It's only a mere flesh wound!

Les jeux que je me suis envoyé en 2017 (avec un peu de retard)

Ouais, on est quasiment au mois de février, et je me mets à parler de jeux que je me suis envoyé en 2017. Mais voila, le boulet que je suis s’est décidé à en parler maintenant plutôt qu’en Décembre. Donc sans plus parler, je vais me lancer. Pour rappel, je parle de jeux auquel j’ai joué, donc pas forcément sortis cette année.

  • Yakuza:

yakuza.0.0.jpg

Une série que je connaissais de nom, mais auquel j’avais jamais touché. J’avais acheté le jeu simplement parce que j’aimais bien les développeurs. Et si je mets de côté la traduction française à la ramasse et le doublage anglais qui est encore pire, c’est du tout bon. Du Beat them Up bien bourrin comme il faut, un scénar’ béton et les quartiers de Kamurocho très agréables à parcourir. Seul bémol: je trouve que le gameplay a un peu vieilli. On a aucun contrôle sur la caméra, Kazuma se contrôle comme un tank et les missions ont tendance à faire plus ressembler Kazuma à un livreur Fedex qu’à un Yakuza. Bonne pioche, ce jeu…

  • Yakuza 2:

maxresdefault.jpg

… Surtout quand on sait ce qui arrive après. Un gameplay un peu mieux maîtrisé (sauf le côté tank de Kazuma), des graphismes qui font honneur au grille-pain qu’était la PlayStation 2, un scénario encore mieux foutu, et MERCI d’avoir enlevé ces voix anglaises complètement à côté de la plaque! J’ai hâte de m’envoyer la suite.

  • Zone of the Ender:

thumb-1920-756945.jpg

Acheté même pas 10€ dans un bac à solde, c’était ma première fois avec un jeu Kojima. J’aime un peu toucher à tout ce qui à un rapport aux méchas, et j’ai tout de suite était enchanté par le système de combat de ZotE, qui réalise mes fantasmes les plus délirants. Les combats sont dynamiques, et c’est vraiment jouissif de distribuer des mandales à tout ce qui bouge dans un engin de cette taille. Petite déception au niveau de certains environnements, qui, malgré la faible durée de vie du jeu, ont tendance à se ressembler.

  • One Piece Pirate Warriors:

OPPW_PS3_INLAY_FR_11.jpg

Je vais être clair tout de suite, j’ai arrêté de suivre le manga depuis un bon bout de temps. De toute façon, je suppose que l’auteur va atteindre les 100 tomes en gardant une réserve pour d'éventuels spin-off. Habituellement, j’aime bien les musou, mais là, c’est pas passé. Les développeurs ont tenté d’inclure un petit aspect aventure en gavant leur jeu de passage «d’exploration» où on ne fout absolument rien. Les combats sont mous, les combos sont limités, l’IA est une tanche, les passages en QTE sont chiants, ça rame, il y a des retards d’affichage, pas mal de bugs, et la difficulté a apparemment été dosée avec les pieds. J’ai payé le jeu même pas 4€, et pourtant, je me sens arnaqué…

  • the Legend of Zelda: Breath of the Wild:

breathwild_5F00_610.jpg

Si on enlève Zelda II, les opus GB, GBC et GBA, la série des the Legend of Zelda m’en touche une sans faire bouger l’autre. Ici, fini les donjons où il faut se taper une dizaine d’allers-retours, les clefs à clefs à aller chercher dans des endroits improbables et la sensation de juste parcourir des temples, certes ingénieux, mais qui (je pense) ont fait leur temps. Les open-world, on en trouve partout, de nos jours. Et souvent, ça sent bon le remplissage pour dissimuler un vide au niveau du gameplay. Avec ce Zelda, j’ai pris mon pied comme pas possible, et je pense que c’est certainement l’un des meilleurs jeux auquel j’ai pu jouer.

Super Mario Odyssey:

854342.png

Celui-là, il s’est fait défoncé comme jamais par les joueurs. La raison? Les lunes sont trop faciles à attraper. Personnellement, j’ai joué au jeu par session de plus de 7 heures, et je ne m’en suis jamais lassé. Je trouve le jeu ingénieux, la direction artistique est vraiment sympa, les musiques sont intéressantes et c’est tout… Par contre, les 999 lunes, non merci. Exception faite aux deux Super Mario Galaxy, j’ai jamais réussi à compléter un Mario à 100%, mais l’expérience a toujours été plaisante, tout particulièrement avec cet opus.

  • Tales of Xillia:

Tales.of.Xillia.full.1502614.jpg

Alors lui, c’est une perle. Je regrette un peu de pas y avoir joué plus tôt, mais le préjudice est réparé. Selon moi, c’est incontestablement l’un des meilleurs de la série, au côté de Eternia. Le système de combat est encore une fois remis au goût du jour, et les enchaînements rendent le tout extrêmement dynamique. Scénario en béton, personnages attachants, des environnements et des musiques qui changent un peu de ce à quoi on nous avait habitué. Petite réserve sur le bestiaire, qui reprend pas mal de modèles 3D de Graces F, mais c’est pas bien choquant.

  • Tales of Xillia 2:

tales_of_xillia_2___wallpaper_by_linxstr

Au risque de me faire frapper, je trouve que Xillia 2 fait parfaitement son taff. C’est sur, ça fait plus extension que suite, mais l’idée est là. J’avais un peu peur du fait de contrôler un personnage qui ne parle pas (mais qui n’est pas muet), mais c’est finalement pas plus mal, vu qu’il y a pas mal de choix de dialogues. Mêmes qualités que le précédent (en même temps, pour le foirer, fallait le faire) et une fin qui pourrait faire chialer le Dalaï Lama.

  • Castlevania Rondo of Blood:

401281RondoofBloodadlarge.jpg

Ce Castlevania, je me le suis fait à la fois sur la Console Virtuelle de la Wii et sur PlayStation Portable. C’est quand même un peu mieux que dans mes souvenirs (normal, j’avais jamais réussi à le finir). Un classique de la plate-forme qui mériterait un portage sur les consoles next-gen. Les niveaux sont excellents, les musiques sont indescriptibles tellement elles sont bien foutues, les boss sont de vrais fourbes, c’est difficile, mais c’est que du bon. Chose dont je ne me souvenais pas, on pouvait débloquer une fin alternative en délivrant toutes les jeunes filles. Par contre, pour avoir cette fin, j’ai morflé comme jamais.

  • Panzer Dragoon:

75fbe529901d954731759ee05ed85c8a.jpg

Si vous avez une Saturn, vous connaissez certainement Panzer Dragoon. Y avoir joué, c’est bien, mais l’avoir terminé, c’est une autre paire de manches. Il m’a fallu au moins une centaine d’essais, une concentration de tout les instants (et un peu de chance) afin de finir Panzer Dragoon sans perdre une seule vie! Un très bon shmup qui s'en tire avec les honneurs, avec d’excellentes musiques. Bref, SEGA, je t’aime.

  • Sonic Mania:

wp2094934.jpg

Mouais… J’aime bien le jeu, mais son existence me met un peu mal à l’aise. Jean-Michel «c’était mieux avant» a fini par faire faire à SEGA ce que je redoutais le plus pour la série Sonic: un retour en arrière. Forcément, ça lui a fait plaisir à Jean-Michel, mais je doute que c’est avec ce genre de choses que SEGA va redorer l’image de Sonic auprès du grand public. Brosser les fans dans le sens du poil, des fans égocentriques qui pensent savoir mieux que tout le monde ce que doit être un jeu Sonic, qui disent que SEGA devrait faire un jeu comme Sonic Adventure alors que ça fait à peine 20 ans que le jeu est sorti (et qu’il a pas mal vieilli), des fans qui pourraient se tourner vers les fan-games au lieu de faire chier leur monde mais qui préfèrent harceler les développeurs pour satisfaire leurs caprices, ça la fout un peu mal… Voilà pourquoi des jeux comme Sonic Mania, c’est bien, mais pas trop souvent.

  • Dragon Ball Z: La légende des boules de cristal:

61-BLXtnTML.jpg

Quand j’entends parler de Dragon Ball FighterZ, du soit-disant jeu DBZ parfait (jeu auquel j’ai joué, que je trouvé sympa, mais pas top), je me rappelle de ce jeu sorti sur Saturn. Le hasard a fait que je me suis retrouvé avec le jeu entre les mains, le temps de finir le mode scénario et de se foutre sur la gueule entre copains. Selon moi la meilleure adaptation de l’univers DBZ grâce à ses combats dynamiques et similaires à ceux du manga, son gameplay à peine rigide qui permet quelques fantaisies au niveau des combos et ses environnements tout en 3D destructibles. Et le tout en français! (la traduction est moisie, mais c'est déjà ça de pris)

Voilà, j’ai fini de vous embêter avec mes histoires. Je suis évidemment passé à côté de jeux dont j’avais pas grand-chose à dire. Juste histoire de les citer, les voici: Secret of Mana, Mario Kart 8 Deluxe, Ultra Street Fighter II et Metal Gear Solid 1.

Cette année fut très chargée, tant au niveau des sorties que des annonces. Par contre, on a vu disparaître pas mal de têtes connues, et ça a l’air de poursuivre dans ce sens en ce début d’année avec le guitariste de Motörhead, le chanteur de Machiavel et l’ancien batteur de Judas Priest… :'( (pour l'instant, personne du milieu du jeu-vidéo, mais ça ne saurait tarder)

En tout cas, l’année a bien débuté pour ma part. J’ai commencé avec Batman Arkham Knight et Xenoblade Chronicles 2, et j'en suis globalement satisfait.

PS: Je suis vraiment surpris qu’il n’y ait pas eu de résumé d’année de ce genre, mais si vous avez des jeux à recommander où simplement envie de pousser un coup de gueule, un coup de cœur, voire les deux, la porte reste encore ouverte :hap: