SWITCH

Dark Souls : Remastered

Test SWITCH

Dark Souls : Remastered

Par ggvanrom - Le 19 octobre 2018

Sorti initialement en 2011 après un certains Demon Souls qui n'avait pas eu le succès escompté, Dark Souls est devenu la coqueluche des joueurs (ou leur pire cauchemar c'est selon), à cause de son niveau de difficulté jugé très élevé pour l'époque, demandant au joueur de ne pas se lancer inutilement dans la mêlée mais de faire preuve d'un minimum de logique et de réflexes. Le temps ayant fait son chemin, relancer le jeu original en 2018 fait peur à voir, de par des textures mais aussi une réalisation très datées. Paru sur les consoles concurrentes le 24 mai 2018, la version remasterisée du premier opus est donc enfin de sortie sur Nintendo Switch, et il est enfin temps de voir si les nerfs des joueurs Nintendo sont bien accrochés une fois manette en main.

Dragons, Feu, Ténèbres et Morts-Vivants

D'une grande richesse, le Lore de Dark Souls n'en demeure pas moins complexe sur certains points, tout en restant fascinant pour les amoureux de Fantasy. Ne pouvant vous faire un pavé complet sur le sujet (et d'autres personne l'ayant déjà plus que bien détaillé sur la Toile), je me contenterai de reprendre les bases de l'histoire. Au commencement L'Age des Anciens était une période ou le monde était noyé dans le brouillard. Une terre rocheuse grisâtre d'arbres titanesques où régnaient les Dragons Immortels. C'est alors que des Ténèbres apparu le Feu, et de ce dernier naquit la Diversité : la chaleur et le froid, la vie et la mort, et bien entendu... la Lumière et les Ténèbres.

Sortis des Ténèbres, 4 personnages trouvèrent dans la Flamme les Ames des Seigneurs, leur conférant un pouvoir incommensurable. Ces personnages étaient Nito, le premier mort, la sorcière Izalith et des Filles du Chaos, Gwen, le Seigneur Solaire et ses chevaliers, et un être de petite taille des plus discrets que l'on oublie souvent. En possession de ce nouveau pouvoir, et à l'aide d'un traitre au seins des Dragons, Seath l’Écorché, ces personnages de l'ombre défièrent les Dragons et mirent fin à L'Age des Anciens pour débuter l'Age du Feu. Malheureusement, le Feu n'était pas éternel, et il s'estompa pour laisser peu à peu place aux Ténèbres.

Avec ce déclin, la Marque Sombre commença à apparaitre sur les humains, une malédiction leur affublant le statut de Mort-Vivant, des êtres qui une fois morts reviennent à la vie sous forme de Carcasse dénuée d'humanité. Faisant face au constat amer que la Marque Sombre touchait de plus en plus de monde, il fut décrété que les porteurs de ladite marque seraient tous envoyés croupir dans une prison appelée le Refuge des Morts-Vivants. C'est dans une cellule miteuse de ce refuge que débute notre histoire dans la peau d'un héros que l'on aura choisi au préalable, 

L'apprentissage par la mort

C'est un fait, Dark Souls Remastered est un jeu qui ne vous veut pas du bien, cela se ressent jusque dans les dernières publicités du jeu qui vous disent que 90% des possesseurs du jeu original ont abandonné l'aventure. Pourtant derrière cette difficulté se dissimule tout simplement notre manque d'expérience et de discernement. Dark Souls n'est pas un jeu "difficile" en soit, pour peu que l'on accepte de se plier à ses règles. En terme de gameplay, on reste la plupart du temps sur des gabarits de personnage assez lourd, et les armes ne se manient pas comme si l'on tapait avec des épées en bois comme dans divers autres jeux du genre. Débutant votre aventure dans le Refuge des Morts-Vivants, vous vous rendrez rapidement compte que le moindre petit mob de base peut vous faire mordre la poussière si vous ne savez pas parer, contre-attaquer, et surtout gérer votre endurance ! A la suite de votre visite du refuge, s'achevant par un combat de boss qui aura vite fait de vous tuer si vous n'êtes pas vigilant, vous voilà affublé d'une quête, tout droit sortie d'une ancienne légende disant qu'un mort-vivant sera choisi pour quitter le  Refuge des Morts-Vivants pour partir en pèlerinage sur les terres des Seigneurs Anciens : Lordran.

Ces nouvelles terres seront l'occasion pour vous de découvrir de nouveaux environnements, et bien sur de nouveaux adversaires et d'horribles boss aussi imposant que puissant. Afin de pouvoir vaincre ces adversaires, vous pourrez récupérer sur les cadavres de vos ennemis des âmes faisant office de monnaie dans le jeu, mais aussi des pièces d'équipement pour améliorer les statistiques de votre héros. Des PNJ seront également de la partie, et feront office de camarade de combat, forgeron, ou encore maitre, vous permettant de découvrir de nouvelles facettes du jeu au fur et à mesure de votre progression. Faisant office de point de récupération, quelques rares braises faisant office de camps seront disséminées sur votre route dans les terres maudites, il ne tiendra à vous qu'à les embraser contre un peu d'humanité (autre item récupérable, nous y reviendrons), afin de pouvoir les utiliser, et en profiter pour remplir vos fioles d'Estus, vos plus grandes amies dans le jeu. Ces fioles de soin possédant un nombre limité d'utilisation, il vous faudra faire attention à bien les économiser afin d'aller aussi loin que possible, et éventuellement atteindre un autre feu, et surtout en économiser un maximum avant des combats de boss particulièrement retords.

Comme dit plus haut, avec Dark Souls tout est question d'apprentissage, quand un ennemi ou un groupe vous a tué, il faut tenter de comprendre ce que vous avez fait de mal, et trouver une solution pour contourner le problème. Vous vous êtes fait tuer par 3 ennemis qui vous ont bombardé ? Lors de votre prochain passage, descendez-les à l'arc. Un boss vous coince dans un angle vous empêchant de vous échapper ? Essayez donc de prendre un peu de hauteur. Un boss vous parait imbattable ? Changez d'armes ou commencez à apprendre ses patterns de coups. Vous aurez d'autant plus à cœur d'apprendre de vos erreurs qu'à chaque écran "Vous êtes mort" vous perdrez l'intégralité des âmes que vous avez cumulé. Vous pourrez cependant les récupérer en allant les chercher là où vous avez péri la première fois, mais si vous êtes tués entretemps, au revoir les âmes. Pensez-donc à bien les utiliser pour monter de niveau, améliorer vos armes et armures, et acheter des items qui pourraient vous sortir d'une mauvaise passe en cas de coup dur. On se plaindra toutefois que certains informations soient occultées par le jeu, l'exemple le plus flagrant étant le réticule de visée lorsque vous utilisez l'arc ou l'arbalète. Si vous n'avez pas appuyé par mégarde sur L au moment de bander votre arc, bon courage pour savoir que cette fonction était dans le jeu.

Une Switch qui s'en tire pas trop mal

Suite au retard de la version Switch de Dark Souls Remastered, on pouvait craindre que le titre ne souffre de problème d'optimisation, et que le rendu soit au final à peine correct. Bonne nouvelle, des efforts ont effectivement été faits ! Choisissant d'abandonner l'idée des 60fps des versions PS4 et Xbox One, la version Switch lorgnera plutôt du côté des 30fps pour un confort de jeu adapté aux capacités de la console. Le tout reste très correct à jouer, il faudra seulement prendre en compte la lourdeur naturelle de vos personnages. En revanche quelques petits soucis se sentent à certains moment. Un filtre anti-aliasing qui saute à de temps à autres, laissant apparaître un effet quadrillage sur des murs et sols peu esthétique, des monstres qui se téléportent en haut d'une falaise comme par miracle avec une simple attaque sautée, ou encore les bruitages audio qui en plus d'être de qualité plutôt moyenne, laissent apparaitre un léger problème de synchronisation avec l'action en cours : un bruitage d'épée s'entrechoquant tardif, des bruit de montée d'échelle alors que l'on a déjà fini l'ascension, des bruits de pas alors que l'on est à l'arrêt etc.. Mais la bonne nouvelle est qu'un patch Day One a été annoncé par Bandai Namco, censé apporter plusieurs correctifs. A voir donc une fois le jeu officiellement sorti.

Côté spécificité de la Switch, il faudra faire également attention à un point : si vous mettez la console en veille, le jeu continu de tourner. N'espérez donc pas mettre le jeu en "pause forcée" avant d'arriver dans un endroit sûr. Autre point pour les parties en ligne, vous connecter vous permettra d'envahir d'autres monde, et d'invoquer d'autres joueurs dans le votre pour vous aider à avancer. Pour se faire, vous aurez besoin d'un abonnement Nintendo Switch Online. En revanche si vous avez comme votre serviteur une connexion un peu capricieuse, vous aurez des messages d'erreurs qui s'afficheront en pleine action, et vous demanderont de fermer manuellement la fenêtre avant de reprendre la partie qui continue de se dérouler sans vous. La chose m'étant arrivée en plein combat de boss, je vous garantis que c'est frustrant. La solution si vous ne souhaitez pas être embêté avec ça : jouer en mode hors-ligne. Enfin, petit détail qui a son importance, la configuration des touches est la même que si vous jouez à une version PS4 ou Xbox One. De ce fait, le bouton de validation est par défaut placé sur B. Cela semble risible en soi, mais je vous prie de croire que c'est un coup à prendre au début.

8
Ce n'est un secret pour personne en 2018, Dark Souls Remastered est un jeu exigeant qui vous demandera de l'investissement si vous souhaitez en voir le bout. Néanmoins, la formule de From Software est savamment dosée pour nous donner envie de recommencer encore et encore à chaque game over. Bien que la version Switch soit objectivement de qualité inférieure aux versions concurrentes, le titre n'a pas à rougir de ses prestations car il demeure au final largement plus jouable que le titre original, et surtout, vous avez entre les mains le premier Dark Souls sur console portable. Reste à voir maintenant si le patch promis au lancement du jeu améliorera le côté technique du jeu

  • Toute la frustration de Dark Souls à emporter partout
  • Un rendu superbe en portable, et correct en mode salon
  • Redécouvrez l'histoire de Dark Souls sur console Nintendo
  • Les DLC payant sortis à l'époque inclus gratuitement
  • Un prix de départ canon
  • Un level-design bien recherché
  • Des environnements variés
  • La partie audio du jeu pas représentée à sa juste valeur
  • Une caméra un peu capricieuse lorsque l'on cible un ennemi
  • Quelques bug ont la vie dure comme le dragon ne revenant pas sur son pont
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux