être à la fois une console de salon et une console portable.  Si les éditeurs commencent à adapter leurs jeux pour les transformer en jeu portable, l'intérêt de la Switch tombe à l'eau.

J'espère vraiment que le succès actuel de la Switch va inciter les éditeurs à lui apporter plus de titres. Lorsque l'on voit la dernière infographie des jeux Switch, on voit qu'à partir de septembre, les choses vont s’accélérer pour la console. A la fin de l'année, après neuf mois de vie, le bilan devrait être extrêmement positif avec que pour les jeux Nintendo : Zelda, MK8, Pokkèn, ARMS, Splatoon 2, Xenoblade 2, FE Warriors et last but not least Super Mario Odyssey  Autant dire qu'en vérité les possesseurs de la console n'auront pas vraiment à se plaindre surtout qu'il y a quelques jeux attendus (dont certains n'apparaissent pas dans l'infographie) : Sonic FORCES, Rocket League,LEGO Worlds... Et d'autres encore prévus sur l'eShop comme Minecraft Story Mode, Yooka-Laylee, Rime, etc..... Il faudrait juste qu'il y ait un petit effort du côté des tiers pour  que la Switch ne passe pas à côté d'événements multi-plateformes auxquels elle pourrait pourtant prétendre. 

Précédent Suivant