Ici tu écouteras et danseras du Sharkira dans une sharkuterie en blâmant Sharkozy

d44872125432a4df160258a42f1c9a48.jpg

14

Test #33 - Xenoblade Chronicles X

Xenoblade-Chronicles-X.jpg

Alors que de nombreux joueurs trouvent que les J-RPG comme Final Fantasy s'occidentalisent trop, un futur petit irréductible fera son apparition au côté de deux de ses amis. L'histoire de ce trio de J-RPG pour lequel l'Occident s'est battu pour leur localisation au-delà des frontières nippones a fait le tour du net et nous la connaissons. C'était en 2009 qu'un trailer d'un jeu intitulé à l'époque Monado : Beginning of the World fit son apparition. Les auteurs ? Le studio Monolith Software, mais aussi et surtout, Tetsuya Takahashi, connu pour sa série Xenogear/Xenosaga. M'oui d'accord ok. Quelques personnes en parlaient mais rien ne prédestinait ce jeu à être le futur port étendard du retour du J-RPG comme on l'aime, de l'égérie de ce style tant apprécier, en tout cas sur console de salon Nintendo. En effet, plus tard connu sous le nom de Xenblade Chronicles que l'on connaît tous, il fut considéré par beaucoup comme le meilleur RPG toutes consoles confondues de la septième génération de consoles (2004-2011) et pourtant, il n'est arrivé qu'en 2010 au Japon, puis un an plus tard en Europe aux côtés des bêtes du milieu comme Dark Souls 2 ou The Witcher 2. Oui, rien ne prédestinait Xenoblade Chronicles à devenir un titre d'une telle ampleur et pourtant, le soft, contrairement à ses deux confrères Pandora's Tower et The Last Story du fameux trio J-RPG, fit son petit buzz pour toutes ses qualités, quasi vendu à 1 million d'exemplaires à travers le Monde. La série Xenoblade Chronicles était née. Il était prévisible qu'une suite verrait le jour et c'est en 2013 qu'arriva le Nintendo Direct composé du trailer du deuxième opus de la série qui n'avait pas manqué, contrairement au premier trailer de son prédécesseur, de faire beaucoup de bruit dans les rangs des fans de Nintendo. Appelé à l'époque Project X, Xenoblade Chronicles X venait d'être annoncé sur Wii U. La suite spirituelle, convient-elle aux attentes et perpétue-t-elle la qualité de la série à laquelle les joueurs commencent à s'habituer ?

1449054027_xenoblade-chronicles-x_1.jpg

Bienvenue sur Mira

Nous sommes en 2054, la Terre est prise en sandwich dans un conflit entre deux forces extra-terrestre. Alors que la Terre essaye tant bien que mal de résister à cet assaut, lesdites forces se battent avec des armes dépassant très largement la technologie humaine. La Terre est détruite peu à peu et on prévoit alors d'évacuer le plus de personnes possibles grâce au projet "Exodus" que certains terriens ont mis en place. Malheureusement, toutes les "capsules" se font détruire dans le conflit sauf une, celle des Etat-Unis, appelée "The White Whale" (la "baleine blanche" oui je suis bilingue j'ai eu mon brevet blanc). C'est ce petit bout d'humanité en question où nous allons habiter et que nous allons devoir protéger corps et âmes contre les attaques ennemis, des espèces hostiles de la planète mais aussi et surtout, du Ganglion, une bande d'extra-terrestres qui, on ne sait pourquoi, craignent les humains et veulent en éradiquer la race. Cette fois-ci, contrairement au soft précédent, on ne joue pas un personnage en particulier. Oh, dans la version anglophone on comprendra que votre personnage de base est appelé "Rook" lors des cinématiques mais c'est tout. Vous pourrez créer le personnage que vous voudrez avec le nom que vous voudrez. C'est la première différence notable avec le premier épisode d'ailleurs. Vous aurez toute la liberté de créer un avatar vous correspondant. Le choix d'accessoires, de visages, de mimiques, et de tout ce qui s'en suit est varié. Il semble que Monolith Software ait abandonné l'idée de créer un personnage principal (que l'on voit à la fin du premier trailer) très rapidement. Mauvaise idée ou non ? Si certaines personnes apprécieront le fait de contrôler un personnage à leur image, d'autres préfèreront des héros au style de Shulk, plus classiques, des élus pouvant mettre à mal toute une bande d'antagonistes comme on a l'habitude de voir dans les J-RPG traditionnels.

1449054027_xenoblade-chronicles-x_.jpg

Xenoblade Chronicles XXL

Maintenant que vous êtes dans le bain, exit Xenoblade Chronicles premier du nom et bienvenue sur Mira, lieu de l'intrigue de Xenoblade Chronicles X, son successeur spirituel. Enfin spirituel, pas vraiment ... Ce deuxième opus n'est pas réellement la suite directe du premier non plus dans la mesure où vous pouvez oublier tous les personnages et l'intrigue de l'épisode Wii. On recroisera en revanche quelques indices nous permettant de comprendre aisément au fur et à mesure que Mira n'est autre que la planète accueillant l'intrigue du premier opus, avec ses environnements et ses créatures déjà présentes comme la race de boule de poils : Nopon. Sachez que vous serez accompagné (dans votre aventure principale du moins) d'un Nopon du nom de Tatsu et qu'à l'instar de Riki, il participe grandement à l'humour du jeu. Car oui, Xenoblade Chronicles X a beau avoir un scénario assez tragique sur le papier, il n'en reste pas moins drôle sur certains passages, bien plus drôle que ne l'était le premier opus. On s'étonnera à rire tout seul devant son Gamepad devant la volonté des héros de vouloir enduire Tatsu de miel pour le faire griller comme un poulet, de ce professeur fou et son acolyte tentant de partir dans le futur sous une longue cinématique pour au final échouer lamentablement, de ce personnage à l'Ouest qui met 10 secondes à commencer ses phrases pour vous demander "vous êtes qui ?" après lui avoir parlé 10 bonnes minutes et j'en passe. Oui, une bonne ambiance règne dans ce jeu et paradoxalement, si le côté humour contribue à cette magnifique atmosphère, le côté réaliste est indéniablement présent lui aussi. En effet, vous accueillerez de nombreuses races extra-terrestre par exemple et il y aura plusieurs tentatives d'assassinats à leur égard. Une sorte de xénophobie et ce, dans plusieurs formes, de quoi rajouter des aspects et problèmes sérieux au jeu.

XcX3.jpg

Ouvrez grand vos mirettes, contemplez Mira

Une autre chose qu'on a tout de suite remarquer dans le premier trailer qui nous a été dévoilé, ce sont les graphismes. Si ceux-ci n'ont pas été améliorés depuis (malgré quelques améliorations qui subsistent) on ne peut qu'apprécier la qualité graphique pour un jeu Wii U. On sent que le potentiel de la machine est poussé à son maximum mais, ce n'est pas tant les graphismes qui vous éblouiront mais la taille et surtout, les décors et environnements que proposent le jeu. Pour rappel, le jeu est 5 fois plus grand que le Xenoblade Chronicles premier du nom. Alors certes, si on ne se retrouve plus qu'à cinq régions différentes et donc avec des environnements moins diversifiés qu'avant (plus de neige par exemple), il y a de nombreuses choses à visiter dans ces cinq régions très différentes. On se délectera des vastes prairies de Primordia, des immenses arbres et cascades de Noctilum, du vaste désert d'Oblivia, du Monde onirique et unique de Sylvalum et de l'aspect mécanique et magmatique de Cauldros. Vous vous étonnerez vous-mêmes à rester parfois poster à un endroit pour admirer la vue, l'immensité de la faune et de la flore environnante. Les décors ont vraiment un style plus que plaisant et bien à eux. Chaque région a son style, sa musique, son bestiaire contribuant à l'ambiance unique qui se dégage de chacune d'elles, le tout renforcé par des modifications de climats propres à chaque endroit (l'orage pour Oblivia et le brouillard pour Sylvalum par exemple) pouvant avoir une incidence sur les combats. Alors avec tout ça, vous aurez compris qu'on en a du chemin à faire avant de voir le bout du 100% non?

latest?cb=20150616164249

Mon Dieu mais elle est énorme ! Cette exploration

Eh bien oui c'est vrai. C'est très certainement l'un des gros tours de force du jeu que d'avoir mit un point d'honneur à l'exploration. Dans Xenoblade Chronicles on se baladait en glanant quelques ressources çà et là pour compléter une encyclopédie et on découvrait des parties de la région. Ici, chaque partie de la région est représentée sous formes d'hexagone sur votre GamePad (une fois encore seulement utilisé pour jouer au jeu ou pour la carte) avec plusieurs sortes de signes. Un hexagone ayant une tête d'animal veut dire qu'il y a un tyran (l'équivalent d'un archimonstre, un monstre unique) ou les étoiles un trésor par exemple. Il suffira de battre le monstre en question ou de trouver les trésors de cette partie de la région pour compléter toute cette section de la région, le but étant évidemment de les compléter pour atteindre le 100%. On apprend généralement des informations sur une section en parlant aux habitants de New Los Angeles (la ville de la Baleine Blanche) ou en posant des sondes qui reprend le principe du warding. Il suffira de marteler le bouton A à un endroit spécifique et réserver pour poser une sonde (comme pour prendre un trésor et ça à un côté jouissif plutôt plaisant) et ainsi, découvrir des parcelles de la région. Oh bien entendu, la sonde ne sert pas juste à explorer mais vous permettra d'extraire des ressources, de l'argent, de vous apporter plusieurs styles de soutien en combat ou d'extraire du Miranium, ressources essentiels pour alimenter votre Skell en carburant, finir certaines quêtes mais aussi, pour investir dans des filiales créant des équipements et des armes afin d'avoir des stuff et build uniques. Oui, il y a vraiment beaucoup de choses dans Xenoblade Chronicles X. On ne saura d'ailleurs que trop vous conseiller de lire le mode d'emploi du jeu, car vous y êtes balancés comme si tout était acquis).

aa1e771de14a7e05eca3858c56bf0acf.jpg

Les combats (original comme titre)

Parlons-en des combats d'ailleurs. C'est simple, on reprend le principe de Xenoblade Chronicles qui lui-même s'inspirait déjà des mécaniques de quelques autres RPG. On est toujours dans un Action RPG, pas de tour par tour mais sans pour autant bourriner sans réfléchir. Oh il est toujours possible de sélectionner et d'utiliser ses sorts à la suite sans vergogne et sans auto-attaques entre chacun d'eux mais il y a quelques petites choses à savoir. Tout d'abord, on reprend le principe du QTE : appuyer sur B au bon moment vous permettant de booster le moral de votre équipe, composée cette fois-ci au maximum de 4 personnes (dont le personnage que vous aurez choisi de contrôler). Il y a toujours ce système de n'appuyer sur rien pour faire des auto-attaques, vous permettant d'augmenter vos points de tension qui eux, vous permettront de réanimer un allié mort au combat et d'utiliser certains arts (le nom des sorts dans le jeu) requérant un certain nombre de points de tension. Tout comme dans Xenoblade Chronicles, il existe plusieurs types d'arts symbolisés par une couleur : le bleu sont les buffs, les rouges des attaques au corps à corps, les jaunes des attaques à distance, les violets des handicaps à infliger aux ennemis et les verts des soutiens. Il existe de nombreux effets qui ne vous serons pas expliquer dans le jeu (d'où l'intérêt de lire le mode d'emploi, j'insiste). Aussi, sachez que vos alliés communiqueront souvent avec vous en vous demandant de réaliser un type d'arts d'une couleur spécifique. Il peut par exemple arriver qu'un allié vous demande d'attaquer à distance. Une fenêtre de dialogue entouré de jaune s'ouvrira alors. Le but ? Utiliser un art avec un logo jaune afin d'augmenter vos points de tension et l'entente que vous avez avec ce personnage.

xenobladechroniclesx-7-1423422931.jpg

Vous l'aurez compris, on revient aux mécaniques ayant fait le succès du premier opus et comme dit précédemment, il ne s'agit pas de bourriner son bouton A pour lancer des arts à tout bout de champ. Certaines techniques d'attaque vous demanderont par exemple de vous placer spécifiquement par rapport à un ennemi (son flanc par exemple) afin de lui faire des dégâts supplémentaires. Oh et précisons qu'il y a une farandole d'armes à utiliser : épées, couteaux, mitraillettes, boucliers, armes psychiques, sabre à photon (the best), mitrailleuses, double lames, double pistolets ... Bref, chacun d'eux vous offrira une palette spécifique d'arts et un style de jeu particulier. Ils sont associés à une classe que vous devrez choisir rapidement, s'améliorant en prenant de l'expérience en battant des monstres, tout comme votre expérience pour monter de niveau (le niveau 60 étant le maximum). Chaque classe est donc associée à deux armes mais aussi à un rôle. Par exemple le Duelliste attaquera avec une mitraillette et une épée et préfèrera attaquer avec une bonne masse de PV. Le Chevalier Galactique (la classe la plus difficile à atteindre et à monter) préfèrera les combos à burst, les attaques et la régénération de points de vie. D'autres seront plutôt du style tank, attaque à distance et d'autres seront plutôt apte à apporter du soutien dans votre équipe. Egalement, chaque classe disposent de compétences, des sortes de capacités passives qui ne se voient pas directement en combat mais apportent des bonus utiles pour maitriser votre classe. Vous pourrez apprendre et monter vos compétences et arts en gagnant des niveaux ou découvrant des trésors. Et puisqu'on parle des trésors et des différentes classes, un petit mot sur les divisions. Lorsque vous rejoignez Mira, vous rentrez dans le Blade, un organisme militaire œuvrant pour le bien de NLA. Dans cet organisme se trouvent différentes divisions, chacune apte à jouer un rôle spécifique pour la ville. Les Mediators par exemple s'occupe de régler les conflits entre les habitants, les Pathfinders s'occupent d'installer des sondes et d'explorer le Monde et les Prospectors explorent et récupèrent des trésors et des ressources. Il existe d'autres classes, qui par exemple, s'occupent de terrasser des ennemis. Vous devrez choisir une division et gagnerez des points Blade en réalisant des actions se rapportant à la division de votre choix. Ces points Blade vous permettront d'accroître vos compétences sur le terrain, ce qui est nécessaire pour récupérer certains trésors.

e3ecbef84a834aa573f05e7e0fcc891b6cbe806a

Les Skells et leurs dangers

Bim bam boum parlons de la grosse nouveauté du soft : les Skells, ces machines faisant très largement penser aux Transformers. Véritable invention des humains, ils permettent à ceux-ci d'accomplir certaines tâches industrielles ardues mais vous permettront aussi et surtout de combattre des hordes d'ennemis, d'explorer des parcelles de l'univers de cet opus jusque-là inatteignables sans Skell ou encore, de combattre de gigantesques ennemis. Sur le papier c'est bien, cela ajoute une mécanique évidente au jeu que ce soit en termes d'exploration ou de combat mais il convient de les utiliser avec modération. Déjà, parce que d'un point de vue du gameplay vous aurez besoin de carburant pour le faire fonctionner et il en utilise quand vous volez ou attaquez et deuxièmement, parce qu'il peut très clairement nuire au plaisir et à la difficulté d'exploration du jeu. Soyons clair, à bord de votre Skell, Mira n'a plus la même tête. Oui c'est très plaisant de voler et d'admirer les environnements d'en haut mais quand vous les aurez, tout sera beaucoup plus accessibles rapidement et facilement. Vous passerez à côté de certains éléments du décor plus que plaisant et ferez toute une immense région en 5 minutes. C'est un peu comme l'hélicoptère dans Giants : Citizen Kabuto. Oups j'avais oublié que j'étais le seul à avoir joué à ce jeu. Dans tous les cas, attention à ne pas en abuser, sauf si votre but est de faire un 100% rapidement et sans prise de tête, mais vous êtes prévenus.

1_thumb.jpg

Quêtes annexes ! Quêtes annexes everywhere !

Mais à quoi sert donc l'entente avec un personnage dont on parlait juste avant ? A l'instar de Xenoblade Chronicles, votre personnage aura une relation plus ou moins proche avec les personnages secondaires. Il existe plusieurs paliers d'entente symbolisés par des coeurs. Or, ce n'est pas pour faire joli mais certaines quêtes dites d'entente ou des tête-à-tête ne seront déblocables et faisables qu'après un certain pallier d'entente dépassé. Vous comprenez donc l'enjeu et le but de partir à l'aventure avec vos équipiers et d'alterner entre les différents personnages pour avoir une bonne entente avec à peu près tout le Monde, si vous êtes tentés de faire un 100%. Sachez qu'en plus de ces quêtes développées vous aurez de nombreuses missions plus traditionnelles, consistants à récolter des ressources ou à abattre un certain nombre d'ennemis ou un tyran par exemple. Vous aurez aussi de nombreuses autres quêtes annexes plus originales où les habitants de NLA auront besoin de votre aide. Un mariage extra-terrestre ? Un crime ? Une secte louche ? Tout ça, c'est vous qui vous en occuperez et certaines quêtes sont plutôt bien mise en scène. Par exemple, il n'y a qu'en vous baladant entre deux bâtiments spécifiques de NLA que vous verrez un habitant de NLA tomber du haut d'un immeuble et assister à la scène. Meurtre ou suicide ? Toutes les quêtes de ce style ont leur lot de surprises. Les personnages de ces quêtes ont beau être secondaires, on fini par les connaître et s'y attacher et de nombreuses surprises attendent les joueurs dans ce genre de quêtes. N'hésitez pas à abuser des quêtes annexes, car c'est la force de cet épisode.

5c8ebeab89f941cb7d0cfeb69d8a742d.jpg

Aventure en deçà mais durée de vie supérieure

Car oui, là où Xenoblade Chronicles proposait des quêtes annexes aussi anecdotiques que nombreuses, le jeu avait cette force : le scénario, l'aventure principale. Or, l'aventure principale de Xenoblade Chronicles X est beaucoup plus courte, à n'en point douter et c'est dommage car le scénario de base avait beaucoup de potentiel. On ressort véritablement frustré de ne pas avoir un prolongement de cette progression. Progression d'ailleurs qui diffère largement de celle de Xenoblade Chronicles et des J-RPG traditionnels. Pas d'aventure où on rencontre petit à petit son groupe d'amis en avançant dans les régions. Non. On est dans un schéma où on part d'un point A pour aller à un point B, puis on retourne à ce point A pour aller à un point C et etc. Vous retournerez à chaque fois à votre QG pour lancer une quête principale. On perd évidemment beaucoup de charme par rapport à avant, mais les quêtes annexes sont là pour relever le niveau et vous apprendre certaines choses sur chaque personnage pour en savoir plus sur eux. Autant le dire tout de suite : si pour vous finir un jeu c'est seulement finir l'aventure principale, vous pouvez passer votre chemin, Xenoblade Chronicles X n'est pas fait pour vous. Il est le style d'opus qui s'explore et se termine à 100% afin d'en connaître toutes les qualités et les styles de personnages. Pour faire simple, comptez des dizaines d'heures pour finir le jeu en ligne droite, seulement avec l'aventure principale. Pour le finir à 100% ? Des centaines d'heures. Jouer à Xenoblade Chronicles X seulement pour son aventure principale, c'est du gâchis, limite, de l'irrespect envers Monolith Soft qui a rajouter toutes ces choses annexes à l'aventure principale.

29.jpg

Une occidentalisation évidente

De là à dire que le jeu n'a rien de J-RPG, non, ça serait de la mauvaise foi. Par ce titre on sous-entend seulement que le jeu est légèrement plus occidentalisé que son prédécesseur. Non pas parce que les héros sont américains, pas seulement non. Vous l'aurez compris, celui qui vous dit que cet opus sent autant le japonais que le précédent est un menteur et n'a pas jouer au jeu. On voit une certaine occidentalisation au niveau de l'aventure, de l'univers similaire à Avatar. Deux forces extra-terrestre qui s'affrontent à coups de vaisseaux et de lasers, c'est légèrement différent que deux titans mythologiques qui s'affrontent dans le néant et créent le Monde. On est plus dans de la science-fiction que dans du fantastique onirique. Exit les petites fées, les magiciens qui balancent du feu ou ce héros qui voit l'avenir avec son épée magique et bonjour les armes blanches traditionnels et les guns. Certains verront en ce changement un défaut, d'autres une qualité. Sur cette question, chacun à son avis et tout dépend des préférences mais une chose est sûre, le jeu s'en retrouve modifié en bien et en mal. Pour voir cette occidentalisation il suffit de prendre pour exemple Time to Fight!, la musique des combats basiques de Xenoblade Chronicles et Black Tar, celle des combats basiques de Xenoblade Chronicles X. Maintenant on se retrouve avec des musiques plus rock et avec des paroles. Oui des paroles dans Xenoblade et ce n'est pas forcément mauvais. Cela donne un style musical indéniable propre à X et si au début on en est rebuté, on s'y attache. Ça fait toujours bizarre quand on a joué à Xenoblade sur Wii de jouer à sa suite en entendant "uh yeah yeah uh uh yeah oh yeah uh uh I can't see you, I can't hear you ouh yeah yeah uh yeah" à tout bout de champ. Ce n'est pas dérangeant. Ou alors, seulement pendant les cinématiques où les voix des personnages s'entremêlent aux voix des chanteurs. Mais en-soi, les autres musiques donnent du charme au jeu et puis, on est loin de n'avoir que ce style de musique. Ne vous inquiétez pas, les musiques des régions de Xenoblade Chronicles premier du nom étaient cultes, cet épisode ne déroge pas à la règle avec certaines musiques orchestrales magnifiques qui contribuent très largement à l'atmosphère unique qui se dégage de chaque région (encore une fois, mention spéciale à la région Sylvalum et à sa musique).

Xenoblade-Chronicles-X.jpg?1449529886

Du online ? Dans Xenoblade ? Mah niggah !

Oui mais du online aussi incompréhensible qu'anecdotique de prime abord. Vous pensiez qu'à l'instar de Monster Hunter vous demanderez à vos amis de vous accompagner dans les folles plaines de Mira et de combattre des meutes de Grex ? Non il n'en est rien. Vous aurez juste à rejoindre une escouade (un groupe de joueurs) et de tuer certains monstres pour remplir des missions d'escouades vous donnant accès à des récompenses. Les autres joueurs seront présents dans votre partie en tant que PNJ (personnages non joueurs pour ceux qui dorment au fond) seulement pour que vous les recrutiez ou non dans votre équipe. Oui. Un épisode Xenoblade MMO, ça sera pour une autre fois et est-ce vraiment ce qu'on veut ? On ne va pas s'en plaindre avec tout ce que le jeu propose. Ne comptez juste pas sur ce mode online dont vous ferez à peine attention, outre les moments où on vous informe en haut à gauche de votre écran qu'un des membres de votre escouade a débloquer un trophée en tuant trois mouettes volcaniques avec une spatule. Car oui, les trophées sont toujours présents dans cet épisode. Toujours accessibles en accomplissant certaines choses comme détruire un certain nombre d'ennemi d'une même race. Encore un élément rallongeant la durée de vie pour les férus des 100% d'ailleurs.

4859025_this-xenoblade-chronicles-x-game

Note générale : 9/10

En conclusion, Xenoblade Chronicles X c'est bien, ça n'aura certainement pas une mauvaise note mais ça n'aura certainement pas la note parfaite non plus en raison de quelques défauts facilement évitables. En fait, c'est une bombe, un chef-d'oeuvre, tout comme son grand frère mais un chef-d'oeuvre loin d'être exempt de défauts, à commencer par cette fichue police d'écriture en jeu beaucoup trop petite qui peut vous ruiner votre expérience de jeu. Au-delà de ça, le jeu propose une aventure originale mais qui aurait mériter d'être plus approfondie, très clairement en-deçà de l'aventure de Xenoblade Chronicles. Aussi, le jeu aura un style musical plus occidental qui pourra ne pas plaire à tout le Monde et surtout aux puristes du premier épisode. Toutefois, s'il a 9 c'est pour une bonne raison ou plutôt, plusieurs raisons où il excelle. Ses innombrables quêtes annexes de qualité et diversifiées, ses personnages, certaines musiques participants à l'atmosphère générale du jeu mais aussi à l'ambiance spécifique de chaque région et combat. Monolith Software a fait fort en reprenant des éléments ayant fait le succès de Xenoblade Chronicles tout en en améliorant certains et en en ajoutant d'autres, sans véritables prises de risques si on omet les Skells. Ces derniers ajouteront d'ailleurs une nouvelle dimension et de nouvelles mécaniques au jeu. Xenoblade Chronicles X c'est indubitablement le genre de jeux exclusifs pour lequel on est heureux d'avoir une Wii U et Dieu sait que ça n'a jamais été aussi rare chez Nintendo avec cette console. En d'autres termes, passer à côté d'une merveille pareille ne serait, pas nécessairement un affront, mais une privation évidente pour vous. Bien que légèrement occidentalisé, c'est le genre de J-RPG qui se fait rare ces temps-ci et qui ne demande qu'à être découvert. En revanche, on ne le répètera jamais assez : que ceux qui considèrent avoir fini un jeu seulement en terminant l'aventure principale passent leur chemin. Xenoblade Chronicles X est le genre de jeux qui s'explorent et dont les quêtes annexes sont indispensables à la bonne compréhension de l'univers du jeu et des personnages. Espérons que le troisième Xenoblade Chronicles mêle les points forts des deux opus, tous deux d'ores et déjà cultes.

7a3d4238b07422b6260465b1523a8b9d.jpg

Points positifs :

  • L'immense durée de vie (des centaines d'heures pour finir le jeu à 100%)
  • L'immensité de ce Monde ouvert cinq fois plus grand que celui de Xenoblade Chronicles
  • La tonne de chose à faire (création d'arme, exploration, quêtes annexes..)
  • Les mécaniques intéressantes des Skells apportant beaucoup au gameplay
  • Personnages attachants (même les secondaires)
  • L'atmosphère générale mélangeant fiction et fantastique avec l'ambiance Xenoblade
  • La qualité et la quantité des quêtes annexes
  • Des graphismes plus que corrects
  • Animation des personnages plus réussis (leur façon de courir et de sprinter par exemple)
  • Des environnements aussi immenses que magnifiques (mention spéciale à Sylvalum pour son atmosphère et sa musique)
  • Drôle et sérieux sur certains passages, n'hésitant pas à faire mourir des personnages secondaires importants dans les quêtes annexes
  • Soulève des problèmes sérieux et intéressants (la xénophobie à l'égard des Xéno, les extra-terrestre, par exemple)
  • Les musiques qui ont leur style bien à elles et finissent pas être attachantes
  • Du online
  • Plus occidental (procure un certain charme)

Points négatifs :

  • Plus occidental (mais aussi ses défauts dont nous avons précédemment parlé)
  • Certaines musiques ne vont pas avec l'atmosphère du jeu et peuvent même s'avérer gênantes pendant les cinématiques (toujours gênant de voir des personnages parler sous les paroles d'une chanteuse qui vocifère)
  • Mauvaise traduction française de certains dialogues sur certains passages nous empêchant de comprendre certaines facettes de certains personnages ou des passages plutôt drôles à l'origine (ça fait beaucoup de "certains" n'est-ce pas)
  • Police d'écriture beaucoup trop petite et surtout non modifiable
  • Le style de progression du jeu clairement en-deçà du premier opus
  • Les Skells peuvent clairement être dangereux pour le plaisir de l'exploration et de la difficulté si on en abuse
  • Aventure principale nous laissant sur notre faim, beaucoup plus courte et moins élaborée que dans le premier opus, cette frustration de voir des personnages intéressants avec du potentiel n'étant pas plus développés (Elma, Lao, Yelv..)
  • Du online, assez anecdotique
  • Faciès des personnages toujours trop peu expressif

La plus belle des musiques


Soyons objectifs.

Ça c'est un bon Twilight Princess HD

Petit projet de fans qui en fera saliver plus d'un. Dommage, c'était plutôt beau par rapport à ce qu'on va avoir droit.

[Fanmade] Un très joli bout de film Metroid

De quoi consoler ceux n'ayant pas fait le deuil du film Metroid annulé.

Trailer de Zelda Twilight Princess HD révélé

Bim bam boum.

Guerre des consoles : Mr Nintendo VS Mr PS VS Mr Xbox

Quand les trois constructeurs sont réunis. Ça va chier ! Avec en prime, l'avis définitif du public, une fois pour toute.

Thug life

 

[centre][flash]http://www.youtube.com/watch?v=4wV3ulS11ow&feature=youtu.be[/flash][/centre]

 

[centre][flash]http://www.youtube.com/watch?v=MuT4xsot-TM[/flash][/centre]

 

Shots fired.

Tatatata... i69hlzj69o^dl69kdzpal : 7 ans

1 an

 

2 ans

 

3 ans

 

4 ans

 

5 ans

 

6 ans

 

Oh oui hihi je suis trop content ça fait 7 ans que je suis sur ce site aujourd'hui hihi. Non sérieux ça fait beaucoup, ça nous rajeunit pas mais comme on dit, le chiffre 7 c'est le chiffre porte bonheur, le plus beau chiffre au Monde, courbé comme une jeune demoiselle qui a compris que seuls les talons étaient bien sur les filles et ...

On m'a souvent reproché ces dernières années de ne pas me prêter au jeu de faire des dedicasses, comme n'importe quel personne qui fêterait son petit anniversaire NMien. Eh bien mes coquines, je vous ai entendu oui, j'accepte de faire des dedicasses aux gens que j'apprécient oui.

 

[size=2]Voilà donc les gens que j'estime sur NM :[/size]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bah alors ? On est vénère ? Voilà, la liste est en effet très longue je l'avoue, ce fut très laborieux de mettre tout ça en place. Sérieux vous avez vraiment cru que je vous aimais bien ? Erk. Qu'est-ce qu'on retient de toutes ces années sinon ? Bah c'est fort drôle en fait. On a juste du mal à toujours s'habituer à une nouvelle communauté (il faut l'admettre NM a bien changé et ce depuis plusieurs années. Qui se rappelle du NMM du temp où nous étions la même dizaine de personne pendant les vacances 2009 sans geeks trolleurs haineux ?). Toutefois, force est d'admettre que plusieurs membres manquent (le plus drôle c'est que certains vont lire ça et vont croire que je parle d'eux. Pour ces gens là, sachez que je vous trouve en réalité inintéressants et que j'ai toujours fait semblant d'être gentil pour mieux vous manipuler par la suite et voler vos Pépitos en douce. Eh oui le vol de Pépito de Juillet 2011 c'était moi bro). Autrement, comme dit les jours précédents j'aurai sûrement un ou deux trucs à proposer pour la rentrée, en plus des news, tests et rubriques habituelles. J'ai beau vous détester, j'aime bien écrire et qu'on me lise donc autant vous proposer toujours plus de contenu original. Pas vrai ? Faites pas cette tête je vous ferai un câlin.

Donc comme d'habitude, chaque année, un article gratuit dans lequel on voit toute ma flemme (admirez cette mise en page et ce texte de qualité) pour monter le compteur. Bisous et bonne continuaton sur NM (kiaaa j'espère que je serai dans les meilleurs articles de la semaine kiaaaaa).

 

[I][scroll]Jamais vous ne me ferez faire de dédicaces[/scroll][/I]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pillow, Wister et Shadow (vous remarquerez que je vous place en premiers mes enfoirés), Zeldam, Malik, Ruru, Lofé, Mastervegeta, Ma bite (sans elle je suis rien), Deathmask, Choupete, Bubulle, Viper, Millie (si je la cite pas je me fais battre), Caro, Icarius, Micmo, Val, Potapom, Alo (non je déconne), Sonic, le groupe Hazuki Shirubainu Kingdomheart Boo36 et le duo du Voxel (pour faire vivre les blogs), Duncan, Koume, Into, Speed, Kuro, John, Kal, Kallstrom, Medoc (mon p'tit pédophile), Haitiano, Sniper_king (en espérant que tu passes plus d'une fois tous les deux ans bientôt), Kiray, Htoumi, Link_garou (tu détiens encore aujourd'hui le record du nombre de commentaires sur un article : 450/500), Vrille (simplement pour l'expression "partir en vrille" devenue culte sur NM depuis tes débats), Ice_dead, Minikoopa, Monsieur_ressetti (revient enfoiré), Retrox, Captain_Cowkill (meilleur modo à jamais), Blue_cow, le trio Keval Hank Dj_flo (vous êtes les perles de NM revenez mettre l'ambiance), The_rival, Clem92, Magic_Jump, Haslan, Destynova, Absol37, Neji et Bryan36 mes deux compagnons de SSBB, Jumeaux-gamer (en plus d'être géniaux, ce sont les membres qui ont le plus apporté à ce site, courrez voir leur blog). Pour le reste bah, je ne vous connais pas ou plus. Peace !

Directly to you

[centre][flash]http://www.youtube.com/watch?v=3DaqD2_Cn0Q[/flash][/centre]

 

Horrifié. J'ai cru que c'était une blague. Je suis vraiment bouleversé, le voir poster tous ces messages ces derniers mois et apprendre cette nouvelle. Je suis vraiment triste et choqué, Satoru Iwata était vraiment un grand, il n'y a pas de mots pour décrire ce qu'il a apporté à Nintendo, que cela soit pendant son travail en tant que développeur ou pendant son travail en tant que président. Un homme d'honneur n'hésitant pas à réduire son salaire volontairement quand Nintendo ou ces employés allaient mal. Je sais pas quoi dire, merci pour tout ce que vous avez fait Monsieur Iwata, vous rejoignez maintenant Gunpei Yokoi et les autres grands noms du jeu vidéo et, pour ma part en tout cas, ne serez jamais oublié. 

R.I.P. 

 

Je n'ai rien à ajouter de plus que ce que j'ai déjà dit dans mon commentaire. Tout est dit. Comme beaucoup je me sentais obligé de faire un petit article "hommage". N'en déplaisent à certains et malgré ses erreurs, c'était un grand. En espérant qu'actuellement il prenne du bon temps avec Hiroshi Yamauchi, Gunpei Yokoi et les autres. Il me manquera. 

L'Histoire de Ganondorf

C'est incroyable ce que les fans peuvent faire parfois. Un grand bravo à R-wan qui remonte aux origines de l'un des antagonistes les plus connus du jeu vidéo. 

 

[centre][flash]http://www.youtube.com/watch?v=uZliYTxhl0c[/flash][/centre]

1 2 3 ... 65