Nintendo 3DS

Nintendo Pocket Football Club

Test 3DS

Nintendo Pocket Football Club

Par speedwagon - Le 04 mai 2014

Cette année, c'est la coupe du monde de la FIFA, autant dire que 2014 sera placée sous le signe du football. Compte tenu de la popularité de ce sport en Europe, il n'est guère étonnant de voir fleurir ce genre chez nous. Level-5 et Nintendo avaient déjà fait un pas dans cette direction avec Inazuma Eleven, qui étaient jusque là sorti uniquement en Europe et au Japon, laissant de côté le pays de l'oncle Sam. Aujourd'hui, c'est au tour de Nintendo Pocket Football Club, ou "Calciobit" dans sa version japonaise, sortie en 2012. Cependant, si il est certes question de football, ici point de simulation, ni même de RPG : il s'agit d'un véritable jeu de gestion. Et si l'attrait principal de ce jeu reste la profondeur du gameplay, il demande tout de même un certain investissement personnel...

 

Pocket Football Manager

test nintendo pocket football clubAprès avoir choisi votre pays et votre région, vous voici dans la peau d'un manager, et à la tête d'un petit club de football de seconde division. Votre objectif sera très simple : transformer ce petit club de bras cassés en club de renommée internationale avec les plus grands joueurs du monde dans votre équipe. Pour vous aider dans votre tâche, vous ne serez pas seul : une secrétaire fera part de brillants conseils, notamment sur la gestion de votre club, l'organisation des rencontres et bien entendu tout ce qui est relatif au tutoriel du jeu (sauvegarder, débuter un match etc...). Vous serez aussi épaulé par un entraîneur qui prodiguera quant à lui de précieux conseils stratégiques mais se chargera aussi de vous expliquer les ficelles à tirer lors des matchs ou des entraînements. En dehors du pitch initial, à savoir débuter avec un club à la rue pour finir avec un ténor mondial, le jeu ne dispose pas de scénario à proprement parler. Il ne s'agira pas de bâtir le plus grand club du monde pour réaliser le rêve de votre père disparu en mer, il ne s'agira pas non plus de rivaliser avec votre ennemi de toujours pour reconquérir votre bien-aimée. Le jeu ne dispose tout simplement pas de scénario, ce qui compte tenu du genre, est parfaitement compréhensible. Mais il faut tout de même reconnaître que le titre dégage tout de même une petite ambiance sympatoche qui fait que l'on est vite pris au jeu.

 

C'est moi qui commande !

test nintendo pocket football clubLes présentations étant faites, il est maintenant nécessaire de parler du gameplay du jeu plus en détail, afin de savoir où vous mettez les pieds. Comme vu précédemment, le jeu vous demande tout d'abord de sélectionner votre pays, puis votre région. C'est alors que les choses sérieuses commencent puisqu'il vous faudra choisir un nom pour votre club. Que vous choisissiez le nom d'un club existant ou inventiez un nom comme les Super Tigres (ce qui soit dit en passant est plus convivial) vous pourrez de toutes façons le changer à votre guise grâce à votre secrétaire. Cependant, le jeu n'est pas dupe, n'espérez donc pas cacher des insanités dans le nom de votre club. Viens ensuite le côté esthétique puisqu'il vous faudra choisir votre emblème et les couleurs de votre maillot. Le choix est plutôt vaste de ce côté. On aurait cependant apprécié la présence d'un éditeur pour les emblèmes et les maillots. Passés les choix cosmétiques, on passe enfin aux matchs. Ces derniers sont répartis en deux types de matchs : les matchs courts de 45 minutes et les matchs normaux, de 90 minutes. Votre rôle sera, avant le début de chaque match, de sélectionner vos joueurs, définir leur répartition sur le terrain et de leur laisser quelques indications, comme préconiser le jeu offensif ou surveiller un joueur. Si au départ ces réglages peuvent paraître dispensables, ils deviennent primordiaux au fil des matchs, qui se révéleront plutôt coton dès le début. On pourra cependant reprocher au jeu l'impossibilité d'accélérer les matchs, dans lesquels le joueur n'est que spectateur, et qui peuvent sembler vraiment longs à certains moments, bien qu'ils ne durent que quelques minutes en réalité. Non, votre véritable rôle en tant que manager se révélera en dehors des matchs. En plus de gérer une équipe en recrutant des joueurs, c'est aussi de la gestion d'un club dont il est question. Il faudra veiller à maintenir les finances de ce dernier à un certain niveau, mais aussi surveiller la popularité club en question. La clé de la victoire pour les matchs passera non seulement par le recrutement de joueurs (à coup de billets verts) mais aussi par l’entraînement de ces derniers. Les phases d’entraînement sont, il faut se l'avouer, peu conventionnelles. En effet, pour booster les stats de vos joueurs, il faudra utiliser des cartes d'entraînement... que vous obtenez en jouant des matchs. En effet, c'est en constatant les faiblesses de votre équipe que vous débloquerez les cartes correspondantes aux dites faiblesses. D'apparence simpliste, le jeu est plus complexe qu'il n'y paraît mais il est aussi dangereusement addictif et pour autant, il reste plus ou moins adapté au format nomade avec certes la présence de matchs courts mais malheureusement, comme je le disais plus haut, l'impossibilité d'accélérer les matchs en eux-mêmes. Le système de sauvegarde quant à lui permet de reprendre à l'exact moment où la partie a été laissée.

 

Un air de babyfoot

test nintendo pocket football clubConcernant le contenu du jeu en lui-même, aussi bien du point de vue esthétique (graphismes et bande-sonore) que ludique, certains points se contrebalancent. Il faut reconnaître que le titre est très faiblard techniquement. Ainsi, les joueurs sont représentés par de gros sprites peu détaillés, ce qui laisse penser que le tout aurait très bien pu tourner sur GBA. Cependant, il faut aussi reconnaître que cette simplicité donne un certain charme à l'ensemble. D'autant que l'interface est très claire mais aussi très pratique, un point capital pour ce genre de jeux. L'effet 3D est quant à lui très anecdotique, même pour un aficionado de la 3D qui la laissera activée 99% du temps. La bande-son est plutôt discrète, cependant les quelques compositions sont assez réussies et ont le mérite de ne pas taper sur les nerfs... Pour ce qui est de la partie ludique, le jeu est plutôt équilibré en terme de difficulté, mais il faudra passer par quelques défaites au début. Le jeu promet de nombreuses heures de jeu, pour peu qu'on aime la gestion, et les fonctionnalités en ligne viennent enrichir le tout, avec notamment la possibilité d'échanger des joueurs avec ses amis ou de débloquer des défis/matchs, permettant à leur tour de débloquer des cartes intéressantes pour les entraînements.

7
Nintendo Pocket Football Club est un bon jeu de gestion. Certes, il n'est pas le meilleur de sa catégorie, mais il arrive tout de même à trouver le juste milieu entre portabilité et profondeur. Ni trop léger, ni très poussé, il en résulte surtout un titre addictif pour les fans du genre. Mais les néophytes ne seront pas en reste puisque le tout étant plutôt bien expliqué et accessible, on ne pourrait lui reprocher que sa partie technique plutôt légère, ses matchs parfois trop longs ou encore la personnalisation limitée. Les joueurs à la recherche d'un jeu de gestion très pointu ne seront peut-être pas servis comme ils le voudraient. Pour le reste, on s'amuse beaucoup, et c'est le principal.

  • * Un jeu addictif * Accessible et abouti * Un contenu conséquent * Le prix * L'utilisation de la connectivité
  • * Manque parfois de profondeur * Les matchs trop longs * Techniquement indigne du support
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux
Sondage
E3 2019 : qu'attendez-vous le plus de la part de Nintendo ?
124 votants
Archives