Nintendo Wii

LostWinds (WiiWare)

Test Wii

LostWinds (WiiWare)

Par thesayen77 - Le 18 juin 2008
Avec l’arrivée du WiiWare, Nintendo offre l’opportunité à tous les développeurs talentueux de réaliser un projet ambitieux à moindre coût. Ainsi, Frontier saisit l’occasion pour nous présenter LostWinds, un poème interactif…




I] Mistralis, un monde de paix… ou pas

Scientifiquement, le vent est créé par une différence de pression qui accélère le mouvement des molécules composant l’air, mais rien de tout ça dans le merveilleux monde de Mistralis, havre de paix créé jadis par les esprits. Ces derniers, plébiscités par les Anciens, ont œuvré longtemps afin de créer ce continent, seulement, Balasar, esprit malfaisant, a tenté de s’imposer et a voulu dominer Mistralis. Heureusement, nos vaillants esprits ont réussi à le maîtriser et à mettre fin à ses projets démoniaques, même si Enril a dû sacrifier sa liberté.

De longues années passèrent, et le puissant esprit est parvenu à contourner le maléfice qui l’avait emprisonné…

C’est ainsi que commence notre histoire, Enril usa alors de ses derniers pouvoirs pour attirer l’attention de notre héros, Toku. Après quelques explications, ils entreprirent de sauver le monde (la classe ! nan ?). Il fallait d’abord récupérer les pouvoirs d’Enril, puis découvrir les mystères cachés de Mistralis.

Plutôt naïve, la trame scénaristique correspond surtout à l’aspect graphique, et justifie également les éléments du gameplay. Toutefois, le rythme est assez lent, et on passe la majeure partie de son temps à s’orienter, à défaut d’avoir droit à d’étonnants rebondissements. De bonnes idées accompagnent cependant le titre, tout comme le début qui nous met directement dans la peau du personnage, à la sortie d’un rêve ; ou comme l’effet de flou donné dès qu’un dialogue s’engage.

On sent également que LostWinds s’inspire de titres tels qu’Okami par sa verdure ; ses mélodies jouées à la flûte ; le rôle du vent, du pointeur ; la référence aux esprits/dieux etc.



II] Un plaisir pour nos sens


Dès les première minutes, on comprend l’esprit du titre, les couleurs chatoyantes émerveillent nos yeux, les délicieuses mélodies bercent nos oreilles, la quasi-totale interaction nous donne l’impression de toucher chaque parcelle de Mistralis… Le jeu a une odeur de liberté, et se savoure pleinement à chaque seconde.

Sa réalisation faite d’éléments 3D sur un plan 2D est très plaisante à regarder. Les bruitages sont réussis (le vent qui parcourt la flore, les éternuements ou les cris de surprise des passants, un moulin à eau etc.) et les musiques sont très relaxantes.

De plus, LostWinds nous offre un peu de variété ; en effet, différents paysages nous seront proposés, allant des grottes profondes, aux ruines enfouies, en passant par le village. Chaque endroit possède une identité propre, et se ressent différemment. Cependant, ils gardent tous la même cohérence graphique.

L’eau et le feu sont également bien représentés. Lorsque l’on projette de l’eau, on la voit scintillante, et tomber petit à petit. Pour ce qui est du feu, il est plus rougeoyant que jamais, et rend vraiment bien lorsqu’il parcourt tout l’écran avec des allers-retours incessants. Le tout orchestré par notre chère Wiimote.



III] Le sort du monde est entre vos DEUX mains

La manette de la Wii est divisée en deux. Ce fait a été exploité de la meilleure façon par Frontier qui nous propose de contrôler le jeune héros à l’aide du Nunchuk, et les pouvoirs d’Enril via la Wiimote. Ces derniers évolueront petit à petit. Ainsi, au début, on pourra seulement pousser Toku, ou le faire sauter un peu plus haut. Mais au fur et à mesure, on pourra diriger le moindre de ses déplacements dans les airs, ainsi que créer des « vortex » pour propulser des objets afin de détruire certaines portes. De plus, on pourra également manier le feu (qui brûlera les barrières naturelles) et l’eau (qui fera pousser des graines).


Le jeu se compose en majeure partie d’énigmes, assez faciles à résoudre à vrai dire… Par exemple, une porte bloque l’accès à un passage. L’interrupteur est dans une autre salle, bloquée par un mur. Pas de problème, le vent n’a pas de limite ! Au dessus de cette salle, on trouve une roche et une torche. On projette le feu sur le sol, et on brûle la barrière. Ainsi, la pierre tombe, quelques coups de Wiimotes pour la placer sur l’interrupteur, et on poursuit l’aventure.
Il nous arrive également de trouver quelques ennemis parsemés çà et là. Rien de bien préoccupant, en les écrasant contre le sol, ils meurent joyeusement, et dégagent des particules qui augmentent notre jauge de « résurrection », ce qui empêche grandement les Game Over. La difficulté du jeu réside dans l’orientation. Effectivement, il se trouve que le level design est fait d’une manière qu’il y ait beaucoup de chemins différents pour parvenir à un endroit, et même plus qui n’y arrivent pas. Alors, il va falloir tenter les passages que l’on ne peut franchir que grâce à nos pouvoirs fraîchement acquis pour espérer continuer l’aventure.



IV] Des vents perdus retrouvés ?

Et non, la fin du jeu annonce clairement une suite. D’ailleurs LostWinds pose lui-même le problème des jeux WiiWare. Malgré des qualités indéniables, il est bien trop court (environ 3 heures), et on sent malheureusement que ce concept, si prenant à la base, peut s’essouffler.
Alors, même si le rapport « heures de jeu/prix » est honnête, sommes-nous prêts à attendre 1 an entre chaque épisode, pour en avoir 5, et avoir un jeu à 50€, possédant une durée de vie raisonnable? Ou alors, allons-nous avoir seulement un deuxième épisode, plus cher, qui conclura la série d’une belle manière et saura apporter le renouveau qui se fait sentir vers la fin?

Est-ce le triste destin des jeux WiiWare ? Etre condamnés à n’être que des shoot-them-up/jeux de réflexion ou des titres ambitieux, dotés de concepts qui ne durent que sur le court terme ?
Seul l’avenir nous le dira, en espérant que Frontier démente cette hypothèse…

8
Intelligent, doux, apaisant sont autant d’adjectifs qui conviendraient au titre de Frontier, même si « court » viendrait se rajouter à eux.

Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux