SWITCH

Team Sonic Racing

Test SWITCH

Team Sonic Racing

Par Lotario - Le 24 mai 2019

Le jeu de course issu de l'univers de Sonic nous revient pour un troisième opus, et cette fois Sumo Studio a opté pour l'originalité. Ces courses se dérouleront cette fois en équipe et il faudra apprendre à ne plus concourir seul.

Team, Let's Rock !

Rentrons dans le vif du sujet, Sonic et ses amis se racontent la belle vie quand un être inconnu, nommé Dodon, vient leur proposer de participer à des courses dans son monde. Un joli prétexte pour mettre en place ces courses effrénées qui se déroulent en équipe. La Team Sonic, notre hérisson bleu accompagné de Tails et Knuckles, se met alors en route ! Nous ferons dès à présent le parallèle avec une news parue sur le site ces derniers jours, petit couac, il n'y a pas la cinématique d'intro au lancement du jeu. Rien de fâcheux cependant, on est là pour se tirer la bourre et non pas se flatter la rétine en regardant une vidéo.

Toutefois, puisque le jeu propose un mode aventure en équipe (solo : carrière / histoire), il est important de noter qu'il n'y a aucun dialogue à chaque étape ou cinématique. Vous commencez d'ailleurs avec uniquement la Team Sonic, puis en traversant chaque monde vous débloquez une nouvelle équipe (sans trop savoir pourquoi). Ainsi  le nombre de personnages et donc de véhicules s'enrichit au fil de votre progression dans ce mode et ce n'est pas pour nous déplaire. Chaque monde se dessine tel un jeu d'antan plate-forme 2D où chaque épreuve est représentée par des cases sur une map. Plaisant en soi et offrant surtout une progression plus ou moins libre. Vous pouvez choisir de faire toutes les épreuves ou au contraire ne faire que celles qui seront nécessaires quant à votre progression. Ce qui frappe dès le départ, c'est la variété d'épreuves proposées. En effet, il n'y a pas que de simples courses mais aussi d'autres objectifs qui mettront parfois vos talents de pilote à rude épreuve. Nous y reviendrons plus tard.

Ce qu'il est important de garder à l'esprit, c'est que le jeu se déroule en équipe et qu'il faudra veiller à avoir vous-même un bon classement en fin de course mais aussi garder un œil sur vos coéquipiers. En effet, si vous êtes premier mais que vos deux acolytes sont en bas de tableau, autant vous dire que le classement final s'en ressentira et que la course ne sera très certainement pas remportée. On pourrait craindre une mécanique bancale face à laquelle nous serions trop tributaires nous causant de ce fait frustration et déception. Or il s'avère que les mécaniques introduites à l'occasion sont bien huilées.

Amy pour la vie

Attardons-nous alors sur ce fameux concept d'équipe. Si nous devons veiller au classement de chacun, comment s'y prend-on ? Dans un premier, il faut savoir que vous trouverez votre portrait en haut à gauche de l'écran sur lequel est indiqué votre position et que ceux de vos équipiers sont placés respectivement en bas à droite et à gauche de l'écran. Vous aurez ainsi le classement de chaque équipe en temps réel. Chaque équipe dispose de trois pilotes aux prédispositions différentes (classes de personnages en quelque sorte) : Vitesse, technique et puissance. Le type Vitesse peut donc émettre une onde de choc permettant de se débarrasser de tout projectile, le type Technique peut faire du hors-piste sans complexe alors que le type Puissance n'est pas gêné pour défoncer les divers obstacles qui seront sur votre route. Vous aurez accès à un total de 15 personnages en passant bien évidemment par Sonic, Amy, Blaze, Shadow, Omega ou encore les Chaos.

Il est temps de mettre en avant ce qui fait l'essence de ce titre, le Team Work et par conséquent l'aspect stratégique qui en découle. Au cours de ces courses, vous aurez comme à l'accoutumée dans cette licence des items permettant de vous booster ou tataner vos concurrents. Il est à noter que ces items peuvent se partager au sein de l'équipe par une simple pression sur le bouton A. Si vous avez un item, vous le proposez à votre équipe. Si en revanche, vous n'avez rien, vous pouvez toujours appuyer sur le bouton pour en demander un à vos partenaires. Ensuite, il y a le trubogaz qui d'ailleurs n'est pas toujours évident à mettre en œuvre. Il consiste à bénéficier d'un boost lorsque vous frôlez vos équipiers. ce qui peut permettre d'en abuser une fois maîtrisé avec un partenaire sachant enchaîner avec vous cette mécanique. La troisième astuce est aussi diablement efficace puisqu'elle permet au premier de l'équipe de laisser une traînée jaune et lumineuse de ses pneus sur la piste. Il suffit aux autres membres de se positionner dessus pour bénéficier d'une accélération. Si vous parvenez à y rester un certain temps, vous aurez alors un boost plutôt conséquent (comme si c'était le phénomène d'aspiration en course automobile). Enfin, en faisant ce type d'actions, vous remplirez une jauge visible à l'arrière de votre véhicule qui, une fois pleine, fait bénéficier à l'équipe d'un superturbo. Avec celui-ci, vous pouvez soit mettre une belle distance à vos adversaires soit vous assurer une remontée spectaculaire (surtout qu'il peut se voir prolonger sa durée à chaque fois que vous percutez un concurrent!).

Revenons désormais sur les types d'épreuves que nous avions cités plus tôt. La plupart du temps, vous ne ferez que des courses classiques. Toutefois, bon nombre d'autres épreuves vous attendent et nous ne sommes pas loin de la quinzaine d'épreuves différentes. Le titre n'est donc en aucun cas redondant et offre de la variété sans mal pour un jeu de course. Vous aurez ainsi : Défi Ring où il faudra collecter le plus de ring possible dans le temps imparti, Casse-cou qui s'apparente aux descentes à skis où il faut frôler les portes, Destruction où il faudra détruire des cibles en leur fonçant dessus et l'aide d'items récolter, et bien d'autres. Petite mention à Assaut d'Egg Pawn qui consiste à détruire un maximum de bots d'Eggman, mode vraiment fun, bourrin et intense ! Il y a vraiment de quoi faire et le challenge est bien présent. D'ailleurs, le mode « carrière » propose plusieurs modes de difficultés et dès le le mode dit difficile, la stratégie sera de mise. Il faudra commencer à bien maîtriser les spécificités du titre. Vous remarquerez aussi qu'à chaque course, vous débloquerez une monnaie qui pourra vous servir un peu plus tard.

Pimp My Sonic

Comme vous vous en doutez, chaque pilote a son propre véhicule. Les véhicules sont plutôt bien réalisés et bien pensés pour chaque personnage. Il faut le dire, certains en jettent ! D'autres sont originaux et bien évidemment certains sont très classiques. La monnaie débloquée servira à débloquer divers objets via une loterie dans le menu « capsules de modification ». Vous pourrez looter trois parties de véhicules différents : avant, arrière, roues. Il y a donc plusieurs types de parties différentes ce qui peut vous permettre de personnaliser votre véhicule à souhait et changer ses caractéristiques comme l'axer sur la vitesse, l’accélération ou encore sa tenue de route et sa maniabilité. On se croirait presque dans un garage tuning tellement les modifications visuelles sont édifiantes. Il n'est pas très difficile de collecter ces pièces de véhicules et il ne faudra pas jouer énormément d'heures pour tout débloquer. Au-delà de ça, vous aurez aussi accès à différentes palettes de couleurs : celles des autres pilotes mais aussi plusieurs à débloquer. En appliquant vos couleurs vous pourrez aussi choisir le type de matière afin de nuancer le tout (brillant, métallisé, mat, etc). Dernier point esthétique, vous aurez aussi la possibilité d'appliquer des stickers afin de pousser davantage la personnalisation.

Autre point capital dans un jeu de course, ce sont les circuits. Alors clairement quelques pistes sont directement inspirées de Mario Kart en l'occurrence celle des nuages ou celle se terminant dans un vortex pour vous ramener en début de circuit. Toutefois, la patte Sonic est bien présente et beaucoup de circuits ont leur identité propre. Les sensations de vitesse sont plutôt bonnes. On regrettera en revanche qu'il n'y ait pas de circuit plus inspiré de décors classiques de la série Sonic. Autre petit point quelque peu ennuyeux, on sent que c'est un jeu multiplateforme. En effet, ça manque parfois de finesse et de netteté. Cela peut s'avérer parfois gênant puisque l’on ne distingue pas vraiment ce que nos adversaires ont comme item derrière eux. Ou alors, il arrive que l'on ne voie pas le projectile qui nous fonce dessus. Il y a régulièrement une petite impression de flou qui nous empêche de profiter des décors. Malgré tout, ça reste joli, chatoyant et très plaisant à l'oeil. Autre petit point négatif sur le plan technique, certains effets de lumière. Tuning oblige, certains véhicules ont des « néons » (on va dire ça) et l'effet qui en résulte n'est pas très flatteur, même gênant. Cet effet accentue l'aliasing. D’ailleurs, la réalisation est égale que ce soit en mode dock ou portable, aucune mauvaise surprise et tout tourne au poil.

Sonic Team Racing propose plusieurs modes de jeu tel que le multi local qui s'avère extrêmement efficace et on se surprend à vouloir mettre en palace des stratégies quand on joue dans la même équipe. Vous aurez ensuite un monde en ligne avec des courses très intenses. Vous y trouverez facilement des parties et l'intensité des courses est encore plus présente qu'en solo. En revanche, attention à la frustration si vous jouez en équipe. Votre testeur a bien fini premier mais ses deux acolytes ont fini lanterne rouge. Nous n'avons donc pas remporté la course ! La question s'est posée, aurait-il fallu que je leur vienne en aide en usant des mécaniques d'équipe plutôt que de partir tête baissée tout seul afin d'arriver premier comme un égoïste ?

D'un point de vue sonore, les musiques sont tonitruantes et réellement entraînantes. Un bon boost pendant nos courses. Les personnages s'expriment et sont, comme depuis un petit moment dans la licence Sonic, doublés en Français. Toutefois, les musiques étant très présentes, on ne comprend pas toujours ce qu'ils disent (il a fallu baisser le volume de la musique). Les répliques sont tantôt drôles, tantôt insipides et quelques punchlines vous laisseront de marbre. Malgré tout, ces échanges contribuent à l'ambiance et vous donneront parfois des indications intéressantes. Mais il faut saluer cette localisation toujours présente.

7
Sonic Team Racing se positionne comme un concurrent à Mario Kart. Toutefois, il a su se démarquer en offrant une autre expérience avec son principe d'équipe. La réalisation est bonne, le jeu est fluide et dynamique ce qui assure une bonne performance pour un jeu de course. Le contenu est riche et varié. L’expérience est très bonne et il semble que cette licence se bonifie avec le temps (c'est le troisième titre de la série). La customisation est aussi un élément indéniablement très intéressant.

  • La nervosité du titre
  • L'aspect stratégie en équipe
  • L'ambiance sonore très speed
  • Un contenu riche
  • Le manque de finesse
  • les effets de flou
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux
Sondage
E3 2019 : qu'attendez-vous le plus de la part de Nintendo ?
121 votants
Archives