SWITCH

Fallen Legion : Rise to Glory

Test SWITCH

Fallen Legion : Rise to Glory

Par Saurus_no_Haineko - Le 09 juin 2018

Compilation de Fallen Legion : Flame of Rebellion et de Fallen Legion : Sins of an Empire, Fallen Legion : Rise to Glory arrive sur Switch en se présentant comme un Action-RPG assez unique en son genre. Manque de chance, ce n’est pas sur son gameplay que Fallen Legion ira marquer des points… Ce qui ne veut pas dire que le jeu manquera d’intérêt. Alors, si vous êtes prêts à faire de la politique et à massacrer votre joycon droit, venez avec nous dans un voyage loin d’être inintéressant, et qui pourrait même bien vous surprendre sur certains aspects... 

 

I) Can’t escape from crossing fate

 

L’histoire de Fallen Legion : Rise to Glory est celle de deux destins entrecroisés, de deux ennemis jurés que tout oppose. D’un côté, nous avons Legatus, jeune stratège ayant soif d’une revanche pour son peuple trop longtemps opprimé. De l’autre côté, nous avons Cecilia, première princesse de l’empire, ayant la volonté de maintenir l’ordre au travers de son pays. Ce qui va déclencher les évènements de Fallen Legion, c’est la mort du père de Cécilia, le terrible empereur. Cela va attiser les flammes de la rébellion chez notre stratège, et cela va forcer notre princesse à entrer dans un rôle qu’elle avait fuit tout son temps. D’autant plus que notre princesse va hériter d’un mystérieux grimoire vivant, capable de parler, et qui affirme avoir aider son père à gouverner…

Vous allez donc avoir le choix d’incarner tour à tour l’un de ces deux personnages, pour suivre les deux facettes d’une guerre plutôt captivante. Une fois n’est pas coutume, le terme « japoniaiserie » serait très mal choisi pour parler de Fallen Legion, tant l’histoire vous fera faire face à vos propres choix moraux. Parce que oui, Fallen Legion vous permet de choisir de première main la destinée de votre empire. Allez-vous, par exemple, aider un personnage, votre ami, à accéder au pouvoir, pour finalement apprendre qu’il tyrannise son peuple ? Allez-vous prendre les armes pour mater de dangereuses manifestations, quitte à encourager la rébellion ?

 

II) Musou pas Musou

 

Dans les faits, si le scénario de Fallen Legion représente une excellente surprise, on ne peut pas en dire autant du gameplay du jeu. Chaque niveau se fait en ligne droite et vous contrôlez jusqu’à quatre personnages en même temps. Votre héros, et trois Exemplars. Les exemplars, pour faire simple, sont les représentations des héros du passé qui vous aident à affronter votre ennemi. Chaque héros à une touche attribué et va attaquer selon un sytème d’ATB qui lui est propre. Comprenez par là que chaque personnage possède trois points d’action qui se régénèrent au fil du temps et du combat. Tout l’art du jeu sera de savoir quand attaquer et quand garder, puisque en appuyant au bon moment sur le bouton de garde, vos exemplars iront contrer l’attaque ennemi, le mettant en fâcheuse posture.

En pratique, tout cela est extrêmement rigide et consiste souvent à un pur bourrinage de touche. Et la Switch étant ce qu’elle est, on se retrouve très vite à avoir mal aux mains… Si tout cela est, admettons-le, très amusant sur de courtes parties, une certaine forme d’ennui apparaît à la longue. Et ce n’est pas le recyclage de décor -au demeurant magnifiques- qui viendront nous prouver le contraire.

Bien sûr, le jeu sait ménager quelques surprises de gameplay qui viendront briser un peu sa monotonie, et le fait que les choix aient une si grande importance donne une très grande rejouabilité au titre (qui possède pour l’occasion une durée de vie très correcte). Mais rien ne viendra vraiment briser la routine de gameplay qui montrera très vite ses limites. A vous de savoir pourquoi vous venez. Si vous cherchez un bon jeu d’action, peut-être vaudra-t‘il mieux de se concentrer sur un Hyrule Warriors Legends ou un Fire Emblem Warriors. Si vous cherchez une bonne histoire avec des personnages loin d’être blancs, ou règne la manipulation, sous un soupçon de trahison, vous frappez à la bonne porte.

 

8
Fallen Legion vous plaira, ou non, selon ce que vous venez y chercher. Si vous venez pour du gameplay, aïe, il y a peu de chance que vous soyez réellement satisfaits sur la durée. Si vous venez pour l’histoire, il y a de bonnes chances que vous soyez surpris, et dans le bon sens du terme. En tout cas, il s’agit d’un RPG unique en son genre qui mérite qu’on lui accorde ne serait-ce qu'un brin d'attention. Mais prenez garde ! Celui-ci n’est pas traduit en français, et la traduction anglaise, très soignée, est faite dans un niveau de langue très soutenu qui demande quand même une très bonne compréhension de l’anglais. A vos risques et périls !

  • Le style artistique qui fait mouche
  • La tragique histoire d'un empire déchiré par la guerre
  • Plutôt fun sur de courtes sessions
  • La crédibilité d'un univers bien construit...
  • ... Portée par des choix qui ont de l'importance
  • Imbuvable sur la longueur
  • (Très) Bon niveau d'anglais exigé
  • Du recyclage partout, tout le temps
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux
Sondage
Quel jeu attendez vous le plus cette année sur Nintendo Switch ?
397 votants
Archives