Multi

The Legend of Zelda : Twilight Princess 2 a été envisagé un temps puis annulé par Nintendo

Par rifraff - Le 10/01 à 11:46

C'est une petite anecdote qui est peu connue et qui a été exhumée par un youtubeur nommé GameOver Jesse dans un Iwata demande consacré à Link's Crossbow TrainingOn y découvre qu'à l'origine le jeu avait été envisagé comme une "suite" de The Legend of Zelda : Twilight Princess façon The Legend of Zelda : Majora's Mask. L'idée étant de proposer rapidement un nouveau Zelda en réutilisant le monde "immense" de Twilight Princess sans devoir tout recréer de A à Z... Finalement, Shigeru Miyamoto changera totalement son fusil, ou plutôt son Wii Zapper, d'épaule en proposant à la place un jeu de tir en vue subjective... Un choix qui sur le coup  "bouleversera" (et on les comprend ) les développeurs ayant travaillé sur l'idée d'une suite...  Mais finalement, Nintendo préférera se lancer dans  The Legend of Zelda : Skyward Sword en réutilisant certaines des idées qui avaient émergé pour cet hypothétique Twilight Princess 2. Retrouvez ci-dessous le passage de cet  Iwata demande que vous pouvez lire en intégralité ICI. 

Iwata :

Alors, qu’est-ce qui vous a amené à utiliser l’univers de Zelda dans un jeu destiné à combler le fossé entre les FPS ?

Miyamoto :

Eh bien, une fois Ocarina of Time achevé, nous nous sommes mis à travailler sur Majora’s Mask6, une histoire dans l’univers de Zelda, mais un peu à part.6 Majora’s Mask, l’un des jeux de la saga Legend of Zelda, est sorti sur la Nintendo 64 un an et demi après Ocarina of Time, en novembre 2000

Iwata :

Oh, oui, je m’en souviens. L'idée de Link’s Crossbow Training m’avait vraiment fait penser à Majora’s Mask. Je me rappelle m’être dit que ce jeu allait probablement utiliser le monde et le système de Twilight Princess7dans un cadre différent.7 Twilight Princess, l’un des jeux de la saga Legend of Zelda, est sorti sur GameCube et Wii en décembre 2006

Miyamoto :

Oui c’est vrai. Le monde créé pour Twilight Princess était immense et pour être honnête, je pensais que nous pouvions le réutiliser. Cette façon de penser est fréquente lors du développement d’un jeu vidéo... (sourit d’un air penaud).

Iwata :

(rires)

Miyamoto :

Donc, après avoir terminé le développement de Twilight Princess, j’ai proposé à l’équipe de travailler sur une histoire parallèle à celle de la saga des Zelda. Avec une série aussi importante que Zelda, nous ne sortons un nouvel opus que tous les 3 à 5 ans, mais nous avons pensé qu’il serait sympa de faire un jeu pour les gens qui ont vraiment aimé Twilight Princess, un jeu dans lequel ils pourraient continuer à explorer ce monde. Je pense qu’il est important de proposer fréquemment au public de nouveaux produits.

Iwata :

D’un autre côté, pour les développeurs également, il est probablement important de faire en sorte que le rythme des développements soit assez soutenu, non ?

Miyamoto :

Oui c’est vrai. J’ai donc demandé aux membres de notre équipe Zelda de réfléchir à un nouveau projet où l’histoire se déroulerait dans le monde de Twilight Princess. Ils m’ont alors proposé des histoires qu’on pourrait décrire comme des « récits épiques », à l’opposé d'« histoires annexes ».

Iwata :

Et nous allons devoir encore attendre 3 à 5 ans pour le prochain Zelda ?

Miyamoto :

Bien sûr qu’il est important de continuer à créer des récits épiques, mais je ne pense pas que ce type d’histoires soit suffisant pour faire un jeu fantastique. Ce que je veux dire, c’est que selon les caractéristiques qui sont ajoutées à un jeu, le plaisir fondamental que procure ce jeu peut facilement se perdre parmi tous les gadgets. En gardant cette notion à l’esprit, nous avons pris un peu de temps pour réfléchir à ce nouveau projet et au bout du compte, nous avons décidé de réaliser un jeu basé sur Twilight Princess qui exploiterait le Wii Zapper.

Iwata :

Nous allons parler du Wii Zapper, mais avant, je voulais savoir quelle avait été la réaction des membres de l’équipe quand vous leur avez proposé cette idée ?

Miyamoto :

Ils étaient bouleversés. C’était comme si j’anéantissais toutes les idées qu’ils avaient développées jusqu’alors... certains ont même pensé que nous ne devrions pas réaliser et mettre en vente un jeu utilisant le logiciel existant.

Source : Nintendo
Précédent Suivant