It's only a mere flesh wound!
La lumière se déplace plus vite que le son. C'est pour ça qu'on a toujours l'air intelligent jusqu’à ce qu'on l'ouvre.

Thatgunman la brocante épisode 3 (il me faut les droits d'exploitation!)

La braderie de Lille arrive, ce qui annonce inévitablement le début de la fin pour les grandes brocantes (dans le Nord, en tout cas). Cette semaine, j'ai encore eu l'occasion de me ruiner ma santé physique (2 heures de sommeil) et mentale (les PES et les FIFA sur le chemin). La pêche a quand même été bonne, avec 6 jeux. Heureusement pour moi, le temps était pluvieux. Pourquoi heureusement? Parce que ça fait fuir des acheteurs potentiels et il ne reste que l'élite de l'élite. Par là j'entends des arnaqueurs de première classe, qui vous déstabiliseront en vous disant qu'il y a une micro-rayure sur votre CD neuf, ou que votre prix de 50 centime est bien trop élevé :noel:

Pour commencer (et pour ne pas changer), les débuts ont été fastidieux. J'avais bien vu un SEGA Rally, mais après une longue discussion avec la vendeuse, qui me disait que 15€ était un prix honnête, parce que c'est ce qu'ils avaient dit à Micromania, j'avais juste envie de commettre un meurtre :fou: . À chaque fois que je tombe sur un de ces débiles profonds, j'ai juste envie de dire: «MAIS T'AS QU'A LE VENDRE A MICROMANIA, TON P#@&!? DE JEU :mg: ». Le concept de la braderie (ou brocante pour les non-nordistes), c'est de vendre à prix bas, si possible en dessous de ce que propose les magasins. Le but est de se débarrasser d'objets dont on ne se sert plus, et pas de se faire du fric sur le premier pigeon.

Bref… En chemin, je remarque une petite pile de jeux GCN, Xbox et Wii. En fouillant un peu, je tombe sur les deux premiers Prince of Persia, que je récupère pour 5€ (les deux).

ppsot.png

ppww.png

Deux escrocs professionnels plus loin (qui vendaient la boîte de Road Avenger… pour 20€ :gaaa: ), un bac rempli de jeux MegaDrive m'attendent. Je tombe sur Le Roi Lion et Turbo OutRun, que je négocie à 5€ les deux…

J'avais beaucoup joué à Turbo OutRun sur borne d'arcade (avec un cockpit), qui reste à ce jour l'un de mes jeux de courses préférés (avec le mythique Power Drift). Même si j'aurais préféré trouver OutRun 2019, je suis content de retrouver cet excellent jeu d'arcade (AM2 <3 )

lk.png

tor.png

Sur le stand d'à côté, je trouve LocoRoco sur PSP, un jeu qui avait reçu de bonnes critiques dans mon entourage, ce qui m'a poussé à l'acheter pour 3€.

Pour terminer, je me retrouve face à un grand bac de jeux PS2, avec les habituels PES, FIFA, et autres Madden. J'avais bien vu un Dead or Alive, mais le CD était en piteux état. Heureusement, j'ai trouvé un autre jeu de baston juste en dessous: Soul Calibur 2.

sc2.png

Je ne connais que très peu la série (j'ai joué à Soul Edge sur PS1, et un peu à l'opus Dreamcast), mais c'est apparemment un très bon représentant de la baston 3D. J'attends de voir la suite, mais c'est plutôt bien parti pour ma part.

Cet article est dédié à Victor Lanoux (décédé le 4 mai de cette année), qui jouait Louis la Brocante dans la série éponyme (plombage d'ambiance/20)

Ultra Street Fighter II: the Final Challengers

30 ans… Dire que c'est passé si vite, et me voilà déjà sur ce qui semble être la version ultime d'un des jeux les plus marquant, des plus riches. Un épisode qui a réellement lancé la saga phare de Capcom. C'est l'occasion pour moi de dire merci à ce développeur/éditeur qui m' prouvé au fil des années que le Versus Fighting 2D n'était pas un genre de niche (sauf pour Street Fighter V :hap: ). Une firme qui se plantait souvent, mais qui réussissait encore mieux la fois d'après. Pour autant, je ne compte pas faire preuve de clémence pour cet Ultra Street Fighter II, juste que je suis reconnaissant envers Capcom (de toute façon, pour moi c'est SNK for the win :top: )

Cette version SWITCH aura décidément bien fait parler d'elle. C'est une version d'un jeu datant d'il y a maintenant 26 ans (bordel, ça rajeunit pas :'( ), et les joueurs n'ont pas été tendre avec. Ces mêmes joueurs qui glorifient le remake d'un jeu de 20 ans, dont on n'entend plus parler depuis l'E3 2015 (toute ressemblance avec FFVII serait purement fortuite :noel: ), ainsi que la version PS4 d'un TPS acclamé par la presse sorti quelques temps plutôt sur PS3 (et je ne fais pas du tout allusion à The Last of Us, qui a reçu un 19/20, certainement pour l'originalité de la version PS4 :roll: ).

En tout cas, Street Fighter II, c'est un Versus Fighting 2D (que je vais abréger en VSF2D), comprenez que vous et votre devrez coller des bastos à votre adversaire afin de lui vider sa barre de vie :cafe: . Il y a 6 boutons disponible, 3 pour les pieds et 3 pour les poings (chacun de ces boutons correspondant à un niveau de puissance). Au fur-et-à mesure que vous frappez (dans le vent où dans votre adversaire), une jauge de SUPER se remplit, et lorsqu'elle est complétée, un SUPER Combo pourra être déclenché. Sur cette base viennent se rajouter les coups spéciaux, les choppes, les combos, qui sont des marques de fabrique du genre.

NintendoSwitch_UltraStreetFighterII_scre



A cela vient se rajouter un système propre à cette version: les déchoppes, qui annulent une choppe.

Si l'on met ça de côté, les nouveautés (les bonus viendront plus tard) se trouvent surtout dans le casting. Ainsi, Violent Ken rejoins l'équipe (pour rappel, il était déjà présent dans SNK VS Capcom, contrairement à ce que dis la presse et le marketing), et Evil Ryu dispose enfin d'une moveset digne de ce nom (parce que dans Street Fighter Alpha 3, c'était la dèche). Respectivement sous l'emprise du Psycho Power et du Hado, ces altérations des deux personnages emblématiques sont un peu des versions remixées des originaux à la sauce Gouki (pas décevant, mais pas extra non-plus). On peut aussi noter le retour des éléments destructibles en arrière plan.

On nous a vendu Evil Ryu et Violent Ken comme de nouveaux persos, alors que pas du tout :fear:

ultra_street_fighter_2-02.jpg

Graphiquement, c'est plutôt sympa. Les mauvaises langues diront que certaines animations sont dignes de Flash (dixit JVC, une référence en matière de comparaison douteuses). Mais évidemment, vu que Capcom sait que son public est composé de vieux cons nostalgiques, les graphismes du CPS2 sont disponibles, et pour ne rien vous cacher, dès les premières minutes de jeu, mon choix s'est porté sur cette solution :-D . Les musiques ont elles aussi été remixées, et si j'admets préférer celles d'origine, ces remix ont le mérite de dépoussiérer le système audio du CPS2. On avait déjà eu une soundtrack de ce genre sur la version 3DO, mais les résultats sont très différents :yes: .

Les graphismes sur le support CPS2 n'ont quasiment pas vieilli

USF2-Classic.jpg

Voilà donc pour les «nouveautés» des combats. Maintenant, passons au point qui fâche: la jouabilité. Street Fighter II a toujours été une affaire de précision et de rapidité dans les mouvements. J'avais déjà eu une mauvaise expérience avec Garou Mark of the Wolves, mais là, c'est clair, les joy-cons ne sont pas faits pour jouer aux VSF2D. Les quarts de cercle ont du mal à sortir, et certains SUPER Combos sont irréalisables. Et si la manette pro semble plus appropriée, je me vois mal claquer 70€ pour avoir une bonne expérience sur seulement 2 jeux.

En plus du classique mode Arcade, Ultra Street Fighter II ajoute un mode coop (très sympa, mais clairement pas addictif, voire répétitif) et la fameuse «voie du Hado». Dans ce mode, vous incarnez un Ryu à la première personne, devant user de ses coups spéciaux pour défaire les hordes de M. Bison. Les Hadoken, Tatsumaki Senpukyaku et autres Shoryuken devront être déclenchés en reproduisant les mouvements avec les Joy-Cons. En plus d'être très agréable, le motion-control répond bien. Le seul défaut est sa répétitivité (même si le but du bonus n'est pas de durer, les ennemis ne sont que sous 3 formes, avec un Swap Color en fonction du niveau).

Les modèles et textures de "la voie du hado" semble venir tout droit de Street Fighter IV

maxresdefault.jpg

Pour les fans de la première heure, une galerie d'image est disponible (en Japonais uniquement), avec des artworks, les jaquettes de pas mal d'opus de la série (fan-service/20). J'ai donc passé de longues minutes sur ce recueil, très intéressant, notamment car Capcom ne s'est pas limité à Street Fighter II, mais aussi au autres opus, ainsi qu'à Pocket Fighter, Super Puzzle Fighter II Turbo…

Le texte est en Japonais, mais les illustrations valent le détour :top:

maxresdefault.jpg

En ce qui concerne le mode online, il reste très sommaire… Le matchmaking est quasiment inexistant, et je me retrouvais soit contre des adversaires très forts, soit contre des adversaires connaissant à peine les règles de base. Pour ainsi dire, mes dernières parties online se sont faites sur Super Street Fighter IV Arcade Edition, et j'ai donc eu le plaisir de redécouvrir les fameux flowchart guys, répétant systématiquement des actions basiques (apparemment, les coups spéciaux sont accessibles sur l'écran tactile, facilitant l'essai).

:huhu:

streetfighteriv-howtoken.gif

J'ai aussi eu des problèmes de connexions, me forçant à jouer avec moins d'une image par seconde. Rajoutez à cela la jouabilité exécrable aux joy-cons et vous obtenez quelques choses d'injouable. Heureusement, cela provenait apparemment de mes adversaires.

En résumé, Ultra Street Fighter II est un opus très sympa, avec des features qui raviront les habitués, mais aussi les novices. C'est une bonne porte d'entrée pour qui souhaite découvrir les jeux de baston, puis peut-être poursuivre avec les jeux SNK de la collection ACA Neo Geo :cool: . Malheureusement, une manette Pro est requise pour avoir une expérience satisfaisante, ce qui réduit grandement le public cible. Cela dit, il reste une bonne pioche en cas de trou dans le catalogue :-)

Quant à moi, je continue à errer sur le online, à la recherche des flowchart guys, que j'élimine un par un (les exterminer: tel est ma mission)

Sur ce, bonnes vacances :top:

maxresdefault.jpg

Sonic+flipper=?

Je ne sais pas si vous vous en rappelez, mais pendant un moment, c'était la mode des jeux-vidéos de flipper. Beaucoup de licences y sont passés pour le meilleur, mais surtout pour le pire. Ils se ressemblaient quasiment tous et l'originalité des tables de flipper avait disparu aussi rapidement que mon intérêt pour la conférence d'EA à l'E3 :roll: . Et comme SEGA était réputé à ce moment là pour mettre Sonic dans de nombreux spin off (Shadow the PANPAN BOUM BOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUM :noel: et Souffrance Chronicles), ce qui ne pouvait que ravir le jeune fan-boy de SEGA que je suis. C'est donc en 2003 que sort Sonic Pinball Party sur GBA, le second jeu de flipper dans l'univers de Sonic.

Perso, j'aurais mieux aimé ne pas m'en rappeler

Sonic_Spinball-title.png

En terme de gameplay, rien de nouveau… Les touches A et D-pad Gauche actionnent les flippers (pour les non-initiés, il s'agit des leviers situés généralement en bas de la machine pour renvoyer la bille), L et R servent à faire bouger la machine, et c'est tout… C'est au niveau de ses tables que Sonic Pinball Party se démarque des autres productions. Il y en a 3 en tout (ça paraît peu, mais mes propos vont bientôt être nuancés). Je vais plus m'attarder sur celle dédiées à Sonic.

La table en question

latest?cb=20160807130007

Cette table reprend le design des niveaux des Sonic Advance (Neo Green Hill Zone, Secret Base Zone, entre-autres). Sur cette table, il y a trois rampes, chacune dédiée à un mot. La bille devra passer plusieurs fois dans une rampe pour pouvoir composer le mot, ce qui octroiera un bonus. Il y a aussi 3 bumpers avec 3 leviers qui, quand ils seront actionnés, multiplieront les points par deux. Ensuite, vous pourrez faire éclore deux œufs de chaos en tirant sur les trous attitrés, puis les faire évoluer en répétant l'opération. Pour le reste, c'est du classique avec les slingshots, les trous sur les côtés, les drop targets.

Cependant, et c'est là que ça se complique, des événements pourront être déclenchés en remplissant certaines conditions (que je vais éviter d'énumérer pour éviter de vous perdre). L'un d'entre eux fera apparaître Eggman dans une de ses machines. Pour le battre, il faudra viser la zone correspondante. Une fois Eggman vaincu, le joueur passe au niveau suivant, et l'opération est à répéter jusqu'au niveau final. Voilà donc pour la table dédiée à Sonic (y a aussi un système de changement de personnage, mais c'est plus complexe :fear: ) .

Mais il en existe encore deux autres, qui, malgré le réel effort apporté, ne seront jamais aussi complexe que la table de Sonic. Sachez que celui de Samba de Amigo propose un jeu de rythme en bonus, que sa table reprend le concept des maracas à secouer et qu'il reprend la musique de ChuChu Rocket (à mon plus grand bonheur). Parlons des musiques, justement. Elles se composent essentiellement de remix des anciens opus (Sonic Advance, Sonic Adventure, Sonic R), et qu'elles sont toutes bien foutues. La première fois, j'ai même été surpris d'entendre une musique de Sonic R (Richard Jacques <3 ), qui faisait cracher ses tripes à la GBA.

latest?cb=20160807130028

Pour les différents modes, il y a un scénario qui permet de voir les plus belles punchline sur GBA, un mode party pour jouer à des mini-jeux, un mode guide pour apprendre aux newfags comment on fait un beau score, et un mode casino pour apprendre à nos chères têtes blondes comment ça se passe les jeux d'argent.

Ces punchlines sont épiques :lol:

punchlinelel.png

Ayant un grand intérêt pour les salles enfumées, qui sentent la sueur et le tabac, avec un bruit de fond qui ferait passer un concert de Rammstein pour une berceuse (ces salles sont aussi communément appelées «salles d'arcade» :hap: ), j'éprouve un petit faible pour les jeux qui s'y trouvaient là-bas. Et si Pokémon R&S Pinball a su se faire une place dans le cœur des joueurs, ce qui n'a pas été le cas pour Sonic Pinball Party (pour la totalité des Sonic sur GBA, en fait). Pour des raisons financières (Dreamcast, toussa :cafe: ), THQ s'est occupé de la distribution en Europe, ce qui l'a fait passer quasiment inaperçu (dans le même univers, Metroid Prime Pinball se vend très très bien sad2.gif ).

Thatgunman la brocante épisode 2 (de toute façon, ils ne comprendront pas la référence)

Je vous avais manqué? Vous non plus :-D ! J'ai pour habitude de faire mes braderies en printemps: il fait chaud, il y a du soleil (si, même à 7 heures du matin) et c'est surtout l'occasion de voir un maximum d'exposants. Qui dit plus d'exposants, dit plus d'arnaqueurs et d'arnaqués (surtout d'arnaqués :roll: ), et donc plus d'enfilades et de choses à dire. D'ailleurs, visiblement pour faire plaisir aux lillois, la braderie de cette année a une zone encore plus limitée que la taille du Luxembourg. Mais bon, passons… Ce matin, une fois n'est pas coutume, je me lève aux aurores, et je noie mon désespoir (et ma somnolence :cafe: ) dans le café. C'est parti pour arnaquer faire de bonnes affaires :noel: .

Pour être franc, la pèche a été mauvaise :-/ . Je n'ai vu quasiment aucun jeu-vidéo durant les 300 premiers mètres. Même pas un (insérez un nom random de FPS) ou un Fifa (insérez une année comprises entre 1993 et 2017). Mais c'est au bord du désespoir que j'ai trouvé mon bonheur. Premièrement, je vois une pile de jeux DS, sur laquelle je me précipite. Malheur :mg: ! Des Alexandra Ledermann et Léa Passion! Mais un petit bout bleu dépasse, et je vois un Splinter Cell Blacklist sur Wii U, que j'arrive à négocier à 7€.

scbl.png

Puis, dans ma lancée, je vois une pile de jeux PS1 dans le stand à côté, en dessous d'un Enter the Matrix (déjà, j'aurais dû me douter que c'était de mauvaise augure :fp: ). J’aperçois la jaquette d'un Bust A Move. Je suis pas fan des jeux de Puzzle, mais le Bust A Move sur Saturn me fait penser le contraire (Magical Drop 3 aussi). En la prenant, la boîte tombe en lambeaux dans mes mains (en 4 morceaux pour être exact :yes: ) et là, c'est le drame. Histoire de faire preuve de bonne foi (et de pitié envers la vendeuse :-P ), je jette un œil au CD. En le retournant, des dizaines de griffures se révèlent et quelque chose se distingue de ces rayures. Pour être sûr de la forme, je montre le CD à mon collègue, et nous en venons à la même conclusion, une forme phallique était représentée sur le disque :v.

J'esquisse un sourire, mais mon collègue ne peut pas s'empêcher de se marrer (la maturité, on vous dit :noel: ).

Plus loin, un jeu PSP me fait tilter. Je n'ai jamais joué à un Patapon de ma vie, mais cette série fût l'une des raisons de mon achat d'une PSP. Je demande au vendeur quel prix il souhaite en tirer, et, voyant qu'il a du mal à se décider, une autre personne arrive et lui dit que 2€ paraît convenable (intérieurement, j'étais à deux doigts de la syncope :fear: ) je tends ma pièce vers lui et m'enfuie vers mon acolyte pour lui montrer ma trouvaille, ce qui me vaut un flot d'insultes pour ce coup digne des plus grands arnaqueurs.

pp.png

Pour le jeu suivant, je m'attendais à ne rien trouver. Un petit vieux tenait un vieux bac, avec de vieux vinyles (ça fait beaucoup de vieux dans une même phrase tout ça). Je vois bien Max Payne et The Getaway sur PS2, mais je m'attendais franchement à un prix défiant les lois de la logique. Je m’aperçois alors que la boite de The Getaway est vide, sans jeu. S'ensuit une recherche dans les différents boîtiers. Au bout de 3 minutes, le puzzle est complété, mais un pauvre PES se retrouvait toujours sans abris ;) . Le vieux me dit que c'est 50 centimes pièces, et que le PES est offert, car de toute façon, c'est impossible à vendre (sage décision… Si tout le monde faisait comme lui, on aurait pas à supporter ces bennes à ordures remplies de jeux de sport :cool: ).

Apparemment, il est mauvais... A voir, donc :yes:

tg.png

Je ne vous fait pas l'affront de montrer le PES :roll:

mp.png

S'ensuivent de longues minutes de vide, avec tout de même des vendeurs. On m'a quand même proposé une Game Boy Color qui croulait sous la poussière et qui avait besoin d'un bon nettoyage de l'intérieur. Pour 40€, je ne trouve pas ça cher, c'est carrément du vol à un tel niveau :fou: . Aucun jeu fourni avec, un état lamentable (même en pièces détachées) et sans cache-pile. J'arrive tout de même à trouver mon bonheur plus tard. Un Saint Seiya La bataille du sanctuaire qui m'attendait. Avec le deuxième tome de la série éponyme, j'ai pu l'avoir à un prix raisonnable, c'est à dire 10€

Pour y avoir joué quelques temps, je pense avoir rentabilisé mes 10€ :top:

ssbs.png

Enfin, au moment du retour, à quelques pas de la sortie de la braderie, je m'arrête au dernier stand présentant des jeux-vidéos. Le vendeur avait tout l'air de professionnels: une centaine de jeux étalés, des jeux quasiment introuvables, du retro, bref… En soulevant une pile de jeux Wii, je déniche un Trauma Center – New Blood. Vu que je cherchais ce volet depuis longtemps et que j'avais envie de me replonger dans la série, j'ai été indulgent et je m'en suis tiré avec un prix de 5€.

tcbn.png

Comme je l'ai signalé au début de l'article, la pèche a été mauvaise, mais j'arrive à m'en sortir quand même, avec des jeux que je vais m'empresser de finir :gaaa:

Les pires versions de Street Fighter II

Ça y est :mg: ! Ultra Street Fighter II est sorti, et il ne devrait pas tarder à rejoindre ma collection de Street Fighter 2. Pourtant, dans cette collection, il y a des jeux que je n'aimerais pas avoir chez moi, voire ne jamais y avoir joué pour les pires d'entre eux. Capcom avait à porté à l'époque son jeu phare sur un maximum de support, et on en a vu, des jeux à éviter comme l'herpès :malade: . Si vous êtes masochistes, sachez que ces jeux sont faits pour vous, mais pour le reste, c'est à éviter à tout prix :-( .

  • Street Fighter 2 sur ZX Spectrum:

La ZX Spectrum n'est pas connue pour être une machine de guerre, mais ça, à la limite, on s'en foutait :-P . Le catalogue était énorme et ça coûtait pas cher, bref, de la bonne came pour qui voulait se procurer un PC pour un prix au rabais (car c'est avant tout un ordinateur personnel). Mais maintenant, imaginez vous jouer à un jeu de baston avec un clavier. Pire: imaginez y jouer avec la manette ZX Spectrum :fear: . Et c'est autant injouable que ça en a en a l'air. Pour les graphismes, quand on connaît les limites du support, c'est presque un exploit que le jeu puisse tourner. Bref, c'est plus un acte manqué qu'autre chose, vu les limitations techniques et matérielles du support.

La manette ZX Spectrum dans toute sa "splendeur" (tendinite en approche :roll: )

51ABhvnD5GL._SL1223_.jpg

Une conjonctivite, ça vous tente?

114128-street-fighter-ii-zx-spectrum-scr

  • Street Fighter 2 sur Atari ST:

Là, j'ai plus l'impression que c'est un différent personnel entre moi et le jeu. J'adore l'Atari ST (je la préfère même à l'Amiga), mais quand je vois le massacre qu'a été cette version, je me demande si l'idée de base en elle-même n'était pas mauvaise. Parce que niveau jouabilité, c'est franchement pas top :-/ . On est quand même pas au niveau de la version Spectrum, mais… Encore une fois, c'est plus le support responsable de ce carnage. Rajoutez à cela des graphismes, certes très beau, mais qui ne permettent pas de différencier les personnages du fond (nan, parce que marron sur marron, c'est pas très très perceptible :cafe: ). En résulte un jeu très moyen, mais qui n'est pas bon pour autant.

Vous n'aimez pas le marron? Dommage :hap:

25863.jpg

  • Street Fighter 2 sur Commodore 64:

La critique à l'air d'être facile, dit comme ça, car je ne parle que de portages sur des PC low-cost de l'époque. Mais c'est sans compter la version DOS, exemplaire en tout point, car compatible avec des manettes ergonomiques :yes: . Malheureusement, la version Commodore 64 de Street Fighter 2 n'est pas du tout (à des années lumières) de cette trempe. Pourtant, c'est certainement la version sur laquelle j'ai passé le plus de temps. Je ne comprenais pas ce qui se passait à l'écran, les coups ne donnaient aucun feedback (c'était comme si que je frappais dans le vent) et encore une fois, manette en main, il fallait avoir des doigts de dieux grecs pour effectuer ne serait-ce qu'un Hadoken/yoga fire/arc de cercle (exhaustivité/20 :noel: ). Alors je ne vous évoque même pas le miracle qu'était le Shoryuken. Pourtant, j'ai passé des heures dessus, car Cyril Drevet (ce mec est un argument de vente de Street Fighter 2 à lui tout seul :top: ) et parce que trouver des bonnes versions console/PC de Street Fighter 2 n'est pas chose aisée.

Enjoy :noel:

streetfighter2_1.png

Et une photo de Cyril Drevet pour remonter le niveau (ne me remerciez pas :hap: )

10429532.jpg

  • Super Street Fighter 2 sur SNES:

Non, vous ne rêvez pas, je parle bien d'une des trois versions SNES de Street Fighter 2. Et franchement, de mon avis, elles sont toute bonnes à jeter :s . Je vais rejeter la faute sur la console, qui, malgré un réel effort technique, ne permettait pas vraiment le portage de jeu de combat (et puis faut voir la tronche d'Art of Fighting et Samurai Shodown sur le même support :roll: ). C'est lent, c'est moche et les musiques (déjà pas terrible dans la version arcade) me font saigner des tympans. Bref, je déteste ce jeu. Quand on m'a dit, lors de la présentation de la Switch au Grand Palais, que USFII reprendrait les graphismes SNES, je me suis d'abord dit que c'était pas énorme, mais que ça ferait plaisir aux vieux cons nostalgiques comme moi. Puis, je me suis souvenu de ce jeu, des heures de souffrance, à me dire que ça valait un peu moins de 500 francs O_O , et que j'aurais tout aussi bien pu dépenser cet argent directement dans la borne plutôt que de m'infliger ça. J'ai ensuite compris (à mon plus grand plaisir :v ) que la personne qui présentait le stand, s'était tout simplement gourrée, et que c'était les graphismes (absolument magnifiques) du CPS2 qui allaient être repris. Je vous assure que quand j'ai appris ça, mon pace-maker a failli lâcher (je parais peut-être vieux, mais j'ai pas encore l'âge de porter ce genre de machin ;x ).


J'attends impatiemment de recevoir mon exemplaire d'USFII, un jeu que j'attendais à un niveau que vous n'imaginez même pas (LEDocteurTails et Twilis pourront en témoigner :gaaa: ), et je me réjouis de voir que les erreurs de la nature citées précédemment ne sont que de l'histoire ancienne, en voyant des versions abouties de ce jeu que j'apprécie tant (c'est pas mon VSF2D préféré, mais je l'adore quand même).

Thatgunman la brocante (comment ça "plagiat"?)

Habitant dans le nord de la France, la braderie (ou vide grenier pour les autres populations :hap: ) est une coutume très importante. C'est pas pour rien que celle de Lille attire des gens du monde entier (même si des guignols l'ont annulée l'année dernière :roll: ). Le printemps est donc une période charnière de l'année, un combat de tout les instants, ou s'affrontent acheteur et vendeur, les premiers essayant d'acheter 10 fois moins cher, et les seconds de vendre 10 fois plus cher. Cette année, j'avais mis au point plusieurs tactiques afin de faire céder le vendeur lambda.

L'heure d'arrivée est toujours importante, et seuls les vrais combattants (entendez par cela ceux qui n'ont quasiment pas fermé l’œil de la nuit, par peur de louper l'aurore :bizarre: ) peuvent se permettre les meilleures affaires. Bref, il était 7h30 du matin, je me dis qu'on est un jour férié, et que je devrais plutôt en profiter. Mais le devoir m'appelle!

Je sors de chez moi, et j'observe ces personnes, cherchant par tous les moyens une place pour garer leur voiture. Évidemment, j'habite juste à côté du lieu de cambriolage annuel, donc je ne me sens pas vraiment concerné :noel: . Après 30 secondes de marche, j'y arrive enfin, et les premières heures s'avèrent laborieuses. Les seuls jeux-vidéos présents sont des FIFA et PES, habitués de ce genre d'endroit, revenant chaque année, car qui va acheter la version datant de 2001 à 1€ alors que la version 2017 coûte le même prix? Vous me direz que c'est représentatif du niveau de qualité de ces jeux, et je vous donne tout à fait raison, mais quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi à chaque fois que je vais à une brocante, au moins une personne s'est décidée à mettre 10€ de plus que la valeur réelle du jeu, en prétextant que c'est collector :huhu: ? Au coin de la rue, je vois un vendeur, qui me paraît assez paumé pour ne pas me proposer des jeux PS2 à 20 balles, mais avec un stock très intéressant. Je cherche désespérément de quoi inaugurer mes achats, quand tout à coup, je vois des jeux Sonic. J'ai d'ailleurs failli m'enfuir en courant quand j'ai vu Sonic Unleashed :s … Mais c'est alors que tel le messie, je vois apparaître Sonic & All Star Racing Transformed. Je demande au vendeur quel prix est il prêt à me faire, mais mon accent anglais digne d'un élève de primaire me force à répéter plusieurs fois le nom du jeu, et accessoirement à perdre toute forme de dignité aux yeux des autres, notamment les deux personnes qui m'accompagnaient, qui n'ont pas manqué une occasion de se foutre de ma gueule :grrr: . 4€? Sérieusement? Je dégaine mon portefeuille, et ce jeu (oui, j'ai la flemme de réécrire ce nom à rallonge) file directement dans mon sac.

sasart.png

Quelques mètres plus loin, je vois un pauvre jeune homme avec ses jeux PS2, sans aucun acheteur à proximité. Au moins il n'y avait pas FIFA, mais il avait l'air tellement désespéré de ne pas pouvoir vendre quelque chose de la journée, que j'ai décidé d'enfreindre les lois du FPS, c'est à dire en acheter un sur console :-P . Plus sérieusement, j'adore Wolfenstein, mais au vu du massacre de licences d'Id Software au début des années 2000, j'ai un peu peur, mais passons…

rtcw.png

Les minutes passent, et je ne trouve aucun jeu qui en vaille la peine, quand j'arrive près d'un stand qui venait juste de s'installer. Le vendeur devait avoir une dizaine d'année, et a le profil type du Kévin. C'est à dire, un jeune ado habillé en survêtement, parlant un langage qui semblait être différent du mien. Je vois une vingtaine de jeux PS3 étalées sur sa table. Puis sa mère arrive (ça sonne presque comme une blague de mauvais goût), et lui demande le prix auquel il compte vendre ses «disques de jeux» (dixit sa mère, visiblement coincée dans le début des années '90 :noel: ). Il répond alors 10€, mais sa mère, voyant que les 3 personnes s'intéressant à son stand s'en vont en entendant cela, lui dit qu'il abuse, et que 5€ paraît plus raisonnable. Je me précipite alors sur Monkey Island Collection, car j'avais une furieuse envie de me les refaire. Je m'enfuis ensuite en courant, fier de mon acquisition :happy: .

mic.png

Dans ma fuite, j'entrevois une jaquette rouge… Serait-ce… Red Dead Redemption? Je me jette dessus, et je demande le prix. On me répond un prix tout à fait honorable, c'est à dire 4€. La journée ne faisait que commencer, mais je me sentais déjà confiant, quant à la possibilité d'obtenir un nombre conséquent de ces jeux qui m'intéressaient, mais que je ne trouvais jamais en magasin à un prix raisonnable.

rdr.png

Je continue dans ma lancée, et je vois un lot de jeux PS2. J'arrive à soutirer un jeu One Piece à un prix réduit: 3€. Et… OH MON DIEU, DE LA MASTER SYSTEM! Je me dirige vers cet endroit si attrayant, mais plus je m'avance, plus je me dit que c'est encore un de ces revendeurs, qui vend ses jeux à un prix que même Micromania refuserait d'utiliser. Je demande à mes risques et périls le prix, la boule au ventre, observant du coin de l’œil le Wario Ware Touched, qui commençait à me faire du pied. On me répond 3€. Tout se mélange dans ma tête et je demande le prix de Wario Ware… 3€ aussi? Et les deux à 5€? Avec Lemmings sur PSP pour 2€? Je dégaine mon billet à une telle vitesse que le vendeur commence à se demander si je ne suis pas sous l'emprise d'une substance illicite ressemblant à de la farine.

Je savais même pas qu'il était sorti en Europe, celui là :-D

opga.png

shinobi.png

wwt.png

lpsp.png

Dans la foulée, je vois Super Paper Mario, et je demande si 8€ est un bon prix. Le vendeur acquiesce, mais je me dis que je pourrais faire mieux. Au moment où je tends mon billet, je me mélange mes pinceaux, et plutôt que de demander si c'était bien 8€, je demande pour 7€. Le vendeur me regarde bizarrement, me prenant certainement pour un alcoolique ayant raté sa détox :fou: . Le temps que je me rende compte que j'avais merdé, le vendeur me rendait déjà comme si le jeu coûtait 7€… J'ai arnaqué sans m'en rendre compte, donc :psycho: .

paper-mario-wii.png

En avançant, je vois un autre jeune au bord de la dépression, car il n'arrive pas à vendre ses jeux. Et entre deux FIFAS et Call of, je tombe sur un des jeux de David Cage. Pour 5€, ça en valait clairement la peine, mais il me restait 3€, et je n'avais pas envie d'utiliser un billet pour ça. Je dis que 3€ paraîtrait plus acceptable. Il attend quelques secondes, puis dit 4€. Je le défie du regard, puis répond 3€. Il dit non de la tête, et au moment où je m'en vais (de toute façon, c'est pas comme si Heavy Rain m'intéressait), il me dit que c'est bon pour 3€. J'ai encore une fois arnaqué quelqu'un sans m'en rendre compte…

hr.png

Les minutes passent, et mis à part un Tony Hawk's Underground, je ne trouve rien de bien intéressant. Je vois alors une petite pile de jeux éducatifs PC, je fouille dans l'espoir de tomber sur quelque chose d'un tant soit peu intéressant. Je vois un bout de jaquette PSP, que je retire tout doucement. Je vois alors Final Fantasy Crisis Core. Je soulève un peu plus, et le prix se dévoile. Je vois l'étiquette 2€ en bleu fluo (du plus mauvais goût). Je m'élance héroïquement vers la vendeuse, deux pièces à la main. Une personne derrière moi me fixe avec un regard noir, marmonnant ce qui s'apparentait à un flot d'insultes à l'égard du fourbe que je suis. Ça y est, je peux mourir en paix…

thu.png

J'ai laissé l'étiquette de prix, parce que c'est collector XD

ffcc.png

La matinée s'achève, et j'ai fait de bonnes affaires, je rentre tranquillement chez moi, me fait bousculer par deux racailles des bacs à sable, bref, la routine :-D . Tout ça pour dire que les braderies/vides greniers, c'est cool, surtout quand un malfrat vient tout dévaliser avant les autres, à des prix plus que douteux :top: .

ACA Neo Geo Metal Slug

La Switch m'a fait vider de mon argent à une vitesse incroyable, ce qui m'a empêché d'acheter des jeux pendant plus d'un mois :-/ … Et dès que j'ai pu renouer contact avec les achats, je me suis précipité sur une collection qui me tenait à cœur: ACA Neo Geo proposée par Hamster et SNK. Le choix était certes restreint, mais j'ai pu retrouver des perles qui m'ont tout de suite parlée. Entre Waku Waku, KOF :love: , World Heroes, Alpha Mission et Samurai Shodown IV :bave: (que j'avais déjà sur Playstation :malade: ), la décision finale a été difficile à prendre.


La Neo Geo a toujours été une sorte d'utopie pour les gamers, car uniquement accessible en arcade ou sur la console Neo Geo, ce qui coûtait vraiment cher pour qui voulait finir ces jeux. SNK a bien tenté de publier ses jeux sous forme de collection, mais bizarrement, les consoles choisies étaient peu adaptées (essayez de jouer à Samurai Shodown ou KOF avec une PSP ou une manete PS2, vos doigts vont saigner :yes: …). Certains sont plus tard réédités sur Steam, mais peu de jeux sont disponibles, et il ne s'agit que de Kawaks (émulateur arcade compatible Neo Geo) fourni avec un jeu (vous le sentez, le confort de jeu et les lags :fou: ?). Seules les jeux disponibles sur Mobile valent le détour, car réalisés par DotEmu, et optimisés pour le support. Bref, j'attendais cette collection depuis un bon bout de temps (elle est par ailleurs disponible sur PSONE).

Après une réflexion très dure, j'ai décidé de prendre Metal Slug. Sorti à la base sur Neo Geo AES et MVS en 1996. Il est développé par NAZCA, responsable d'Undercover Cops et Neo Turf Master entre autre. NAZCA a en effet été rachetée par SNK en plein milieu du développement, mais le logo et le jingle sonore de l'entreprise est toujours disponible dans les fichiers du jeu (mais bon… Vous vous en foutez, c'est ça?).

Le (joli) logo de Nazca

latest?cb=20110316143037

Metal Slug est donc un Run and Gun où l'on incarne Marco et/ou Tarma, deux italiens membres des Peregrine Falcon, unité d'élite de l'armée régulière ayant pour but d'aller dézinguer du soldat et de mettre à mal les plans du général Donald Morden et de son armée, dont le logo est inspiré de celui des nazis (point godwin atteint :top: ). Avec un bouton pour tirer, un pour sauter et un autre pour lancer une grenade, on se rapproche de Contra en terme de gameplay, mais Metal Slug se démarque par son dynamisme constant, qui demande une sacrée concentration pour les non-initiés du genre. Sur les 6 missions qui sont proposées, aucune ne se ressemblent, car ils alternent entre scrolling horizontal et vertical, avec un environnement très diférent. On passe ainsi des philippines à une ville, à une montagne, à une falaise, à une ville (très différente de la première) pour enfin arriver à une base militaire. Pour ce qui est du fond, je pense que rien n'est à dire: Metal Slug est optimisé pour l'arcade. Le jeu est assez dur pour que le joueur lambda puisse verser son salaire dedans (et ça c'est du vécu :roll: ) et assez fun pour que l'on ai envie de continuer. Concernant la forme, je pense qu'aucune reproche n'est à faire, car c'est beau. Les vieux se rappelleront que la Neo Geo, c'était LA console qui te montrait des jeux tellement beaux qu'on n'aurait jamais penser à faire passer les jeux en 3D (Hype Neo Geo 64...). Pour que seule la Saturn (qui était la meilleure pour afficher de la 2D léchée) puisse faire tourner ces jeux (avec de la RAM en plus pour la plupart, rappelons le), faut que celui-ci soit vraiment gourmand. Car le pixel art joue ici sur les teintes de couleurs, et l'aspect est réaliste, alors que c'est du pixel art! Les musiques ne sont pas en reste, en montrant une fois de plus que la Neo Geo était reine dans tout les domaines.

Le premier du niveau, qui se passe dans les Philippines

latest?cb=20081227190657

Mais pourquoi prendre cette version plutôt qu'une autre? Très bonne question! La collection ACA Neo Geo propose plusieurs options intéressante. On peut par exemple choisir la version PAL ou la version JAP. Quelle est donc la différence? Très bonne question, encore une fois!

La jaquette JAP de Metal Slug

2224802-ms.jpg

Chez nous, Metal Slug a été censuré, remplaçant le sang par… Du liquide gris, que SNK faisait passer pour de la sueur :noel: . Il en était de même pour KOF, qui rendait à Mai Shiranui une raideur sans nom (là, je vous laisse chercher, je vais pas salir mon historique internet pour vous :hap: ). Enfin bref, la version JAP est aussi en 60HZ (plus rapide, donc) et le sang va pisser par hectolitre, et ça fait plaisir.

Aaaah... Tant de violence dans ce bas monde :happy:

1cbf0a722d57a0b496afe53430c2211e.gif

Dans cette version ACA Neo Geo, deux modes ont été rajouté, au vu des fonctionnalités online de nos chères consoles. Le mode Caravane, qui laisse 5 minutes au joueur pour aller le plus loin possible et de faire le meilleur score et le mode Hi-score, qui sert à…avoir le meilleur score. Les save states sont aussi de la partie, mais vu que c'est crédits illimités, cela ne ravira que les speedrunners.

Concernant l'optimisation, le jeu souffre de quelques lags, mais contrairement au portage PC, c'est entièrement dû au jeu d'origine, qui faisait cracher ses tripes à la Neo Geo.

Étant l'heureux possesseur de 5 ou 6 versions de Metal Slug, je recommande fortement celle de la collection ACA Neo-Geo, apportant une vraie plus-value et je pense qu'il s'agit d'une des meilleures versions du jeu (la version Saturn étant looiiiiiiiiiiiin devant :cafe: ). J'espère que SNK et Hamster sortiront les autres épisodes (Metal Slug 2 et Metal Slug X) qui sont à mon sens les meilleurs épisodes de la saga. Mais c'est bien parti pour :top: .

Le bilan: La Wii U (2/2)

J'ai récemment fait un bilan sur la Wii U, et je me disais que parler uniquement du contexte serait inintéressant, et que selon moi, la Wii U se démarque par ses jeux. Alors plutôt que de donner les titres les plus vendus sur cette console, je préfère aborder le sujet sous un autre angle. Je vais donner un bilan par genre de jeu.

  • Plateforme:

Comme à chaque console Nintendo, on a le droit à un lot important de jeux de plateforme, et… finalement pas tant que ça. Si on met de côté les jeux Mario, rien de bien spécial en terme d'exclusivité. Rayman Legends a fait des infidélités à Big N :noel: et rien d'autre à l'horizon… Mais quels jeux! Sans être des incontournables, ces jeux sont vraiment sympathiques pour qui veut jouer à de bons jeux de plateforme. Aussi, Retro Studio sort son deuxième boulot sur la série Donkey Kong: Tropical Freeze, un jeu pour les «hardcore-gamers» qui n'a malheureusement pas eu le succès escompté, tout comme Yoshi's Wooly World et Sonic Lost World, ce qui ne remet pas en cause leur qualité :top: .

  • Jeux de courses:

Comme par évidence, la Wii U accueille son Mario Kart, qui a remonté la pente après Mario Kart Wii, qui apportait son lot de nouveauté, mais qui perdait son côté technique acquis depuis DD. À Défaut d'avoir son F-Zero, le studio Allemand Shin'en nous propose une alternative rafraîchissante à base de boost et de bonus de couleur. SEGA a aussi apporté son soutien avec Sonic & Sega All Star Racing Transformed, qui n'est pas une exclusivité, mais qui est jouable à 5 sur Wii U :cute: , ce que ne fait pas MK8. Pour les fans de Wipeout, une sorte de remake du troisième volet est sorti… Mais pas chez nous.

  • Beat them up:

Surprise générale! Une console Nintendo accueille de bons Beat them up! La Wii en avait quelques-uns, mais rien de transcendant. Déjà, avec le remake de Bayonetta et sa suite, beaucoup de fans du genre ont été comblés, mais c'est sans compter Ninja Gaiden 3 et Hyrule Warriors, un Musou Zelda. En plus de ces jeux, un remake des deux premiers Yakuza est sorti :bave: … mais encore une fois uniquement au Japon sad2.gif

  • FPS:

En voyant le gamepad, beaucoup se sont dit que la Wii U était taillée pour le FPS à cause de ses sticks placés de façon symétrique au niveau des pouces. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé, car Call of Duty a tenté de se frayer un chemin… en vain. Mais c'est là que Tomonobu Itagaki, qui a bossé sur les Dead or Alive et les Ninja Gaiden modernes, vient avec son projet: Devil's Third. Selon certains, c'est un jeu nanardesque, à la limite du navet, mais selon d'autres, c'est un chef-d’œuvre à ne pas manquer. Pour ma part, je pense qu'il est intéressant d'y jouer, ne serait-ce que pour son intensité dans les combats, qui me font beaucoup penser au premier Shadow Warrior.

  • Baston:

Ah! Le voila, mon terrain de prédilection. Malheureusement, aucun Versus Fighting 2D, mais que du 3D… Et pour cette fois-ci, Namco Bandai a fait fort en proposant une version assez complète de Tekken Tag Tournament 2 et un jeu de combat Pokemon, sobrement appellé Pokkén (Pokémon+Tekken). Pokkén est certes très mal équilibré, mais son système de combat en fait un jeu unique :yes: . Dans un autre registre, Super Smash Bros a mis tout le monde d'accord sur sa qualité. Aucune innovation: on reprend ce qui fonctionnait avant, et on l'optimise.

  • RPG:

Aussi incroyable que cela puisse paraître, il n'y a pas beaucoup de RPG sur Wii U, une première pour une console Nintendo. La PS4 est bien plus fournie dans ce domaine, c'est vrai, mais quelques RPG restent intéressant sur Wii U, mais plus discrets. Xenoblade X a divisé la communauté, mais s'en sort très bien côté durée de vie et scénario, Paper Mario Color Splash est certainement l'épisode le moins vendu de la saga, Tokyo Mirage Sessions sort de la masse mais n'a pas bénéficié d'une bonne communication en Europe, Dragon Quest X n'est sorti qu'au Japon et Darksiders (qui n'est pas un RPG à proprement parler) sort après le mastodonte qu'est Breath of The Wild. Bref, pas de bol pour les RPG sur Wii U :-/

  • Party game:

Console Nintendo post-64 oblige, on retrouve un nombre important de Party Game. Et contrairement à la Wii, la quasi-totalité sont de qualité. Nintendo Land, Mario Party 10 et Wii Party U sont des jeux très intéressants de part leur utilisation du Gamepad. Mais ce dont on se rappelle, c'est avant tout Animal Crossing Amiibo Festival et Game & Wario, qui ont bien bidé. Des hauts et des bas, mais le souvenir restera globalement bon.

  • Survival-Horror:

Zombi U, on en parle enfin :mg: ! Le jeu que tout le monde attendait pour son utilisation «habile :rool: » du gamepad. Personnellement, je pense que le portage sur les consoles concurrentes résume bien la situation :fear: … Sinon, un portage de RE Revelation est sorti, mais c'est surtout de Project Zero: la Prêtresse des Eaux noires dont je voudrais parler, car je pense qu'il fait honneur à la série et aussi à la console. C'est beaucoup plus sympa d'y jouer plutôt qu'à RE7, selon moi.

  • Online:

Je ne croyais pas en parler sur une console Nintendo, mais je dois dire que je suis admiratif par rapport à ça. Bon… Il n'y a que trois jeux de réellement intéressant, mais c'est un bon début. D'abord, Tank Tank!, un jeu de… Tank, qui est très anecdotique dans son concept, Lost Reavers, dont les serveurs sont désertés après quelques mois, et Splatoon. Plus besoin de le présenter, mais si Nintendo a réuni une telle fan-base autour d'un jeu sur une console s'étant peu vendue, c'est qu'il doit y avoir quelque chose…

Bien évidemment, je n'ai pas tout pu classer, comme Pikmin 3 (impossible à caser quelque part), Super Mario Maker, etc.
Je voulais simplement montrer que même si la Wii U a eu un catalogue très limité, ce dernier n'en est pas moins diversifié, avec des jeux de tout les genres. Même l'e-shop de la Wii U renferme beaucoup de petites pépites, y compris pour la Console Virtuelle (avec un catalogue quand même très limité :cafe: ).

Le bilan: La Wii U (1/2)

Nous sommes en 2017, et la Switch vient juste de sortir. Nintendo a officiellement mis à mort son prédécesseur, avec ce qui sera certainement le dernier jeu de Nintendo sur la Wii U, Breath of The Wild. Une séparation qui se sera faite dans la douleur, car finalement, la Wii U n'a pas pu tenir ses promesses, car le succès critique comme commercial n'a pas été au rendez-vous (attention, Nintendo a quand même réussi à en tirer des bénéfices :yes: ).

Tout commença avec l'E3 de 2011, qui nous présentait une machine qui allait révolutionner notre manière de jouer selon Nintendo :top: . Les annonces se succèdent, et le temps passe. On nous promet du Zelda, du Pikmin et même des jeux de Tiers. Le succès est quasi-assuré. Même le jour du lancement, les ventes décollent à un point inattendu. Mais rapidement, les vente s'essoufflent, et le catalogue fait de même. Au fil des années, les Tiers se font de moins en moins nombreux, et seul les indépendants, Nintendo lui-même et quelques autres sociétés soutiennent la console. Le miiverse de la Wii U, qui était censé donner un point de rendez-vous aux joueurs se voit déserté au bout de quelques temps :-(

La conférence Nintendo à l'E3 2011

e3-2011-nintendo-wii-u-controller-specs.

Mais qu'en est-il de cette révolution que voulait proposer Nintendo? A ce fameux E3 2011, le maître mot était «asymétrie». Le «gameplay asymétrique» consiste à afficher deux points de vues différents, voire un gameplay différent sur un même jeu, et ce, grâce au duo Écran/Gamepad. On nous a vendu un Rayman Legend et un Zombi U optimisés pour la console (qui sont finalement sortis sur les consoles concurrentes :noel: ). Nintendo a promis monts et merveilles, mais n'a pas su tenir toute ses promesses, car quelques temps après la sortie de la console, le système double écran était mis à mal, car il était possible de jouer uniquement sur le Gamepad.

Mais qu'est-ce qui ne va pas avec ce concept? On est quand même face à du jamais vu sur console de salon (et pour les 2 malins du fond, non, la connectique GBA-GCN ne compte pas, parce que c'est justement une connectique accessoire, comme l'est celle PS4-Vita et Xbox SmartGlass).

Le problème vient du fait que créer des jeux autour de cette mécanique est très compliqué. Rendez vous bien compte qu'il faut gérer deux points de vue différents, car en plus du gameplay qu'il faut orienter autour de cet élément, il faut que le tout tourne sur Wii U.

Je ne vais pas enfoncer les portes ouvertes en disant que la console n'est pas dans les standards de l'époque, car non-seulement cela correspond avec la politique de Nintendo façon Iwata, mais aussi que c'est plutôt une bonne idée :-) … Sauf pour la Wii U. Je m'explique: La Wii U, propose un double écran, qui doit donc afficher deux choses différentes. On s'attend donc à ce que les constructeurs aient prévu ça, mais non. Rien qu'avec Star Fox Zero, à mon sens le seul jeu utilisant à fond cette fonctionnalité, la Wii U crache ses tripes et au vu des graphismes (surtout des textures :malade: ), on comprend qu'elle a du mal à gérer les deux points de vues. Loin de là à remettre en cause la qualité du jeu (perso, je l'aime bien, même si le prix est un peu abusé quand on voit le contenu), mais même Nintendo n'arrive pas à faire une vraie démo technique pour montrer ce que la bête peut faire, donc imaginez maintenant avec les Tiers, qui se sont alors contenté d'afficher une map.

Rien à dire sur cette fonction, parce que ça évite de passer par le menu, mais c'était pas ça qu'on nous avait vendu. Rajoutez à cela les (nombreux :rool: ) reports de BotW, et vous obtenez une console qui n'inspire pas la confiance pour les Tiers.

La Wii U a quand même réussi à s'attirer un succès d'estime, car la qualité des jeux proposés était impressionnante, et il faut bien admettre que Nintendo a mis les bouchées doubles pour sauver le navire, et même les indés s'y sont mis. Que ce soit WayForward, Nicalis ou encore Shin'en, tous ont soutenu la console :hap:

Mais voila… Un jour néfaste est arrivé. En février 2016, alors que la Wii U reprenait doucement des couleurs, CEMU (aka le tueur de console :roll: ) est arrivé. Ces petits gars (évitons les insultes :hap: ) ont donc proposé une émulation de la Wii U, alors que la production n'était pas fini, et que quelques titres allaient sortir. Je ne vais pas me justifier à quel point je trouve ça stupide, car n'importe qui ayant 2 de QI sait où je veux en venir. Pour les 2 du fond qui dorment, ils ont achevé la Wii U (rien que ça). Alors je sais pas si ça partait d'une bonne intention (mais si c'est le cas, je perds vraiment foi en l'humanité :yes: ), mais ils ont ruiné les chiffres de ventes. Les gars, vous pouvez être fiers de vous :top:
Oh, mais ça ne s'arrête pas là! Cet émulateur a été relayé par LA PRESSE JV (ne pas s'énerver :hap: ) et par des Youtubeurs Gaming (NE PAS S'ÉNERVER :hap: ).

Ça peut paraître bête, messieurs, mais vous représentez le JV! A votre avis, que se disent les non-joueurs? Que les joueurs sont assez intelligent pour pirater une console ou assez stupide pour participer à sa destruction, ainsi qu'à un affaiblissement de l'industrie (RESTER CALME :grrr: !)!

Pause… je fais une parenthèse car j'ai l'air d'être énervé par le piratage, mais pas du tout, car beaucoup de personnes le pratique, mais dans certains cas, elle est inoffensive (pas à 100%, mais plutôt à 30-40%) . Elle contribue au partage, ainsi qu'à pas mal de choses positives… Mais le mieux est de soutenir les développeurs dans leur initiative. La différence entre ce piratage et l'affaire CEMU, c'est que ce piratage met uniquement les développeurs et éditeurs en danger (ce qui est déjà pas mal), alors que celui de la Wii U met aussi le constructeur en danger. Et quand je vois certaines personnes dire: «Je vois pas pourquoi j'achèterais de Wii U alors que je peux l'avoir gratos», ça a tendance à m'énerver. En plus d'être irrespectueux envers toute l'industrie des JV, ce genre de personne est irrespectueuse envers les joueurs, ayant fait l'effort d'acheter la console. Je ne vais pas lancer la propagande du genre «Achetez la Wii U :woops: !», car libre à chacun d'acheter où non une console. Mais à ceux qui l'émulent sur leur PC, je leur dit que s'ils ne comptent pas acheter la console, qu'ils ne l'achètent pas… Mais qu'ils n'y jouent pas non-plus. Si la Wii U les intéressait, ils en aurait probablement déjà acheté une, et que si ce n'est pas le cas, c'est qu'elle n'est pas intéressante, et qu'ils n'ont pas besoin de procéder à l'émulation. Et qu'on ne vienne pas me dire qu'ils n'ont pas les moyens, car pour émuler la Wii U sur PC, il faut avoir une très bonne config' (donc qui coûte très cher :cafe: ).

C'est à ce moment-là où je vais vous dire pourquoi c'est important de soutenir les constructeurs, ne serait-ce qu'en ayant du respect envers eux. Il y a à-peu-près 10 ans, SEGA avait sorti sa Dreamcast :love: . Une console vraiment révolutionnaire, avec des exclus solides, des «bô grafismes», etc. Seulement, la console ne se vend pas. SEGA se démène alors pendant un peu plus de deux ans pour garder la tête hors de l'eau. Au bout de ces deux ans, SEGA reprend des couleurs grâce au succès d'estime qui entoure la Dreamcast. Vient alors M. Pirate, qui veut trouver une faille dans le GD-Rom, support propriétaire de la console. M. Pirate réussit à trouver une faille (grâce à des CD de démos), et l'exploite. Il met alors en ligne quelques jeux, puis 10, puis 100, puis tout le catalogue sur Internet et partage l'astuce avec le monde entier. Les consoles se vendent alors très bien, mais les jeux peinent à être rentables. SEGA mène son enquête et tombe sur M. Pirate, qui a réussi à faire tombe le géant en un peu plus d'un an.

D'autres facteurs entrent en jeu, mais le piratage a définitivement achevé la console, et l'histoire racontée ci-dessus est réelle. La mort de la Dremacast est en partie morte à cause d'une bande de pirates. Et quand je vois la Wii U, je ne peux m'empêcher de penser à cette histoire :-/ . Le plus étrange, c'est que les communautés de SEGA (à l'époque) et Nintendo sont importantes. Je veux pas dramatiser, mais CEMU a enterré la console prématurément.

Et quand je vais sur le topic BotW JVC pour regarder les soluces (communauté cancer depuis bientôt 10 ans), que je vois Kévin, 15 ans, avec son PC Gamer à 1000€ qui refuse d'en dépenser 300 pour une console et qui préfère donc l'émuler, ça me fout mal à l'aise…

Je serais vraiment intéressé par votre avis sur la question (Wii U, asymétrie, CEMU, etc.)

Cette solution de facilité qu'est le pixel art

Ces temps-ci, c'est la mode du retro dans les jeux vidéos. Pas mal de «vieux» joueurs devenus développeurs s'amusent à mettre du vieux dans du nouveau, comme de la musique chiptunes, ou de reprendre des graphismes en pixel art. Mais qu'est-ce que c'est? Et bien c'est tout simple: c'est la représentation d'un élément graphique en utilisant le moins de pixels possibles . Le pixel, au départ, c'était surtout une contrainte technique, et même si on a essayé à plusieurs reprises de les remplacer (comme avec les graphismes vectoriels, qui sont quand même encore utilisés de nos jours :yes: ), cette dernière est toujours restée, et ce, même après la démocratisation des polygones dans les années 90. Aujourd'hui, on parle plus de pixel art, car les capacités des consoles sont suffisamment avancées pour ne plus en voir dans nos jeux :top: . Les plus tatillons diront que les textures des modèles 3D sont composées de pixel, mais vu que je suis encore plus tatillon, je dirais que ce sont des texels, car ils appartiennent à une texture, et non à un sprite. Pour ceux qui n'y comprennent rien (et c'est bien normal), c'est comme si que je disais que les blocs de minecraft étaient des pixels, ce qui est faux, car un pixel n'est jamais représenté en trois dimensions, mais uniquement en 2D (dans le cas de minecraft, ce sont plus ou moins des voxels, mais je ne vais pas vous compliquer la tâche :x ).

Comme dit précédemment, cette volonté de faire du vieux avec du neuf vient de ces personnes ayant connus les consoles que nous appelons aujourd'hui retro. Ces développeurs veulent soit rendre hommage à ces consoles et leurs jeux, soit pour d'autres raisons variant d'un individu à l'autre. Malheureusement, le style est devenu la risée des styles graphiques, car il est souvent associé à un manque d'idées ou de compétences des développeurs :-( . Mais cela n'a pas toujours été le cas, car des jeux comme Hotline Miami, Fez et d'autres jeux du genres se sont vu salués pour leur parti pris graphique intéressant. C'est d'ailleurs devenu une tendance pendant un bon bout de temps. Beaucoup s'y sont essayés, mais peu ont réussi à percer, d'où un certains ras le bol des joueurs. Ce que certains studios n'ont pas compris, c'est qu'il ne suffit pas de faire du pixel art pour faire joli, il faut travailler autour du pixel. Il est d'ailleurs compliqué d'en faire, car représenter un personnage où un environnement en un nombre limité de pixel est loin d'être facile :|

De plus, si on voit beaucoup de jeux s'approcher du style «NES» (Megaman, SMB, toussa…), ce n'est pas la seule méthode. Prenons par exemple le cas SNK, car cette société a un paquet d'idées en ce qui concerne le pixel art. Mais la plus connue reste celle utilisée dans les Metal Slug, et la saga Orochi des KOF :love: . Ici, il ne s'agit pas de faire simplement bouger les parties du sprite pour le faire bouger, mais de jouer sur les teintes de couleur, et sur les ombres. Cela donne un résultat très particulier en mêlant un style réaliste (car l'animation est fluide et les personnages et les environnements sont détaillés) et un style plus cartoon (grâce à une direction artistique soignée). Les jeux usant de cette technique arrive même à rester beau et ce, encore aujourd'hui. On ne peut que rester admiratif devant le travail effectué et au soin apporté :hap:

Mais cette technique demande un travail considérable, car le taux d'image par seconde demande beaucoup de travail, et par extension, beaucoup de temps. Aujourd'hui, elle n'est utilisée que par quelques studios (dont SNK :-D ), et les autres développeurs préfèrent la méthode dite classique.
Attention, ça ne veut pas dire que c'est chose aisée de concevoir l'aspect pixélisé de beaucoup de jeu. On retrouve bon nombre de jeux utilisant ce design de façon à ce que des amas de pixel fassent ressentir des choses aux joueurs, tout comme le low-poly (qui consiste à représenter un objet avec le moins de polygone et de détails possible). Mais il faut savoir différencier les jeux l'utilisant à bon escient de ceux qui surfent juste sur cette «mode» en proposant une direction artistique bancale. Regardez par exemple le play store ou l'apple store (comment ça? J'oublie Microsoft, vous dites :noel: ?) et rendez vous compte que peu de jeux proposent autre chose qu'un style «façon Megaman».

En fait, le pixel art, c'est comme Mario Kart Double Dash: Facile aux premiers abords, mais très technique quand on s'y intéresse :top:

1 2 3