1 ... 127 128 129

sonic_forces_logo_by_nuryrush-db2jx06.pn

Sur PC, et bah franchement, je sais pas pourquoi j'ai perdu mon temps sur ce "jeu", pas une grosse perte vu la vitesse à laquelle il se torche mais bon.
Je cherche l'ambition, je cherche le scenar qui aurait pu envoyer du lourd si la Sonic Team avait sorti ses couilles.
L'avatar complétement inutile qui ne sert juste de pretexte à créer son propre shittyfriend.

LEs niveaux qui ne servent à rien car la majeure partie du temps tu ne fais que déplacer Sonic de gauche à droite et rester appuyer sur le bouton dash. Le jeu dispose d'un gameplay d'une imprécision totale et constitue principalement la plus grosse difficulté d'un jeu extrêmement facile au plus haut degré de difficulté.
Le personnage de Infinite qui sert à que dalle au même titre que l'Avatar, l'épisode Shadow qui est encore plus inutile car les 3 niveaux proposés sont une grosse resucée de 3 niveaux du jeu de base (mais avec de légères variations..) et avec le même gameplay que Sonic moderne.

Level-Design du coup, forcément aux fraises. Ne reste que l'aspect technique qui sans déchirer la rétine assure le coup.
Dommage que la qualité des cinématiques soit aux antipodes de Sonic 06 ou encore Unleashed.

Ah oui mention spéciale à Chaos qui sert juste de cameo et qui n'a même pas son petit combat de boss (ces derniers sont d'ailleurs bien pourris)

dragonballfighterz-16012018-image1.jpg

Un jeu de baston DBZ en 2D qui m'avait filé une putain de hype (et parce que Arc System Works). Je me le suis finalement pris day one, et là, c'est le drame... Un roster super limité avec des personnages dont je me fous comme vous n'avez pas idée (parce que Black Goku, c'était IN-DIS-PEN-SABLE). L'équilibrage est aux fraises et c'est à se demander si le boulot vient vraiment d'Arc System Works. Les combos se sont méchamment Street Fighter-isés (cherche pas, j'ai inventé le terme :hap: ). Le mode scénario a une histoire qui ferait passer DB Super pour un Prix Nobel de Littérature, et ça arrive quand même à être foiré sur la forme. Il reste seulement le mode arcade (le minimum syndical :cafe: ) pour faire tenir le bordel. ce jeu, c'est juste un Guilty Gear avec un enrobage à la Dragon Ball, ni plus, ni moins...

Les jeux DBZ, ça a toujours eu une identité propre: je ressors les Budoten, les Xenoverse et les Supersonic Warriors (tiens, des mêmes développeurs :hap: ) et je me rends compte que c'est d'autant plus inacceptable. Histoire de lui trouver quelques qualités, le jeu est magnifique et y a pas vraiment moyen de s'ennuyer dans les combats.

Par contre, je pense pas que mon avis soit une référence, ni faire parti du public visé par le jeu. Et vu que j'ai pas envie de retourner faire un pavé sur le blog de Nest, je vais simplement lui dire qu'il faut pas qu'il se ravise parce que je défonce le jeu. Je pense sincèrement qu'il y a moyen de s'amuser dessus :hap:

thatgunman: c'est vrai qu'il y a moyen de s'amuer dessus, j'y ai joué deux heures hier (entrainement puis tuto), j'ai bien tripé, c'est super beau, nerveux et il y a une certaine profondeur, dans les combos et la formation de team... ce soir je m'attaque au mode histoire, ça me servira d'entrainement :-)

At0mium lui accorde beaucoup de temps et beaucoup d'espace sur sa chaîne YT et s'il est un grand fan du versus fighting, il reconnaît qu'il ne faut pas acheter ce jeu pour son mode histoire. Par contre, à partir de toutes les (nombreuses) vidéos que j'ai pu regarder (je n'ai jamais joué donc), je peux dire que je suis d'un avis totalement différent du tient ^^

J'ai qu'une hâte : qu'il sorte sur Switch pour me pencher dessus et devenir une bête (comme à l'époque de Budokai 3 sur PS2) !

PS : Je vous conseille vraiment les vidéos d'At0mium ;)

J'y ai passé une dizaine d'heure et j'estime en avoir fait le tour :hap:

Même si j'accorde une mince importance au mode scénario, je pense le contenu est à la limite de l'acceptable, le casting est pas ouf, l'IA est vraiment mauvaise et ça manque de profondeur. Au delà de ça, le jeu n'a aucune âme. C'est typiquement le genre de jeu auquel j'ai l'impression d'avoir déjà joué, et c'est un comble pour un jeu DBZ. Et vu que j'ai payé le jeu plein pot, ça fait mal (ça m'apprendra à acheter day-one :cafe: ).

A la limite, s'il est à moins de 15 balles je le recommanderais (et encore...)

Mais ça, ça dépend des goûts, donc je vais pas trop m'étaler dessus, au risque de dissuader certaines personnes à qui le jeu aurait pu plaire :hap:

Ouais le mode histoire pue du cul, mais vaut le coup pour les interactions cachées entre les différents persos à trouver au cours du jeu.

Sinon moi je trouve le roster très bien, chaque perso a son gameplay propre et pour une fois dans un jeu Dragon Ball je trouve Yamcha assez bon pour être dans le haut du panier. D'habitude ils ont quasiment tous les mêmes attaques de CàC et des attaques de Ki différentes, et surtout une barre de vie plus ou moins longue selon le personnage. Là vraiment, Goku SSB peut se faire laminer easy par Nappa et Kid Buu peut se faire violer par Ginyu.

Punaise, j'ai envie de me prendre une One d'occaz sur leboncoin juste pour jouer à ce jeu x)

Après je revendrai le tout dès qu'il sortira sur Switch ^^'

Nest: Je ne troll absolument pas :hap:

Je dis juste qu'en l'état, le jeu ne vaut absolument pas son prix. Il y a quelques mois,sortaient les dernières versions de KOF XIV, Guilty Gear Xrd et Arcana Heart III et sachant que Under-Night In Birth Exe: Late[st] sort la semaine prochaine, le tout pour un prix inférieur et un contenu plus conséquent, je me dis que c'est clairement du foutage de gueule. En l'état, je pense clairement que DBFighterz vaut moins de 15 balles. J'attends quand même les MàJ pour être fixé définitivement. Il y aura surement du contenu qui sera ajouté par la suite, mais c'est dingue de voir que Bandai Namco et Arc System Works ont été incapable de vendre un produit fini, et pas un jeu en kit comme Street Fighter V (qui a eu droit aux mêmes reproches).

Évidemment que personne n'achète un jeu pour son mode histoire

Argument ressorti plusieurs fois, mais soyons sérieux... :cafe:

Si je te parle des Budokai, des Tenkaichi, des Budoten, des Supersonic Warriors et même de Xenoverse (t'auras beau dire, c'est pas aussi mal branlé que FighterZ), tu me diras exactement le contraire. Quoi qu'on en pense, il y a souvent eu un excellent contenu solo dans les jeux DBZ, quelque soit l'époque, et même si c'est un VSF2D, je vais pas être un peu plus indulgent. Arc System Works, ce sont les mecs qui te pondent un excellent scénario dans Guilty Gear et BlazBlue, donc aucune raison d'avoir saboté le solo de DBFighterZ.

J'admets que le jeu a pas mal de qualités (notamment concernant son esthétique), mais niveau contenu, c'est vide, et niveau gameplay, c'est du déjà-vu :hap:

mais tu ne me feras pas croire que Xenoverse et Butoden te procurent un meilleur rapport qualité-prix que ce jeu (et j'ai eu Xenoverse 2 gratuitement, pourtant j'en suis encore déçu)

Si :noel:

Ah. Non mais c'est bien, ravi d'avoir eu cette conversation avec toi, ça montre qu'on est tout à fait capables de débattre cordialement et que chacun sur ce site est libre de s'en tenir à ses opinions de merde.

Mais de rien, je te retourne le compliment :hap:

pokemon_crystal_logo_by_the4thgengamer-d

Parce que je me faisais chier. Sur console virtuelle OUI J'AI HONTE mais c'est mieux que racheter Soleil et Lune à 35€ (ah non pardon, parait que c'était des nouveaux jeux). L'épisode qui m'a reconfirmé que non, Pokemon c'était pas mieux avant. Les menus archaïques, obliger de changer de boîte PC manuellement pour pouvoir continuer à attraper des Pokémon, pas de chaussures pour courir, inventaire extrêmement limité (seulement 20 objets différents), carte catastrophique, Kanto et Johto séparés avec Vol (avant Kanto, quand t'es au Plateau Indigo, tu peux voler nul part). Bref de simples détails séparément mais qui te cassent les noix.

Et surtout, plus jamais je veux entendre de "Soleil et Lune cay lé plu fassile". Parce que non. Je viens de tartiner la ligue avec Aligatueur lvl 43, Machopeur lvl 37, Gravalanch lvl 35, Léviator lvl 31, Roucarnage lvl 38 et Boustiflor lvl 34. Genre deux types Eau, deux types Vol, trois faiblesses au type Electrik, cinq Pokémon sous le niveau 40... Voilà quoi, je le dis franchement, Pokémon Soleil & Lune AVEC Multi Exp activé est plus difficile que Pokemon Cristal. La difficulté est globalement bien foirée d'ailleurs. Le repaire Rocket d'Acajou, les sbires ont des pokémon niveau 17. DIX-SEPT. J'AI. SIX. BADGES. Donne moi des vrais adversaires, jeu. Même les Pokémon sauvages sont maximum niveau 25 dans tout Johto, ça grimpe que dans la route Victoire. Et encore le rival m'affronte avec des pokémon même pas évolués (Spectrum et Kadabra), c'est honteux (bon après ce sous-être ne doit pas avoir d'amis avec qui échanger et récupérer ses Pokémon).

Et pour citer les problèmes exclusifs à Cristal STOP AVEC LE HARCÈLEMENT TÉLÉPHONIQUE. J'ai accepté les numéro de quelques connards qui peuvent donner des pierres évolutives. Bien évidemment les seuls appels que j'ai eu c'est "Je m'améliore mais j'ai pas réussi à attraper un Chenipan". MAIS NOIE-TOI AVEC TON POKEMON SANS SURF BORDEL. Avec mon Caninos je caressais l'espoir d'une Ligue Pokémon avec Arcanin, bah j'ai pas pu car la seule et unique pierre donnée du jeu est à Kanto. Je voulais aussi un Insécateur et un Draco mais ils sont jamais apparus ces cons. Je voulais aussi remplacer Caninos par Ponyta qui est route 26 (avant la Ligue). Mais il apparaît que de jour et je suis arrivé à la Ligue à 22h. J'imagine que quand le soleil se couche Ponyta creuse un tunnel dans les herbes et se cache dedans.

Et je supporte pas les premiers rivaux (Blue et Silver). Si je buvais un shot à chaque fois que Silver (que j'ai nommé CONNARD, true fact) m'insultait de "minable", au bout d'une minute je serai déjà bourré. Ces rivaux n'ont aucune personnalité, rien.

Sinon j'ai eu un Mélo shiny.

@Jofe Silver est un rival avec une personnalité particulièrement intéressante et complexe, probablement même le rival le plus intéressant de toute la saga Pokémon. Pourquoi ? Parce qu'en début de partie, il ne fait qu'affirmer que les Pokémon ne servent qu'à combattre. Que seuls les Pokémon puissants ont de l'intérêt, et que les faibles ne sont pas digne d'exister. Puis, plus on avance dans le jeu, plus l'on sent que son discours évolue, qu'il se pose des questions, notamment au repaire Rocket après avoir été battu par Peter, Silver se demande si la véritable force d'un dresseur n'est pas dans la confiance que celui-ci porte à ses Pokémon.

Encore plus tard dans le jeu, dans le tout dernier combat contre Silver, dans le QG de la ligue Pokémon, juste avant d'entrer par les escaliers (combat que tu n'as d'ailleurs pas cité dans ton commentaire, car le combat que tu cites est l'avant-dernier) on constate qu'il a dans son équipe un Nostenfer. Pourquoi je m'arrête sur ce Pokémon en particulier et pas sur les cinq autres ? Car pour avoir un Nostenfer, il faut avoir un Nosferalto au maximum de son bonheur (comme pour faire évoluer un Evoli en Mentali, par exemple). Et tout repose sur ce détail. Silver a finalement compris que pour rendre ses Pokémon plus puissants, il faut qu'ils soient heureux, que leur dresseur ait confiance en eux (on sera d'accord pour dire qu'un Nostenfer est plus puissant qu'un Nosferalto).

N'y vois aucune condescendance de ma part, Jofe, mais j'ai l'intime conviction que tu es totalement passé à côté de la subtilité du personnage de Silver, de sa personnalité complexe et évolutive. Que tu t'es fait berner par ses insultes grotesques. Affirmer que Silver n'a aucune personnalité, c'est ne pas avoir compris le message implicite que le jeu tente de transmettre au joueur : aimer ses Pokémon. Ça paraît bateau vu de la sorte, je le concède, mais le fait est que rien n'est laissé au hasard quant à ce fameux rival. Contrairement à d'autres rivaux sans réel intérêt hormis l'expérience engrangée lors des combats comme Blue dans Rouge/Bleu/Jaune ou celui de Diamant/Perle/Platine, Silver est très intéressant car porteur d'un message fort.

Je n'ai d'ailleurs pas parlé de son complexe d'infériorité et sa haine de la Team Rocket, causés par nul autre que son père, le leader de la Team Rocket, Giovanni. Élément qui ne fait qu'étoffer davantage sa psyché torturée entre le bien et le mal, entre la considération et le mépris.

Je me doute que ça ne t'importera en aucun cas, mais je me dois d'être en désaccord avec ton analyse de Silver.

Si, ton analyse colle bien au personnage de Silver. De HeartGold / SoulSilver. Mais avec la mise en scène moins percutante et des dialogues deux fois moins longs, dans les versions GB ça passe pas bien.

"Tu m'as battu mais je suis meilleur que toi minable."
"Hey viens de te battre minable."
"Tu m'as battu pour le 17e fois mais t'es toujours un minable."
"Mais t'es un minable donc c'est mathématiquement impossible que je perde."
"L'inconnu que j'ai rencontré y a trois minutes habillé en noir dans un repaire de criminels qui se balade avec des dragons m'a dit que je prenais pas soin de mes Pokémon, il a peut-être raison."
"Ligue Pokémon: viens te battre minable."

Dans HG / SS y a les mêmes bases mais enrobés de beaucoup plus de matière. Peut-être suis-je trop insensibles aux charmes de la Game Boy. Et si y a un message dans R/B/J: Quand tu vis dans une famille où ton propre grand-père peut pas se rappeler de ton prénom, tu peux pas évoluer correctement.

EDIT: Pour le combat où il a Nostenfer, c'est après le combat au Mt.Sélénite de Kanto.

La mise en scène est moins percutante, bien sûr, mais le fait est qu'elle existe bien. Je t'accorde cependant que la subtilité est infime dans les versions GameBoy de la 2G. J'essaie simplement de dire qu'il ne faut pas uniquement s'en tenir aux insultes de Silver, qu'il y a plus que ça chez ce personnage, mais je vois que tu l'as compris grâce à Heartgold & Soulsilver.

Quant à Rouge/Bleu/Jaune, je valide ta plaisanterie. Entre ça et le fait d'être un garçon ou une fille (cf. Rouge Feu/ Vert Feuille), le Professeur Chen a causé bien des traumatismes.

Lé myeu cé rouge é bleu, lé pokémon ressamblé a kelke chose pa comm m1tenan.

Montrer (spoiler)
*tousse* *tousse* *tousse* Magnéti Grotadmorv Triopikeur Dodrio Kicklee (quand j'étais jeune je croyais que Kicklee c'était un Pokémon Cuisse de Poulet) *tousse* *tousse* *tousse*

Je trouve Cristal quand même largement plus difficile que Soleil/Lune :s C'est sûr qu'en le refaisait plus vieux, on se rend compte qu'il n'y a rien d'insurmontable, mais à moins de vouloir absolument farm (ce qui bon, clairement, dans un pokémon, est chiant) c'est pas non plus le truc beaucoup trop facile, avec quelques sueurs à Sandra ou Morgane par exemple. En tout cas, quand on veut pas forcément se taper une team alakazam/aligatueur/leviator du cancer ;( Mais le souci c'est peut-être aussi que je peux pas faire évoluer la moitié de mon équipe car j'attend de pouvoir échanger d'ici peu :hap:

Bref hormis ça, si ce n'est pas fait, je conseille TRÈS FORTEMENT avec un grand t un grand r un grand e un grand.. et puis fuck, je conseille TRÈS FORTEMENT le manga qui développe avec une excellence pointue tous les héros et rivaux de la série, de ce que j'en ai lu, c-à-d le début jusqu'à émeraude/rf/vf, qui est d'ailleurs un excellent final à la première partie de La Grande Aventure. Je ne m'attendais pas à quelque chose de bidon, mais je dois avouer qu'en conservant certains clichés de pokémon (les amis blabla) on plonge finalement dans une histoire assez mature et un développement vraiment enrichissant quant à la série originale (c'est d'ailleurs mon format préféré de loin tous confondus pour l'histoire).

Kirby Star Allies : fini avec 62% de progression, je m'y repencherai plus tard et en profiterai pour découvrir les modes annexes aussi.

Bonus/malus

+ Les musiques dantesques, et quasiment aucun recyclage, première fois que je vois ça dans un Kirby

+ Les niveaux/puzzles se renouvellent eux aussi quasi-systématiquement, ce qui fait plaisir à voir

+ Les graphismes, l'ambiance, l'immersion

+ Une I.A. efficace

- Trop de bordel à l'écran, assez peu de visibilité à certains moments

- Une facilité peut-être excessive pour la moitié du jeu, voire plus

- Certains effets sonores sont peu agréables à l'oreille, même si c'est moins pire que dans la démo

- Des textes et dialogues tellement niais que ça en devient malaisant (hormis le boss final qui a sauvé les meubles)

Une valeur sûre, je dirais même qu'on tient le jeu qui aurait pu placer la formule Return to Dream Land à son apogée, dommage que le rendu soit pas très propre (le son chelou, la visibilité, etc)

Le jeu a tenu toutes ses promesses et plus, du coup j'espère que Hal va se bouger et innover ça au plus vite, quitte à cesser de produire des jeux annuellement, parce que refaire le même jeu tous les deux-trois ans depuis 2011, ça commence à jaser.

1 ... 127 128 129
Vous devez vous connecter pour pouvoir répondre au sujet.