SWITCH

SNK HEROINES Tag Team Frenzy

Test SWITCH

SNK HEROINES Tag Team Frenzy

Par ggvanrom - Le 05 septembre 2018

Alors que les fans de SNK attendaient plutôt un King of Fighters XV, c'est SNK HEROINES Tag Team Frenzy qui nous a été présenté, mettant en avant plusieurs héroïnes de la franchise dans un jeu de combat au gameplay remanié pour parler aux néophytes comme aux pros du genre. A première vue simple jeu se contenter de saupoudrer un jeu de combat de fan-service, est-ce que quelques choses d'intéressant se cacherait au final sous ces petites tenues et autres paillettes et sucreries ? La réponse tout de suite dans ce test.

Sentir le sable chaud sur son corps.

Les évènements de SNK HEROINES Tag Team Frenzy se déroulent peu après le tournoi de King of Fighters XIV. Kukri, un des nouveaux personnages de l'écurie SNK a créé une dimension parallèle pour y enfermer plusieurs combattantes du championnat. Pour s'échapper, ces dernières vont devoir faire équipe par paire et se résoudre à suivre les règles imposées par Kukri : affronter les combattantes qui se dresseront devant elles.

Extrêmement simple et tenant à peine sur un post-it, le spitch du mode histoire nous demandera seulement d'enchainer les combats jusqu'à découvrir le but caché de Kukri : déplacer sa dimension parallèle dans le monde réel, et avoir sa propre collection de combattantes changées en statues de sable. L'histoire s'achèvera sur un combat final face à Kukri, et une cinématique aussi expéditive que déboussolante. Mais comme pour chaque jeu de combat, l'histoire n'est généralement pas l'élément où l'on met le plus son nez. D'autres éléments sont à prendre en compte.

Un gameplay simplifié mais pas sans intérêt.

Comme son nom l'indique, SNK HEROINES Tag Team Frenzy vous demandera de faire des équipes de deux combattantes (une attaquante et une supportrice) parmi les 14 disponibles pour vous affronter dans des combats aux règles assez particulières dans des tenues pour le moins extravagantes. La plus importante des règles à assimiler : baisser la barre de vie de votre adversaire à 0 ne suffit pas à le mettre K.O. Pour réaliser cet exploit, il faudra utiliser une attaque finale baptisée Dream Finish lorsque la barre de votre adversaire tombera dans le rouge. Pour utiliser vos Dream Finish, il faudra que votre jauge d'esprit soit suffisamment pleine, A noter que vos personnages disposeront de deux Dream Finish et qu'il ne tiendra qu'à vous d'utiliser le bon pour mettre votre ennemi KO. Elément important, vous pouvez switcher de place avec votre partenaire pour l'envoyer au combat, mais votre barre de vie est commune aux deux combattantes.

Concernant les coups, on reste sur du très classique : Coup faible, coup puissant, coup spécial, et prise pour les boutons a b x y, le dream finish, le changement de personnage et la garde qui n'est pas automatique mais sur un bouton (sacrilège !). Si vous n'êtes pas enchanté par les touches attribuées, libre à vous de changer la totalité comme bon vous semble. En terme de gameplay pur, ne vous attendez pas à des prouesse, vous pourrez effectuer quelques enchainements de coups, mais les combos ne dépasseront pas les 3 ou 4 coups pour la plupart. A noter également que bien que les sauts et coups en l'air sont de la partie, il n'y a pas de possibilité de mettre des coups en bas. De ce fait il n'y a pas non plus de notions de garde haute et de garde basse. En parallèle, nous pouvons également noter la présence d'un système d'items à récupérer sur le terrain (réglable là-aussi) qui vous permettra de vous booster ou d'attaquer votre ennemis. Une bombe sur la tête, une peau de banane, un courant d'air, les items sont certes peu variés mais ils pourront faire pencher la balance lors d'un combat. Reste à voir si vous souhaitez plutôt vous concentrer sur le fun ou sur la technique pure. 

Une fois les bases assimilées via le tutoriel très simple d'accès et compréhensif de tous (c'est rare pour un jeu de combat !) vous débuterez logiquement vos premiers match en mode histoire. Le niveau des bots allant de 1 à 5, le jeu est initialement réglé sur 3. Les premiers match ne vous donneront à priori aucune difficulté, mais une fois arrivé sur le boss de fin Kukri, c'est une toute autre histoire... Même au niveau 3, l'énergumène va vous asmater la tête comme un personnage tout droit sorti de Dead or Alive, avec des reprise de volée lorsque vous tombez, et des technique pour continuer de vous enchainer même une fois au sol. C'est à ce moment que vous vous rendez compte que malgré son gameplay simplifié, le jeu ne se veut pas moins exigeant, et combattre dans les niveaux supérieurs ainsi qu'avec des adversaires réels vous permettra de peaufiner votre style de jeu et de découvrir des enchainements au fur et à mesure de votre progression.

Je serai la plus belle pour aller me bastonner

Elément mis en avant lors de la présentation du jeu, il vous sera possible de personnaliser vos combattantes avec plus d'une centaine d'items à acheter grâce à l'argent accumulé au fil de vos combats. En plus de ces derniers, il vous est possible d'acquérir un total de 3 costumes pour vos héroïnes, dont leur tenue "classique" et une plus fantaisiste. Demeurant gadget de prime abord, cette personnalisation vous permettra surtout de vous démarquer auprès de vos adversaires lors de vos sessions en ligne. A noter que vous pourrez avoir jusqu'à 3 personnalisations par personnage. A vous donc de choisir vos plus beaux accessoires pour briller en combat. Mais bien qu'une centaine d'accessoires semble faire beaucoup, on reste au final un peu sur notre faim et tournons vites en rond si l'on manque d'imagination. Les plus créatifs par contre s'en donneront à cœur joie.

En plus de cette option, une autre vous permettra également de faire prendre la pause à vos héroïnes sur des fonds d'écran divers et variés, afin de capturer les mises en situation avec l'option capture d'écran de la Nintendo Switch, ou tout simplement créer un avatar personnalisé à afficher lorsque vous combattrez contre d'autres adversaire. Là encore vous avez un vaste choix en terme de fonds, stickers, poses etc., et il ne tiendra qu'à vous de vous démarquer du reste de vos adversaires.

Un contenu plus fan-service que conséquent

Beaucoup l'auront deviné aux premières images du jeu, et voir Mai Shiranui en tenue de vache laitière a pour ainsi dire confirmé la chose, avec SNK HEROINES Tag Team Frenzy, on est surtout ici sur un produit de fan-service. Néanmoins le jeu apporte son lot de contenu dans les divers modes, bien que l'on aurait aimé avoir un contenu plus conséquent.

Pour les combats en eux-même, vous découvrirez en plus du mode histoire les classiques modes versus, survie, entrainement, tutoriel et les matchs en session locale pouvant accueillir jusqu'à 8 joueurs. Ne débloquant rien au final, ces modes seront surtout là pour vous divertir sans faire le mode histoire, et pour grapiller quelques pièces pour acheter les accessoires de personnalisation. Le mode online quant à lui vous proposera de jouer des parties rapides ou des match en session, avec la possibilité de miser de l'argent virtuel sur les match pour intensifier la partie. Ne reste plus qu'à voir comment SNK gèrera les ragequit une fois le système lancé.

Vous aurez également à disposition une galerie où retrouver les vidéos du mode histoire qui se débloqueront au fur et à mesure, les divers sons du jeu comme les voix et musiques de stage qui se débloqueront ou seront à acheter, et pour finir, la partie illustration qui regroupera les fonds d'écran de fin de mode histoire, et des images spéciales appelées "Image Mosaïquée" qui se débloqueront en finissant le mode histoire avec des duos précis. On regrettera cependant l'absence de plus de contenus comme une biographie des personnages, ou un nombre plus important de stages qui sont à l'heure actuelle au nombre de sept. Nous savons cependant que divers DLC seront disponibles lors du lancement du jeu comme le nouveau personnage Thief Arthur, ne reste qu'à voir le reste desdits DLC et si la politique tarifaire ne sera pas trop indigeste.

Une esthétique mi-figue mi-raisin

En dehors des tenues plus ou moins coquines pour le fan-service, on ne peut pas nier une chose, graphiquement le jeu ne fera pas suer la console. L'esthétique passe encore sur l'écran de la Switch en mode portable, mais sur grand écran le jeu accuse le coup, proposant des personnages relativement pixéllisés, et des décors peu enchanteurs. Rien d'alarmant en soit, on est sur un rendu moyen qui est au final ni bon ni mauvais et qui se laissera juger en fonction des gouts de chacun.

Là où je peste en revanche et sur les effets visuels trop "girly", à comprendre qu'à chaque coup ou impact, un effet visuel se déclenche. Ici il n'est pas question d'effet de lumière, de flamme ou d'éclair, tout est remplacé par des chiots, fleurs et autres sucreries. Pas dérangeant en soit, il suffit que vous soyez contre un adversaire qui a du répondant et avec un niveau d'utilisation d'objets un peu élevé pour rendre rapidement l'action illisible. 

En terme de contenu audio, il faut accorder au jeu le fait que sa musique d'intro demeure est très entrainante, et les musiques de chaque stage apportent aussi une variation d'ambiance plus ou moins importante. A noter que les personnages possèderont également divers sample de voix pour apporter toujours plus de personnalisation à vos créations.

7
Passer son chemin devant SNK HEROINES Tag Team Frenzy en disant qu'il ne s'agit que d'un jeu mettant en en avant des fessiers et poitrines dans des tenues extravagantes serait faux en plus d'être réducteur. Ce jeu de combat n'est peut-être pas du même calibre que les piliers du genre, mais propose une expérience qui mettra à pied d'égalité les néophytes comme les amateurs de jeux de combat, du moins dans un premier temps. Bien que l'esthétique globale du titre soit dépassée, je me surprend à découvrir encore après plusieurs jours de nouveaux combos, et bien que peu nombreuses, les héroïnes ont chacun un style de combat particulier. Si l'univers SNK vous intéresse et que la surdose d'éléments "girly" ne vous fait pas peur, il y a fort à parier que SNK HEROINES Tag Team Frenzy vous surprenne une fois ses bases maitrisées.

  • 14 héroïnes au gameplay varié
  • Destiné aussi bien aux débutants qu'aux habitués
  • Possibilité de personnaliser les combattantes
  • Parier de l'argent virtuel en ligne pour intensifier le combat
  • Un gameplay simple à prendre en main mais qui peut offrir des situations intéressantes
  • Possibilité de personnaliser entièrement les commandes
  • Traduction en diverses langues dont le français
  • Graphiquement dépassé
  • On aurait aimé un peu plus de contenu
  • La surdose d'effets visuels "girly"
  • La garde non automatique, il faut s'habituer
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux
Sondage
Quel jeu attendez vous le plus cette année sur Nintendo Switch ?
446 votants
Archives