Exclusivité

Adieu 2016, vive 2017 !

Par rifraff - Le 01/01 à 00:00

Incroyable. A peine le temps de cligner des yeux que déjà nous voilà en 2017 ! Il est donc déjà l'heure de vous adresser nos meilleurs vœux. Cette année,c 'est Saurus et votre serviteur qui s'y collent ! Et à tout saigneur (hé hé hé) tout honneur...

2016 vient de se terminer et le moins que l'on puisse dire c'est que pour les fans de Nintendo, l'année aura été difficile- surtout pour les possesseurs de Wii U qui sont dans l'attente depuis plusieurs mois maintenant. Personnellement j'ai aimé et j'aime encore la Wii U comme j'ai aimé et aime encore toutes les consoles Nintendo jusqu'à présent. Elles m'ont toujourscomblé en tant que joueur en m'apportant exactement ce que j'aime dans les jeux vidéo. Et même si je dois reconnaître que j'ai toujours eu aussi d'autres consoles, mes préférés restent et resteront toujours mes consoles Nintendo. D'ailleurs, c'est pour cela que je sais que j’achèterai la Nintendo Switch le jour J, peu importe son concept, son look son nom ou même son prix- bon, si elle coûte un bras, je réfléchirai un peu pour savoir quel bras sacrifier et surtout le bras de qui.

Alors cette année, c'était quand même assez triste sur Wii U malgré quelques jeux sympathiques et les bons moments avec Super Mario Maker et Splatoon (snif les derniers Splatfest !) En fait, c'est surtout, la dynamique qui n'était plus vraiment là. Le coup de grâce a tout de même été le report de Zelda, style de rien, sans un mot et sans excuses. On voit que Satoru Iwata n'est plus là. Il s'excusait peut-être trop mais au moins il s'adressait aux joueurs. D'ailleurs, le nouveau président de Nintendo, Tatsumi Kimishima n'a pas fait d'annonce aux joueurs mais s'est adressé aux actionnaires pour officialiser la sortie de la NX/Switch en mars 2017 en même temps que le report de Zelda. Tout est dit.

 Initialement prévu fin 2016, le nouveau Zelda ne sortira donc finalement que l'année prochaine cette année et pas seulement sur Wii U mais aussi sur Switch. Autant dire que  nous serons nombreux à découvrir le jeu sur Switch- à moins que le 13 janvier, ce soit la douche froide, bien sûr !

C'est vraiment dommage de terminer la vie de la Wii U de cette façon. Et je me demande parfois si Nintendo n'aurait pas mieux fait d'annuler la version Wii U... Les joueurs aurait râlé (mais ils râlent toujours) mais cela aurait surtout permis aux développeurs d'utiliser la puissance de la Switch pour aller encore plus loin... Le choc ressenti par les joueurs à l'époque de la sortie de The Legend of Zelda : Ocarina of Time était aussi dû au fait que le jeu sortait sur une console puissante (en théorie deux fois plus que la Playstation) ce qui le plaçait à l'avant garde de la production vidéoludique avec des graphismes et des mécanismes de jeux jamais vus. Alors je suis sur que Breath of the Wild sera d'enfer mais dans le fond, cela restera malgré tout un jeu Wii U qui aurait du sortir il y a deux ans...

2016 restera aussi selon moi,  une année charnière pour Nintendo qui s'est finalement décidé à se lancer sur le marché portable. Si Miitomo est "spécial" (ce n'est pas un jeu) Super Mario Run est très réussi. c'est, à mon sens, le meilleur jeu de plateforme disponible sur portable. Le plus fort c'est que finalement ce n'est pas un runner mais un vrai jeu de plateforme ! Alors certes, il est payant (mais sans pub) et un peu cher (9 euros- le bout du monde sur portable) et il ne dispose que de 24 niveaux... Mais en même temps, le jeu est censé donner envie aux joueurs de découvrir les jeux Mario sur consoles Nintendo et non de les bloquer sur portable- donc c'est logique !

Pour finir et être honnête avec vous, 2016 a été une année compliquée en tant que super méga rédacteur de NM. L'actualité Nintendo n'a pas été très florissante cette année ni très enthousiasmante. Ceci explique aussi en partie pourquoi notre rédaction s'est un peu éparpillée aux quatre coins du globe façon puzzle... Alors, bien sûr vous pouviez toujours compter sur votre serviteur pour vous relayer le plus fidèlement les nouvelles du Nintendoverse, sans compter que Saurus, Flo, Speed, Shadow, Noé ou encore Raytreau sont toujours là ! Mais c'est vrai que l'on espère que la sortie de la Switch va relancer une dynamique qui s'est un peu rouillée ces derniers temps...Je termine avec un petit mot pour Tojo. Et oui, car malgré tout ça un petit nouveau, Tojo nous a rejoint cette année. Malheureusement, il vit en ce moment un drame personnel assez dur qui l'empêche de prendre part à la fête, ce soir. Alors, on pense très fort à lui et on espère le revoir en pleine forme très vite...

J'en profite bien évidemment pour vous souhaiter à tous une très belle année 2017 en espérant qu'elle vous apporte tout ce que vous lui demanderez. L'année devrait commencer sur les chapeaux de roue d'ici moins de deux semaines, juste le temps de se remettre du réveillon ! Je serai là et j'espère que vous serez là aussi ! Encore une fois, bonne année à tous !

C'est par l'entame d'une nouvelle année que l'on referme 2016. Une année qui fut un cru assez sympathique en terme de sorties... à condition de ne pas jouer sur Wii U, qui signa une année sinistre marquée par son absence et quelques rares sorties malheureusement inintéressante, voir gaguesques (Une petit pensée à Starfox Zero...). Du côté de la petite 3DS, 2016 fut une année plutôt convaincante, en particulier pour les fans de jeux japonais.  Entre un Pokémon Soleil/Lune qui entame peu à peu la transition full 3D de la série, un excellent Fire Emblem Fates riche en contenu, un Monster Hunter Generations faisant office de best of de la série, un Shin Megami Tensei IV Apocalypse, s'il manquait de fraîcheur, aura su s'imposer comme un excellent titre, un Ace Attorney 6 ou encore un Dragon Quest VII tout les deux très convaincants, la console aura signé une année riche en contenu. Personnellement, c'est en particulier sur PC que l'année fut très riche en excellent titres, notamment du côté des indépendants. Quant à 2017, prions pour que la Switch ne signe pas la même piètre performance que la Wii U et parvienne à convaincre les joueurs avec un catalogue exclusif frais, robuste et ambitieux. Quant aux autres plateformes, ce sont personnellement Night in the Woods et Nier Automata qui retiendront toute mon attention en ce début d'année nouvelle.

            C'est étrange, à l'heure du bilan de l'année 2016, je me retrouve devant l'ordinateur, et je ne sais pas quoi écrire. Je n'ai pas envie de revenir sur une année 2016 qui, sur de nombreux aspects, a été terrible pour l'industrie vidéoludique (et pour le monde en général, vous me direz...). En tête, l'OPA hostile et à peine déguisé de Vivendi sur Ubisoft, les nouvelles consoles de milieu de génération, le lancement en pétard mouillé de la VR, le vide communicationnel de Nintendo qui nous aura désorienté durant de longs mois. Vide communicationnel qui, dieu merci, n'aura pas été sans gilet de sauvetage, merci Zelda Breath of the Wild, merci Pokémon, qui ont un peu sauvé l'année à eux seul. Cela étant dis, cela ne concerne que Nintendo, pour peu que l'on soit sur d'autres plate-formes, les autres éditeurs ont su proposer une sacrée année se terminant dans un festival de jeu (Un mois de novembre assez légendaire, même).

            Mais revenons-en aux jeux un peu, alors, pire déception de l'année ? Je pense que du côté de Nintendo, Starfox Zéro se place très haut dans la liste. Un Shmup d'un autre âge, dont la principale feature est terriblement inefficiente. C'est d'autant plus flagrant quand on compare ça avec... La démo de Nier Automata, bien plus fun, alors que le passage Shmup n'est qu'une minuscule fraction de la démo. L'autre grosse déception, pour moi, a été Monster Hunter Generations, qui est un immense pas en arrière par rapport à tout ce qu'essayait d'apporter Monster Hunter 4, tout ça pour un fan-service inutile, lourd, et écoeurant. Dommage. Heureusement que le gameplay sauve la mise. Le portage de Twilight Princess sur Wii U ainsi que Pokken Tournament sont aussi deux déceptions. Le premier ne rend pas honneur au jeu original, et le second souffre autant d'un contenu faiblard que d'un équilibrage complètement pété. Mention, enfin, à cette arnaque finie que représente Super Mario Maker for 3DS, pas de online, limité à une console, bravo Nintendo, comment foirer un projet qui était pourtant à la base autant cohérent que tout à fait viable, et qui aurait très bien pu cohabiter avec la version Wii U.

            J'aimerais aussi vous parlez de deux jeux que je trouve extrêmement sous-estimés et qui mériterait d'avoir un peu plus de visibilité. D'abord, Bravely Second. Il souffre du syndrome Tales of Xilia 2, c'est à dire « Je suis le jeu qui aurait dû sortir à la place du premier opus » , mais il vaut  quand même le détour. Le second, c'est Tokyo Mirage Sessions #FE, si vous êtes fan de la Japan Culture, il est très intéressant. Il a un problème de structure assez évident, qui entraîne une grosse répétitivité, mais lui aussi mérite qu'on lui laisse sa chance.

            Des jeux que j'ai aimé en 2016, il y en a d'autre : Pokemon Soleil/Lune, Fire Emblem Fates, Hyrule Warriors Legends, Odin Sphere Leiftrasir, God Eater 2, Doom, Dark Souls 3... Oui, je vais mettre aussi Final Fantasy 15 dans le lot. Final Fantasy 15, c'est un peu le petit frère maladroit, qui veut bien faire, mais qui fait au final se foire un peu. Alors on lui caresse la tête, on le prend par la main, et on accepte que, bah c'est pas grave. J'ai pu le découvrir cette année, mais The Witcher 3 était aussi un excellent moment. Même si il est assez amusant de constater que la meilleure partie du jeu... Est contenue dans un DLC, Blood and Wine. Je regrette un peu de pas pouvoir vraiment m'investir dans Final Fantasy 14, que j'ai essayé. Si j'avais le temps, ce jeu me boufferait probablement mon âme. On verra avec la sortie de Stormblood l'année prochaine. Mention à The Last Guardian aussi, un jeu comme seul Ueda sait les faire, un jeu comme on aimerait les voir plus souvent. Un jeu de l'école de la narration par le gameplay, aujourd'hui, c'est tellement rare... (Même si, on pourrait en discuter dans le cas de TLG, on sent que Sony est venu emmerder Ueda, notamment pour ajouter une voix off qui est aux antipodes de la philosophie du monsieur). Il y en a d'autres, mais on me signale dans l'oreillette que je suis déjà trop long, alors je m'arrêterais là pour la liste.

            Mes attentes pour 2017 ? Il y a énormément de choses que j'attends en fait, la Switch et ses, j'espère, surprises, des jeux comme Nier Automata, Danganronpa 3, ou encore Horizon Zero Dawn. Mais je vais me limiter à mes vraies, deux, grosses, attentes. La première, c'est l'évidence Breath of the Wild, qui m'émerveille à chacune de ses apparitions. La physique du jeu, qui s'annonce exceptionnelle, me rend complètement dingue à chaque fois que je la vois. Et j'adore l'ambiance si particulière qui se dégage du jeu. Le second gros jeu, c'est Persona 5. Je brûle d'impatience d'y jouer, au mois autant que pour Xenoblade X à l'époque. Les retours en parlent comme d'un très grand jeu, et mon sang brûle devant l'ambiance sobre et classieuse qui se dégage du jeu, devant sa direction artistique de la perfection (Ces menus ! Vous avez vu ces menus! (Je l'attends au point de baver devant les menus du jeu, c'est grave quand même)). Et le mieux dans tout ça ? Il sort le jour de mon anniversaire. Je vous le dis, y a pas de hasard.

Précédent Suivant