Nintendo Wii

Pro Evolution Soccer 2008

Test Wii

Pro Evolution Soccer 2008

Par guyoon - Le 25 novembre 2008



Né sur la première console de salon de Sony, la licence Pro Evolution Soccer, appelé autrefois International Superstar Soccer Pro, a maintenant un succès énorme. Konami avait réussi à créer un gameplay et une physique de balle unique. Chaque nouvel opus, ou presque, frôlait la perfection mais se répétait, stagnait ...
Le plus gros défaut de ce jeu de football, comparé à FIFA, est son esthétique assez fade. Avec la montée en puissance technologique, le bébé de Konami se devait de relever le niveau et d’offrir aux fans un PES digne de ce nom.
Le match PES/FIFA a eu lieu et le jeu de EA a mis une déculottée au soft de Konami sur tous les point !

La défaite flagrante de Konami fut-elle la même sur la Wii ?
C’est ce que nous allons voir dans ce test.




Ce soir au Stade de France: Konami vs EA Sports


La Wii changea notre façon de jouer aux jeux vidéo et modifia également la façon de concevoir le jeux vidés. Ainsi, les développeurs ont réalisé leurs jeux “exclusifs” de diverses façons:
- Portages multi-support avec un zeste de gestes de Wiimote
- Softs originaux qui utilisent la manette d’une manière basique
- Jeux qui ont été faits pour la Wii.
Avec son FIFA 08, EA a choisi la solution portage et mouvement de Wiimote. Résultat, ce n’était guère révolutionnaire, peu maniable voire pire qu’une manette classique. Konami lui, à la surprise de tout les footeux, a choisi la voie audacieuse de revoir entièrement son gameplay et de l’adapter à la Wii !

Est-ce que cela a été la bonne solution ? Décortiquons cette maniabilité si singulière.

image



Des flèches et des pointeurs ...


Wiimote et Nunchuk en main, je lance PES 2008 dans ma Wii assoiffée de sport collectif. La vidéo de démonstration, bourrée de flèches et de pointeurs, finie, le jeu me présente ce qu’on appelle “l’entraîneur”. Le monsieur m’explique, via un tutorial très bien foutu, comment jouer.
Les débuts furent étranges et déstabilisants mais maintenant, après des heures et des heures en compagnie de ce jeu, je peux d’ores et déjà vous affirmer que ce gameplay perfectible inaugure un vrai renouveau dans le football vidéoludique !

image



Le stick analogique du Nunchuk vous permet naturellement de diriger votre personnage. Cumulé au bouton Z, votre footballeur exécutera des dribbles plus incisifs et dangereux.
Le pointeur de votre Wiimote sert à exécuter les autres actions.
Cliquez sur un de votre co-équipier avec le bouton B pour lui faire une passe. Pointez vos collègues (ou vous-même) en pressant le bouton A et vous pourrez les diriger où vous le souhaitez. Les appels et contre-appels sont alors possibles et c’est vous qui créerez le jeu. Afin de varier vos offensives, les une-deux et autres transversales sont également réalisables. Une fois assez prêt de la cage, vous décocherez une frappe en secouant vigoureusement le Nunchuk ou en dosant votre poignée droit en un coup de Wiimote qui lobera le gardien trop avancé.
En défense, la manière de jouer est déstabilisante puisque vous gérez votre défense comme celle d’un RTS protégeant votre château fort (!). Vous pourrez et devez marquer les joueurs adversaires avec 1, 2 voire 3 de vos défenseurs. Si 3 de vos joueurs sont accrochés sur le porteur du ballon, votre chance de le récupérer est plus grande mais ce pressing comporte le risque de laisser des joueurs adversaires démarqués (!) Il faut donc jouer intelligemment et rapidement pour verrouiller votre défense. Outre le marquage, vous disposerez de prise de balle debout et de tacles ainsi que la possibilité d’intercepter le ballon. Vous pourrez également mettre un joueur adversaire en hors jeu en levant la Wiimote. Malgré ça, le gameplay défensif de ce PES est l’un des défauts du jeu. En effet, ce passage demande une concentration et une attention constante, le plaisir de jeu laisse sa place au stress. En haut niveau, un joueur non marqué peut être sanctionné immédiatement d’un but ... comme dans la réalité …

image



Modes de jeux faiblards …


Autant le dire tout de suite, cet épisode 2008 de la console de salon de Nintendo ne comporte pas de Ligue Master. Ce prestigieux mode tant aimé des fans de la licence a été remplacé par un mode appelé « la Route des Champions », le cœur de ce PES 2008. Comme la Ligue Master, vous débuterez avec une équipe faiblarde où vous retrouverez les désormais célèbres Castolo, Minanda ou Stremer. Bien sûr, le but est de recruter de nouveaux footballeurs afin de faire évoluer votre équipe dans le monde professionnel footballistique.
Le principe est simple: si vous gagnez contre l’équipe rencontrée, vous pourrez piocher parmi les joueurs de celle-ci. Le nombre de joueurs à sélectionner dépend de la différence de but affichée au score final. Cela se présente sous la forme de carte à jouer symbolisant un joueur de l’équipe. Une phrase vous donne un indice sur ses capacités mais le choix de la carte est aléatoire. Ceci est donc une bonne et mauvaise chose puisque vous ne pourrez pas choisir le joueur tant convoité mais le hasard fait que vous pourrez très bien retomber sur un joueur moins connu mais assez bon.

image



Une fois votre footballeur chéri choisi, vous ferez évoluer ses capacités au fil des matchs joués.
Contrairement à la Ligue Master, ce mode ne comporte pas de saison, ni de mercato. Juste une succession de championnats et de tournois avec des prises de joueurs sur les équipes battues, dommage. Néanmoins, le plaisir de faire évoluer son équipe est toujours intact et ce mode reste tout de même passionnant (!)
Mis à part la Route des Champions, PES 2008 se garnit des habituelles coupes et championnat européens, africains, asiatiques et américains. Un mode entraînement, très bien foutu, vous apprendra à appréhender toutes les ficelles du gameplay. Vous pourrez alors vous lancer dans un match libre ou vous amuser en faisant jouer vos Miis.
Enfin, Konami n’a pas oublié les joueurs solitaires puisqu’un mode On-line est de la partie. Celui-ci se limite à un duel avec un ami ou un inconnu. Et malgré les divers réglages de connexion, le jeu lague 8 fois sur 10 …

image



Ce Test peut faire office de Preview pour le prochain PES 2009 sur Wii. En effet, les principaux défauts de cette monture 2008, à savoir la gestion de la défense assez difficile, l’absence de dosage pour les tirs ainsi que le on-line médiocre ont été retenu et reconnu par Konami. Celui-ci fera certainement sont possible pour gommer ces défauts de jeunesse de son nouveau système de jeu.







7
PES 2008 n’est qu’une ébauche. La série va certainement évoluer dans le bon sens sur Wii. Pour l’heure, ce jeu de football offre des sensations inédites mais le système n’est pas exempt de défauts. Rendez vous en 2009 en espérant un gommage complet de ces impuretés.

guyoon

On n'voit pas les Jeux du même Oeil
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux