SWITCH

Enter to the Gungeon

Test SWITCH

Enter to the Gungeon

Par ggvanrom - Le 04 février 2018

Hommage aux armes à feu frôlant la folie à de multiples occasions, Enter to te Gungeon se présente comme un rogue-like où pistolets, fusils, mitraillettes et autres joyeusetés forment la clé de voute du jeu. Pouvant être vu comme un mélange de The Blinding of Isaac et Touhou, le bébé du studio Dodgeroll vous demandera de vous rendre au plus profond d'un mystérieux donjon venu de l'espace afin de trouver une puissante relique.

Aux armes Citoyens

Une arme pouvant tuer le passé, dissimulée dans les entrailles d'une relique tombée du ciel, enfouie sous une sinistre forteresse. Tel est le spitch de départ de Enter to The Gungeon. Avide de ce pouvoir pouvant changer le passé, de nombreux vagabonds se sont lancés à la conquête de ladite forteresse, jusqu'ici en vain. Confiant en leurs capacités, 4 héros vont pénétrer à l'intérieur de cet endroit maudit.

Possédant chacun leurs armes et capacités de prédilection, il ne tiendra qu'à vous de choisir celui qui vous correspondra le mieux pour vous lancer dans l'aventure. A vous donc de choisir entre le Marine, le Pilote, la Condamnée ou encore la Chasseresse. Bien que ce choix puisse initialement paraitre important, il se révèle anecdotique au bout de quelques heures. Ce choix vous permettra surtout de débuter vos premières parties avec des armes ou des capacités spécifiques. Les débutants opteront principalement pour le Marine en premier lieu grâce à son point d'armure supplémentaire et sa capacité à demander des rations de ravitaillement.

Impatient d'en découdre ? Patience jeune aventurier, le Gungeon est un endroit mortel, et pénétrer en son sein sans préparation relèverait du suicide, heureusement, le Chevalier Manuel vous attend non loin de la porte pour une petite initiation...

One Million Bullets

Disposant d'un gameplay très épuré, Enter to the Gungeon se veut pourtant comme un jeu exigeant, qui vous fera mordre la poussière à de nombreuses occasions pour apprendre de vos erreurs et réussir à maitriser ses mécaniques. Ainsi, un bouton vous permettra de tirer avec l'arme équipée, tandis qu'un autre vous permettra d'esquiver les tirs ennemis en effectuant une roulade, vous octroyant quelques frames d'invulnérabilité. Personnellement pas fan des contrôles de base, le jeu nous permet via les options de choisir nos propres touches d'action. La précision de vos tirs se gère grâce au stick analogique droit, et faute de gilet pare-balles, vous allez également apprendre à renverser les tables présentes dans votre environnement tel un cowboy afin de vous fournir une couverture en cas de riposte ennemie. Et si vous vous retrouvez au pied du mur, vous pourrez utiliser en dernier recours des ballablancs, qui effacerons sur l'écran tous les tirs hostiles en cours. Autre trouvaille au demeurant banale mais ô combien utile, la présence de points de téléportation disséminés dans plusieurs pièces, vous évitant de longs aller-retour sur un étage pour aller chercher une clé de coffre par exemple. Vous avez appris tous les rudiments auprès du chevalier Manuel ? L'heure est venue de partir à la chasse aux trésors.

Lieu à la technologie se voulant à la fois avancée, et par moment rudimentaire, le Gungeon se présente comme une suite de d'étages, composés de pièces imbriquées de manières procédurales, à comprendre qu'à chaque nouvelle partie, chaque étage se renouvellera, vous empêchant de prendre vos repères en cas de mort. De nombreux ennemis vous attendrons de pied ferme dans chaque salles, armés jusqu'aux dents, et tous raccord à la thématique des armes à feu. Ainsi, il sera tout à fait normal de trouver des balles humanoïdes équipées d'un fusil ou encore des grenades sur pattes prêtes à vous exploser à la face, tout ceci est normal dans le Gungeon. Bien que l'objectif soit de trouver le boss de chaque étage afin de descendre toujours plus profondément, on ne pourra que trop vous conseiller d'explorer chaque niveau de fond en comble afin de débusquer des armes supplémentaires et accessoires octroyant divers bonus, comme augmenter la force de vos balles, ou encore vous permettre de voler par-dessus les précipices.

Comme expliqué plus haut, bien que le Chevalier Manuel vous ait donné quelques principes de base concernant le gameplay du jeu. Ce sont les 2 premiers étages du jeu qui feront office de véritable tutoriel durant vos premières heures de jeu, Entre les ennemis vous canardant de partout, et les différents boss avec des patterns vous noyant sous des salves de balles, couplées à divers malus, l'apprentissage sera rude, mais vous permettra suite à vos efforts à atteindre les entrailles de la forteresse pour y découvrir ses secrets. Fort heureusement, vous serez équipé et accompagné pour survivre à cette rude épreuve.

Un contenu canon

Lors de vos premières sessions, votre objectif sera de fouiller chaque recoin de pièces pour débusquer de nouvelles armes ainsi que des munitions, avant de continuer à aller toujours plus profondément dans ce donjon maudit. Passé le niveau 2, vous tomberez parfois sur quelques PNJ enfermés, requérant votre aide pour pouvoir s'échapper. D'autres se baladeront également dans le donjon, comme l'ingénieur pouvant réparer les ascenseurs. Ces PNJ vous apporteront par la suite divers bonus, tels la possibilité de sauter plusieurs étages, ou encore sélectionner les armes qui seront trouvables lors de vos prochaines expéditions. Tous ces éléments combinés changeront votre approche du gameplay, vous faisant plus gamberger pour descendre intelligemment au lieu d'y aller comme un bourrin.

Les armes à feu (ou autres projectiles) étant l'élément central du jeu, on aurait pu s'inquiéter de se retrouver qu'avec une poignée d'entre elles, et pourtant, chaque partie nous permet de varier les plaisirs, allant du classique fusil à pompe, en passant par l'arc de Cupidon, envoûtant les ennemis, ou encore un petit blaster inspiré de l'univers de Mega-Man. Et de l'inspiration il y en a à tous les étages ! Megaman, Zelda, Disgaea, Mythologie etc. Dodgeroll a su prendre le meilleur de chacun pour mélanger le tout dans un univers décalé. On regrettera cependant un certain fouillis du à l'excès du détail. Certes chaque étage possède un style propre, avec de nombreux éléments destructibles du plus bel effet, mais quand les balles fusent de partout dans des couloirs exigus blindés d'éléments, cela rend l'action difficilement lisible. En dehors de ce soucis, le jeu reste agréable à jouer et proposera un challenge de choix aux amateurs du genre.

Et à noter, Switch oblige, la présence d'un mode co-op en local, permettant de sélectionner un héros ainsi qu'un second personnage prévu pour l'occasion. Si vous souhaitez jouer à deux avec les deux Joy-Con, vous pourrez également tester la visée gyroscopique, déroutant au départ mais pouvant amener à quelques bons moments. Sinon, rien ne vous empêche de choisir des manettes pro classiques.

8
Proposant un challenge correct dans un univers complètement barré et remplis de poudre à canon, Enter to the Gungeon vous propose une aventure originale blindée de références, d'armes en tout genre, ainsi que quelques contenus déblocables à force de persévérance, comme certains héros spéciaux. Ne reste qu'à vous de voir si vous pouvez arriver à la fin du Gungeon en un seul morceau.

  • Un univers barré mais cohérent
  • De multiples références
  • Un gameplay simple et efficace
  • Un choix conséquent d'armes
  • Présence d'un multijoueur local
  • Trop fouillis à certains passages
  • Pas de mode online
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux

Les derniers messages du forum

Avatar Iblis
Iblis a posté Il y a 7 heures :
Vos achats
Avatar Iblis
Iblis a posté Le 16/02 à 13:11 :
Peuple de NM, indignez-vous!
Avatar Nest
Nest a posté Le 13/02 à 05:53 :
L'actu' sur les autres consoles
Avatar Amiiboy
Amiiboy a posté Le 12/02 à 22:20 :
Général - Blabla