Nintendo 3DS

Luigi's Mansion (3DS)

Test 3DS

Luigi's Mansion (3DS)

Par rifraff - Le 18 octobre 2018

A la base, Luigi's Mansion est un des jeux phares du line-up de la GameCube sorti en 2002. Mélange de S.O.S Fantômes et de Resident Evil à la sauce Nintendo, le jeu mettait en vedette pour la première fois (ou presque) Luigi, le frère de Mario dans une aventure originale et novatrice. Visuellement splendide et bourré d'idées de gameplay, le jeu avait cependant été reçu plutôt tièdement à sa sortie. Il faut dire qu'à ce moment-là,  les joueurs attendaient un Super Mario de la trempe de Super Mario 64 qui avait lancé la Nintendo 64, d'où une légère déception...  Près de dix-sept ans plus tard, le jeu est désormais considéré comme un classique des jeux vidéo. Pourtant, il n'a jamais été réédité et il y a donc de très nombreux joueurs qui n'y ont jamais joué. Il était donc vraiment temps de le remettre sur le devant de la scène pour permettre à toute une nouvelle génération de le découvrir. Mais après tant d'années, Luigi's Mansion est-il vraiment à la hauteur de sa réputation ou n'est-il plus qu'un fantôme tout juste bon à hanter les souvenirs des (vieux) gamers ?  Réponse dans notre test complet ci-dessous.

Retour vers les Fantômes

Tout commence lorsque Luigi pénètre, la peur au ventre et une lampe torche à la main, dans un manoir lugubre à souhait à la recherche de son frère Mario qui y aurait mystérieusement disparu.. A peine entré,une évidence s'impose : le manoir est hanté ! Impossible de faire un pas sans se retrouver nez à nez avec un spectre belliqueux ! Pour retrouver son frère, Luigi va donc devoir redoubler d'efforts et surtout affronter ses peurs et tous les poltergeists qui hantent les lieux. Heureusement, Luigi va pouvoir compter sur l'aide d'un professeur farfelu nommé K. Tastroff mais aussi sur son ingénieuse invention : l'Ectoblast 3000, un super aspirateur à fantômes.  Armé de ce drôle d'appareil, Luigi va devoir avancer pas à pas et visiter scrupuleusement toutes les pièces du manoir en espérant y trouver si ce n'est Mario, tout du moins des indices permettant de le retrouver...

Luigi's Mansion est un jeu d'aventure en 3D dont le but est de nettoyer chaque pièce du manoir des fantômes qui s'y cachent en utilisant un aspirateur spécial, exactement comme dans Ghostbuster (S.O.S Fantômes en français;) Comme dans ce célèbre film américain, le jeu joue d'ailleurs avec les clichés des films (et jeux) fantastiques plus pour faire rire que pour faire peur tout en restant toujours très respectueux du genre qu'il pastiche. On frissonne donc mais de plaisir en découvrant les fantômes et les énigmes qui se cachent dans tous les coins du manoir. Un manoir qui est incontestablement l'une des vedettes du jeu tant il a été parfaitement pensé et modélisé pour servir le jeu et son gameplay. Chaque pièce et chaque couloir ont en effet été judicieusement imbriqués pour donner l'impression au joueur d'évoluer librement tout en suivant, en réalité un fil conducteur. Le titre adopte d'ailleurs une construction assez classique des productions Nintendo en reprenant le principe des cercles concentriques. C'est à dire que l'on commence par évoluer dans une zone réduite qui s'élargit au fur et à mesure de sa progression. Le jeu est sinon divisé en quatre zones qui correspondent à quatre étapes obligatoires à franchir (avec à chaque fois un boss à terrasser) mais le manoir forme un tout et à la fin du jeu, le joueur peut se balader partout, de la cave au grenier, en passant par les salles de bain, de bal, de musique, les jardins, le balcon ou encore les différentes chambres de la bâtisse.... Luigi's Mansion est un jeu d'aventure mais aussi un jeu d'énigmes. Chaque pièce du manoir est conçu comme une surprise à découvrir et une énigme à résoudre. On prend vraiment plaisir à découvrir chaque pièce et son ambiance mais aussi chaque fantôme qui s'y trouve, chacun ayant sa personnalité mais aussi ses particularités. Entre les fantômes qui n'apparaissent que dans les miroirs, les pièces qui mettent littéralement la tête à l'envers, d'autres qui vous envoient dans l'espace, la diversité est de mise et on s'émerveille de l'imagination des développeurs qui ont visiblement pris plaisir à s'amuser avec les codes du genre. A chaque fois, cependant on retrouve un schéma récurrent : une pièce plongée dans l'obscurité, un ou plusieurs fantômes à capturer et un trésor à récupérer.  Parfois les fantômes sont cachés et il faut les dénicher, parfois ils sont visibles et il faut alors trouver un moyen d'attirer leur attention... A chaque fois, à la fin, un coffre apparaît avec des pièces d'or ou, mieux, avec une clé permettant de déverrouiller une nouvelle pièce, et donc de progresser en découvrant une nouvelle pièce et donc une nouvelle énigme- et ainsi de suite. 

Mon frère, ce héros

Outre le manoir et ses fantômes délirants,  l'autre grande vedette du jeu, est bien évidemment son personnage principal, Luigi, qui pour son premier "vrai" grand rôle, a hérité d'une personnalité originale,  bien plus marquante que celle de son frère Mario (et qui d'ailleurs depuis lui colle à la peau.) C'est un vrai kif de le diriger de pièce en pièce tant toutes ses animations et ses mimiques sont réussies. Qu'il sursaute au moindre bruit, tremble de peur, hurle d'effroi,  hésite avant de pénétrer dans une pièce ou décampe devant un spectre hideux : tout est irrésistible et bien vu. On ne se lasse pas aussi d'entendre sa voix (en fait celle de Charles Martinet) lorsqu'il chantonne de temps à autre (en reprenant le thème musical du jeu !) ou lorsqu'il appelle son frère d'une voix chevrotante !  D'ailleurs, petit détail amusant, le joueur peut déclencher les appels apeurés de Luigi en appuyant sur la croix n'importe quand ce qui en terme de gameplay n'apporte rien mais participe grandement à l’immersion et à l'appropriation du personnage par le joueur. D'une manière générale, la bande son du jeu est au diapason avec de très bons bruitages et une bande originale géniale qui sait ménager ses effets, alternant les moments de suspens, de stress voire de terreur pure !

Une belle réalisation

Luigi's Mansion fait initialement partie des premiers jeux de la GameCube. C'est à dire qu'il a été principalement conçu pour faire la démonstration des spécificités et de la puissance de la console de salon de Nintendo sortie en 2001/2002. Pour mémoire, à cette époque, Nintendo était encore dans "la course à la puissance" et chaque nouvelle console cherchait à égaler et même à surpasser la puissance des consoles concurrentes. Contrairement aux dernières consoles de Big N (la Wii, la Wii U et la Switch) la GameCube était donc une console plus puissante que sa principale concurrente d'alors (la Playstation 2) ce qui fait qu'à l'époque le jeu était vraiment magnifique avec de superbes effets de lumière et des décors en 3D pré-calculée bourrés de petits détails incroyables... Plus de quinze ans plus tard, il est évident que la donne a changé. Cependant,, le jeu fait toujours son petit effet avec ses décors réalistes en 3D de toute beauté et sa galerie de fantômes pittoresques. Le pire, c'est que les développeurs de chez Grezzo (qui ont hérité du portage) n'ont quasiment rien eu à faire (ou presque.) Le jeu est d'ailleurs plus un "remaster" qu'un remake et leur travail tient plus du ravalement de façade que de la refonte complète. On retrouve donc la base du jeu original agrémentée de quelques améliorations graphiques et cosmétiques. Sinon, toutes les pièces du manoir sont telles qu'on les avaient laissé sur GameCube avec les mêmes détails aux mêmes endroits, du plus petit chandelier à la toile de maître accrochée au mur en passant par les livres, les bibelots, les jouets d'enfants, etc.. Et c'est la même chose avec les personnages du jeu, Luigi et les fantômes, que ce soit leur design ou leurs animations : tout est identique au pixel près ! En même temps, pourquoi changer ce qui était déjà quasi parfait.  En plus, cela a l'avantage de ne pas dénaturer l'oeuvre de base... On apprécie cependant le lifting et surtout l'effet 3D sans lunettes, tout à fait réussi et pertinent. Petite anecdote en passant : il faut se souvenir que déjà aux débuts des années 2000, Nintendo avait eu l'idée de sortir un écran LCD spécial permettant de jouer  en 3D sans lunettes sur GameCube, et que  l'un des jeux conçus pour en profiter était une version 3D de Luigi's Mansion (qui ne sortira finalement jamais...) Comme ça, la boucle est bouclée !

Une belle version 3D

Finalement, le plus gros travail de Grezzo aura sans doute été d'adapter le gameplay du jeu aux spécificités de la 3DS. Outre la 3D bien intégrée, le double écran est mis à profit pour afficher la carte, désormais en 2D, en permanence sur l'écran tactile. Le jeu demandant parfois des allers-retours entre différentes pièces et les clés ouvrant (contrairement à l'épisode 2) des portes spécifiques, c'est un petit changement bienvenu qui permet de mieux se retrouver et d'éviter des pérégrinations inutiles. On retrouve aussi le Game Boy Horror, un gadget du Prof K. Tastrof qui lui aussi s'étale désormais sur deux écrans, et qui est, pour rappel, une sorte de smartphone avant l'heure permettant à Luigi de communiquer avec le professeur mais aussi de découvrir chaque environnement en vue à la première personne pour "scanner" tous les éléments d'une pièce comme dans les Metroïd Prime (sauf qu'il est impossible de déplacer Luigi pendant l'utilisation du Game Boy Horror.)  Un élément fascinant, participant à immerger le joueur (littéralement) dans le jeu même si en pratique son utilisation est malheureusement limitée à quelques énigmes...

Une maniabilité à apprivoiser

L'une des spécificités de Luigi's Mansion sur GameCube, était d'avoir été créée, comme souvent chez Nintendo, pour épouser parfaitement la manette de la console- pour ne pas dire le contraire (une manette créée pour s'adapter au jeu.) En pratique, on déplaçait Luigi avec le stick, en s'aidant du stick-C pour les mouvements de l'aspirateur (comme ensuite Mario et J.E.T. dans Super Mario Sunshine.) C'était un gameplay exigeant qui demandait un peu de pratique surtout lors de la capture des fantômes. Sur 3DS, c'est la même chose et globalement le gameplay a plutôt été bien adapté. En fonction des joueurs, il faudra là encore, un petit temps d'adaptation pour bien prendre en main Luigi et surtout son Ectoblast 3000. La faute principalement à l'absence de stick-C pour diriger le manche de l'aspirateur- et ne me parlez pas de celui de la New 3DS / New 2DS qui est juste abominable et  pourrait facilement être considéré comme le boss le plus impitoyable de la console (Nintendo devrait d'ailleurs penser à faire un procès à celui qui a validé l'idée de ce drôle de stick bouton, la plupart du temps injouable.) Cependant, avec un peu de pratique on s'en sort surtout que le gyroscope pallie finalement assez bien l'absence de second stick sans que l'on sen rende compte.

Attrapez les tous !

Le plus dur reste cependant, comme dans le jeu original, la capture des fantômes qui se déroule en deux phases. D'abord, il faut réussir à surprendre les spectres pour les éblouir avec la lampe torche ce qui les fige et les rend vulnérables pendant quelques pico-secondes en mettant à jour leur cœur et leur point de vie (sachant que plus un fantôme a de points de vie plus il est long et difficile à capturer) Ensuite, il faut dégainer l'aspirateur et appuyer sur la gâchette R pour commencer  son aspiration. S'en suit alors une sorte de rodéo car le fantôme, tel un animal pris au lasso, tente toujours d'échapper à l'aspiration. Luigi doit alors tenir bon et garder  le fantôme dans le cyclone de l'aspirateur en freinant des quatre fers ; c'est à dire en poussant le stick à l'inverse de la direction prise par le fantôme afin de pouvoir aspirer tout ses points de vie... Une formalité plus ou moins compliquée en fonction des spectres et de leurs attaques même s'il semble que la difficulté ait été revue à la baisse. Par exemple, les perles que les fantômes balancent et qui sont censées aider Luigi  dans sa capture, ne servent quasi à rien sur 3DS. Les fantômes n'opposent que peu de résistance (mis à part les boss et les sous boss) et on passe plus de temps à se creuser les méninges pour les dénicher qu'à les capturer. A noter qu'il est possible de reprendre une partie du gameplay conçu pour Luigi's Mansion 2, sorti sur 3DS. Cela ne change pas grand chose surtout que l'on ne retrouve pas le principe du bouton A à appuyer pour capturer plus vite le fantôme et qui, pour le coup était parfaitement adapté à la console. 

Une durée de vie assez courte...

Luigi's Mansion est un jeu qui se termine assez vite (entre 7 et 10 heures, en fonction des joueurs. Il y a bien quelques diamants à dénicher et quelques Boo facultatifs à capturer mais cela ne prolonge pas le jeu. D'ailleurs attention : si vous comptez retourner au manoir après avoir mis une rouste au boss final, vous serez déçu puisque cela est impossible. Si vous voulez terminer le jeu à 100%, assurez vous d'avoir bien attrapé les 50 Boo qui se cachent dans le manoir (certains étant obligatoires pour terminer le jeu) A part ça, Grezzo a ajouté un mode Boss Rush, très dispensable pour ceux qui voudraient refaire les quelques boss du jeu mais aussi un mode coopération qui permet de faire le jeu à deux. Malheureusement, il faut avoir deux jeux (et deux consoles, bien sûr, ne soyez pas bête) et puis le second joueur dirige un Luigi en gelée verte qui ne peut pas ouvrir les portes ou les coffres et simplement capturer les fantômes. Bref, un mode gadget assez décevant. Pour autant, cela ne gâche en rien l'expérience de jeu qui reste suffisamment intense pour emporter l'adhésion. A noter que quelques amiibo sont compatibles et permettent d'obtenir des bonus sympa : l'amiibo Boo par exemple nous montre l'emplacement des trois derniers Boo croisés et celui de Toad permet de régénérer la vie de Luigi dans le manoir...

Finalement cette nouvelle version de Luigi's Mansion permet de redécouvrir ce classique des jeux vidéo et de patienter gentiment jusqu'à la sortie de l'opus numéro 3 prévu en exclusivité sur Nintendo Switch l'année prochaine. D'ailleurs n'oubliez pas qu'un épisode 2, un peu différent mais très réussi aussi, est disponible aussi en exclusivité sur 3DS.

8.5
Pas la peine de tergiverser, Luigi's Mansion est une petite merveille qui vous fera frissonner de plaisir. Si vous ne le connaissez pas et que vous aimez les jeux d'aventure fantastique (et vous creuser- un peu- la tête) : jetez-vous dessus ! Malgré une maniabilité à apprivoiser, une durée de vie plutôt courte et des nouveautés peu passionnantes, le jeu est un vrai classique des jeux vidéo et cette version 3DS lui fait véritablement honneur.

  • Une réalisation d'orfèvre
  • Une construction savante
  • Superbe galerie d'ectoplasmes
  • Bande son d'anthologie
  • Très belle 3D sans lunettes
  • La carte sur l'écran tactile
  • Le Game Boy Horror
  • Rôle des amiibo, sympa
  • Le stick-c est une ordure
  • Un peu court
  • Mode deux joueurs décevant
  • Le changement, c'est pas maintenant

rifraff

https://twitter.com/rifraff_NM - WiiU : rifraff Playstation : La-Griffe
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux
Sondage
Quelle est l'exclusivité que vous attendez le plus en 2019 sur Nintendo Switch ?
411 votants
Archives