SWITCH

Old School Musical

Test SWITCH

Old School Musical

Par ggvanrom - Le 18 septembre 2018

Nouveau-né du studio français La Moutarde, il aura fallu attendre quelques années avant de pouvoir poser nos mains sur la version définitive de Old School Musical. Proposant un jeu de rythme composée de musiques 8-bits, le tout dans un univers rendant hommage à plusieurs grandes licences du jeu-vidéo, le pari était osé, mais le studio à souhaité le relever. Reste à voir si le jeu en valait donc la chandelle.

Une ode à la nostalgie

Fait intéressant lorsque nous lançons Old School Musical pour la première fois, nous débutons avec un mode histoire, ce qui est relativement rare pour un jeu de rythme. Nous passons donc les premières minutes à découvrir les personnage de Tib et Rob, enfants habitant sur une île déserte, avec pour seule compagnie une mère tyrannique leur faisant subir depuis des années un entrainement éprouvant en vue de faire d'eux des "héros".

Un beau jour, leur mère disparait purement et simplement de l'île, leur laissant un simple mot en guise d'indice. Cette disparition survint en même temps qu'un mystérieux incident : un bug contaminant toute l'île sur laquelle se trouvent nos héros. Armés d'une télécommande très spéciale, ils vont arpenter divers mondes subissant eux-aussi les effets de ce mystérieux bug, et auront pour objectif de retrouver leur mère, le tout sous fond de musiques 8-bits et de jeu de rythme.

Un gameplay simple et efficace

Dans le mode histoire, vous avancerez dans l'aventure en traversant plusieurs stages thématiques rendant hommage aux jeux-vidéo d'hier, laissant à nos héros la joie de railler et parodier les différents univers visités. Nous les trouverons par exemple dans l'univers de Mega Man, avant de les voir visiter les égouts sous forme de Tortues Ninja, envahir la base de Metal Gear sur Nes, s'offrant même une petite virée sur les routes de Out Run ou dans l'univers Zelda. Le jeu se permet même des clins d'œil à des références plus actuelles avec par exemple la jeune et plantureuse Cid de Final Fantasy XV ou encore une réplique culte entendue dans Skyrim...

 

La traversée de ces stages se fera sous trame sonore exclusivement composée de titres Chiptune histoire de renforcer le côté nostalgique. Tandis que nous pourrons suivre en arrière-plan les pérégrinations de nos héros, le premier plan quant à lui sera envahi par un cercle au centre de l'écran, et une succession de notes qui viendront s'abattre sur ledit cercle. Votre objectif sera comme tout bon jeu de rythme de jouer les notes qui défilent. En plus des notes Haut Bas Gauche Droite (à combiner avec les touches abxy pour plus d'efficacité), vous aurez également des notes à réaliser à l'aide des gâchettes de vos manettes. Lors de chaque stage, vous disposerez d'une barre de vie, chaque loupé la fera descendre, et enchainer les perfect vous fera remonter cette dernière, à vous donc de faire attention si vous voulez éviter le game over.

3 modes de difficulté s'offrent à vous : Facile, Normal et Difficile. Tandis que les deux premiers ne vous poseront pas de problème tant est que vous avez un minimum le sens du rythme, le mode difficile quant à lui sera un peu plus prise de tête pour plusieurs raisons :la première est, comme son nom l'indique, sa difficulté élevée, à comprendre beaucoup plus de notes, il faudra prendre en compte que le jeu est également peu tolérant en terme de loupé, ce qui est d'autant plus frustrant sur les séries de notes rapides, et le confort des gâchettes n'est pas optimal pour les notes rapides à effectuer avec ces dernière.  L'autre point pouvant "gêner" les performances des joueurs est l'action qui se déroule en arrière-plan. Même dans le feu de l'action, on ne peut s'empêcher de zieuter ce qui se passe derrière, en prenant le risque de perdre notre concentration et louper une note ou deux, mais c'est le jeu qui est comme ça et cette manière de jouer n'est pas plus dérangeante au final que sur un autre jeu de rythme laissant défiler des clips en arrière-plan.

En terme de gameplay pur, on reste donc sur une valeur sure et efficace. La prise en main est simple et vous demandera de la rigueur en mode difficile, et les musiques 8-bits sont suffisamment pertinentes et efficaces pour nous plonger d'office dans notre partie. Dommage que beaucoup d'entre elles entrent aussi vite dans notre tête qu'elles en sortent. Quelques-unes parviendrons en revanche à tirer leur épingle du jeu et vous hanteront alors que vous tentez de trouver le sommeil. Et que dire de l'univers volontairement buggué du jeu ? Les bugs suivent nos héros lors de leur voyage, et ces derniers amènent des effets visuels originaux qui s'emboitent parfaitement au gameplay, et lesdits bug font partie intégrante de l'histoire, nous permettant d'assister à des situations assez cocasses.

Et après le mode histoire ?

Comme dit plus haut, Old School Musical débute directement avec un mode histoire, qui vous tiendra en haleine entre deux et trois heures grand maximum. Passé ce cap on aurait pu penser que le jeu était bon à ranger au fond de sa bibliothèque numérique, mais fort heureusement le contenu ne s'arrête pas là. Vous aurez bien sûr accès au mode arcade vous permettant de jouer dans l'ordre de votre choix aux différentes musiques du jeu, dans la difficulté qui vous sied, et tenter de décrocher le 100% pour chacune d'entre-elles.

Le jeu dispose d'un mode multijoueur, mais là, soit on est fan, soit on déteste. En effet, dans ce mode vous serez jusqu'à 4 joueurs sur la même musique, et sur une unique partition. A comprendre que vous devrez vous départager qui joue quelle note pour obtenir le meilleur score possible. Cela change effectivement des modes versus, mais plus vous ajoutez de personnes à ce mode multijoueur, plus le fun laisse place à la frustration parce qu'un collègue aura empiété sur les notes que vous deviez jouer.

En revanche une fois le jeu terminé, le vrai défi commencera puisque vous aurez débloqué le mode Chicken Republic, qui consistera à jouer des partitions avec des handicaps divers comme le comportement des notes, ou encore l'écran qui affichera des effets "bug" plus ou moins sévères pour tenter de vous déconcentrer au maximum. Bref, un nouveau challenge à relever pour les amoureux de difficulté qui devrait là-aussi vous occuper une poignée d'heures le temps d'en faire le tour.

8.5
Old School Musical est une petite merveille pour les amoureux de jeux de rythme qui frôlent ou ont déjà dépassé la barre symbolique des 30 ans. Le titre nous offre un voyage dans les diverses productions vidéoludique de notre enfance, en ne laissant pas sur le carreaux les plus jeunes, et le mode histoire s'avère également très divertissant de par son écriture, les nombreuses surprises que l'on voit passer, et son sens de l'auto-dérision. Si les musiques Chiptune ne vous dérangent pas, le titre de La Moutarde sera une valeur sure pour ce mois de septembre.

  • Le jeu fourmille de références
  • Le rendu rétro aussi bien visuel que sonore
  • Un gameplay accessible
  • Humour et auto-dérision à foison
  • Un mode calibrage simple à utiliser si l'on joue sur TV ou avec une barre de son
  • Une majeure partie des musiques ne resteront pas dans les annales
  • Le mode multijoueur un peu trop original
  • Les gâchettes des Joy-Con vraiment pas ergonomique pour les notes rapides
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux