Rez

l'holo vision ( auto-stéréoscopie )

L'auto-stéréoscopie se distingue de la stéréoscopie classique car elle peut être observée en relief sans le port de lunettes spéciales.

L'impression de relief est obtenue grâce à un réseau de microlentilles (réseau lenticulaire) placé à la surface de l'écran. Des lenticulles sphériques ou cylindriques, et dans ce cas verticaux ou obliques, ont été utilisés.

L'image est constituée de micro-images imbriquées représentant chacune un point de vue pris sous des angles différents. Sur chaque œil de l'observateur se reconstitue une image différente.

Quel que soit le système utilisé, il impose pour le moment que le spectateur soit à distance correcte du réseau, sinon il ne voit bien qu'une partie de l'image.



Auto-stéréoscopie à réseau lenticulaire:

Ses écrans auto-stéréoscopiques sont commercialisés sous la marque Alioscopy. Leur caractéristique principale est de restituer quatre ou huit points de vue, au lieu des deux strictement nécessaires, de façon à permettre un plus libre positionnement des spectateurs. Maurice Bonnet avait poussé cette multiplication des points de vue, dans le cas des images fixes, à plusieurs dizaines de points, et même parfois à un défilement continu simultané de l'optique et de la fente de séparation, arrivant ainsi à l'équivalent d'une infinité de points de vue.

Constructeurs:
-Philips
-APLM avec l'alioscopie
-Synthagram de StereoGraphics
-SeeReal de Ampronix (l'Université de Dresde)
-NEC avec Lavie S LS900/8E, ordinateur portable
-SpexFree, de 3D Experience (technologie de Displaze)



Auto-stéréoscopie à barrière de parallaxe:

son principe est essentiellement le même que le réseau lenticulaire, à la place duquel un filtre (la barrière) distribue en alternance les points de vue destinés à l'un ou l'autre des deux yeux. contrairement aux réseaux lenticulaires les positions latérales pour bien voir l'image entière sont toutes à la même distance.

Constructeurs:
Sanyo
Sharp avec Actus RD3D
Opticality ou 4D Vision (ex X3D Technologies)
Dimension Technology avec Virtual windows



source: wikipédia

killer7 - heroes








source: youtube

HVD - holographic versatile disc


Développé par la Holographic Versatile Disc Alliance, le HVD (disque holographique polyvalent) n'a en fait rien à voir avec ses prédécesseurs optiques que sont CD, DVD et Disque HD-DVD ou Blu-ray.

Contrairement à ces derniers, qui sont une succession de minuscules trous et bosses (interprétés comme des données binaires 0 ou 1) lus par un laser, le HVD stocke les données dans un hologramme numérique, ce qui lui donne une capacité de 1 téraoctet (pour le moment). Le HVD est toujours lu par laser, mais cette fois ce sont deux laser superposés, un laser vert et un laser rouge, qui lisent les données par interférences.

Les graveurs et lecteurs HVD sont pour la plupart encore des prototypes. le lecteur coûte à l'heure actuelle environ 25 000€ selon Optware et le HVD de 70€ à 90€. ce coût n'ouvre donc que les portes des entreprises. Ce sont les plus gros stockeur de données qui seront visés, les hôpitaux, les services administratifs, les secteurs informatiques...

source: wikipédia

hd dvd vs blu ray


Le hd dvd a été « labellisé » successeur officiel du DVD par le DVD Forum, qui travaille pour favoriser l'acceptation des produits DVD sur base mondiale, à travers le divertissement, l'électronique et les industries, ce qui lui confère une légitimité supérieure aux yeux de certains. Il est moins cher à produire car son processus de fabrication est plus proche d’un DVD. Il est soutenu par moins de fabricants que le blu ray, mais les studios de cinéma se divisent.

-un lecteur hd dvd peut lire un dvd classic, car la conception et la lecture sont similaire.
-le hd dvd est en théorie plus solide que le blu ray, en raison de l'épaisseur de la couche d'écriture plus imporante.
-microsoft prévoit d'équiper sa xbox360 d'un lecteur hd dvd, seulement pour les films par contre.
360 hd dvd 500e (une baisse prix de 100e est possible a l'arrivée de ce lecteur)


capacité de stockage: 15 Go, simple couche
capacité de stockage maximum: 45 Go, triple couche
couche: 0.6 mm d'épaisseur
prix: ~500e





Le Blu Ray présente des performances en vitesse d’écriture et en capacité de stockage plus importantes que le hd-dvd. la future playstation3, ordinateur multimedia de sony, est muni d'un lecteur blu ray, ce qui lui confère une légitimité supérieure aux yeux de certains. Il est soutenu par plus de fabricants que le hd dvd, mais les studios de cinéma se divisent.

-un lecteur blu ray ne lit pas de dvd ou cd, son format laser est différent, dans ce cas une seconde lentille peut permettre la lecture dvd ou cd.
-sony a équipé sa future playstation 3 d'un lecteur blu ray en standart, pour les film et les jeux donc.


capacité de stockage: 25 Go, simple couche
capacité de stockage maximum: 50 Go, double couche
couche: 0.1 mm d'épaisseur
prix: ~1000e



attention:

certains fabricants proposent des lecteur blu ray hd dvd dans le cas ou l'un des deux formats venait à être privilégié par les consommateurs avec le temps.

les entreprises ou les studios de cinéma n'ont pas de contrainte, certaines commence meme a penser a éditer sur les deux supports dans le cas ou l'un des deux formats venait à être privilégié par les consommateurs avec le temps.

le blu ray et le hd dvd sont tous les deux les dvd hd de demain, qu'il y en a un de labelisé ou l'autre sur un outil multimedia. c'est au consommateurs de faire le choix du nouveau standart dvd, comme à l'époque du betamax et de la vhs.


source: wikipédia

holo vision






source: youtube

Noter le blog

0 /5
0 note

Catégories

  • Pas de catégorie.