Exclusivité

Focus sur Monster Hunter Frontier et interview d'un joueur

Par Saurus_no_Haineko - Le 07/08/2014 à 16:00

S'il y a bien un jeu dont on espère la venue mais qui nous reste malgré tout bien mystérieux longtemps après sa sortie, c'est bien Monster Hunter Frontier. La licence Monster Hunter a toujours été pensée pour le multijoueur, et à une époque où les MMO faisaient leur apparition, il était normal que celle-ci franchisse le pas. Aujourd'hui, les choses semblent plus que jamais en mouvement, avec toutes les mises à jour et portages annoncés pour le jeu, mais aussi avec l'anniversaire des dix ans de la série à l'origine de tout un genre. 

 

Monster Hunter Frontier G est un MMORPG sorti à la base sur PC le 21 juin 2007, produit par une équipe de développement totalement différente des opus console de la licence. Il reprenait alors principalement le contenu de la seconde génération de Monster Hunter. Dès lors, l'univers du jeu s'est divisé entre le bestiaire des opus console et de celui de MHF : ils ne se reprennent pas entre eux mais s'entre-inspirent souvent. Les salles du jeu ne sont pas limitées à quatre joueurs comme nous les connaissons, mais à 100. Ça ne change pas les quêtes qui se font toujours à quatre, évidemment (ça reste Monster Hunter). ​

Le Hyujikiki de Frontier, évidement inspiré du Barrioth apparu dans Monster Hunter Tri, lui même inspiré du Nargacuga et du Tigrex. On peut remonter loin comme ça.  

Mais alors, dans les faits et dans le gameplay, qu'est-ce qui différencie réellement Monster Hunter Frontier des Monster Hunter plus classiques ? Et pour répondre à cette question, quoi de mieux qu'un joueur pour nous informer ? Nous sommes donc allés demander à un joueur de Frontier, Olibrador, s'il acceptait de nous éclairer, et celui-ci a gracieusement accepté : Voici donc la retranscription de l'interview :

Olibrador (où plutôt son avatar dénommé Sala Nah) à droite, moi à gauche, avec l'uniforme officiel de Nintendo-Master

Nintendo-Master : Bonjour Olibrador, et merci d'avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Olibrador : C'est un plaisir.

Nintendo-Master : Quand et pourquoi avez-vous commencé à jouer à Monster Hunter Frontier ?

Olibrador : J'ai commencé à jouer à MHF... Il y a plus d'un an et demi à l'heure actuelle (fin novembre 2012). Je suis allé sur le jeu pour plusieurs raisons. Étant un fan de la série, je ne pouvais pas laisser l'occasion passer. A ce moment-là, j'avais du temps à tuer. Je voulais surtout découvrir ce jeu, les monstres, les mouvements des armes et pouvoir m'améliorer sur le jeu. Mais j'ai découvert bien plus.

Nintendo-Master : Qu'est-ce que vous entendez par "bien plus"?

Olibrador : J'ai pu découvrir une communauté sur le jeu TOTALEMENT différente de la nôtre, chose à laquelle je ne m'attendais vraiment pas : je parle bien évidement de la communauté japonaise. Ils sont tellement différents de nous... Je me sens parfois aussi proche d'eux que de mes proches camarades au sein de la communauté française. Et pourtant, je ne les connais pas et je parle très mal japonais! Vous voulez un exemple? Les runs pour nous européens qui considérons de tuer un monstre en très très peu de temps à 4 et que l'on prend cela comme un "World Record" (j'ai en sainte horreur cette expression), tandis que les japonais qui font cette "performance" de manière "naturelle"... Ils n'y portent pas la moindre importance. Ils ne sont pas non plus du genre à rentrer dans votre salle et à vouloir imposer leur quête. On m'a raconté que ça arrivait souvent du temps de Monster Hunter Tri sur Wii.

Nintendo-Master : Je crois comprendre : ils sont moins attachés à leur propre égo et n'oublie pas que cela reste un jeu, c'est ça?

Olibrador : C'est justement ça. Sur Monster Hunter Frontier, les farmings sont excessivement longs, il est important d'aller vite. Une bonne coordination est donc vraiment nécessaire : et comment voulez-vous obtenir ceci en vous vantant ou en imposant votre quête?

Nintendo-Master : Beaucoup de personnes considèrent d'ores et déjà le farm des Monster Hunter localisés comme étant déjà trop long, pensez-vous que que celui de Frontier serait rébarbatif à la communauté occidentale?

Olibrador : C'est ce que je pense. Quand je passe sur des forums et que je vois des personnes qui postent "Je n'arrive pas à avoir cet item. Vous n'avez pas une astuce pour l'avoir plus facilement?" alors que la seule technique est de faire et refaire jusqu'à obtention. Je pense que ça ne marcherait vraiment pas.

Nintendo-Master : À ce sujet... Que pensez-vous de la possible localisation de MHFO chez nous? Avec la montée en puissance de la communauté occidentale et la reconnaissance de celle-ci par Capcom, cela laisse planer l'espoir.


La mort du Dhisufioroa fait partie des choses à voir au moins une fois dans sa vie.

Olibrador : Personnellement, je n'y crois malheureusement pas. Le jeu devrait être entièrement refait pour sa difficulté, le farm à effectuer pour avoir une bonne armure. Sachez que pour s'en forger une correcte, il m'a fallu près de 1200 quêtes, et je ne rigole pas. Si le jeu devait sortir chez nous, et si Capcom en espère un succès, même minime, il faut impérativement que les développeurs rendent la progression plus aisée et plus rapide.

Nintendo-Master : Mais cela ne risquerait-il pas de tuer l'intérêt du jeu, qui possède justement la réputation d'être hautement difficile, même pour les plus assidus de Monster Hunter?

Olibrador : Justement. Le jeu perdrait encore plus en intérêt.

Nintendo-Master : "Le jeu perdrait encore plus en intérêt" : que voulez vous dire par là? 

Olibrador : Il en a déjà perdu. Ce qui faisait la "fierté" de Frontier, c'était son mode dit Hard Core, redécouvrir les monstres avec des mouvements complètement différents et bien plus durs. Le rang G (NDLR : Le rang G n'a été rajouté que très récemment au jeu, via une mise à jour) s'est révélé être un mode Hard Core 2.0, ce que beaucoup n'ont pas forcément apprécié. Une sorte de déjà-vu.

Nintendo-Master : Mais le jeu n'est-il pas à son apogée en ce moment, avec tous les portages console qui sont faits?

Olibrador : L'apogée de Frontier? (rire) Elle est depuis longtemps dépassée. Les portages ne servent en réalité qu'à ramener du monde. C'est une réalité, Monster Hunter Frontier se vide. On a eu le droit à deux réunifications de serveurs déjà. La première en Septembre 2013 entre les trois serveurs PC. la seconde en Avril 2014 (juste avant la sortie de MHF GGenuime) entre les serveurs PC et PS3. Et honnêtement, l'annonce d'une autre réunification avec les serveurs Wii U ne serait vraiment pas étonnante.

Nintendo-Master : Qu'avez-vous à dire à ceux qui reprochent les graphismes d'un autre âge au jeu?

Olibrador : Je leur répondrais tout d'abord que pour un jeu qui a plus de 7 ans, il ne s'en tire vraiment pas mal. Je trouve en faite la direction artistique vraiment magnifique. De toute manière, Monster Hunter n'a pas besoin d'être une bombe technique, il a juste besoin d'une bonne maniabilité et d'une bonne fluidité. Monster Hunter Frontier réunit largement ces 2 conditions, le reste n'est que du détail.

Nintendo-Master : Une dernière question: qu'avez-vous à dire à nos lecteurs souhaitant tout de même se lancer dans l'aventure?

Olibrador : Tout d'abord, il faut savoir que MHF est payant et qu'il est entièrement en japonais. Ensuite, si il y a des personnes qui ont une réelle motivation pour le jeu,  qui ont envie de rencontrer une communauté adorable, qui veulent découvrir un tout autre univers de MH, ils peuvent toujours me contacter ou même chercher des tutoriels qui ne sont vraiment pas difficiles à trouver.

Nintendo-Master : Merci beaucoup Olibrador, on vous souhaite bonne chasse.

Pour ceux que ça intéresse, Olibrador possède une chaine Youtube principalement dédié à Monster Hunter que vous pouvez trouver en cliquant ici et propose régulièrement des lives du jeu que vous pouvez trouver juste

Un terrible Raviente, véritable symbole du jeu.

Alors, que retenir de cette interview? Tout d'abord, la première différence entre ce que nous avons et MHF, ce sont les joueurs. Ils sont plus soudés, possèdent un meilleur teamplay, sont moins centrés sûr eux même. Elle tranche radicalement avec la nôtre, qui possède un réel problème de communication et de teamplay. On ne parle pas ici de la communauté de joueurs habitués, toujours plus grandissante et qui se bat pour faire connaître la licence, mais bien des joueurs lambdas. Il est impossible que l'atmosphère tendue de League of Legend se retrouve au sein de ce Monster Hunter, par exemple... 

La place centrale des salles de Monster Hunter Frontier. C'est un peu le forum du jeu.

Autre chose : la difficulté. On reproche souvent, à tort ou à raison, aux opus plus récent de Monster Hunter de manquer de difficulté comparé aux premiers épisodes. Sur MHF, la question ne se pose même pas : le jeu est très difficile. Entre un farming intensif qui ne semble pas pouvoir convenir à un public occidental et surtout des monstres qui ne laissent pas un seul temps mort, on a vraiment l'impression qu'il faut être masochiste pour jouer au jeu... 

Une preuve indiscutable de la beauté de la direction artistique.

En outre, alors qu'on accorde de plus en plus d'importance aux graphismes qui se doivent d'être de plus en plus réalistes, là aussi MHF ne semble pas pouvoir plaire à une communauté comme la nôtre. Le jeu privilégie une direction artistique somptueuse à une technicité impressionnante. Près de 7 ans après sa sortie et malgré la remise à niveau des graphismes qui arrive bientôt, le jeu accuse un sérieux coup de retard sur la concurrence. Qui plus est quand on sait que les MMO à abonnement tendent à disparaître au profit des free-to-play. 

A côté de ça, et ce qui fait baver les fans européens (si on oublie les monstres), c'est la multiplication des différents cross-over avec d'autres licences, marques, mangas/animés... Des choses qui sont parfois aussi faites dans les opus traditionnels, mais qui ne nous parviennent jamais totalement : souvenez vous des doubles-lames Shingeki no Kyojin de Monster Hunter 3 Ultimate. L'arme était bien arrivée chez nous mais sous un skin totalement différent (pour ne pas dire hideux). Fate/Zéro, Miku Hatsune, Fire Emblem, Shingeki no Kyojin et bien plus encore, ont été adaptés au MMO pour crée une base de fanservice immense, que nous pouvons avoir pour peu que nous nous consacrions au jeu. Et que nous payons le prix, car tout cela n'est pas gratuit, bien évidemment...

Les dernières mises à jour du jeu ont énormément déçu, jusque dans la dimension fantastique qu'ont pris les monstres. Personnellement, ça ne me dérange pas, mais à la base Monster Hunter avait pour but de faire vivre des combats "réalistes" ou tout du moins face à des monstres qui auraient pu l'être. Il y a quelques années, voir un rathalos blanc aux yeux bleus jeter des lazers un peu partout, ça aurait été impossible. Et pourtant, c'est arrivé dans MHF, et certains n'aiment pas du tout ça. Et même au-delà des goûts et couleurs, le rang G, qui comme l'a si bien dit Olibrador, n'est qu'un "hardcore 2.0" qui ennuie les joueurs en end-game. Tandis que la volonté de faire monter rapidement les nouveaux joueurs a enlevé quasiment tout intérêt au jeu.

 

Le Zerureusu, que j'ai affectueusement surnommé "Rathalos blanc aux yeux bleus" (certes, il n'a pas les yeux bleus, mais ça résume tellement bien le monstre)

Pour faire simple, dans l'état actuel des choses, il semble réellement impossible de le voir s'exporter aujourd'hui, le jeu n'ayant jamais été réellement conçu pour une attente européenne ou même américaine. Il faudrait un travail phénoménale de la part des équipes de Capcom pour que ça marche, et avec les soucis économiques que l'on connaît de l'entreprise, ça ne devrait pas être à l'ordre du jour. Le jeu semble de plus en plus mal en point. Malgré un contenu qui même à l'échelle de MH semble plus que gargantuesque, celui-ci peine à se renouveler pour attirer des joueurs sans perdre des habitués. Et les portages n'ont pas l'air de pouvoir changer la donne... 

Tous les screens du jeu ont été fournis par Olibrador

Précédent Suivant