Nintendo 3DS

Pokémon Ultra LUNE

Test 3DS

Pokémon Ultra LUNE

Par ggvanrom - Le 06 mai 2018

Alors que notre équipe est sur des charbons ardents en attendant des informations officielles sur le(s) prochain(s) opus Pokémon à venir sur Nintendo Switch, nous avons découvert avec effroi que nous n'avions point fait de test de Pokémon Ultra Soleil et Ultra Lune dans nos pages. Une injustice qui se veut corrigée après avoir refait l'épisode Ultra Lune sur Nintendo 3DS au cours des derniers jours. Enfilez vos baskets et chopez vos pokéball, Alola nous invite pour un nouveau tour de piste !

Alolagain !

Que les choses soient claires, à l'inverse de Pokémon Blanc 2 et Noir 2Pokémon Ultra Lune et Ultra Soleil ne sont pas des suites de Pokémon Lune et Soleil mais une mise à jour de l'aventure initiale. En plus de garder le concept initial, à savoir voyager sur l'archipel de Alola pour compléter notre tour des îles, de nouvelles améliorations viendront s'ajouter pour renforcer notre expérience. Ce test se portera donc essentiellement sur les nouveautés incluses dans ces éditions Ultra. Si vous souhaitez un aperçu des jeux "de base", vous trouverez le test de Pokémon Soleil juste ici.

Avec Pokémon Ultra Soleil et Ultra Lune, nous reprenons notre statut de jeune enfant fraichement débarqué de la région de Kanto, vivant moult péripéties qui nous ferons traverser de nombreuses îles et découvrir de nouveaux personnages et Pokémon, avec pour but ultime de tous les capturer, et devenir au passage maître de la toute nouvelle ligue Pokémon installée à Alola. Les possesseurs des premières itérations sentirons sans doute de la frustration à l'idée de se relancer dans la même aventure, mais fort heureusement, quelques ajouts et modifications bien pensés ont été disséminés pour donner à ces nouvelles versions une saveur différente. par exemple, la rencontre avec notre premier Pokémon est modifiée, et les épreuves des îles ont été remaniées.

Ultra contenu ?

L'aventure de base instaurée avec Pokémon Soleil et Lune était généreuse en terme d'heures de jeu et de contenu, mais pour les versions Ultra, Gamefreak a mis les petits plats dans les grands : nouvelles cinématiques apportant un peu plus de profondeurs aux personnages, de nouvelles zones à découvrir, nouveaux personnages se présentant sous le nom d'Ultra Commando ou encore le nouveau scénario essentiellement centré sur le Pokémon Necrozma. Ici l'équipe de développement tente de contenter à la fois les non-connaisseurs de la septième génération de Pokémon, et ceux ayant déjà passé des dizaines, voire des centaines d'heure à compléter leur Motisma-Dex. Pour ces derniers, remarquer les plus grands changements ne se fera qu'après une bonne partie de l'aventure vers la fin de votre tour des îles.

Durant notre voyage, nous aurons l'occasion de parcourir les plaines en compagnie d'un Motisma-Dex un peu plus bavard, n'hésitant pas à prodiguer conseils et anecdotes lors de nos pérégrinations entre deux séances de Motismagogo nous permettant d'engranger moult bonus. La mascotte intemporelle Pikachu est également mise à l'honneur puisqu'une plaine lui étant dédiée a été ajoutée à l'aventure, ainsi que diverses mini-cinématiques mettant en avant la souris électrique comme une cérémonie de mariage devant un hôtel luxueux. Un nouveau mini-jeu a également été ajouté et se prénomme Surf Démanta, nous permettant de rallier chaque îles de l'archipel tout en faisant un maximum de figures en domptant les vagues, pour se hisser à la première place de chaque spot. Se hisser premier sur chacun d'entre eux nous permettra de débloquer un Pikachu connaissant la capacité Surf, référence au Pikachu très spécial de Pokémon jaune.

Niveau connectivité entre joueurs Gamefreak avait déjà une formule gagnante grâce à sa Place Festival, facilitant les combats et échanges entre joueurs, et mettant en place un nouveau système de combat inspirés de la tour éponyme, mais utilisant des "Pokémon de location". Ajoutez à cela les mini-quêtes supplémentaires et le nouveau mode photo, on reste malheureusement sur du contenu supplémentaire relativement léger. Fort Heureusement, ces versions Ultra en ont encore sous le capot pour marquer leur différence.

Necrozma s'engouffre par la brèche

Si il y a une chose que l'on a pu regretter sur Pokémon Soleil et Lune, c'est le manque d'un réel scénario, couplé à un contenu post-game décevant, se résumant à un déblocage de l'Arbre de Combat et la chasse aux Ultra-Chimère qui aboutiront sur la capture de Necrozma dont le scénario tenait sur une moitié de post-it. Nouvelle version oblige, Ultra Soleil et Ultra Lune ont légèrement remanié l'histoire pour la centrer autour du Pokémon Necrozma, sa nature, la menace qu'il représente etc., pour arriver à la possibilité de l'intégrer dans notre équipe. Nicolaï, ancien antagoniste de Pokémon Blanc 2 et Noir 2 trouve dans cette version Ultra un rôle plus important, puisqu'il permettra à notre héros de faire fusionner Lunala et Solgaleo avec Necrozma pour obtenir une des formes arborant les jaquettes de ces deux nouvelles versions.

Autre surprise, à un certains moment de l'aventure, nous aurons enfin la possibilité de partir en Ultra-Exploration à travers les Ultra-Brèches, à dos de Solgaleo ou Lunala. Ce nouveau mode de jeu exclusif vous demandera de passer à travers des anneaux dorés pour prendre de la vitesse aller aussi loin que possible explorer de nouveaux mondes afin de dégoter des Pokémon impossibles à capturer à Alola, divers Pokémon légendaires d'anciennes versions ainsi que les Ultra-Chimères rencontrées dans Soleil et Lune (pratiquement effacées du scénario principal pour pouvoir se concentrer sur Necrozma). Idée forte intéressante sur le papier, elle est pourtant d'une extrême prise de tête, car nos montures légendaires ne se contrôlent que d'une seule façon : via le gyroscope de la 3DS. Quitte à ne pas utiliser les spécificités de la console portable de Nintendo comme la 3D sans lunettes, pourquoi ne pas avoir poussé le concept à fond et virer également le gyroscope ? Ou à minima proposer un gameplay plus traditionnel avec des boutons ?

Ils sont de retour pour nous jouer un mauvais tour

Ça y est, vous avez été sacré premier Maitre de la ligue Pokémon d'Alola, vous allez pouvoir vous reposer les doigts de pieds en éventail, capturer quelques Pokémon pour compléter votre Motisma-Dex et vous occuper de vos petites créatures. Ne vous réjouissez pas trop vite, car pour compléter ces Ultra-éditions, un chapitre post-game a été inclus dans le jeu, mettant en avant un "nouveau" groupe de super vilains, connu sous le nom de team Rainbow Rocket. L'intrigue prenant place immédiatement après votre obtention du titre de Maître, le jeune Chrys viendra vous chercher suite à une intrusion dans le système de la Place Festival. C'est ainsi que vous rencontrerez les premiers sbires de la nouvelle team Rocket rebaptisée Rainbow Rocket, plus forte et plus agressive que jamais. Vous seul avez un niveau de maitrise suffisamment élevé pour oser vous dresser contre cette terrible organisation, et tenter de déjouer leur plan machiavélique.

Suite à la prolifération d'Ultra-Brèches l'ancien chef charismatique de la team Rocket dénommé Giovanni a pu reformer une toute nouvelle organisation criminelle, et a réussi à se dégotter la crème de la crème des antagonistes de la licence, venu de divers mondes parallèles par les fameuses brèches. N'apportant pas un plus scénaristique réellement intéressant, il est toutefois agréable de voir une évolution de notre entourage après les évènements post-ligue, et un challenge supplémentaire faisant plaisir aux fans de la licences tout en nous permettant de nous en mettre plein les fouilles.

Ce nouvel épisode nous demandera rien de bien passionnant, si ce n'est que d'explorer un nouveau "donjon" de fond en comble en éliminant les lignes ennemies tout en tentant de trouver un moyen d'accéder au chef des malfrats. Découpé en plusieurs zones, ce sera l'occasion de découvrir les divers pièges ayant fait les beaux jours de la licence tels que les téléporteurs, les dalles à déplacement unique ou encore les statues qui déclenchent une alarme dès que l'on croise leur regard. Il est également intéressant de noter que les têtes pensantes que nous allons retrouver comme Arthur et Max des Team Aqua et Magma ont chacun réalisé leurs objectifs dans leurs mondes respectifs, nous les faisant combattre au meilleur de leur forme. Bien que dispensable à l'histoire principale, on ne peut que remercier Gamefreak de nous avoir donné ce petit morceau de nostalgie qui gonflera la durée de vie déjà convenable de l'aventure. 

9
Pour votre serviteur, Pokémon Ultra Soleil et Ultra Lune sont les épisodes qui auraient dû nous être servis en novembre 2016 en lieu des places de Pokémon Soleil et Lune. L'histoire, bien que similaire à 70% par rapport à l'œuvre originale a su apporter son lot d'éléments permettant d'enrichir l'aventure, la modifiant légèrement, tout en mettant en lumière le Pokémon Necrozma dont le scénario paraissait bouclé à l'arrache pour tenir les délais de sortie. S'adressant avant tout à ceux n'ayant pas fait Pokémon Soleil et Lune, ceux qui comme votre serviteur auront déjà retourné une, voire les deux versions précédentes auront un peu plus de mal à rentrer dans l'aventure avant d'atteindre au moins la moitié du jeu, soit une vingtaine d'heures à peu près.

  • L'archipel d'Alola toujours aussi rayonnant
  • Divers changements qui enrichissent l'œuvre initiale
  • Un Motisma-Dex plus inspiré
  • Bonne dose de fan-service
  • Encore plus de Pokémon à capturer
  • Un contenu post-game généreux
  • La 3DS souffre toujours autant dans les combats 2 VS 2
  • Pourquoi l'utilisation du gyroscope dans l'Ultra-Exploration ?!?
  • Un système d'inventaire revu mais toujours peu convainquant
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux
Sondage
Quel jeu attendez vous le plus cette année sur Nintendo Switch ?
379 votants
Archives