Rubrique

Mickey Mouse sur les consoles Nintendo

Par Sebastian - Le 10/02/2012 à 16:55

Dans le milieu du jeu vidéo, de nombreuses stars sont nées : Mario, Sonic, Mega Man, Pac-Man et des milliers d'autres. Mais il arrive souvent que les développeurs préfèrent se reposer sur un héros venant d'un tout autre média pour en faire un personnage de jeu vidéo. Comme vous l'avez sans doute deviné avec le titre du dossier, nous allons vous parler du cas Mickey Mouse. Bien qu'oubliée durant plusieurs années, la souris de Disney a fait son grand retour sur la scène vidéoludique fin 2010 dans Epic Mickey, exclusivement sur Wii et même si nous avons mis du temps à mettre ça en place, l'idée de faire un petit dossier sur les aventures de Mickey chez Nintendo trottait dans notre esprit depuis fort longtemps. De la NES à la Wii et du Game & Watch à la DS, vous allez (re)découvrir quels sont les softs du héros aux grandes oreilles qui ont atterri sur les consoles de Big N !

Dès l'entrée de Nintendo dans le monde du jeu vidéo, Mickey a répondu présent afin d'aider le géant japonais à conquérir ce milieu qui lui était encore bien inconnu. Deux Game & Watch ont été conçus sous la licence Mickey. Tout d'abord et tout simplement Mickey Mouse puis ensuite, Mickey & Donald, où les deux comparses jouaient aux pompiers pour sauver les habitants d'un immeuble en proie aux flammes. 


NES

Au commencement sur consoles de salon, il eut donc Mickey Mousecapade, un jeu de plates-formes des plus classiques mettant en scène Mickey et sa petite amie Minnie. Développé par Hudson Soft, nous devons visiter divers lieux (palais du rire, bateau pirate...) en sautant de plates-formes en plates-formes tout en balançant des petites étoiles (oui, comme les Power Rangers dans un certain jeu Nintendo 64) afin de délivrer une jeune fille qui se révèle être Alice, celle du Pays des Merveilles. Par la suite, seuls deux jeux éducatifs ont vu le jour sur la toute première console de salon de Nintendo : Mickey's Safari in Letterland et Mickey's Adventure in Numberland. Quoi de mieux que la mascotte de Disney pour éduquer les enfants sur leurs consoles ?

GB

Sur Game Boy, Mickey est mis en avant dans deux jeux multisupport et trois jeux inédits. Ainsi, la console a accueilli Mickey Mouse : Magic Wands!, mix entre action et réflexion où Mickey doit sauver ses amis en collectant des pièces de puzzle à leur effigie dans un château hanté. Mickey's Dangerous Chase, lui, est une sorte de clone de Super Mario Bros. où il faut reprendre un cadeau que Pat a volé à son rival de toujours (les scénarios étaient assez simplistes à l'époque pour ce genre de jeu). Pour la petite anecdote, il fut l'un des premiers softs à être vendu en Nintendo Selects, ancêtre du Player's Choice qui a malheureusement disparu. Ensuite, nous avons eu Mickey's Ultimate Challenge (aussi sorti sur SNES), qui est un autre puzzle-game qui avait peu convaincu la critique à l'époque car le design et le challenge étaient trop simplistes (c'est assez paradoxal vu le titre du soft), pas étonnant quand on sait que c'était principalement destiné aux enfants. Pour finir, sont arrivés Mickey's Racing Adventure et Mickey's Speedway USA, deux jeux de course développés par Rare surfant sur la mode Mario Kart.

SNES

Qui n'a jamais entendu parler de la série Magical Quest ? Créée sur SNES par Capcom, elle est constituée de trois opus qui sont parmi les plus connus en matière de jeux vidéo Mickey. En premier, dans The Magical Quest starring Mickey Mouse, Mickey doit sauver son chien Pluto des griffes du maléfique Pat. Une des originalités du titre (qui sera reprise dans ses suites), est la possibilité d'avoir des pouvoirs inédits en changeant de costume : magicien, pompier... Le second épisode, The Great Circus Mystery Starring Mickey and Minnie, permet d'incarner désormais Minnie mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, elle possède exactement les mêmes aptitudes et costumes que Mickey, seul le design change. Par rapport au premier opus, il y a enfin des mots de passe et une meilleure expérience multijoueur.

Enfin, le dernier épisode est un peu à part puisqu'il n'est jamais sorti en dehors du Japon sur SNES. L'Amérique du Nord et l'Europe ont dû attendre le portage Game Boy Advance pour enfin pouvoir y jouer. Dans Disney's Magical Quest 3 starring Mickey & Donald, il faut sauver Riri, Fifi et Loulou du cruel Pat (contrairement à Bowser, il semblerait qu'il n'est pas spécialement fan des femmes...) et s'en débarrasser une bonne fois pour toutes. Pour cela, encore de nouveaux costumes, l'aide de Donald le colérique et quelques stages bonus. A part ça, il y a eu aussi Mickey's Ultimate Challenge et Mickey Mania : The Timeless Adventures of Mickey Mouse, l'un des softs 2D de la souris préférée des joueurs pour son côté rétro (les niveaux sont des reprises d'anciens cartoons) et son plaisir de jeu. Dommage que la version SNES se voit être la moins riche de toutes puisqu'il manque le stage bonus The Brand Concert et d'autres petits trucs.

N64

Après de nombreux jeux sortis sur SNES, nous aurions pu nous attendre à revoir Mickey de plus belle sur Nintendo 64, dans une multitude de titres en 3D ! Au final, rien de tout ça : seuls deux jeux Mickey ont débarqué sur la première machine 3D de Nintendo. Le plus connu est sans aucun doute Mickey's Speedway USA. Se basant sur la série Mario Kart et Diddy Kong Racing (pas étonnant avec Rare derrière), il est possible de faire la course dans de nombreuses villes des Etats-Unis : New York, Los Angeles, Seattle, etc. Bien qu'ayant certaines qualités, les joueurs et la critique lui préfèrent ses illustres modèles. Enfin, le second et dernier soft est un autre titre sorti uniquement au Japon, à savoir Dance Dance Revolution Disney Dancing Museum. Ce n'est pas vraiment à proprement parler un jeu sur Mickey mais la vedette de Disney y est tout de même bien présente. Cependant, vous verrez que par la suite, ce genre de cas arrivera assez fréquemment...

GBA

La Game Boy Advance est connue pour avoir fait place à beaucoup de portages/remakes de jeux SNES et des titres multisupport souvent moins réussis que les versions consoles de salon. Avec les softs Mickey, ça n'a pas loupé. Nous avons donc eu droit aux ressorties des jeux tirés de la série Magical Quest, la plus appréciable chez nous étant celle du troisième opus, enfin disponible en dehors du Pays du Soleil Levant. Fort heureusement, ces portages ont bénéficié de quelques retouchements : dans Disney's Magical Quest Starring Mickey and Minnie, comme le nom du soft l'indique, Minnie a été rajoutée à l'aventure et il est désormais possible de sauvegarder la progression. Dans les deux autres titres, seuls quelques changements mineurs (sauvegardes, petites modifications de design...) se font observer.

Après, tout comme sur GameCube, l'arrivée massive des jeux estampillés Disney Sports met bien évidemment en scène Mickey mais également toute sa joyeuse bande. Produits par Konami, la plupart de ces softs sont, il faut le reconnaître, soit moyens, soit mauvais et rarement bons. Sur Game Boy Advance, il y a eu Disney Sports Basketball, Disney Sports Skateboarding, Disney Sports Football (basé sur le football américain pour la version console portable de Big N, au contraire de son homologue GameCube), Disney Sports Motocross et enfin, Disney Sports Snowboarding. Au lieu de jouer sur la qualité, Konami s'est plutôt tourné vers la surenchère, dommage pour les joueurs... Le dernier jeu où Mickey est aperçu sur Game Boy Advance est Disney's Party, un médiocre party game fourni par Electronic Arts. Aussi, dans une moindre mesure, notons la présence de la souris dans Kingdom Hearts : Chain of Memories.

GameCube

A l'instar de la Game Boy Advance, la GameCube a elle aussi eu son lot de jeux de sports impliquant Mickey et ses copains. Toutefois, ils sont moins nombreux : Disney sports Skateboarding, Disney Sports Football (cette fois-ci basé sur le foot tel qu'on le connaît en Europe) et Disney Sports Basketball. Outre ça, Capcom a décidé de sortir deux titres Mickey : Magical Mirror starring Mickey Mouse et Disney Cache-Cache Furtif. Alors que par le passé, le développeur japonais a su faire part de bonne volonté en fournissant des jeux de qualité, ce ne fut pas exactement le cas avec les softs sortis sur GameCube... En effet, le premier est un jeu d'aventure bien trop simpliste et le second est un jeu d'infiltration plus que bâclé. Pour l'acte final, la pauvre console a hébergé... Disney's Party et comme sur Game Boy Advance, la fête de Mickey et ses amis est loin d'être mémorable.

DS

... Le néant T-O-T-A-L ! Aucun jeu Mickey n'est sorti sur DS, fort étonnant vu l'immense succès de la console. A part quelques apparitions dans les jeux Kingdom Hearts, notamment Kingdom Hearts : 358/2 Days où elle est jouable, ainsi que l'opus Re:Coded, la souris de Disney a décidé de bouder la portable reine de Nintendo pour des raisons qui nous sont bien inconnues...

Wii

Sans Epic Mickey, la dame blanche de Big N aurait eu le même destin que la DS... Heureusement, le seul jeu de la mascotte de Disney sur Wii se veut être original et assez enchanteur ! Plongeant Mickey dans le monde des personnages oubliés de ce cher Walt, le soft nous met face à un univers bien plus sombre qu'à l’accoutumée où il faut user de peinture et diluant afin de délivrer Oswald le Lapin Chanceux ainsi que toute sa clique de la menace de L'Ombre du Fantôme (ou Fantôme Noir). Même si certains défauts ont eu raison de beaucoup de joueurs (caméra pas au top, entre autres), la dernière aventure de Mickey a su contenter pas mal de monde et a fait de très bonnes ventes pour un jeu Wii (si nous nous fions à VGChartz, plus de 2,5 millions de copies ont été vendues !). L'ambiance réussie et les bonnes idées de gameplay (notamment l'interaction avec le monde qui entoure la souris) n'y sont sans doute pas pour rien, outre le fait que le nom Mickey semble avoir encore une importance non-négligeable.

Comme vous avez pu le voir tout au long du dossier, Mickey Mouse a bénéficié de nombreuses aventures sur les consoles de Nintendo. Bien qu'elle ne soit pas une vraie star de jeux vidéo, la souris a tout de même son lot de jeux de qualité... Mais le contraire est également vrai. Tout comme son "rival" Mario, Mickey s'est essayé à diverses expériences : plates-formes, sport, karting, danse, party games, etc. Désormais, après l'immense succès d'Epic Mickey, nous sommes certains que la mascotte de Disney va tenter de s'imposer à nouveau sur la scène vidéoludique et si l'on se fie aux dernières nouvelles, alors nous la reverrons dès cette année dans Epic Mickey 2 sur Wii et peut-être même sur Wii U ! En tout cas, s'il doit y avoir de nouveaux titres mettant en scène Mickey Mouse sur consoles Nintendo, nous espèrons qu'ils sauront être d'aussi bonne qualité que la production de Junction Point. Un bon petit Mickey en 2D old-school sur 3DS (en plus de l'apparition remarquée dans Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance) ? Une nouvelle aventure épique sur les machines de salon ? Seul l'avenir nous dira quel est le destin du héros aux grosses oreilles sur les consoles Nintendo, mais gageons qu'il soit radieux !

Précédent Suivant