SWITCH

Little Dragons Café

Test SWITCH

Little Dragons Café

Par ggvanrom - Le 06 octobre 2018

Nouvelle œuvre signée Yasuhiro Wada, créateur de la licence Harvest Moon, Little Dragons Café nous propose de prendre part à la gestion d'un café en incarnant un garçon ou une fille le temps de trouver un moyen de sauver leur mère atteint d'un mal mystérieux. Proposant un mélange de gestion / exploration / rythme, il ne nous reste plus qu'à voir si le titre se présente comme un café gourmand qui va nous donner du Claudie Musette à en perdre la tête, ou au contraire nous rester sur l'estomac...

Le dragon : le meilleur ami de l'homme

La vie est paisible pour les jumeaux Rin et Ren. Habitant dans l'auberge familiale, les jeunes enfants donnent de temps en temps un coup de main à leur mère gérant seule le Little Dragons Café, lui apportant ingrédients et encouragements au fil des jours. Hélas, un beau matin, leur mère ne semble pas vouloir se tirer de son sommeil, et c'est par la bouche d'un vieux sorcier venu en visite que nous apprendrons que cette dernière est atteinte d'un mal dû à sa constitution particulière. En effet, leur mère est une humaine avec du sang de dragon dans les veines.

Surpris par cette nouvelle, les jumeaux demandent donc à l'ancien que l'on prénommera papi comment tirer leur mère du sommeil sans fin dont elle est victime. Une seule solution, il leur faudra élever un dragon qui pourra surement trouver une solution à cet étrange mal, et fort heureusement, papi a justement un œuf de dragon en sa possession. Vous devrez donc veiller à ce que votre dragon se porte bien en le nourrissant et en lui donnant de l'affection, mais il va vous falloir également gérer le café familial, car les clients continueront de débarquer même avec sa propriétaire malade.

Une concept minimaliste

Vous voici donc en charge de l'auberge familiale, mais comme vous vous en rendrez compte, "gérer" le lieu n'est peut être pas la bonne expression à utiliser étant donné le peu d'interactions possible entre ses murs. Les premières minutes, vous apprendrez à aller chercher des ingrédients dans la nature, pour ensuite vous mettre derrière les fourneaux pour préparer des bons petits plats. A l'extérieur, vous serez accompagné par votre dragon de compagnie durant vos péripéties, où vous vous dirigerez vers les nombreux points brillants pour dégoter des ingrédients divers et variés, et chercherez les caisses en bois dissimulant les parties de recettes qui vous permettront d'agrandir le menu que vous proposerez à vos clients. 

Une fois rentré, les ingrédients se placent automatiquement dans le garde-manger, et réaliser une recette se présente sous la forme d'un jeu de rythme, vous demandant d'appuyer en rythme sur les touches correspondantes. Bien évidemment, plus une recette est difficile, plus les manipulations à réaliser seront rapides et nombreuses. Une fois la recette réalisée, il vous sera attribué une note, et vous aurez également la possibilité de l'ajouter à votre carte des menus. Bien sur, il ne faudra pas également oublié de faire des plats pour votre dragon, dont la barre d'endurance baissera à chaque action faite à l'extérieur comme aller chercher des objets dans un terrier, faucher de l'herbe, ou encore charger un animal sauvage. Petite particularité, les plats concoctés influeront sur la couleur de votre dragon, selon les trois couleurs primaires : rouge vert, bleu, et leurs couleurs intermédiaires.

A partir de ce moment, vous pensez que votre rôle est donc de chercher des ingrédients et faire la tambouille pour les clients, mais non. En effet, durant les premiers jours de l'aventure vous recruterez des personnages dans votre café qui, pour des raisons que nous tairons pour vous le faire découvrir par vous-même, proposeront de travailler pour vous. Vous aurez donc une équipe à disposition pour prendre les commandes, cuisiner, apporter les plats, et débarrasser les tables. Au final, vos seules actions durant le service du midi et du soir seront de redonner un coup de fouet à vos équipiers lorsqu'ils auront un coup de mou, et éventuellement faire office de serveur dans le café. On est donc bien loin du concept initial de la gestion d'un café.

Une progression lente et monotone

Pour vous donner une idée d'une journée type dans Little Dragons Café, vos journées se résumeront à vous lever le matin pour récupérer les ingrédients, venir au service du midi pour manager l'équipe, repartir en exploration, et boucler le service du soir avant d'aller au lit pour sauvegarder et tout recommencer le lendemain. Concernant l'évolution de l'histoire celle-ci marche en deux temps. Vous avez une jauge de réputation qu'il vous faut remplir, en répondant aux exigences des clients chaque jour, et une fois un certains pallier atteint, vous aurez de nouveaux personnages ou de nouvelles scènes qui apparaitront pour faire avancer le fil de l'histoire. Un enfant se prenant pour un héros, une sorcière ayant perdu ses pouvoir, ou encore votre dragon qui grandit, débloquant par la même de nouvelles capacités pour aller explorer les alentours.

Parlons-en justement de l'exploration, Avant que votre dragon ne puisse fendre les cieux avec vous sur son dos, les premières heures de l'aventure se résumeront à courir à droite à gauche dans les différents lieux accessibles. Pas dérangeant au départ car vous n'aurez que peu de lieux à portée de pattes, une fois que vous aurez accès à des lieux plus vaste comme la forêt, le temps d'y aller pour récupérer trois items vous devrez déjà rentrer après avoir reçu un message d'alerte de votre équipe qui se relâche, ou vous annonçant une pénurie d'ingrédients, empêchant la confection des plats au menu. Fort heureusement, une simple pression sur le bouton"-" de la console vous permettra de revenir instantanément au café.

Au final, vous devrez patienter à raison d'une cinématique par jour centrée sur les problèmes de vos clients pour faire avancer l'histoire, jusqu'à devoir compléter une quête et réaliser une recette vous permettant de faire progresser une histoire principale totalement détachée de l'aventure. Entre chacune de ces cinématiques, vous passerez vos journées à remplir vos poches d'item à l'extérieur pour maintenir votre garde-manger à flot, et éventuellement modifier votre menu grâce aux nouvelles recettes trouvées sur la route. Un soupçon de liberté s'offre à vous lorsque votre dragon aura atteint l'âge adulte, mais il faut espérer que vous ne soyez pas lassé du jeu avant, tant la répétition des mêmes gestes au fil des jours risque de vous freiner.

Une réalisation technique qui a pris feu sur Nintendo Switch

En terme de graphismes, nous commençons l'aventure dans l'auberge, et pouvons apprécier un style crayonné qui n'est certes pas révolutionnaire ou extrêmement détaillé, mais qui apporte néanmoins une petite touche d'originalité et un côté mignon au jeu. Mais une fois à l'extérieur, les soucis commencent à sauter aux yeux. La cinématique d'introduction faisait déjà planer le doute avec des décors pas forcément détaillés, et beaucoup de clipping sur les éléments de décor.

Une fois dans le jeu, nous pouvons apprécier des temps de chargement relativement longs pour passer de l'intérieur à l'extérieur (très agréable quand on veut parler à un PNJ à côté de la porte de l'auberge), et surtout l'environnement fourmille de bugs divers : des murs invisibles, une commande de saut qui met deux secondes à répondre ou qui ne marche pas quand on veut sauter devant une plateforme, et cette caméra qui date du siècle dernier qui a tendance à se recentrer immédiatement sur le personnage lorsque qu'un élément passe en premier plan comme un arbre ou un rocher par exemple, ou encore le fait que cette dernière saccade lorsque nous la bougeons en même temps que nous déplaçons notre personnage.

L'activité dans le café n'est pas exempt de bug et de chute de framerate non plus. On pensera par exemple aux membre de l'équipe qui ne rentrent pas en "mode service" à midi et 19h lorsque les clients arrivent, ou encore le jeu de rythme lorsque nous cuisinons qui va se mettre à saccader de manière totalement aléatoire, nous faisant commettre des erreurs et nous empêche de réaliser des plats parfaits. Ne sachant pas ce que vaut la version PS4 au niveau de ses capacités techniques, la version Switch en tout cas demeure très décevante à mes yeux, et j'espère que TOYBOX Inc proposera rapidement des patch pour améliorer le confort en jeu, car ces problèmes apparaissent à la fois en mode portable, mais aussi en mode TV.

6
Little Dragons Café m'a laissé au final un goût amer en bouche après plusieurs heures passées dessus. Le titre est certes signé Yasuhiro Wada, mais une bonne idée mal amenée et ici en l'occurence mal développée nous conduit à un résultat qui, avec un peu plus d'application de la part des développeurs aurait pu être meilleur. Le style crayonné est original, le concept du dragon de compagnie l'est tout autant, tout comme le fait d'entendre les problèmes des habitants comme dans un vrai café. Mais le titre souffre de divers soucis techniques qui m'empêche d'apprécier le jeu à sa juste valeur, et d'une progression qui se veut vraiment trop répétitive.

  • Un style crayonné charmant
  • Avoir un dragon de compagnie
  • La cuisine en version jeu de rythme
  • C'est nous qui gérons notre carte en fonction de nos ingrédients
  • De grandes étendues à explorer
  • Des clients attachants
  • La gestion du café limité au strict minimum
  • Une progression répétitive et monotone
  • Voler à dos de dragon se débloque tardivement
  • Trop de bugs sur Nintendo Switch
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux