Nintendo Wii

Nouvelle Façon de Jouer ! Pikmin 2

Test Wii

Nouvelle Façon de Jouer ! Pikmin 2

Par dark_vador - Le 24 mai 2009
Le 2 octobre 2008, lors de sa conférence de presse automnale, Nintendo présente la gamme Nouvelle Façon de Jouer sur Wii. Cette gamme permet à des joueurs n'ayant pas joué aux jeux Nintendo sur GameCube de rattraper leur retard, de profiter de titres qui ont marqué des milliers de joueurs. Pourtant, la Wii lit très bien ces fameux jeux GameCube. Alors comment justifier ces remakes ? Outre un mode 16/9 et un prix conseillé de 30€, c'est surtout le gameplay à la Wiimote qui constitue un argument de vente majeur. Néanmoins, à l'heure où les sorties de productions Nintendo se raréfient, on peine à ne pas grincer des dents devant une telle politique opportuniste. Mais nous ne sommes pas là pour faire le procès de la firme nippone. Une fois de plus, nous ne nous intéresserons qu'au résultat, c'est-à-dire au jeu lui-même. Les différents voyages d'Olimar ne s'étant jamais très bien passés, espérons que son voyage sur Wii se sera lui passé sans accrocs.



Les ravages de la crise économique

Souvenez-vous. Après s'être écrasé sur une planète mystérieuse, le capitaine Olimar a pu retrouver les différentes pièces de son vaisseau et repartir chez lui grâce à l'aide de jeunes pousses attachantes, qu'il a baptisées Pikmin.

Mais voilà, le retour au bercail n'est pas aussi festif que prévu. En effet, le président d'Hocotate Fret, la société de transport qui emploie Olimar, informe immédiatement le capitaine de la faillite de l'entreprise. En effet, Louie, un nouvel employé taciturne et maladroit, a perdu une précieuse cargaison. Le président n'a d'autre choix que de vendre le vaisseau remis à neuf d'Olimar, afin de retarder la venue des huissiers. Pauvre Olimar, il ne lui reste plus que sa capsule de bouteille qu'il a ramenée en souvenir de son périple. C'est alors que les capteurs du vaisseau-robot de l'entreprise détectent la présence d'un trésor. La capsule d'Olimar vaut apparemment une petite fortune. Voilà la solution ! Il ne reste alors plus à Olimar et à Louie qu'à repartir sur la planète des Pikmin, afin de trouver d'autres trésors. Avec cette équipe de choc, la dette de 10 000 Pokos ne devrait pas faire long feu.

image



Le retour des esclaves

Le but du jeu n'a pas changé d'un poil. Il s'agit toujours de cultiver des Pikmin de différentes espèces, puis de les lancer sur des ennemis ou sur des trésors à ramener au vaisseau. Mais ce n'est pas toujours aussi facile que cela en a l'air. En effet, les créatures ennemies demandent toutes une tactique différente pour être vaincues. Il faut donc faire marcher sa matière grise afin d'élaborer la meilleure stratégie possible, dans le but de minimiser les pertes et de gagner du temps. Un Pikmin mort est perdu pour de bon, alors mieux vaut les rappeler au moment opportun. Dans tous les cas, il est bon de prendre du temps pour ramener de la nourriture aux oignons qui servent de lieux de résidence aux Pikmin, afin de multiplier ses troupes.

Si les jours durent toujours 12 minutes en temps réel, ils sont désormais illimités. Il reste le stress provoqué par le fait qu'il faille fuir la planète avant la tombée de la nuit, sous peine de voir ses Pikmin dévorés par des bêtes sauvages, mais terminés les Reset à cause d'une journée inutile.

Au rang des nouveautés, on trouve également 2 nouvelles races de Pikmin. En plus des habituels Pikmin rouges, doués pour le combat et résistant au feu, Pikmin jaunes, légers et résistant à l'électricité, et Pikmin bleus, dotés de branchies, on trouve maintenant des Pikmin blancs et des Pikmin violets. Les blancs résistent aux vapeurs toxiques et empoisonnent un ennemi s'ils sont avalés. Quant aux violets, ils ont le poids et la force de 10 Pikmin. La particularité de ces deux races réside dans le fait qu'elles ne peuvent être obtenues qu'en lançant des Pikmin dans des fleurs spéciales, fleurs que l'on ne trouve que dans des grottes souterraines.

Ces grottes sont l'une des nouveautés principales du jeu. Elles se présentent comme des donjons générés aléatoirement et aux nombres d'étages variables. Chacune des grottes se conclue par un affrontement face à un boss, boss qui, une fois vaincu, laisse une amélioration pour la combinaison spatiale de nos deux héros.

image



Des graphismes très nature

La qualité des graphismes n'a rien d'exceptionnelle, même pour un ancien jeu GameCube. Les textures sont simples et les personnages peu détaillés. En revanche, même 5 ans après, le jeu ébloui de par son esthétique et son animation. En effet, difficile de résister à ce style simple et attachant. Les feuilles qui bougent, les insectes qui passent, le pollen qui vole, sont autant de petits détails qui contribuent à l'immersion du joueur dans ce microcosme réduit. De plus, comment ne pas être subjugué devant l'animation sans faille du titre. C'est bien simple, absolument aucun ralentissement ne vient troubler notre périple. Nos deux capitaines peuvent être accompagnés par une centaine de Pikmin, tout en étant attaqués au milieu d'explosions par plusieurs ennemis, sans que le moindre ralentissement ne vienne gêner l'action.

Toutefois, il convient de distinguer les environnements en surface des environnements souterrains. En effet, la monotonie et la répétitivité des décors des différentes grottes font peine à voir face à la végétation luxuriante et vivante que l'on trouve en surface.

Enfin, le titre propose un petit plus appréciable. Il est possible de paramétrer la qualité des graphismes dans les options du jeu. En effet, le joueur peut choisir entre un rendu graphique plus aliasé, mais plus précis, ou un rendu moins aliasé, mais plus flou. Les possesseurs de HDTV apprécieront le geste.

image



Tout est dans le lancer de Pikmin

Le gameplay du jeu sait se montrer efficace tout en restant simple. En effet, il suffit de pointer avec la Wiimote une zone de l'écran pour y lancer des Pikmin en appuyant sur le bouton A, ou rappeler les Pikmin qui s'y trouvent en appuyant sur B. Il est également possible de choisir le type de Pikmin que l'on souhaite lancer, ainsi que son niveau de maturité (feuille, bourgeon, fleur), niveau qui influe directement sur la vitesse, la force et la résistance du petit spécimen.

La croix directionnelle gère les différents zooms et angles de la caméra. Ce système permet de s'adapter aux différentes situations de manière très rapide. En effet, on ne peut qu'alterner entre des schémas de caméra préétablis, ce qui a le mérite de nous faire gagner du temps lors d'un affrontement.

Les boutons 1 et 2 servent à utiliser des sprays très spéciaux. En effet, tout au long de l'aventure, il est possible de ramener des baies rouges ou violettes au vaisseau, afin de synthétiser une substance utile pour notre épopée. En effet, les baies rouges servent à fabriquer un spray qui dope momentanément nos Pikmin, tandis que les baies violettes permettent au vaisseau de synthétiser un spray qui pétrifie quelques secondes nos ennemis. Des outils précieux à ne pas négliger.

Mais surtout, la plus importante nouveauté au niveau du gameplay se situe dans la possibilité de diriger 2 groupes de Pikmin en même temps. En effet, une petite pression sur le bouton C permet de séparer nos deux employés, afin que chacun prenne la tête d'une équipe de Pikmin. Toutefois, le nombre de Pikmin sur le terrain ne pouvant excéder la centaine, il est important de réfléchir à la répartition des troupes. Ainsi, d'une simple pression sur le bouton -, il est désormais possible d'alterner entre 2 capitaines d'escouade différents. Cette fonction a le mérite d'éviter au joueur des allers-retours incessants. L'un des capitaines peut, par exemple, s'occuper de la multiplication des troupes, pendant que le deuxième héros explore les environs. Il peut également apporter des Pikmin supplémentaires au capitaine en exploration, permettant ainsi de gagner un temps précieux. Mais prudence: il est impossible de diriger 2 groupes simultanément. Mieux vaut donc être sûr d'avoir mis sa première équipe en sécurité avant de diriger la deuxième, sous peine de subir une attaque surprise pouvant s'avérer dévastatrice.

image



Et j'ai crié, crié : "Pikmin !", pour qu'ils reviennent

Très discrète, la bande-son du jeu n'est guère inoubliable. En effet, les différentes musiques du jeu servent surtout de fond sonore, laissant ainsi la place aux cris des Pikmin et des différentes créatures. On est alors totalement immergé dans cet écosystème varié et surprenant. Néanmoins, on ne peut que regretter l'absence totale de thème fort. Même la musique accompagnant les duels face aux boss, pourtant plus épique que le reste de la bande-son, ne marquera pas les esprits.

image



Une planète étrangement familière

Une fois lancée, l'histoire est malheureusement très peu développée. Il faut ramener des trésors, un point c'est tout. On doit se contenter d'un court message du président ou d'un proche à la fin de la journée, message qui informe nos deux héros de l'évolution de l'entreprise ou des nouvelles familiales. Toutefois, un rebondissement surprenant pendant l'aventure et une fin spectaculaire à la hauteur de nos attentes donnent un peu de piment à l'ensemble. Le jeu a beau être très addictif, un scénario un petit peu plus riche et motivant aurait été souhaitable. En effet, sans trame de fond pour guider nos pas, un jeu de stratégie de ce genre devient vite répétitif. Un défaut qui prend toute sa mesure lors de l'exploration des très nombreuses grottes souterraines, qui enchaînent des niveaux malheureusement insuffisamment variés et monotones. Néanmoins, on apprécie de pouvoir lire les multiples rapports qu'Olimar rédige au fur et à mesure de son périple. En effet, le petit capitaine recense toute la faune, flore et trésors découverts. Voilà de quoi occuper les collectionneurs.

La durée de cette quête est très variable. Jeu de stratégie oblige, tout le monde ne mettra pas le même temps pour parcourir le même bout de chemin. Toutefois, il faut malgré tout compter une bonne trentaine d'heures, en moyenne, pour terminer à fond l'aventure, c'est-à-dire récupérer les 201 trésors. Ces 201 trésors possèdent un attrait tout particulier pour nous autres terriens. En effet, il suffit d'une dizaine de minutes pour prendre conscience que les fameux trésors à récupérer ne sont rien de moins que des objets terrestres. Pile Duracell, capsule 7UP, ou encore jeu de NES, rien n'est de trop pour nos héros. Mais quelle est donc la planète des Pikmin ?

Le jeu compte également un mode Bataille 2 joueurs, qui permet à deux bataillons de Pikmin de s'affronter dans diverses arènes. Un joueur gagne la manche lorsqu'il ramène trois billes neutres ou la bille de son adversaire à son oignon. Des petits bonus aléatoires rythment les parties et apportent une tension supplémentaire.

On trouve également un mode Challenge, débloqué après avoir déniché un objet spécial durant l'aventure. Ce mode propose tout une série de missions à réussir selon des conditions prédéfinies. Le nombre et le type de Pikmin sont imposés, ainsi que le nombre de sprays à disposition. Il s'agit ensuite de ramener le plus gros butin possible dans le temps qui nous est imparti, tout en préservant le maximum de Pikmin. Les mécanismes du jeu de stratégie doivent ici être poussés à leur paroxysme, surtout si l'on désire partir à la chasse aux high-scores. L'un des principaux intérêts de ce mode réside dans la possibilité de pouvoir réaliser chaque mission en coopération avec un ami. Chaque joueur dirige alors l'un des deux capitaines. Il faut ensuite coordonner ses actions avec celles de son partenaire, afin de mener la mission à bien. Un mode vraiment sympathique, qui ne peut que nous faire regretter encore plus amèrement l'absence de coopération durant l'aventure principale. Néanmoins, on salue la présence de ces missions bonus, qui, ajoutées au mode Bataille, rallongent de manière significative la durée de vie du titre. Même 5 ans après, Pikmin 2 reste une valeur sûre.
7.5
Pikmin 2 réussit avec brio sa reconversion sur Wii. L'esthétique unique du titre ainsi que sa remarquable fluidité font plaisir à voir. De plus, des contrôles simples, accessibles, mais suffisamment techniques, font de ce périple un voyage très confortable. Malgré quelques petits défauts, au niveau du scénario notamment, il serait dommage pour les néophytes de passer à côté de cette aventure conséquente. Une valeur sûre pour 30€.

dark_vador

Le pouvoir du côté obscur est également utile dans les jeux vidéo
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux